Commentaires en ligne 


53 évaluations
5 étoiles:
 (30)
4 étoiles:
 (13)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (4)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 très bon roman, mais vraiment trop de fautes
j'ai relu avec intérêt et émotion ce livre, mais je dois avouer que j'ai été gêné par les fautes d'orthographe. Si les ebooks gratuits sont tous bourrés de fautes, je n'en chargerai plus. Et je trouve que c'est malhonnête d'apater les gens vers le numérique avec des produits mal faits et bâclés.
Publié le 10 juillet 2012 par pietro68bleu

versus
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 version e-book : au secours !
Gratuit en version e-book, c'est tentant ! Malheureusement le texte est plein de fautes de toutes sortes en nombre incroyable : sur l'ensemble du roman, je suis certain que ces erreurs sont largement au-dessus de la centaine ! lettres manquantes, coupures de mots, orthographe fantaisiste, 'un ouf' au lieu de "un oeuf' , j'en passe et des meilleurs, il est difficile de ne...
Publié le 13 février 2012 par Clitandre


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 très bon roman, mais vraiment trop de fautes, 10 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Rouge et le noir (Format Kindle)
j'ai relu avec intérêt et émotion ce livre, mais je dois avouer que j'ai été gêné par les fautes d'orthographe. Si les ebooks gratuits sont tous bourrés de fautes, je n'en chargerai plus. Et je trouve que c'est malhonnête d'apater les gens vers le numérique avec des produits mal faits et bâclés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 devastating critique of restoration France, 1 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Rouge et le noir (Format Kindle)
My French only really became good enough recently to enable me try this in the original, and I'm so glad I did. The style is elegant and restrained, and the characters fascinating, particularly the complex Julien Sorel. I recommend it highly to anglophone readers in France who wish to "have a go" at a French classic.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


26 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN CHEF D'OEUVRE D'UN TRES GRAND AUTEUR !, 5 novembre 2006
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le rouge et le noir (Poche)
Ce livre est merveilleux. Vraiment superbe. En parler, c'est déjà le diminuer, le dévaluer.

Si les affres d'un Julien SOREL amoureux "mortellement fatigué des combats que, toute la journée, la timidité et l'orgueil s'étaient livrés dans son coeur" ne vous émeuvent pas, si le parcours, les intrigues, d'un Julien SOREL ambitieux "parce-que la délicatesse de son coeur lui a fait besoin de quelques unes des jouissances que donne l'argent" ne vous passionne pas, si la justesse dans la déscription des tréfonds de l'esprit humain, si l'irone du ton, si la beauté du style,si,si,si....

Enfin si tout ça vous laisse indifférent, vous pourrez toujours vous identifier aux solides habitants du village natal de Julien, habitants pour qui "toute idée vive était une ineptie".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


35 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Romantique, 4 octobre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le rouge et le noir (Poche)
Soyons clair, c'est LE meilleur livre romantique de la littérature française, n'en déplaise à Marc Lévy.

Alors bien sur j'ai été épaté par la finesse d'écriture du grand, du génial Stendhal.

Tout comme j'ai été épaté par l'un des héros de la période romantique, Julien Sorel, qui ressemble d'ailleurs au Rastignac de Balzac.

Le rouge et le noir, c'est donc le livre romantique par excellence. La description des sentiments amoureux, de leurs bons cotés comme de leurs mauvais, tient du génie.

Mais avouons-le...c'est chiant!

Voilà il faut dire la vérité, c'est un chef-d'oeuvre qui m'a surtout marqué par sa qualité d'écriture, mais c'est aussi un pavé ou on s'ennuie quand meme pas mal.

Mais il faut le lire. Car l'enrichissement qu'il amene vaut le détour.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un classique qui s'étire, 7 avril 2014
Par 
Pol Macqueron "polopicolo" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Rouge et le Noir (Poche)
Le rouge et le noir est un roman qui se mérite et qui nécessite qu'on ne lâche pas le livre en cours de route. C'est la condition pour que le lecteur soit récompensé.
En effet, le livre est, dans sa première partie, d'une lenteur assez effarante, et le style de Stendahl ne couvre pas (à mon avis) les lenteurs. Stendahl décrit à merveille la société de son époque et ne perd pas de temps en descriptions inutiles, en revanche, il fait avancer ses personnages avec une lenteur assez déconcertante. Malgré tout, l'histoire trouve un rythme de croisière plus agréable dans la deuxième partie. A la fin, la première partie prend tout son sens et son ampleur dans l'histoire.
L'analyse psychologique des personnages prend le pas sur leur environnement, et Stendahl est en ce sens un auteur déjà très moderne, à rapprocher de Nabokov par exemple. Par ailleurs, l'idée d'avoir pour personnage principal une sorte d'anti-héros assez désagréable au début et qu'on finit par aimer autant pour ses qualités que pour ses défauts est une grande force.
Bref, un livre qui finit par passionner, mais prend un peu son temps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le grand roman du romantisme français, 25 décembre 2013
Par 
Cinho512 - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Rouge et le Noir (Poche)
Le rouge et le noir est le roman du romantisme français, des densités flamboyantes de la passion et de ces excès, allié à une grande connaissance des psychologies de son temps et de l'Homme éternel dans ces positions infinies, pour une œuvre universelle.

Dans ce roman, on suit le parcours d'un fils de paysan de province, Julien Sorel, qui après de nombreuses péripéties amoureuses et existentielles finira dans l’aristocratie française de la restauration, jusqu'à sa déchéance finale.

Julien Sorel est l'archétype du jeune français de la restauration, éprit de romantisme et de grandeur, sous l'inspiration de Napoléon, du panache et des excès qui s'y rapportent. Après une enfance difficile dans une famille qui le dédaigne, eux étant des manuels et Julien un rêveur qui se cultive, il obtient un poste de précepteur dans la plus puissante famille de sa ville. Là il rencontre la femme de son employeur, Mme Louise de Rênal, avec qui il vivra une passion intense et qui jouera un rôle important tout au long de sa vie, jusqu'à sa déchéance qu'elle provoquera.

Dans ce roman on retrouve tous les codes du romantisme : la passion poussée à l'extrême et ici trouvant son écho le plus important dans la tentative d'assassinat de julien de son premier amour et la mort du héros dans la force de l'âge, clôturant le roman dans un lyrisme tragique, quintessence du romantisme. Sorel possède également un caractère particulier, tout en rigueur paysanne et en souffle impérial.

Mais dans ce roman, Stendhal garde une analyse très fine de la réalité de son temps et une analyse poussée et de fond de la psychologie de ses personnages, chacun liés à un idéal, une position sociale ou leur sexe. Puis, après un passage glauquesque au séminaire, il découvre Paris et retrouve l'amour dans le regard de Mathilde, la fille de son employeur, un ministre du roi, ceci s'accompagnant de la découverte de la vie de la haute noblesse parisienne.

Mathilde représente parfaitement la femme de la bourgeoisie "libérée", méprisant les Hommes de sa condition et plus attirée par l'idée de sortir avec un fils de paysan que par Julien lui-même, plus par la transgression et l'aventure que par que par notre héros tout en espérance et en droiture. Ainsi un jeu de séduction et de faux-semblants se met en place, lié à un jeu psychologique entourant cette idylle factice et tout en représentations.

Et le final résume l'essence du romantisme. Julien Sorel, anobli et installé dans ce monde est dénoncé par son premier amour et amante pour ce qu'il est et entraine son renvoi de chez le marquis de la Mole. Cet événement accélérant le destin de Julien qui tente d'assassiner sa dénonciatrice dans un coup de sang, entreprise échouée et qui l'entraine à la mort. Ce dénouement, relié à la tragédie qui accompagne les destins romantiques et qui dévoile pour Julien Sorel ces véritables sentiments et allume le souffle tragique palpable qui parcours celui-ci.

De plus, on à une analyse fine de la société des années de Philippe d'Orléans et de la fin de la monarchie en France, celle d'un monde de faussetés, mais également d'honneurs et de vertus, symbolisé par les frères de Mathilde.

Pour conclure, je ne peut que conseiller ce roman à tous les rêveurs et les romantiques, comme à eux qui aiment la grande littérature et la profondeur d'une étude de l'Homme et de son environnement. Julien Sorel, de par son orgueil, sa fougue et sa fin tragique est le personnage symbolisant le romantisme français dans sa poésie tragique et sa magnificence.
On en ressort enchanté, malgré la longueur du roman et les passages plus rudes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 version e-book : au secours !, 13 février 2012
Par 
Clitandre (Ste Livrade sur Lot, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Rouge et le noir (Format Kindle)
Gratuit en version e-book, c'est tentant ! Malheureusement le texte est plein de fautes de toutes sortes en nombre incroyable : sur l'ensemble du roman, je suis certain que ces erreurs sont largement au-dessus de la centaine ! lettres manquantes, coupures de mots, orthographe fantaisiste, 'un ouf' au lieu de "un oeuf' , j'en passe et des meilleurs, il est difficile de ne pas se laisser distraire par toutes ces aberrations ! Compression ? changement de format de fichier ? digitalisation par un logiciel ?peu m'importe l'explication technique : le Rouge du Correcteur et le Noir du regret... A bas la pingrerie et vive les livres bien faits !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mon avis sur "Le rouge et le noir", 4 février 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le rouge et le noir (Poche)
C'est assurément un très grand livre... Le style est superbe, et couplé à une faculté étonnante à l'analyse psychologique, il me parut annoncer Proust, qui ira encore plus loin dans la profondeur psychologique et la beauté poétique. Pourtant, Stendhal, loin d'être du sous-Proust, se révèle un génie de la littérature française, d'une intelligence tout à fait admirable. Il sait très bien sonder les coeurs et les sentiments de ses personnages et les faire évoluer dans le temps. Son livre est seulement un peu trop long et aurait gagné à être plus ramassé, plus compact. Il ne sera pas mon livre préféré, ni mon auteur préféré, mais ce fut une découverte des plus intéressantes et brillantes parmi mes lectures. Bref, en un mot, je vous tire mon chapeau, M. Henri Beyle !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Grande épopée métaphysico-romanesque, 20 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le rouge et le noir (Poche)
Je préviens d'emblée les futurs lecteurs de cette critique qu'il s'agit de ma première lecture du livre et que, par conséquent, elle sera succinte en regard de tout ce que nous révèle le roman.

Stendhal a bâti (le terme n'est pas inapproprié) cette intrigue à partir d'un fait divers avec, comme trame de fond, la France sous la Restauration de Charles X. L'intrigue se passe à Verrières, dans le Doubs. Elle met en scène Julien Sorel, jeune homme issu d'une famille de bûcherons, qui aspire à de grandes actions
dans une société fortement divisés entre une classe bourgeoise libérale, montante depuis Napoléon, son idole "absolu", et une classe aristocratique plus ou moins réactionnaire. Son ambition ira jusqu'à apprendre par coeur la Bible pour se faire remarquer (le livre ne le dit pas clairement) et sera finalement pris comme tuteur des enfants de la famille de Rênal, ultra-conservatrice. Parallèlement à l'instruction qui leur dispensera, il tombera amoureux de Madame de Rênal; un amour qui, on l'apprendra par la suite, sera le seul véritable qu'il aura toute sa vie.
A cause de leur relation amoureuse, qui se concrétisera, il sera amené à quitter Verrières pour Besançon, où il fera son séminaire avec l'abbé Pirard, janséniste ami de l'abbé Chélan, qui a éduqué Julien pendant ses jeunes années. A l'issue de cette pénible expérience, il sera sollicité par le marquis de la Mole, qui se révélera être un "père de substitution", le père biologique de Julien n'ayant jamais eu la moindre affection pour lui. Au bout de plusieurs mois, la fille du marquis, Mathilde, éprouvera un certain intérêt pour lui, sa hauteur d'esprit et sa morgue, inhérentes à sa personnalité.

Sur cette trame a-priori archi-classique, Stendhal se distinguera par son analyse extrêmement détaillée des tréfonds de l'âme humaine. Ainsi, on verra le héros changer brusquement de caractère lorqu'une contrariété apparaît, froissant son orgueil démesuré.
Mais le mérite de Stendhal est de ne jamais le présenter comme un monstre naturellement démoniaque, ce qu'une lecture en diagonale pourrait nous faire croire : en effet, la jeunesse de Julien n'a pas été épanouie malgré le chirurgien de l'armée napoléonienne qui lui a toujours témoigné de l'affection et lui a ouvert l'esprit sur les Lumières, Napoléon,... Ainsi, les premiers chapitres nous le montrent profondément antipathique, imbu de lui-même et méprisant vis-à-vis des Rênal. C'est dans leur demeure que commencera pourtant son éducation.
Son tempérament altier le fera rester stoïque les premeirs temps pour progressivement sur l'amour pour Madame de Rênal, qui se révèlera beaucoup plus tard.
Pourtant, sa personnalité s'aliénera à Paris, où le simple fait d'être issu d'origine modeste a disparu de ses pensées ... jusqu'à ce que la réalité reprenne le dessus. Quand il est annobli, marié à Mathilde, qu'il croit être SON époux, tout bascule ! Et sa fin dans la misère et la plus profonde solitude lui fait prendre conscience de ce qu'il avait à Verrières : la seule qu'il a jamais aimée, Madame de Rênal.

Parmi les 1001 axes de lecture possibles, citons le regard très critique que Stendhal porte sur la société de la Restauration, où ne subsiste aucune passion, aucun intérêt pour les grandes causes, fait en quoi Julien se distingue aux yeux de Mathilde, nostalgique de l'époque où Boniface de la Mole tentait tout pour sa bien aimée. Cette société sous contrôle des jésuites (que Stendhal méprise) où rien ne se fait sans intérêt. Tout est calculé, rien n'est spontané. Et ce n'est qu'à l'article de la mort que Julien s'aperçoit que son ambition était vaine et que toute chose n'est que vanité. Seul reste l'amour sincère, seule et unique chose sur laquelle son esprit calculateur ne biaise pas.

Un roman initiatique et sévère !

Un reproche à faire à ce livre : le style didactique de Stendhal, qui certes ne laisse rien passer des changements d'humeur de Julien, mais qui s'appesantit parfois sur certaines phrases qui en deviennent amphigouriques.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Le Rouge et le Noir... bourré de fautes, 25 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Rouge et le noir (Format Kindle)
Quel gâchis !
A l'instar des professionnels de l'informatique qui se permettent de mettre sur le marché des logiciels «buggés», les éditeurs de livres numériques se croient-ils autorisés à nous vendre des livres non relus ? Nous avions appris que le dernier prix Goncourt était sorti truffé d'erreurs, en raison de la précipitation à mettre en ligne la version numérique quelques heures après l'attribution du prix... mais Stendhal ? Depuis le temps, il doit exister des versions relues et corrigées !
Ou bien parce qu'il s'agit d'une version gratuite, on doit peut-être s'habituer à se contenter de peu : après tout, on en a pour son argent...
A répandre l'idée que livre numérique égale édition bâclée, il se pourrait que ce soit un mauvais calcul pour gagner la clientèle des amoureux de la littérature.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Rouge et le Noir
Le Rouge et le Noir de Stendhal (Poche - 1 janvier 1997)
EUR 4,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit