Commentaires en ligne


26 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (4)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le premier volet d'une saga passionnante
Ce livre est le premier volume d'une série de sept romans aussi passionnants les uns que les autres. A travers la vie tourmentée d'une personne clé, Régine Desforges nous rappelle ou nous fait découvrir des faits historiques importants ayant marqués l'histoire entre 1939 et 1959 en France et dans le monde.
Publié le 20 juillet 2001

versus
3.0 étoiles sur 5 Manque de suspense
L'histoire elle-meme est interessante, mais narree de facon crue, laissant peu d'imagination au lecteur. J'ai eu plus de plaisir a voir le film.
Publié il y a 11 mois par Ursula Wehrli


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le premier volet d'une saga passionnante, 20 juillet 2001
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette bleue, tome 1 (Broché)
Ce livre est le premier volume d'une série de sept romans aussi passionnants les uns que les autres. A travers la vie tourmentée d'une personne clé, Régine Desforges nous rappelle ou nous fait découvrir des faits historiques importants ayant marqués l'histoire entre 1939 et 1959 en France et dans le monde.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une fresque importante !, 11 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette bleue, tome 1 (Broché)
Résumé : Léa a 17 ans lorsque la seconde guerre mondiale éclate. Habituée à s'amuser au milieu de ses prétendants, Léa évolue dans une sphère familiale et amicale forte, au milieu des vignes de Montillac, le château qui l'a vue naître et grandir, terre qu'elle aime d'un amour sans borne.
Très vite, ses amis et une partie de sa famille s'engagent dans ce qu'ils croient être une guerre vite gagnée. Léa a tout tenté pour montrer à Laurent d'Argilat qu'elle est la femme de sa vie. Malheureusement pour elle, il aime Camille, sa cousine et l'épouse.
Entre Bordeaux et Paris, Léa tente de se battre contre l'assaillant allemand. Montée sur sa bicyclette bleue, elle sillonne les chemins de campagne et passe du courrier pour les résistants. A Paris, elle se fait de nouveaux amis, dont François Tavernier avec lequel elle découvre les plaisirs de la chair. Elle le déteste pour ce qu'il provoque en elle mais, sans rechigner, elle se donne à lui.
Pendant plus de quatre ans, Léa se bât contre l'assaillant, tente de survivre. Le destin d'une femme remarquable, passionnée, révoltée...

Mon avis : J'ai lu les trois premiers tomes de cette saga pendant l'été, j'ai fini le troisième la nuit dernière. Environ 1000 pages qui dépeignent fidèlement la seconde guerre mondiale à travers la vie d'une jeune femme, Léa Delmas. La saga compte en fait, une dizaine de tomes et je compte bien la continuer mais les plus fervents admirateurs de Régine Deforges s'accordent à dire que la trilogie sur la seconde guerre mondiale reste la plus réussie. Pour le moment, je suis totalement de leur avis mais je vais tout de même laisser une chance à la suite.

Ce qui fait la force de ces livres c'est certainement plusieurs choses mais pour moi, ça réside tout d'abord dans les descriptions pointilleuses et tellement réalistes. Au début de la saga, dans le premier roman, Régine Deforges s'attache à décrire la magnifique région qu'est Bordeaux et ses environs. On arrive à se représenter le château des Delmas, la vigne et surtout, les personnages. Mais ça ne doit pas s'arrêter là. L'auteure est particulièrement précise lorsqu'elle évoque les premiers bombardements, l'exode de Paris vers la zone libre (A peu près équivalent au sud de la France, du moins, tout ce qui était en dessous géographiquement, de la Loire, le fleuve), l'atrocité des premiers combats, le réalisme de la pauvreté...

Là où l'auteure s'illustre particulièrement c'est, toujours dans la description, lorsqu'elle évoque longuement les sévices réservés, tout d'abord, aux juifs puis très vite, aux résistants, aux femmes, aux enfants, sans plus faire de distinction. L'horreur fait partie du vocabulaire de « La bicyclette bleue » et de plus en plus. J'ai été férocement marquée par ses récits sur la torture de la baignoire (technique de torture qui consiste à plonger la tête d'une personne dans une baignoire remplie et de l'y laisser jusqu'à ce qu'elle soit au bord de l'asphyxie), à l'implantation d'embryon de singes et plus tard, ce que les Français ont fait endurer aux soldats allemands mais surtout, lors de l'épuration, à leurs semblables qui ont collaboré, notamment aux femmes tondues.

Cela m'amène à ce qui m'a le plus choquée. J'ai presque eu envie de vomir, saisie d'horreur, lorsque le livre m'a rappelé en détail, ce que les résistants ont fait endurer aux allemands et aux collaborateurs. J'avais déjà lu des écrits sur le sujet, j'avais étudié ces « épisodes » lors de mes études mais je crois que Régine Deforges a su raviver ce qui m'avait, à l'époque, paru complètement inhumain. Par exemple, lorsque j'ai vu que les tortures décrites étaient l'œuvre d'un certain Bernard (dans les second tome, nommé « 101, avenue Henri Martin »). Ce prénom, tellement français, m'a fait mesurer à quel point l'on pouvait dire que, si les allemands nous ont fait la guerre, les français ont aussi fait la guerre aux français... Léa, à la fin du troisième tome, exprime son envie de tuer les collaborateurs mais surtout les soldats allemands et les miliciens. Pourtant elle ne peut que rester prostrée lorsque des maquisards venus participer à la libération de Paris, s'amusent à torturer des femmes en les humiliants. Je ne peux pas, ne pas me révolter contre ces hommes et femmes qui, certes, ont souffert mais qui finalement, répercutent les mêmes actions que leurs tortionnaires.

Pourquoi je vous conseillerais la lecture de cette saga ? Tout simplement parce que les personnages sont attachants, que les paysages sont magnifiques et que la guerre est fidèlement expliquée, analysée. Sans être un ouvrage historique, les livres sont documentés, précis et mettent en valeur des événements qu'on ne connaissait pas forcément.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'envie de vivre ..........libre, 18 octobre 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette bleue, tome 1 (Poche)
Magnifique région que ce bordelais vallonné avec ses vignes à flan de collines, ses pinèdes odorantes, et son rivage majestueux baigné par les embruns de l'océan .
Une région idéale pour la promenade .
Mais Léa, l'héroïne de « la bicyclette bleue » lorsqu'elle enfourche son vélo, ce n'est pas pour se balader, mais pour apporter sa contribution au mouvement de résistance face à l'occupation allemande de 1940 .
Bien qu'étant à l'âge ( 17 ans ) , où l'on est particulièrement fragile , où le rêve amoureux est primordial , cette jeune fille au tempérament bien trempé, sur qui tout son entourage s'appuie, fait preuve d'un courage exemplaire, sauve des vies et n'hésite pas à tuer si nécessaire .
Si ce sont les nécessités engendrées par les circonstances particulières de cette période troublée qui façonnent sa vie, ses rencontres, ses aventures amoureuses, c'est tout de même l'amour qui guide ses gestes : l'amour de son pays, l'amour de la liberté, l'amour d'un homme, son rêve d'amour .
Elle est le symbole magnifique d'une jeunesse qui veut vivre sa vie, et veut la vivre libre .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Magnifique!, 1 septembre 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette bleue, tome 1 (Poche)
Je me suis plongée avec passion dans le 1er des 10 romans de la collection de Régine Desforges:"La Bicyclette Bleue".Je les ai tous achetés car je veux connaître l'histoire de Léa Delmas,l'héroïne,et de tous les personnages qui gravitent autour d'elle.C'est vraiment passionnant,parfois très difficile car beaucoup de personnes vont y laisser leurs vies.Des gens proches de Léa mais aussi des inconnus.Cela va profondémennt la marquer.Elle connaîtra d'agréables moments et d'autres très durs.On vit avec elle.On a envie de la suivre toujours.J'ai beaucoup de mal à m'arrêter tellement c'est intéressant ,poignant et fort.Sublime histoire,en somme!J'ADORE!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un incontournable, 8 février 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette bleue, tome 1 (Poche)
j'ai racheté les trop premiers volumes de cette saga pour ma fille de 22 ans. L'histoire au collège puis, au lycée, ne la passionnait pas! elle se posait des questions sur la guerre d'Algérie (son père est Algérien), j'ai trouvé que c'était une bonne façon de découvrir cette partie de notre/son histoire en repartant d'une période qui a été fondamentale dans les événements qui ont suivis. L'aspect romancé et néanmoins historique lui permet, de mon point de vue, de revoir ses cours avec une trame (l'histoire d'amour) attractive pour une génération qui lit tellement peu... et mon pari est réussi!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 léa la capricieuse, 17 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette bleue, tome 1 (Poche)
le début fait nettement penser à scarlett o'hara tant cette demaoiselle et heroine est capricieuse. Mais dès le debut de la guerre, l'histoire prend un tout autre tournan qui nous captive et nous emporte dans cette période difficile. Ce qui naturellement fait changer léa d'avis sur le monde qui l'entoure et deviens plus humaine.
Bref trés envie de lire la suite...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ce livre m'a ensorcellee, 19 décembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette bleue, tome 1 (Poche)
Reine Deforge nous emmene dans la France en guerre, mais pas seulement, elle nous invite aussi a decouvrir la vie de Lea qui a alors 17 ans. Elle nous plonge dans cette periode avec des mots extraordinairement choisit, et nous laisse decouvrir la vie d'une jeune fille qui veut malgres tout trouver le bonheur. C'est Lea qui m'a vraiment passionee, avec sa joie de vivre elle m'a emportee dans son monde, ses reves et la triste realitee du monde ou elle etait. On y decouvre autant ses aventures que ses mesaventures, tant en amour que dans la vie. Elle nous donne envie de toujours en savoir plus sur elle, et sur comment cette guerre la fait grandir. Elle est une modele autant de courage que de joie de vivre. Ce livre retrace des moments d'histoire, mais aussi ce qu'est la vie d'adolesant. Une fois plonge dans ce livre il sera difficile de vous en sortir tellement l'histoire est passionante. Je vous conseille ce livre, et sa suite qui est tout aussi passionante. C'est "le" livre a devorer en quelques heures. Merci a Regine de nous faire partager l'agreable moment de te lire!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Manque de suspense, 22 mai 2014
Par 
Ursula Wehrli (à Genève, Suisse) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette Bleue : (1939-1942) (Littérature Française) (Format Kindle)
L'histoire elle-meme est interessante, mais narree de facon crue, laissant peu d'imagination au lecteur. J'ai eu plus de plaisir a voir le film.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Une femme sous l' Occupation, 17 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette Bleue : (1939-1942) (Littérature Française) (Format Kindle)
C'est un roman riche en péripéties sur le période de l'Occupation Allemagne. Intéressant, assez documenté, vivace, très bien écrit. Elle –la protagoniste/Régine même- s'adore un peu trop, je me demande si je pourrai continuer avec le volume II de la trilogie…Pour le moment je vais faire un halte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Ma lecture peut commencer!, 13 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bicyclette bleue, tome 1 (Poche)
Envoi soigné et rapide.
J'ai eu le plaisir de commencer la lecture de ce roman, j'ai les titres suivants mais pas celui-ci, donc cela a été un véritable plaisir de commencer la lecture de la "saga" de Régine Desforges!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Bicyclette bleue, tome 1
La Bicyclette bleue, tome 1 de Régine Deforges (Poche - 1984)
EUR 6,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit