undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles17
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 juin 2011
Vent d'est vent d'ouest se lit très rapidement, c'est un petit livre que j'ai dévoré en quelques jours! Une histoire simple, de la vie, une histoire de famille!

Pearl Buck est incontournable pour les amateurs de la Chine ancienne. Elle exprime avec brio ce que se passe quand la culture occidentale et chinoise se confrontent! Pearl Buck a un coeur chinois, ça se sent, il faut avoir vécu en Chine pour comprendre si bien les Chinois, leurs traditions, leurs superstitions!
Je le conseille vivement aux personnes qui veulent une lecture douce, qui veulent entrer dans le coeur des Chinois.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2011
Pearl Buck aborde dans ce roman des thèmes modernes : le choc entre deux générations, deux systèmes de pensées, deux cultures.
Certes, l'éducation et la morale chrétienne protestante de l'auteur la trahissent par moments, mais la lecture de cet ouvrage permet de découvrir la culture de la Chine traditionnelle et la place qu'y occupait la femme -sans déconsidération puisque cela nous est présenté du point de vue chinois avec respect et souci d'impartialité-, et les confrontations et oppositions entre cette culture et celle de l'Occident au moment où la Chine d'avant Mao commence à s'ouvrir et à se transformer politiquement, culturellement et socialement dans la première moitié du XXe siècle.
La lecture est d'autant plus agréable qu'il s'agit d'un roman court, essentiellement narratif et facile d'abord.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2013
Pearl Buck a été élevée en Chine par des parents dont le père était Pasteur, au début du 20 ème siècle. Ecrit bien avant les années 50 "Vent d'Est Vent d'Ouest" décrit de façon bouleversante le conflit des jeunes générations prises en étau entre le poids des traditions, le respect qu'ils doivent à leurs parents et le monde moderne qui s'offre à eux.
Elle décrit très bien la souffrance de la mère lors de la "trahison" de son fils qui a épousé une américaine. La narratrice elle même,élevée dans la tradition, pieds bandés, soeur du jeune homme, est confrontée à ce choix. Epouse promise depuis la naissance à un homme qui a étudié aux USA, elle s'adaptera par amour pour lui au monde moderne. La relation mère-fille ainsi que la vie dans les cours prête à réflexion, à notre époque. Parmi tous les livres de Pearl Buck que j'ai lus, c'est vraiment mon préféré. En plus il nous offre un aperçu du mode de vie dans les riches familles chinoises. (Pour les familles chinoises pauvres lire la trilogie "Terre chinoise".)
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2016
Issue d'une riche famille chinoise, Kwei-Lan a été élevée dans le respect des traditions, des Dieux et des ancêtres. Fiancée avant même sa naissance, elle n'a vécu que dans l'attente du jour béni de son mariage. Grâce aux enseignements de sa Vénérable mère, elle sait se parer, se maquiller, se coiffer pour plaire à son mari, cuisiner les mets les plus raffinés pour aiguiser son appétit. Mais le jour tant attendu où elle fait enfin la connaissance de son époux, loin d'être fidèle à son rêve, ce jour se transforme en cruelle déception. Prête à servir sa belle-mère comme une fille et à obéir en tout à son mari, Kwei-Lan est rejetée par le jeune homme, corrompu par les moeurs de l'Occident où il a étudié la médecine. Il n'a que faire de ses talents, de ses parures, de sa soumission. Même ses jolis petits pieds bandés ne trouvent pas grâce à ses yeux! Son mari veut faire d'elle son égale! Et, Kwei-Lan n'est pas au bout de ses peines...Son frère adoré, l'aîné de la famille, revient des Etats-Unis au bras de son épouse! Une américaine! Une étrangère! le clan ne saurait tolérer un tel manquement aux traditions! Pourtant, il faudra bien se résoudre à accepter le vent nouveau de la modernité qui souffle sur le pays, balayant les coutumes et entraînant dans son sillage la jeunesse chinoise.

Dans un long monologue qu'elle adresse à sa "soeur" dont on ne sait qui elle est mais dont on devine qu'elle n'est pas chinoise, Kwei-Lan livre les émotions d'une femme qui voit s'écrouler tous les principes auxquels elle a toujours crus. Partager entre son respect pour sa mère et le désir de plaire à son mari, elle tente tant bien que mal de s'ouvrir aux idées nouvelles, de surmonter préjugés et superstitions. Touchante par son envie de bien faire et sa grande bonté, Kwei-Lan raconte une Chine traditionnelle confrontée à un inexorable vent de modernité et de liberté. le pays s'ouvre, ses forces vives partent étudier à l'étranger et reviennent avec une autre conception de la société. Figés dans leurs traditions, les anciens ne se résignent pas à abandonner les règles strictes qui régissent la famille mais ont-ils le choix? Peut-on lutter contre le vent d'Ouest ?
Pearl BUCK signe ici un roman sensible et profond qui parle aussi de tolérance et d'amour. A lire absolument!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2015
C'est avec "Vent d'est, vent d'ouest" que j'ai découvert cet auteur. Après avoir lu plusieurs de ses romans, celui-ci ne me semble pas au niveau des autres. ça reste une lecture agréable et on ne s'ennuie pas mais il manque cette profondeur, ce plus, qui peut rendre difficile le retour à d'autres auteurs lorsque l'on vient de finir un roman de Pearl Buck. On ne peut pourtant pas vraiment lui en vouloir, c'est même assez normal: "Vent d'est, vent d'ouest" est son premier roman après tout... Donc bien pour découvrir, mais si vous en avez lu d'autres de P.Buck avant, celui-ci risque de vous paraître un peu fade.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 14 décembre 2014
Pearl Buck a passé sa petite enfance en Chine puis y a vécu avec son mari une dizaine d’années. Parlant couramment mandarin, elle est un témoin exceptionnel de la Chine au début du XXème siècle.
Tout son roman tourne autour de la confrontation entre la société traditionnelle chinoise et la civilisation occidentale, le choc des cultures et des générations, le déchirement au sein des familles ou au cœur même des individus entre le système de valeur ancestral et l’attrait pour les techniques et idées nouvelles. L’intrigue tourne autour de deux couples :
- la narratrice Kwei-Lan (élevée à l’ancienne mode pour être une parfaite épouse chinoise) et son mari gagné à la culture occidentale et revenu au pays après avoir fait des études de médecine à Londres
- le frère de la narratrice, qui revient des Etats-Unis en ayant épousé une américaine et qui refuse le mariage arrangé par ses parents.
C’est passionnant, sans doute un peu trop biaisé en faveur de la culture occidentale aux yeux du lecteur moderne pétri de relativisme culturel, et un peu simpliste dans les psychologies et prises de position des uns et des autres (par exemple le changement d’attitude brutal du mari de Kwei-Lan).
A lire néanmoins, l’écriture est fluide, les sentiments écrits avec beaucoup de pudeur et ce roman est un témoignage historique exceptionnel.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2015
j'ai lu Pearl Buck début des années 70 et j'en avais un souvenir enchanteur. 40 ans plus tard, le charme n'agit plus. l'écriture est belle, mais l'histoire sent "l'américanisation". Je ne crois plus à cette vision de la chine. Le livre se lit facilement et vite ; cela peut rester un bon livre pour des ados.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2015
J'avais lu ce livre étant adolescente et en avais gardé le souvenir d'un beau roman où l'amour triomphe.

Je l'ai donc relu bien des années plus tard, et tout le talent de Pearl Buck m'est apparu cette fois-ci dans sa façon de raconter la transition entre deux époques, le tiraillement qui peut exister entre un monde figé par des traditions ancestrales et l'appel de la modernité. L'héroïne, Kwei-Lan, se retrouve écartelée entre deux cultures que tout oppose.

J'avais peur d'être déçue en risquant de trouver ce roman "mièvre", loin de mes yeux d'adolescente. Mais cette relecture a été une redécouverte, un vrai plaisir, tout en finesse et sensibilité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2015
J'aime la culture asiatique et ce livre bien écrit raconte comment avec patience un homme et une femme qui ne se sont pas choisis avancent
vers la construction d'un couple harmonieux .
Déjà lu dans ma prime jeunesse perdu au cours des pérégrinations de ma vie ...à l'aune de mon vécu ,âge mûr aidant , expérience conjugale acquise , j'en ait encore plus savouré la re lecture .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2014
Très belle histoire. J'ai eu un peu de mal à accrocher au début, mais une fois que le décor et le contexte est planté, on finit par faire défiler les pages rapidement.
Il fait rappeler le principe du "Palenquin des larmes".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,90 €
5,90 €