undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles13
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 mai 2013
Ouvrage très riche et documenté sur le rôle de la femme joué dans la diffusion du Christianisme en Europe, et de son émancipation.

La grande majorité des édifices religieux chrétiens, cathédrales, basiliques, églises, glorifient la femme, (Notre-Dame et les Saintes), visitez les chapelles, une quantité innombrables rendent hommages à des religieuses.(Clotilde, Geneviève, Agnès, Lucie, Marthe, Sophie, la Sainte Vierge,etc...)
cathédrale Sainte-Cécile d'Albi :
[...])

Le Royaume de France doit quasiment sa naissance à une femme, Clotilde, qui aura une grande influence sur la conversion de Clovis au Christianisme (lire les chroniqueurs de l'époque, Grégoire de Tours entre autres), et en fera son premier souverain, sous la bannière chrétienne.
Le Royaume de Russie doit sa naissance en grande partie à Olga de Kiev, qui développera le christianisme (première chrétienne baptisée du Royaume) par la demande auprès du Pape de missionaires, pour évangéliser le pays, début de la naissance du Christianisme en Ukraine et en Russie.
[...])

Cette émancipation chrétienne offre la possibilité aux femmes de montrer leurs talents dans tous les domaines.

De grandes abbayes seront dirigées par des femmes, comme celle de Fontevraud.
[...])
Le plus ancien traité d'éducation pour enfants connu dans le Royaume de France a été rédigé par une femme, Dhuoda, au IX Siècle (841-843), "Manuel pour mon fils", un traité écrit en latin pour éduquer l'enfant, l'aider à se construire spirituellement par le message du Christ, et à acquérir une personnalité propre, ce qui donne déjà un aperçu de la place de la femme à cette époque.
Au moyen-âge, on trouve un grand nombre de femmes copistes (recopie de manuscrits et de missives, on relève beaucoup de colophons féminins), et elles pratiquaient la poésie, la médecine, la philosophie, la littérature, la réthorique, comme Christine de Pisan.
[...])
[...])
[...])

Des femmes règneront sur le royaume de France, comme Aliénor d'Aquitaine, Blanche de Castille ou Marie de Médicis, ou auront une grande influence, comme Jeanne d'Arc, qui dirigera l'armée française contre les anglais et rétablira le roi de France Charles VII sur son trône, ou encore Catherine de Sienne, docteur de l'Église catholique, qui influencera grandement les décisions du Pape.

Au Moyen-âge, les femmes sont propriétaires, signent des contrats, possèdent et maintiennent des commerces.

Donc, ouvrage à posséder absolument, pour effacer tous les préjugés misogynes liés à la religion chrétienne.

En complément, et qui n'est pas dans le livre, on pourrait préciser qu'en rejetant progressivement l'institutionnalisation du Christianisme (dans les universités en particulier), et en revendiquant l'athéisme, le statut de la femme régressera progressivement et considérablement surtout après la révolution française, notamment par la mise en place du code civil napoléonien (basé sur le droit romain) où elle aura un statut de mineure, tous ses droits antérieurs lui seront retirés, elle sera totalement dépendante et soumise à son mari :
"qu'est ce que la femme ", "un être de second rang si elle n'est pas mariée, un être mineur et incapable si elle est mariée."
[...])
[...])
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2009
Régine Pernoud réhabilite ici la place de la femme au Moyen-Age. La femme y a plus de droits et de pouvoirs que dans les siècles qui précèdent ou suivent cette période. Elle le démontre très habilement et de manière très convaincante. Elle se base sur les nobles dames telles qu'Aliénor d'Aquitaine et Blanche de Castille entre autres, mais aussi sur des femmes issues du peuple telles que Jeanne d'Arc et Mathilde de Sienne. Très intéressant !
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Régine Pernoud ré-établit pour les vertus du Moyen-Age faussement décrié. L'imaginaire populaire ne pense-t-il pas que la femme était asservie à l'homme durant cette époque ? Or c'est bien le contraire qu'il s'agissait. Les femmes exerçaient des professions, indépendantes, libres. L'amour courtois les idéalisaient. La Renaissance a commencé à les rabaisser (cf. les pertinentes pièces de Molière "les femmes savantes", "les précieuses ridicules") et le XIX° siècle, bourgeois, les a emmurées.

Ce grand Moyen-Age a pour avocat défenseur cette brillante historienne au verbe très attachant.

A lire.
0Commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2012
Si vous connaisez déjà R. Pernoud, "La femme au temps de cathédrales" ne vous décevra pas. C'est un livre qui se lit rapidement et qui apporte un bonne information de l'époque. Il est agréable à lire.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2007
L'ouvrage de Régine Pernoud est le fruit une étude très poussée sur la place de la femme au Moyen-Age. Très intéressant, il est néanmoins très didactique et de lecture un peu difficile pour les non-initiés. La femme au temps des cathédrales n'est pas du tout un roman, c'est un livre de référence, très érudit, à posséder dans sa bibliothèque.
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2009
Une vue beaucoup plus précise et fiable sur la place de la femme au moyen âge. Très bon livre.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2012
au temps des cathédrales (et autres temps): la(les) vraie(s) place(s) des femmes dans l'histoire, racontée par une historienne on ne peut plus sérieuse.
Nous sommes loin des histoires des féministes !!!
11 commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2014
Bien que ce soit la femme qui soit mise à l'honneur dans cet ouvrage, ce livre ne fait pas l'apogée d'un féminisme primaire. Il remet les choses à leur place et cela change de nos cours d'histoire un peu restreint sur le sujet.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2015
Un livre très intéressant où on apprend que la femme noble du moyen-âge n'était pas si recluse et soumise qu'on ne l'imagine dans la conscience collective. Que cette soumission et ce manque d'éducation n'arrivera que bien plus tard.

Parfois un peu trop de précisions par le biais de femmes ayant existées mais qu'hélas pour une autodidacte comme moi, je ne connais pas suffisamment et souvent dépeinte dans leurs actions par la religion. Ce qui somme toute normal pour l'époque. J'ai l'impression que l'auteur se perd un peu.

J'aurais aimé plus de chose concrètes sur la vie quotidienne, l'éducation des enfants, leur véritable rôle politique vu qu'il est dit qu'une femme pouvait régir des terres, la transmission du nom, la vie des femmes du peuples. Leurs droits, leurs devoirs.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2009
Voici enfin présenté, loin des sentiers de l'historiquement correct, un petit aperçu de ce que la femme à perdue depuis la Révolution française....
Dans l'ancienne France, les femmes fûrent infiniment plus respecté dans leur natures....
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,90 €