Commentaires en ligne 


11 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 comment s'interesser quand même à Chateaubriand?
la premiere partie du titre est très attirante, on pourrait reposer
le livre à la lecture de la deuxieme.
Grave erreur!
C'est l'histoire d'un homme qui aimait les femmes et que les femmes aimaient, écrite par un homme qui aime les femmes et sans doute inversement.
Outre le style incomparable de d'Ormesson, on trouve Chateaubriand,...
Publié le 10 novembre 2004 par nast

versus
1.0 étoiles sur 5 Pour la gloire de Jean d'Ormesson
Lecteur très régulier de nombreuses biographies et par ailleurs amateur de la littérature de Jean d'Ormesson, je me suis plongé dans ce livre avec gourmandise ... Las ! quelle ne fut pas ma déception ! Jean d'Ormesson semble plus préoccupé de laisser un livre à sa gloire posthume, qui n'en n'a pourtant pas besoin,...
Publié il y a 6 mois par Monsaurca


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 comment s'interesser quand même à Chateaubriand?, 10 novembre 2004
la premiere partie du titre est très attirante, on pourrait reposer
le livre à la lecture de la deuxieme.
Grave erreur!
C'est l'histoire d'un homme qui aimait les femmes et que les femmes aimaient, écrite par un homme qui aime les femmes et sans doute inversement.
Outre le style incomparable de d'Ormesson, on trouve Chateaubriand, les femmes de sa vie, Napoleon,la diplomatie, Rome, l'Europe, l'histoire, la litterature, la vie,... passionnants. A tous ceux que la litterature "Lagarde et Michard" rebutent, commencez par ce livre, ça ira mieux après.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une biographie pas comme les autres, 19 août 2008
Par 
Chaque page, chaque ligne, chaque mot de cet ouvrage écrit par d'Ormesson respire l'admiration de l'auteur pour son ténébreux sujet. Et quel sujet !

La vie si riche de Chateaubriand n'est peut-être, ici, qu'un prétexte pour tenter de comprendre l'inextricable attirance que celui-ci parvenait à provoquer chez les femmes. Et tenter de comprendre par la même occasion comment un catholique si fervent parvenait à combiner sa passion débordante pour la gent féminine et son réel attachement à l'Eglise ; cruel dilemme que seul un être comme Chateaubriand pouvait pousser à son paroxysme. Et cela, d'Ormesson parvient à en tirer des propos d'une vitalité envoûtante, d'un charme indéniable, d'une culture fulgurante. Son écriture, toujours aussi malicieuse, ne se borne pas à faire une sorte de copier-coller cher à certains auteurs, mais s'investit de manière passionnée et lumineuse, mettant en relief cette vie d'une personnalité si attachante mais définitivement d'un autre siècle.

Comme le mentionne très bien la 4 ème, ce livre est-il le portrait d'un séducteur par un écrivain, ou peut-être l'inverse, tant d'Ormesson se révèle plein d'un charme qui rend chacun de ses livres atrocement attirant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Amours multiples et tumultueuses., 30 juin 2012
Par 
Gerard Muller "médicactus" (Nouvelle Caledonie) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon dernier rêve sera pour vous : Une biographie sentimentale de Chateaubriand (Poche)
Mon dernier rêve sera pour vous/Jean d'Ormesson

Chateaubriand se souvient'Vieilli, il flâne dans les rues du Paris de sa jeunesse et les souvenirs l'assaillent' « Ce qu'il y a de merveilleux dans le passé, c'est qu'on en sait déjà l'avenir. »
La rencontre en Angleterre avec Charlotte Ives permet à François René de Chateaubriand, jeune aristocrate né en 1768, disciple de J.J. Rousseau, précurseur du romantisme, émigré suite à la révolution française,(« en France un homme est toujours suspect »), de revivre les heures du château de Combourg, réminiscences de Lucile sa sœur bien aimée, tandis que le père erre nuitamment dans les couloirs du château jusqu'au coucher. Son réel talent de conteur charme la belle et solitaire Charlotte.
Jean d'Ormesson reprend là les beaux passages des Mémoires d'Outre-Tombe concernant cette adolescence brimée sévèrement par ce père étrange et hautain. A la suite et tout au long de ce livre, une grande revue historique allant de la Révolution à l'orée de la seconde république se mêle aux amours tumultueuses de René.
Il faut rappeler que les Mémoires d'Outre Tombe de F.R. de Chateaubriand représente un somptueux monument édifié à la mémoire de sa sœur Lucile, son aînée, sa camarade d'enfance, sa compagne d'adolescence à qui il vouait une passion sans limite et réciproquement. Le style de Jean d'Ormesson fait merveille dans l'évocation de cet amour « interdit ».
Cette aventure anglaise restera pour René un des plus grands malentendus de sa vie.
Revenu en France, la rencontre avec Pauline de Beaumont à l'heure du Consulat est toute autre : « Une petite société se constituait autour des amants : la gloire, l'amour, l'esprit, en étaient les ciments. »
Mais le destin met Delphine de Custine sur la route de René qui va devenir la rivale de Pauline.
Jean d'Ormesson est sans concession vis à vis de René et le portrait psychologique qu'il en dresse durant l'épisode « Pauline » n'est guère reluisant. Egoïste, orgueilleux, vaniteux, indifférent, versatile, René veut être aimé, admiré, et choyé. Sous la plume de J. D'O. il ne nous paraît pas très sympathique quoique ni mesquin ni paresseux, mais cependant menteur et souvent odieux. Il sait allier le charme, le génie et la générosité à « un égoïsme farouche et une duplicité indéfiniment renouvelée. »
La duchesse de Duras va entrer dans la vie de René avec patience et obstination, angélisme et résignation : René ne l'aime pas, mais veut bien en faire son ordinaire. Dans le même temps Natalie de Noailles use de son charme irrésistible envers René et honore sa réputation de mangeuse d'hommes : « Je suis bien malheureuse. Aussitôt que j'en aime un, il s'en trouve un autre qui me plaît davantage. »
On l'aura compris : l'emploi du temps de René est chargé : « Dès le retour de Rome et l'établissement de l'Empire, quatre femmes presque à la fois se mettent à l'occuper tout entier : l'une était sa sœur entrain de mourir, les deux autres ses maîtresses, la dernière sa propre épouse, Céleste, qu'il s'agissait de fuir,'. Céleste qui avait surtout le tort d'aimer avec passion son insupportable et irrésistible mari. »
Deux femmes vont entrer de façons très différentes dans la vie de René l'Enchanteur : Madame de Staël, fille de Necker, courtisée de toutes parts, et son amie Juliette Récamier et ses bacchanales, fille naturelle de son propre mari ( !), femme à la beauté éblouissante et brillante en société. Dès lors « la douceur de René n'allait plus guère s'exercer qu'à l'égard de Juliette. Et c'est vers le septième ciel de la passion coupable qu'il allait s'envoler. »
Il est étrange de noter combien les mœurs de l'époque étaient plus libres que de nos jours. Après la Terreur va s'ouvrir une période un peu folle sous le Directoire, le Consulat, l'Empire et la Restauration. Toutes ces belles femmes voyaient dans les grands de ce monde, princes, politiques et artistes de toutes les nations des amants interchangeables, Bernadotte, Metternich, Wellington, Mathieu de Montmorency, Benjamin Constant, Canova, Auguste de Prusse, David, Talma, etc' et bien sûr François René de Chateaubriand. Comme dit d'Ormesson, c'était un « carrousel des cœurs » .
Juliette Récamier, entremetteuse et confidente, avec une habileté diabolique va tisser les intrigues politiques et amoureuses et se trouver au centre de toutes les combines gouvernementales et des idylles. Egérie du légitimisme et en héritière de Madame de Staël protectrice des libéraux, elle reçoit beaucoup et l'on peut croiser dans ses salons outre les politiques toute la société intellectuelle de Paris : Hugo, Lamartine, Mérimée'etc. D'Ormesson écrit : « Autour de Madame Récamier, tous les cœurs battaient. »
Promu Ministre des Affaires Étrangères de Louis XVIII, Chateaubriand va vivre une passion dévorante pour l'ardente, sensuelle et belle Cordelia de Castellane, fille de banquier, passion qui va éclipser du même coup Juliette, Céleste et Claire de Duras.
Dans le même temps, une certaine Fortunée Hamelin fréquente assidument le bureau du ministre.
Et puis après une aventure avec la belle Hortense Allard alors qu'il est ambassadeur à Rome, ce seront les retrouvailles passionnées entre Juliette et René. Ils vont aller de fêtes en fêtes dans cette ville tant aimée. René écrit amoureusement à Juliette mais reçoit toujours Hortense. Viennent alors s'intercaler la marquise de Vichet et surtout la jeune Léontine de Villeneuve avec qui il échange une correspondance enflammée, « furieusement romantique et pleine d'exaltation. » L'Occitanienne sera cette « fleur charmante qu'il ne voulut point cueillir » mais qui lui inspirera des lignes d'un romantisme échevelé dans la Confession Délirante .
Le beau style de Jean d'O. se met au service des aventures multiples de René : « Sa rêverie , ce jour là, était nourrie par le spectacle d'une foule de jeunes femmes ravissantes. Leur beauté l'enivrait. Maudissant son automne et son monceau d'années, il regardait rouler sous ses yeux au son de la musique répandue par les orchestres, ces flots de fleurs, de plumes, de diamants et de grâce. »
L'âge venant, René retrouva Juliette : « Ainsi Juliette finit-elle par occuper tout l'immense espace sentimental qui s'étend, chez René, entre la vie et les songes'Il ne lui avait donné ni son nom, ni sa vie, ni un enfant, mais un amour pour l'éternité. »
Un récit magnifique et émouvant. 560 pages de rêve.

.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 mélancholique beauté du Romantisme révolu..., 21 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon dernier rêve sera pour vous : Une biographie sentimentale de Chateaubriand (Poche)
Une biographie de Chateaubriand signée Jean d'Ormesson, magnifique portrait d'une vie, sublime incarnation du Romantisme le plus pur. Ce roman biographique mèle la véritable vie de l'auteur à l'imagination de Jean d'Ormesson qui dépeint de manière atemporelle la mélancholie Romantique surprenante de ce jeune homme que fut Chateaubriand. Le lecteur se sent proche de ce Romantisme, véritable courant artistique incarné par "François René". Le Romantisme est aujourd'hui révolu paraît-il, alors permettez-moi de patrager un moment, à travers ce livre, avec les derniers des Romantiques qui se reconnaîtront dans l'analyse de cette vie extraordinaire, pourtant si ordinaire...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1.0 étoiles sur 5 Pour la gloire de Jean d'Ormesson, 7 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon dernier rêve sera pour vous : Une biographie sentimentale de Chateaubriand (Poche)
Lecteur très régulier de nombreuses biographies et par ailleurs amateur de la littérature de Jean d'Ormesson, je me suis plongé dans ce livre avec gourmandise ... Las ! quelle ne fut pas ma déception ! Jean d'Ormesson semble plus préoccupé de laisser un livre à sa gloire posthume, qui n'en n'a pourtant pas besoin, que de nous faire vivre, connaître et comprendre Chateaubriand.
Ce catalogue des succès féminins du "maître" de Victor Hugo ("je veux être Chateaubriand ou rien")nous fait tourner la tête et appelle rapidement l'ennui.
Si vous aimez vraiment Chateaubriand, lisez plutôt ses "Mémoires d'Outre-Tombe", qui sont un ravissement littéraire en plus d'un témoignage irremplaçable sur les événements de son siècle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1.0 étoiles sur 5 Édition désastreuse d'un très bon livre, 24 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon dernier rêve sera pour vous : Une biographie sentimentale de Chateaubriand (Poche)
Le livre est excellent, mais cette édition "le livre de Poche" est un cauchemar : la police d'écriture est beaucoup trop petite, l'encre est de mauvaise qualité et le papier trop fin.

Cela gâche tout plaisir de lecture et lire les 495 pages de ce livre relève de l'exploit.

Je conseille donc cette édition à ceux qui ont une très bonne vue ou encore à ceux qui aiment lire à l'aide d'une loupe (sic).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Découverte de Jean d'Ormesson en temps qu'écrivain, 3 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon dernier rêve sera pour vous (Format Kindle)
Découverte de Jean d'Ormesson en temps qu'écrivain. Ce livre est un chef d'œuvre et vraiment je me régale! De la finesse, de l'esprit, de l'humour, de la séduction. L'enchanteur n'est pas celui que l'on pense. Merci Monsieur D'ormesson
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 livre de M.Jean D'Ormesson, 25 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon dernier rêve sera pour vous : Une biographie sentimentale de Chateaubriand (Poche)
comme dit précédemment ce monsieur écrit bien achetez ces 3 livres que je viens d'acheter le premier par le d un en fant qui attendait un train avec une fin très surprenante
cordialement
C.Faure
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Magnifique,poétique,nostalgique., 2 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon dernier rêve sera pour vous : Une biographie sentimentale de Chateaubriand (Poche)
Un livre d'une rare érudition et qui ne se quitte pas sans émotions...Quelle vie que celle de Châteaubriand!!!!!A travers ses liaisons amoureuses c'est toute l'histoire de la France de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe à laquelle nous assistons,la vie faite d'épreuves des émigrés fuyant la France révolutionnaire pour un exil qui pour beaucoup ne sera pas un "exil doré",François-René rejoint l'armée des émigrés qu'il quitte après une blessure...Puis c'est l'Angleterre...Enfin je ne m'attarde pas car ce livre mérite qu'on s'y plonge pleinement et c'est un pur délice de littérature,d'Ormesson passe toujours pour une "vieille culotte de peau" et les jeunes ont souvent la critique facile vis à vis de de nos grands écrivains qu'ils jugent injustement ringards,quittez une minute vos "Harry Potter" et essayez vous à la "vraie littérature",ce voyage ne vous laissera pas indifférent!!!!!!C'est tous le parcours initiaque d'un jeune homme qui à travers les épreuves (et les femmes!!!) deviendra l'un de nos plus grands et plus fameux écrivain.
Notre histoire et celle de nos grands hommes fut belle et bien mouvementée,pas besoin d'héroique-Fantaisy pour se régaler d'actions épiques...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un bon moment de lecture, 17 janvier 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon dernier rêve sera pour vous : Une biographie sentimentale de Chateaubriand (Poche)
J'ai été particulièrement heureux de retrouver un exemplaire de cette œuvre qui me plaît beaucoup. Mon exemplaire ayant disparu, le livre est introuvable en librairie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Mon dernier rêve sera pour vous : Une biographie sentimentale de Chateaubriand
EUR 7,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit