Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Homo americanus, 12 avril 2011
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Babbitt (Broché)
Comme l'indique la préface de Paul Morand, Babbitt ne vieillira jamais car Babbitt est le portrait d'une figure permanente de la vie américaine : le petit entrepreneur, indépendant, républicain, hostile aux impôts et au big government, maladivement attaché à un progrès et à une croissance qui ne sauraient être qu'économiques et financiers. Un grand frustré aussi que le Babbitt : épouse terne, enfants indifférents et manquant de gratitude, amis rares ou intéressés...
A la relecture, ce qui frappe dans ce roman (1922) qui valut à Sinclair Lewis le Nobel de littérature 1930, c'est son caractère de chaînon manquant. Lewis est clairement l'héritier de Zola et du roman naturaliste par son effort méticuleux de reconstitution de la réalité, son souci documentaire, sa construction rigoureuse et un rien corsetée. Mais il annonce aussi tout le roman américain de la satire des moeurs, celui qui s'épanouira avec Updike ou Richard Ford. Babbitt ou l'ancêtre de Rabbitt Angstöm et de Frank Bascombe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 les braves gens., 11 décembre 2011
Par 
Arribat - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Babbitt (Broché)
Caricature de l'américain moyen tout dévoué aux nouveaux dieux de la production et de la consommation, le personnage de Babbitt pourrait bien n'être qu'un subterfuge inventée par l'auteur pour s'autoriser à émettre certaines réserves sur le capitalisme, réserves qui exprimées trop franchement dans le contexte de l'époque eussent été considérées comme subversives.

Ceci n'excluant pas cela, reconnaissons que Babbitt dresse un catalogue non seulement complet mais tout aussi intemporel, des stratégies et combines utilisées par un individu moyen- la compromission, au besoin la renonciation à ses idéaux, et si nécessaires les pragmatiques lâchetés- pour que s'ouvrent à lui les portes de la réussite, la reconnaissance de ses semblables, en même temps que l'envahisse la douce satisfaction offerte en récompense aux « braves gars » qui savent traverser dans les clous.

C'est cette énergie tout autant imprégnée de vanité que d'instinct de conservation qui va alimenter ce résultat de l'évolution qu'est la classe moyenne. Celle-ci soucieuse de ses nouvelles prérogatives va à son tour se construire une aristocratie de consolation où les fraternités, les groupements professionnels, les chambres syndicales, les clubs privés, Rotary, le Lions, les loges maçonniques vont distribuer leurs titres et honneurs comme autant de témoignage de reconnaissance d'utilité publique. Bien entendu cette allégeance à l'uniformité se paye par une aliénation au culte de la pensée unique, et Babitt qui se laisse aller à quelques opinions émancipatrices frise la pire des condamnations, le bannissement.

En voilà en tous cas assez pour fournir un bon sujet. Sauf qu'il nous faut remettre ce roman dans son époque marquée par des années de contestation ouvrière, entraînant une influence grandissant des idées socialistes. Or en dehors de toutes les manipulations entreprises pour juguler le socialisme, la naissance d'une classe moyenne, fruit du hasard ou stratégie délibérée, s'avérait un excellent contre-feu pour protéger le capitalisme des risques que lui faisait courir un affrontement direct avec le monde ouvrier.

En même temps cette classe moyenne devenait une vitrine promotionnelle de ce rêve américain offert aux « braves gars qui travaillent dur » aux bons patriotes, chrétiens de préférence et qui entendaient bien montrer à ces fainéants de socialistes et toute cette racaille d'étrangers l'indéfectible attachement à ce droit à la propriété qui fait le fondement du capitalisme et la réussite des vrais américains. C'est cette classe qui a offert au capital une ligne de défense gratis, et c'est elle aussi qui s'est adonnée au culte winner, qui a adhéré à la noblesse du profit avec une conviction telle que même la crise actuelle ne parvient pas jeter le doute. Sans doute parce que ce système presque parfait rejette dans le prolétariat et l'exclusion ceux qui ne peuvent se maintenir dans le bon milieu.

C'est tout cela qu'aborde avec une particulière finesse et une grande patiente l'auteur de ce récit en nous laissant au passage particulièrement pantois lorsqu'on découvre l'état d'avancement technologique de l' Amérique des années 30, comme cet allume cigare de voiture qui mettra presque 40 ans à traverser l'Atlantique. En tous cas de quoi réfléchir, à décharge bien entendu, et éviter, tout comme y parvient Sinclair Lewis, de tomber dans ces clichés qui nous ouvrent grand leurs bras.

Un classique hors des sentiers battus à lire aussi entre les lignes. Splendide !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 5 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 No problem, 3 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Babbitt (Broché)
Le livre a été livré conformément à ce qui avait été annoncé. "Babbitt" est un personnage attachant dans ce qu'il a de ridicule, désuet et dans ses aspirations "lyriques" vers un monde enchanté... qu'il combat lui-même dans la vie de chaque jour.
Désolant. Tant qu'à être dévoré... on pourrait tout de même choisir qui pourra le faire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Babbitt
Babbitt de Sinclair Lewis (Broché - 1984)
EUR 7,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit