undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

63
4,6 sur 5 étoiles
Siddhartha
Format: PocheModifier
Prix:3,90 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

20 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 juin 2013
Je viens de refermer Siddhartha. Je l'ai lu tout d'une traite, moi qui d'habitude lis si lentement. Je n'ai pas levé la tête, je n'ai pas mangé, j'ai jeûné. J'ai tout avalé en sentiments, en ressenti et j'ai tout ressorti en larmes, en tonnes de larmes. Trop beau, trop puissant, trop profond, trop inspiré. Quelle catharsis ! Surtout cette si belle amitié qui lie Siddhartha 2 fois (à Govinda et au passeur) et l'amour 2 fois (à Kamala et à son fils) qu'il perd tous 4. Je n'en peux plus d'émotions fortes : une amie s'est suicidée et voilà toute ma peine est dehors, mon enfance, mes souffrances et désespoirs sont remontés à la surface, je ne m'y attendais pas, tout est sorti aujourd'hui en flots de larmes. Versées dans le fleuve. Un fleuve qui parle. J'ai été si bien entendue par le passeur d'eau, par procuration. Il écoute avec son coeur, me consacrant son attention à 100%, il comprend tout, on peut tout lui dire, que ce soit Siddhartha ou moi. J'ai saisi la perche qui m'était tendue, je n'ai pas pu faire autrement, je me suis noyée dans un fleuve de larmes.
Vasudeva m'a repêchée.

Ami lecteur, s'il t'arrive un jour une tristesse insurmontable, pense à lui, le passeur d'eau, va lui confier ton chagrin, il saura mieux que quiconque te consoler. Ton coeur sera pansé comme personne ne peut le faire.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai lu Siddharta à 18 ans; 1° choc; des années après, plusieurs voyages en Inde après, je l'ai relu. Même choc; ce livre est l'histoire d'un chemin de vie et une méditation sur la connaissance, c'est un de ces livres qui ressemble par son écriture à une légende, un conte.............J'ignore ce qui l'a inspiré, probablement le Mahâbhârata! Siddharta ne cesse de s'interroger sur le sens de la vie, son but, les Maîtres, leur enseignement, les choix de vie qu'il expérimente à tour de rôle car la particularité de Siddharta est de ne suivre aucune homme , aussi réputé sage soit-il... et d'ouvrir sa propre voie et de tenter de la suivre ...Un livre de spiritualité à la portée de tous et très facile à lire; je remarque que ce qui blesse le plus dans ce livre, c'est l'expérience de l'amour; celui du fils qui rejette le père est profondément douloureux...L'eau elle, est source de vie, la Nature source d'enseignement; Siddharta sera non pas un maître, mais un PASSEUR au sens propre et métaphorique.
La quête spirituelle de Siddhârta s'achèvera par une réconciliation avec le monde, la vie, les hommes...
J'ai beaucoup prêté, racheté, recommandé ce texte à bien des gens différents, tous l'ont apprécié: c'est un roman essentiel et fondateur.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 mars 2013
Siddharta m'a fait l'effet de l'eau fraîche jaillissant de la source... Limpide, frais, léger, ressourçant...
Au fil des pages on le découvre et on se découvre à la fois. Le regard sur les choses changent, pour lui comme pour nous.
Un très beau livre initiatique qui permet d'ouvrir les yeux sur la beauté de l'être.
N'hésitez pas un seul instant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 septembre 2010
Cet ouvrage est magnifique. Il doit être lu lentement, avec un retour sur les paragraphes importants pour s'imprégner du message.
Il doit également lu et relu pour toujours mieux le pénétrer.
Notre expérience nous est propre et ne peut être comprise par nous que dès lors que nous la menons. Nous ne devons pas croire les pensées et les doctrines dispensées par d'autres car les mots ne peuvent jamais habiller parfaitement les sensations reçues par l'expérience réelle.
Plutôt que de poursuivre un but auto-déterminé ou pire déterminé par d'autres (comme pour la plupart malheureusement dans notre système), donc vivre dans l'avenir, il faut savoir vivre au présent, apprécier l'instant et suivre la voie des événements qui se présentent à nous tous les jours. Mais notre mode de vie et de pensée nous les rendent invisibles, ou plutôt nous sommes aveugles devant eux, obnubilés que nous sommes pas notre but fictif (et souvent le même pour ce qui sont englués dans notre système social et politique).
Un ouvrage à tous ceux qui souhaitent se libérer des carcans et vivre ce pourquoi ils sont venus sur Terre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 janvier 2013
J'ai été frappée par la modernité de ce roman composé dans la première partie du XXe siècle et toujours aussi proche des interrogations de notre temps. Un vrai itinéraire spirituel, remarquablement bien écrit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
22 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 septembre 2003
Comme la pluspart des ouvrages d'Herman Hesse, Siddartha est une quête initiatique. Le héros a la soif du savoir. Mais qu'est ce que la connaissance? Que peuvent apporter les maîtres aux questions existentielles des disciples? Siddartha expérimente tout, la voie du respect familial et de la tradition, la recherche de la spiritualité avec les samanas, ces mystiques errant nus, capables du jeûne et de la méditation; il découvre aussi les joies de l'amour et de la vie matérielle, pour aussitôt s'en écarter. N'est ce pas son orgueil, cette suffisance, ce sentiment de supériorité aux autres qui l'empêchent d'apercevoir la vérité? Au bord de l'eau, Siddartha comprendra "le tout".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Hesse prétend avoir été surpris que ses admirateurs le qualifient de bouddhiste alors qu’il est avant tout protestant, mais protestant d’un genre spécial, car pour lui « le vrai protestant est celui qui se défend contre sa propre Église aussi bien que contre les autres, car sa mentalité lui fait préférer l’évolution à la stagnation. Et ajoute-il, « dans ce sens, le Bouddha était lui aussi, protestant ».
C’est là la clé de sa pensée : Pas de doctrine, pas de maitre à penser. Comme son héros Siddhartha, Hesse a toujours été imperméable à tout embrigadement doctrinaire, car pour lui toute doctrine est unilatérale et ne peux jamais embrasser la totalité dans sa multiplicité pour atteindre l’Unicité. L'Univers contient tout, la chose et son contraire, le bien autant que le mal, le pêché autant que la sainteté et pour atteindre l’illumination, il faut tâter de tout pour en saisir l’essence. C’est donc ce que fit Siddhartha, qui, après une vie de pérégrinations où il en voit de toutes les couleurs, comprend enfin, au soir de sa vie, que tout, temps, espace, désir, tout n’est qu’illusion,. Que rien n’a de valeur en soi mais que paradoxalement tout a une valeur potentielle. Il explique à son ami Govinda, dubitatif, en montrant une pierre : « Cette pierre n’est qu’une pierre, une chose de rien. Dans un temps éloigné, elle sera terre, et de cette terre naitra une plante, un animal, un humain, et comme elle est susceptible, dans le cercle des transmutations, de devenir aussi un être humain, un esprit, je veux bien en reconnaitre la valeur, elle est aussi Dieu, Bouddha, je la vénère et je l’aime, non parce qu’elle peut devenir ceci ou cela, mais parce qu’elle est tout cela depuis longtemps, depuis toujours. » Comme quoi on n’a pas besoin de se proclamer bouddhiste et de réciter des mantras pour en saisir toute la profondeur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 octobre 2012
Livre en crescendo. Un début un peu terne car convenu - itinéraire classique du jeune ascète cherchant la voie - j'ai cru qu'il s'agissait de la vie romancée du Bouddha. Sauf que l'histoire bifurque rapidement, reprend sa liberté, pour donner du relief au personnage. Plus on avance, plus le livre gagne en profondeur.

Que nous dit Hesse: aucune doctrine, aucun mot, aucune pensée, ne vaut l'expérience du réel. Même si (surtout si) en nous confrontons au réel nous devons passer par des épreuves où nos passions, nos folies, nos peurs, nos attaches, nos souffrances nous renvoient, nous rappellent, nous lient indéniablement à notre condition humaine.

"J'ai appris qu'il me fallait passer par le plus honteux des désespoirs pour réfréner mes aspirations et mes passions, pour aimer le monde, pour ne pas le confondre avec ce monde imaginaire désiré par moi et auquel je me comparais, ni avec le genre de perfection que mon esprit se représentait; j'ai appris à le prendre tel qu'il est, à l'aimer."

"Les paroles servent mal le sens mystérieux des choses, elles déforment toujours plus ou moins ce qu'on dit. (...) Voilà pourquoi je ne fais aucun cas des doctrines. Elles n'ont ni dureté, ni mollesse, ni couleur; ni odeur, ni goût, elles n'ont qu'une chose, des mots. Peut être est ce pour cela que tu n'arrives pas à trouver la paix. Tu t'égares dans le labyrinthe des phrases."

Et ce magnifique passage
"Quoiqu'il approchât la perfection et qu'il portât toujours les traces de sa dernière meurtrissure, il lui semblait pourtant que ces hommes simples étaient ses frères; leurs vanités, leurs convoitises et leurs travers perdaient leur ridicule à ses yeux, ils valaient la peine d'être compris, d'être aimés et même vénérés. L'amour aveugle d'une mère pour son enfant, la sotte présomption d'un père aveuglé par son attachement pour un fils unique, l'irrésistible et folle envie qu'éprouve une jeune femme coquette de se parer de bijoux pour attirer sur soi les regards admirateurs des hommes, tous ces besoins, tous ces enfantillages, toutes ces aspirations naïves, déraisonnables, mais dont la réalisation donne à la vie un si puissant élément de force, ne semblaient plus maintenant aux yeux de Siddharta choses si négligeables, si puériles."

Enfin ce très beau passage sur le temps; tellement bien dit...
"Oh! toute souffrance n'était-elle donc pas dans le temps; toute torture de soi-même, toute crainte, n'étaient-elles pas aussi dans le temps? Est-ce que tout ce qui dans le monde pesait sur nous ou nous était hostile ne disparaissait pas et ne se surmontait pas dès qu'on avait vaincu le temps, dès que par la pensée on pouvait faire abstraction du temps?"

...mais méfions nous des mots ;-)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
10 étoiles. Pour un des romans les plus merveilleux de ma vie de lectrice. C'est un peu comme un premier amour. On y pense toujours avec nostalgie des années après. Parfois je retrouve avec bonheur des effluves de ce conte magique dans d'autres pages.
Je le recommande particulièrement à tous les adolescents et jeunes adultes en pleine recherche de leur identité. Ces pages apaisent les interrogations, aident à trouver la voie du milieu. Bien que je ne l'ai jamais relu, je crois que c'est un des romans que j'emporterais sur une ile déserte.
Bienheureux vous qui allez vous plonger dans cette histoire enchanteresse...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 août 2010
D'abord, il faut préciser une chose importante, le Bouddah historique se nommait Siddhartha, et dans ce livre le héros se nomme Siddhartha, pourtant il ne s'agit pas de lui. Herman Hesse a utilisé un avatar pour ne pas risquer le sacrilège garder sa liberté d'écrivain. Mais une fois, cet avertissement fait, l'initatiation de cet hyppothétique contemporain du Gotama ressemble franchement au chemin vers l'éveil emprunté par le véritable Bouddah.
Tous les principaux enseignements du Bouddah (et de quelques uns de ses successeurs) sont repris d'une manière pédagogique et illustrée. Contrairement aux textes mystiques originaux du Bouddhisme Theravada (libération de l'être), l'approche didactique de ce livre est capable de capter l'attention d'un occidental. En outre, Herman Hesse y ajoute sa propre analyse et ses propres "améliorations" conformément aux instructions du Bouddah.
Au final, ce livre peut être vu soit comme un conte philosophique, soit comme un vulgarisation du bouddhisme, soit tout simplement comme un évangile selan Hesse... En tous les cas, c'est toujours une bonne lecture...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le Loup des steppes
Le Loup des steppes de Hermann Hesse (Poche - 1 janvier 1991)
EUR 6,10

Le Jeu des perles de verre
Le Jeu des perles de verre de Hermann Hesse (Poche - 15 octobre 2002)
EUR 8,60

Narcisse et Goldmund
Narcisse et Goldmund de Hermann Hesse (Poche - 1 novembre 1975)
EUR 6,10