undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

95
4,1 sur 5 étoiles
Au bonheur des dames
Format: PocheModifier
Prix:4,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-10 sur 51 commentaires(5 étoiles)afficher tous les commentaires
9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 juin 2007
Le bonheur des dames, ce n'est pas seulement un roman d'amour sur fond de mort du petit commerce, c'est la fuite en avant vers le monde de la consommation tel que nous le connaissons.

Zola a décripté tous les mécanismes de la vente : le désir, la possession,la tentation, l'achat compulsif. Mouret est un tentateur de la femme : elle veut séduire, il lui "offre" tous les atours, un diable d'homme qui finit par céder à la seule figure vertueuse, celle qui n'est pas cliente .

Les descriptifs des étalages des étoffes et des dentelles laissent entrevoir la vision d'alcôve où ces étoffes, coton, satin, dentelles ,cousues, assemblées, mariées entre elles, enrobant le corps de la femme pour le mettre en valeur, tomberont sur le tapis, étalées inertes comme au début.

Il y a là dessous une part de fruit défendu, mais il arrive qu'Eve terrasse le serpent... et quelle écriture !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 juin 2008
Si ma bibliothéque était en feu et que je devais choisir un livre à sauver ce serais, je pense, celui là. Pourtant, rien ne me prédestinais à aimer Zola et c'est un peu par hasard, aprés avoir lu "Thérése Raquin" (qui par ailleurs est génial aussi) que j'ai acheté "Au bonheur des dames". Je ne sais pas ce qui m'a tant fasciné dans ce roman. Outre l'écriture, l'époque et l'athmosphére que dépeint l'auteur, je suis réellement rentré dedans. C'est le seul livre que j'ai lu deux fois et que je pourrais encore relire avec plaisir.
Un conseil, lisez aussi "Pot-Bouille" qui précéde "Au bonheur des dames". Le héros est Octave Mouret. Un autre chef d'oeuvre de Zola.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Sans doute un des meilleurs Rougon-Macquart. Epopée de l'apparition des grands magasins face au petit commerce voué à la disparition. Largement inspiré des créations de l'époque (Bon Marché, Louvre...), ce roman mêle la finance, l'urbanisme et le formidable esprit d'entrepreneur d'Octave Mouret. Son amour pour la petite Denise, vendeuse pauvre et maladroite, permet de donner la dimension sociale chère à Zola. Comme d'habitude, les descriptions minutieuses, à la limite du documentaire, donnent une idée de l'énorme travail réalisé par l'auteur.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 février 2008
Superbe roman d'Emile Zola qui nous décrit les effets multiples d'une mutation économique: la montée en puissance des grandes enseignes au détriment des petits commerces. La force du roman vient evidemment de l'absence de parti pris de l'auteur qui met en valeur le caractère équivoque du phénomène. On est loin d'un ouvrage de propagande! De plus ce roman conserve une grande actualité au vu des mutations économiques actuelles. Indispensable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 août 2007
Zola, il faut aimer, moi j'adore...
Au bonheur des dames est curieusement un livre encore très moderne. Dans sa description de l'engouement des clientes arpentant les allées du grand magasin, mais également dans sa description des sentiments liant les protagonnistes, Zola nous transporte dans un autre monde, à une autre époque!
Si vous voulez découvrir l'écriture de ce grand auteur ou si vous l'aimez déjà, lisez ce chef d'oeuvre!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
41 sur 46 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 octobre 2001
L'histoire d'amour d'"Au bonheur des dames" est certainement la partie la moins développée du livre, car non seulement Zola n'est pas un écrivain à l'eau de rose, mais en plus, le but du livre est surtout de décrire l'étouffement du petit commerce par les grands magasins, ainsi que l'engouement suscité par ceux-ci.
Ces boutiques décrites comme sombres et petites vous font comprendre l'angoisse de leur propriétaires. Pourquoi sombres? Pas seulement à cause de leur taille, mais en raison de l'ombre menaçante du magasin d'Octave. La réussite imparable de ce dernier est dûe à sa compréhension des femmes de l'époque (et d'aujourd'hui) attirées par l'exposition extravagante, en masse, de tissus tous plus somptueux les uns que les autres.
La description de chacun des étages, ainsi que du salon de thé, montre qu'Octave a pensé à tout afin de faire de son magasin un lieu unique, où les visiteuses, venues par curiosité, finissent par acheter compulsivement, voire à voler, même si elles ont l'argent pour se payer tout ce qu'elles veulent. Ce n'est plus de l'achat utile, c'est de l'érotisme, la description de grands plaisirs toujours renouvelés. Pour en revenir à l'histoire d'amour, elle est là pour calmer le jeu, grâce à la chaste Denise, qui s'élève dans toute sa pureté, face à ce monde d'envies jamais inassouvies.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ecrivain français né à Paris en 1840, Emile ZOLA est considéré comme le chef de file du naturalisme. Il est l'un des romanciers français les plus populaires au monde. Sur le plan littéraire, il est principalement connu pour Les Rougon-Macquart, fresque romanesque en vingt volumes dépeignant la société française sous le Second Empire et qui met en scène la trajectoire de la famille des Rougon-Macquart, à travers ses différentes générations.
"Au Bonheur des Dames" en est le 11 ième volume.

Un roman qui traite de l'essor des Grands Magasins au travers l'itinéraire d'un personnage féminin; Denise Baudu.
De simple vendeuse débarquée de son Cotentin natal à l'épouse de Directeur, elle connaîtra une ascension comparable au développement tentaculaire du grand magasin, "Au Bonheur des Dames ".
C'est de métamorphoses architecturales (percée des grandes avenues parisiennes par le Baron Haussmann), commerciales (Essor des Grands Magasins au détriments du petit commerce) et humaines (émergence d'une véritable société de consommation) dont il est question dans cet ouvrage.
Une peinture sociale sans concession du monde des petits commerçants et de la bourgeoisie.
Les femmes y sont présentées comme capricieuses, coquettes et frivoles, ou "la névrose du chiffon cache de réelles frustrations".
Le Grand Magasin comme un tabernacle, une chapelle élevée au culte des grâces de la femme; une cathédrale du commerce moderne.
On assiste à la naissance de ce qui deviendra le "Marketing" (la réclame, le commissionnement des vendeurs, ... ).
Zola s'inspire des expériences du Bon Marché (1852) et du Louvre (1855) pour donner vie au "Bonheur des Dames".

Un ouvrage dense (500 pages) , incroyablement documenté et d'une richesse historique certaine. Souvent les situations sont dramatisées mais restent fidèles.
Un véritable festin de lecture !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 juin 2011
Denise, jeune femme d'une petite ville de province, débarque avec ses deux plus jeunes frères à Paris afin d'y retrouver leur oncle, la seule famille qui leur reste, et de leur offrir une vie meilleure.
Elle se retrouve propulsée dans une vie parisienne dont elle ignore tout.
Elle trouve une place en tant que vendeuse Au bonheur des dames. Ce grand magasin, dirigé par Octave Mouret étend peu à peu ses murs et sa notoriété en écrasant sur son passage toutes les petites boutiques alentours.
La "campagnarde" mal fagotée et mal peignée devient la risée de tout le magasin, raillée, dépréciée, elle poursuit pourtant son chemin tant bien que mal, grâce à sa ténacité.
Au milieu de cette jungle, qu'est Au bonheur des dames, seuls les plus féroces gagnent, elle trouve pourtant un allié de poids : Mouret, secrètement amoureux de Denise
L'amour peut il dépasser les barrières sociales, les railleries et Denise a-t-elle encore une place dans sa vie pour un homme?

Un très beau livre qui montre la montée en puissance des grands magasins au détriment des petits commerçants, la machine infernale qui écrase tout sur son passage et ne laisse que des cendres derrière elle.
L'histoire d'une jeune provinciale, qui comme beaucoup d'autres est montée à Paris et essaie de se faire une place dans un monde inconnu et sans pitié.
Dans ce livre l'histoire d'amour entre Mouret et Denise est presque accessoire.
Parfois les descriptions du Bonheur des dames peuvent être un peu longues mais finalement elles nous guident au milieu des étals et nous font partager l'atmosphère fourmillante du grand magasin.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 février 2013
Le Bonheur des Dames est un livre fort intéressant à lire qui nous fait cogiter sur notre façon de consommer ?
Sommes-nous comme toute cette foule de femme happée par le désir d'achat et de dépenser sans utilité si l'étalage est beau ? sommes-nous sage et raisonnable, n'achetant que le nécessaire ? sommes-nous là juste pour le bonheur des yeux ?
Une description du comportement d'achat qui est encore très actuelle, et très racontée, sans jugement de la part de l'auteur.
De l'autre côté on découvre qui sont les cerveaux qui savent si bien nous soutirer notre argent en nous faisant acheter non pas ce que nous voulons, mais bien ce qu'eux veulent nous vendre.

Un ouvrage à lire et à méditer !

Adie
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Émile Zola (1840-1902), que l'on ne présente plus, nous propose dans ce 11e volume des Rougon-Macquart un puissant roman sur l'histoire économique au titre célèbre : "Au bonheur des Dames" (publié en 1883).

La première raison qui fait que "Au bonheur des Dames" est l'un des romans les plus importants d’Émile Zola : c'est qu'il s'agit d'un grand récit historique sur la société français des décennies 1850-1860-1870 (la période du IIe Empire sous Napoléon III). Ainsi, au même titre que "Germinal" (sur le monde ouvrier et les révoltes sociales), "L'Argent" (sur les spéculations boursières et ses excès), "Son Excellence Eugène Rougon" (concernant la domination politique, les hommes et les moyens de réussir), "La Terre" (Sur la question sociale des paysans), "La Débâcle" (Sur les conditions des soldats et le commandement français en 1870), etc.

Dans cette lignée, "Au bonheur des Dames" est le roman de l'expansion économique commerciale parisienne lors de la décennie 1860 (avec des sources de 1880 : date où Zola rédige ce roman). Une période d'effervescence où se rencontrent le Baron Haussmann transformant Paris, les spéculations d'Eugène Péreire (Hartmann dans le roman), et les innovations commerciales d'Octave Mouret (l'un des personnages essentiels du roman) : tout cela se catalyse dans le système économique des grands magasins.

La deuxième raison, il y a l'histoire d'une jeune provinciale : Denise Baudu qui arrive à Paris en 1864 à 20 ans et par son prisme nous découvrons la situation sociale d'une jeune employée d'un de ces grands magasins, de la concurrence entre les petits commerces et les grandes enseignes. Son regard innocent nous donne une description comme si nous y étions de ce monde en construction.

La troisième raison de lire "Au bonheur des Dames" (11e roman des Rougon-Macquart), c'est de suivre la vie d'Octave Mouret puisqu'il est le héros de "Pot-Bouille (10e roman des Rougon-Macquart). Dès lors, "Pot-Bouille" (allant de 1861 à 1863) et "Au bonheur des Dames" (allant de 1864 à 1869) sont un double roman poursuivant l'ascension d'Octave Mouret qui est le patron du magasin le Bonheur des Dames (et pour savoir comment ? Lisez en même-temps "Pot-Bouille")
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Au bonheur des dames
Au bonheur des dames de Emile Zola (Poche - 4 février 2009)
EUR 4,55

Au bonheur des Dames
Au bonheur des Dames de Zola (Poche - 27 août 2014)
EUR 4,95

BIBLIOCOLLEGE - Au bonheur des dames - nº 78
BIBLIOCOLLEGE - Au bonheur des dames - nº 78 de Émile Zola (Poche - 12 mai 2010)
EUR 4,55