undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Cliquez ici Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles140
4,3 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:5,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 juillet 2003
« Le parfum » est un livre qui marque la mémoire de façon unique et indélébile.
L’auteur nous embarque pour une plongée dans la France du XVIII ème siècle, au côté d’une bête humaine appelée Jean-Baptiste Grenouille, dont la vie tout entière dominée par un effroyable sens olfactif, sème la mort. Du jamais lu dans la littérature policière. L’histoire est fluide, sans détails encombrants, les odeurs omniprésentes…on voit ce que Grenouille sent. On sort de temps en temps la tête du livre, pour émerger du cloaque ou Grenouille nous entraîne, et puis on plonge de nouveaux. Malsain et fascinant à la fois.
0Commentaire50 sur 52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2006
Ici, c'est la France qui nous est décrite par un étranger (Patrick Süskind est allemand), c'est aussi la France d'avant la révolution, avec ses bourgeois et ses aristocrates, avec une église puissante, et il fallait oser écrire ça au vingtième siècle surtout quand on est étranger. Le pari est réussi, on y retrouve toutes les caractéristiques d'une époque, tout y est parfaitement retranscrit par Patrick Süskind.
Mais Le parfum c'est avant tout l'histoire d'un personnage hors du commun, Jean-Baptiste Geenouille. Doté d'un nez absolu, Grenouille perçoit les senteurs comme nul autre, son ambition est de devenir le plus grand parfumeur du monde, rien de moins, et de trouver LE parfum qui mettre la monde à ses pieds, au sens propre. Mais le personnage a perdu beaucoup de son humanité suite à un parcours d'enfance putôt chaotique, et il se fit beaucoup plus à son odorat qu'à ses autres sens.
Le livre sera intégralement basé sur les odeurs, et là, c'est du jamais vu, on les sent nous monter au nez ces odeurs lorsque les pages défile, on est impressioné par le degrès de connaissance de l'auteur sur ce sujet, on est abasourdi par les capacités et les trouvailles de grenouille, on prend un véritable plaisir à lire cette écriture parfumée, on est époustouflée par l'intrigue, maîtrisée de bout en bout, sur ce personnage si singulier qui représente à la fois le désir de solitude et l'envie d'être aimé de l'homme.
La fin est surréaliste, certains trouveront ça gros mais en y réfléchissant, on se dit que cela n'aurait pas pu se passer autrement.
0Commentaire12 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2006
Je ne comprends pas que l'on puisse passer à côté de ce livre. Tout d'abord la langue utilisée est superbe, un régal sans devenir incompréhensible. Ensuite il est impressionant que l'auteur arrive à aussi bien faire sentir son propos, au sens propre. En effet le livre parle de senteurs, si bien décrites qu'on les ressent. L'histoire est originale et très prenante, la fin est inattendue et cadre parfaitement avec le reste de l'histoire, le tout magnifiquement rendu par la virtuosité langagière de l'auteur(désolé d'insister...). Si on veut extrapoler, ce livre est aussi une mise en garde contre la tentation de rejeter les gens différents, même si la différence paraît insignifiante au premier abord. Je le recommande vivement!
0Commentaire10 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2006
Ce personnage méchant et solitaire qui ne peut laisser qu'une impression absolument détestable , fascine et séduit au fil de la lecture.
Jean Baptiste Grenouille fascine, non uniquement par sa prodigieuse maîtrise des moindres senteurs, mais par son incroyable force à s'accrocher à la vie.
Endurant des épreuves absolument épouvantables et ne recevant de personne la quelconque étincelle d'amour, nul autre qu'un monstre comme lui n'aurait survécu à une existence aussi effroyable.
Ce roman poignant sent dès la première page . Fabuleux !
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2005
Une des mes livres fétiches. La "bible" des histoires de meurtriers en série. Tout y est: une plongée historique réussie, une belle galerie de seconds rôles qui donnent la réplique à un Grenouille épouvantablement attachant, un rythme qui tient le lecteur en haleine et, pour couronner le tout, l'écriture d'un Grand Auteur (ce qui manque trop souvent aux polars au sens large). C'est aussi très intéressant de découvrir de l'intérieur le monde peu connu des odeurs, des parfums et de ceux qui les créent. J'ai lu un internaute déçu de la fin, moi au contraire je la trouve géniale! A découvrir absolument!
0Commentaire15 sur 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2006
Un livre qui sent mille et une odeurs différentes. Très bien écrit et facile à lire.

On découvre un être marginal à l'utopie très particulière : créer le parfum ultime. Le seul soucis étant que ce parfum est possédé par des êtres humains. Nous suivons ainsi l'histoire de ce marginal : Jean Baptiste Grenouille, dans la quête des moyens d'extraction du parfum ultime...

Un livre enchanteur, qu'il faudrait au moins avoir lu une fois dans sa vie. S'en imprégner pour avoir une vision différente du monde : celle d'un nez.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2006
Acheté après avoir lu les commentaires des internautes, j ai été agréablement surprise par ce livre où chaque page vous plonge dans un monde de senteurs. On ne peut rester indifferent à ce roman qui évoque de façon romanesque la vie de jean baptiste Grenouille UN NEZ meurtrier.

Cote à cote se succède un panel d odeur des plus fines au plus pestilentielle. Un roman comme il en existe peu A NE PAS MANQUER DE LIRE.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2003
Le parfum est l'histoire d'une quête, la quête de son identité par le héros, Jean-Baptiste Grenouille. Il est né avec de nombreux manques dans la vie, il n'a ni parents, ni amour, ni odeur... Il a un seul atout, son odorat extraordinairement fin, et c'est par celui-ci qu'il compte se donner une odeur, une identité, et s'offrir une contrepartie dans la vie pour tout les manques qu'il subit depuis sa naissance. Son but ultime est de maîtriser les odeurs pour maîtriser les hommes (p. 173), de devenir le nouveau Dieu. Le lent processus pour arriver à ses fins rappelle étrangement celui du narrateur pour raconter son histoire, mais aussi celui de chacun pour arriver au but qu'il s'est fixé dans la vie. Bref, Grenouille est le reflet de chacun, toujours à la recherche d'un moyen pour exister aux yeux des autres, mais aussi à ses propres yeux. Son statut de tueur en série n'est que subalterne, car, c'est bien connu, la fin justifie les moyens.
Le monde dans lequel le narrateur fait entrer le lecteur est tout à fait étrange et inattendu, à la fois grotesque et magique, et tout à fait captivant. Le Parfum est un texte unique, que l'on a envie de lire d'une traite et qui ne manque pas de laisser une trace indélébile dans l'esprit de celui qui s'y plonge.
0Commentaire12 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2007
Surprenant, je crois que c'est le mot.
Le personnage principal possède une réalité impressionnante, on vit véritablement chacune de ses épreuves à ses côtés, voire en lui-même !
L'épisode de la grotte est tout simplement merveilleux, on est véritablement dans de la grande littérature : le personnage se crée lui-même un monde que l'auteur nous propose, et auquel on ne peut qu'adhérer. La compréhension psycologique de son personnage par l'auteur est totale ; il contrôle parfaitement les sensations qu'il distille au lecteur par un changement de focale narrative constant, bien pensé, et surtout parfaitement maîtrisé.
Un seul bémol, cependant : la fatalité qui touche les personnages dans leur relation au "héros" est un peu forcée, voire bâclée. C'est le prix à payer lorsque l'on veut montrer l'inéluctabilité du mal dans un roman moderne qui laisse une part du liberté au personnage, pour reprendre une analyse sartrienne.
Ce petit détail mis à part, et sachant que de très grands auteurs n'ont pas pu faire mieux dans ce domaine, c'est véritablement un livre à avoir lu.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2006
UN veritable excercice de style, on y est ,l'auteur avec son phrasé son vocabulaire,ses exercices de style nous diffuse comme par magie un parfum,un nectare,une puanteur..tous nos sens olfactifs sont en émois et reactifs ,bref on est dedans .SENSATIONNEL!!!!
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus