Commentaires en ligne 


57 évaluations
5 étoiles:
 (39)
4 étoiles:
 (9)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (4)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


44 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le grand roman de la crise
Mais qui est John Galt ? Et qu'est-ce que l'intérêt général ?
Ce roman est plus qu'un simple roman. Il s'agit du livre le plus influent aux Etats-Unis après la Bible, nous est-il précisé... et pour cause.

A l'heure où nous nous enfonçons dans une crise profonde et très probablement durable, fruit des...
Publié il y a 22 mois par Johan Rivalland

versus
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Partagé
Personnellement je suis un grand liberal, j'ai toujours entendu dire que ce livre a été le plus vendu après la Bible aux USA, autant dire un monument. Cependant j'ai eu beaucoup de mal a accrocher, même si le message me convient totalement (anti-socialisme, éloge de la liberté et du capitalisme) l'écriture "froide",...
Publié il y a 8 mois par Flo.T


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

44 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le grand roman de la crise, 15 juin 2012
Par 
Johan Rivalland (LEVALLOIS-PERRET France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
Mais qui est John Galt ? Et qu'est-ce que l'intérêt général ?
Ce roman est plus qu'un simple roman. Il s'agit du livre le plus influent aux Etats-Unis après la Bible, nous est-il précisé... et pour cause.

A l'heure où nous nous enfonçons dans une crise profonde et très probablement durable, fruit des errements du passé (et du présent), aucun ouvrage ne me semble mieux à même d'expliquer les ressorts de celle-ci.
Cette fresque romanesque constitue une excellente représentation de l'état d'esprit qui règne dans le monde occidental, notamment en temps de crise, avec tous ses simplismes et ses visions caricaturales.
Un monde de conformité et d'apparences, avec ses mondanités et ses postures faussement humanistes ou empruntes de générosité.
Un monde d'opposition entre des intellectuels doctrinaires, représentants d'associations prétendument "altruistes", du type "les Amis du Progrès mondial", en réalité des médiocres et des lâches et, à l'inverse, les méchants capitalistes, souvent en réalité des êtres ingénieux et créatifs, accusés de tous les maux, au premier rang desquels l'égoïsme, concept abstrait et caricatural, bien pratique pour exprimer l'envie suscitée par ceux qui, s'achetant une bonne conscience à bon compte, y opposent de beaux concepts dits "progressistes", qui ne valent généralement que pour les autres et impliquent bien peu leurs initiateurs.
C'est à ce titre que l'on peut parler de "roman de la crise", celui-ci étant idéal à lire en cette période, pour mieux en comprendre les ressorts et en quoi les erreurs se répètent hélas. Aux mêmes causes les mêmes maux. A moins que l'on change enfin les paradigmes de base qui guident toute action...

Un roman extrêmement captivant, qui vous prend littéralement aux tripes. Absolument bouleversant, comme peut l'être un concerto de Rachmaninov (les deux vont d'ailleurs particulièrement bien ensemble).
Une histoire qui suscite tour à tour l'enthousiasme, l'espérance, la rage, le sentiment de révolte et le désespoir, mais aussi l'admiration face au courage, à la volonté, à la détermination et à l'action.
Une analyse implacable de l'esprit humain, de la société, de la cupidité et la méchanceté humaine, du mal qui se cache non pas là où on le croit, mais tout au contraire là où on prétend créer le Bien, sous les apparences de la générosité, l'altruisme affiché, le prétendu intérêt général ou bien commun. Une véritable destruction de tout bon sens et de toute créativité ou intelligence.
Un roman à la fois éminemment philosophique et une leçon d'économie incomparable.

Roman profondément philosophique, portant à la fois sur la politique, l'économie, la propriété, le droit et plus fondamentalement sur l'idée de liberté, un chef d'oeuvre absolu, au coeur de la psychologie de l'homme ou des foules, une pépite rare qui vaut la peine d'être lue.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Liberté Chérie, 5 janvier 2014
Par 
P-henri Thoreux "p-henri.thoreux" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
A la fin des années 50, une bonne partie de la planète subissait sous une forme ou sous une autre, la dévastation du socialisme.
C'est à cette époque qu'un énorme roman entreprenant de démolir méthodiquement cette idéologie vit le jour aux Etats-Unis. Ayn Rand (1905-1982), exilée russe d'origine juive, en était l'auteur aussi inspirée que déchaînée.
Disons tout de suite que cet ouvrage torrentueux, relevait en effet autant de l'imprécation que du récit. Ce haussement d’épaule titanesque (Atlas Shrugged) secouait rudement les canons du conformisme bien-pensant. Mais comment pouvait-il en être autrement pour cette femme passionnée, qui avait connu de près le communisme, qu'elle vit naître, et croître dans sa patrie d'origine ? Les Bolcheviques avaient spolié la pharmacie paternelle, ruiné les espérances prométhéennes que jeune fille, elle nourrissait en un monde meilleur, et tenté de détruire sans le moindre état d'âme, tout ce qui représentait pour elle la force et la liberté de l'esprit humain. Autant dire qu’elle fut vaccinée très tôt et définitivement contre cette calamité.

Pourtant, plutôt que de dépeindre l'enfer concentrationnaire soviétique, Ayn Rand préféra décrire comment cette idéologie peut aussi imprégner en douceur une société libre pour en miner les fondations et en empuantir l'atmosphère. Ce faisant, elle fit des Etats-Unis, pays libéral s'il en fut, le théâtre de cette transformation, et son œuvre se révèle étonnamment visionnaire de ce qui est en train d'arriver à toutes les nations démocratiques « occidentalisées ».

Dans ce roman, le mot socialisme n'est pas même écrit. Pourtant il n'y a pas de doute. Ce mal qui de la première à la dernière page, gagne insidieusement tous les étages d'une société florissante, et qui a la prétention, tout en la pourrissant peu à peu, d'apporter davantage de justice, d'égalité et de progrès social, fait soi-disant de fraternité et d'amour, ce tissu d’âneries sournoises, ce n'est rien d'autre que cette doctrine à laquelle nos gouvernants se targuent d'adhérer corps et âme depuis plusieurs décennies !
Ayn Rand décrit le mécanisme diabolique qui conduit peu à peu à mettre en place le sinistre échafaudage intellectuel qui sous couvert de solidarité et de bonnes intentions, n’aboutit qu’à dresser les gens les uns contre les autres au nom de la lutte des classes et à démolir progressivement tout ce qui fait la cohésion sociale. En offrant notamment en pâture tous ceux qui affichent une réussite trop évidente, au populisme revanchard le plus primaire qui soit. En invoquant dans le même temps le principe trompeur de redistribution sous contrainte étatique des richesses, tout en en planifiant la production par un imbroglio contradictoire de réglementations, de seuils et de quotas. Et bien sûr, en taxant toujours plus les plus aisés, afin soi-disant de réduire les inégalités et surtout de séduire ceux qui sont assez niais pour croire qu'ils peuvent avoir des droits acquis sur les fortunes construites par d'autres qu'eux, grâce à l'audace et à l'esprit d'initiative.

Les esprits grincheux auront beau jeu de relever les longueurs qui plombent quelque peu ce récit. On peut même être rebuté par sa touffeur luxuriante. Il y a des naïvetés également dans la narration des aventures picaresques de ces héros audacieux, qui tentent de s'opposer avec vaillance à l'emprise grandissante d’une froide et prétentieuse bureaucratie dirigiste. La foi inébranlable dans l'individualisme qui les anime semblera caricaturale a certains, tout comme le peu d'élévation spirituelle apparent, caractérisant leur morale fondée sur le pragmatisme.
Pourtant, dans cette fabuleuse odyssée, dans les personnages hors normes qui la peuplent et qui véhiculent cette philosophie, il y a quelque chose de troublant, de vrai, d'attachant, et en fin de compte d’assez bouleversant. Ils sont malgré tout, très humains dans leurs passions, leur manière de vivre et de raisonner.

Tout au long de l'ouvrage, le lecteur est tenu en haleine par une question lancinante : Qui est John Galt ? Sans lever le voile, disons qu'elle sous-tend une inexorable descente aux enfers, jusqu’au paroxysme final, en forme d’apocalypse. L'évidence fracassante est alors révélée au peuple qui sort enfin de sa léthargie. Une roborative tirade qui s'étend sur plus de 60 pages et qui par sa portée messianique, réduit à d'insignifiants vagissements les vitupérations des soi-disant "Indignés", "Altermondialistes" et autres "Occupy".
Les héros prométhéens d'Ayn Rand sont alors en mesure, à l'issue de ce moyen-âge des temps modernes, de propager un message simple, limpide, naturel, appelant à faire en sorte que s’exprime en toute liberté, en toute responsabilité, « ce qu’il y a de meilleur en nous ! »
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


48 internautes sur 57 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une traduction superbe d'un livre formidable..., 24 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
Le livre Atlas Shrugged est l'un des meilleurs exemples de la litterature americaine et la traduction de celui-ci est magnifique. Je viens de commencer a le lire et je n'ai pas pu le poser. 300 pages plus tard, je me suis trouve dans un autre monde. J'ai hate de le finir pour en resoudre le mystere mais au meme temps, je ne veux pas perdre les personnages (mes amis et leurs ennemis) qui sont tellement reels.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


43 internautes sur 52 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre indispensable, 2 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
Malgré l'épaisseur de cet ouvrage, en ces temps de crise mondiale, ou la corruption, le mensonge, et l'état tout puissant nous dirigent, il est temps de remettre les choses à leurs places et de revenir au fondamentaux de l'humanité et de son économie. Je conseille la lecture de ce livre à tous, et surtout aux plus jeunes pour avoir une autre vision de monde que celui que les gauchistes de l'éducation nationale leurs ont rentré de force dans le crane. L'individu est le centre de tout. L'état devrait être au service de l'individu et pas le contraire. Si vous souhaitez avoir l'occasion de vous ouvrir à une autre vision des choses que celle qu'on vous a servi depuis tant d'années, lisez ce livre, c'est un régal !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Partagé, 19 août 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
Personnellement je suis un grand liberal, j'ai toujours entendu dire que ce livre a été le plus vendu après la Bible aux USA, autant dire un monument. Cependant j'ai eu beaucoup de mal a accrocher, même si le message me convient totalement (anti-socialisme, éloge de la liberté et du capitalisme) l'écriture "froide", dénuée d'émotion et de lien social de l'auteur a dû mal à me tenir en haleine, d'autant plus embêtant qu'il s'agit d'un gros pavé. Certains y verront un chef d'oeuvre, d'autres comme moi y verront un livre au message excellent mais difficile à lire. A vous de vous faire une opinion ;-)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 A lire très interressant, 17 janvier 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
Je suis déçu d'avoir reçu ce livre neuf abimé pendant le transport.
Je l'ai quand même gardé, mais l'emballage ne le protégeait pas assez.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 1000 pages, 12 janvier 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
Bien que publié en 1957 aux USA, ce roman politique est tellement réaliste et tellement d'actualité...qu'il donne à réfléchir sur notre avenir...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bienvenue à l'hypnose..., 6 avril 2012
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
Ce livre est étonnant. Je n'en suis qu'à la moitié et je pense qu'il ne fera pas long feu. Le language est superbe. Enfin une vraie lecture avec des phrases denses et des déroulés construits. On est loin de la lecture de gare, du roman sans saveur qui ne vise qu'à satisfaire les instincts les plus basiques. Ici les mots ont un sens et les concepts pas toujours facile d'accès. On déguste du vin de garde bien charpenté, pas de l'eau sucrée...Avec un peu d'effort, la satisfaction est là et on prend plaisir à refléchir. Mais il vaut mieux s'isoler et ne pas être dérangé.
Sur le fond, le message est surprenant pour qui baigne depuis sa naissance dans la bonne vieille sociale-démocratie européenne. On peut en être dérangé ou pas. Au mieux, le livre peut aider à clarifier ou faire émerger un sentiment latent (qui crée de la valeur dans une société ? / les gens doivent-ils être traités de manière égale alors que leur contribution ne l'est pas ? / tout système politique a t'il une tendance naturelle à promouvoir les improductifs ?...) au pire, il offre un contre-point. Chacun aura sa vision personnelle.
Mais il faut le lire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A lire, 25 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
Les créateurs arrêtent de créer, de gagner de l'argent car fatigués de voir le parasitisme moral et le dirigisme d'état se mêler de leurs affaires et ainsi empêcher le développement de leurs créations. Ce livre de 1957 est d'une actualité criante. Je pense entre autres à l'utilisation d'arguments, proches de notre "principe de précaution", utilisés pour empêcher l'utilisation d'un nouvel alliage (risques de réactions chimiques inconnues...), des lois sur l'égalité des chances, de la morale sociale dominant le développement des entreprises et conduisant à la faillite...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La référence pour tout entrepreneur : vous ne verrez plus la France de la même manière, 23 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grève : Atlas Shrugged (Broché)
Bravo d'avoir apporté sur le marché ce livre assez ancien. Aux USA, c'est un mouvement philosophique entier qui s'est créé autour de la pensée de l'auteur. Sans être aussi enthousiaste et si tout n'est pas à prendre pour argent comptant, je recommande la lecture à tous les déçus de la méritocratie apparente et du poids écrasant des parasites sur les productifs.
L'histoire est passionnante, c'est celle d'entrepreneurs éclairés qui veulent faire changer le monde et qui rencontrent de plus en plus d'obstacles créés par ceux qui veulent contrôler le marché en dépit du bon sens.
La solution ? Une grève des cerveaux. Laissons les suiveurs s'organiser entre eux et nous verrons bien ce qu'il adviendra du monde...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xaddce594)

Ce produit

La Grève : Atlas Shrugged
La Grève : Atlas Shrugged de Ayn Rand (Broché - 22 septembre 2011)
EUR 28,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit