undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles25
4,7 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 septembre 2010
Comment peut-on se faire un nom quand on est issu d'une famille très pauvre fondée par une bourguignonne et un immigré italien reclus dans un minuscule appartement de Nogent? C'est une véritable leçon de vie que nous offre ici François Cavanna. Les Ritals est le premier volet d'une suite de récits autobiographiques. Ce premier tome balaie sa vie de 5 à 16 ans. Tout le talent et la verve habituelle du journaliste pour retracer sa vie avec ses mots de l'époque, des mots de gamin.
Car le talent de Cavanna est rare. Certains l'ont comparé à Céline, voire à Rabelais. Peu importe finalement. Mais il possède ce style inimitable qui enchante Charlie Hebdo chaque semaine. Une gouaille sans égale dont on trouve ici la source. Son entourage, fait d'italiens à la joute verbale facile, sa curiosité, qui le fait assister à de multiples scènes burlesques de la vie quotidienne et enfin, une insatiable soif de lecture. Un besoin acquit dès les premières syllabes déchiffrées. Il dévore tout. Bouquins, journaux, manuels et se forge ainsi une culture et un style littéraire incommensurables qui le mèneront au métier journalistique.
C'est avec humilité et tendresse qu'il replonge dans ses premières années. Une affection bien particulière pour ses parents qui, malgré leur manque total d'éducation, ont tout fait pour qu'il s'en sorte mieux qu'eux. Un sacrifice crucial à ses yeux. Et puis tout le reste. Amis, famille, connaissances. La vie banlieusarde dans les années 1930, ardue mais non dénuée de joies simples où un gamin turbulent peu facilement trouver de quoi s'occuper entre les terrains vagues et les chantiers. Une véritable leçon de vie qui permet de relativiser nos vies bien confortables qui nous paraissent encore parfois bien insuffisantes.
Les Ritals est un exercice de style parfaitement réussi. Tour à tour drôle, attendrissant, triste et émouvant. Comme Goscinny avec le Petit Nicolas, Cavanna nous redonne cette vision enfantine de la vie, pleine de simplicité et d'émerveillements.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2007
Tout le long de la lecture j'avais le sourire.Impossible de ne pas pouffer de rire le livre entre les mains.Je découvre Monsieur Cavanna : j'adore.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2004
Un style bien particulier que nous présente cette autobiographie.
Au premier abord, nous posons un regard surpris de ce style familier, puis ,au fil des pages on s'habitue et on ressent exactement le message que veut faire passer l'auteur.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2006
j'ai ri, j'ai tremblé, j'ai eu les larmes aux yeux mais n'importe quelles larmes, oh non! celles d'un enfant de 7 ans! j'ouvrais ce livre comme on ouvre une porte pour y découvrir un monde fascinant, épatant, joyeux et triste à la fois, le monde de Cavanna. Si vous lisez Les ritals, cassez-vous une jambe ou faites-vous porter pour malade car il faudra, ensuite, vous laisser emmener par Les Russkoffs et vous faire passer pour bête et méchant... vous n'avez pas le choix? non vous n'avez pas le choix...
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2011
toute l'Histoire que j'ai entendue dans mon enfance. On la relit toujours avec autant de plaisir.
et écrit avé l'assent, tou sé, ma e ouna bella storia
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2005
J'ai découvert Cavanna récemment et c'est un peu comme du Céline (en beaucoup plus léger et plus pop). C'est émouvant, touchant, et drole. Les émotions passent très très bien sous cet aspect très léger et très agréable...
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2010
cavanna écrit fort bien , histoire vivante drôle pleine de tendresse et d'humour à lire de toute urgence :
on se poile tout en étant attentif à une histoire tragique racontée sur le mode typique Cavanna!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 22 février 2011
Nogent sur Marne, l'immigration italienne des années 20, la précarité et la pauvreté....Les Ritals

Un livre magnifique bourré d'amour, d'appétit de vie, de bonheur d'être merveilleusement bien écrit....un style truculent, emporté, torrentiel...

et plus près de moi, né et élevé en banlieue nord de la fin des années 50, fils de petits bourgeois, arrivés pauvrissimes et ayant mieux "réussi"(ce mot n'a pas grand sens au sens humain,...il signe juste un mieux-être financier...la guerre a très violemment expliqué à mon vieux ce que ne pas être dupe voulait dire) que le père Cavanna (quel bonhomme, cet homme tellement humaniste, débrouillard et heureux de vivre)....ces souvenirs de bagarres, de jeudis fous et de potes comme on n'en a plus après....Le foot dans la zone, les billes, les bonbecs, le tour de France et les filles si proches si éloignées....mon école, l'école Michelet et mon coin de ciel bleu dans une ville rouge où mon meilleur copain, fils de prolo stalinien, m'enseignait la grandeur de l'URSS...La belle vie dans un monde pauvre, solidaire, dur et aimant...

Mon père pour qui j'ai autant d'amour que Cavanna pour le sien m'a dit un jour : "les plus beaux souvenirs d'une vie sont ceux de l'enfance quand ils sont heureux". C'est ça les Ritals de Cavanna....un des meilleurs bouquins qu'on puisse lire.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 décembre 2005
Dans le plus pur style d'un gamin de banlieue qui n'a d'égal que lui-même, Cavanna raconte son enfance à Nogent, sur les bords de la Marne. C'est sincère, drôle et émouvant, et par ailleurs fort bien construit. Suite de portraits, de rappels d'évènements, de description de lieux qui n'occupent que quelques pages, le tout se donne parfaitement à lire; en fait, c'est comme si le bonhomme était devant nous en train de nous narrer ses souvenirs, trempant ses grosses moustaches dans la mousse d'une chopine entre deux récits qu'il nous fait. On voudrait bien, comme lui, pouvoir se raconter enfant avec les mots de cet âge là.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2016
Quand Cavanna, le pilier de Hara-Kiri, met de côté l'humour potache et la provocation bon enfant, pour parler de lui, on sent toute la tendresse, tout le talent et l'humanité de ce grand bonhomme.
On trouve dans ce tome la jeunesse nogentaise et insouciante du fils d'émigré italien, au milieu de l'argot et des souvenirs d'enfance. Le style est spontané, authentique, particulièrement attachant.

Cavanna transforme dix ans d'une vie banale en voyage plein de tendresse. Les tomes d'après, 39/45 oblige, seront moins ordinaires mais dans la même veine. Merci François !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,10 €
10,65 €
7,70 €