undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles4
4,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 novembre 2009
Dans ces nouvelles, c'est l'univers de T. Gautier. qu'on explore : gôut du fantastique avec des personnages revenus de la mort, goût immodéré pour l'antiquité (Egypte, Rome,..), passion pour l'esthétisme d'où des descriptions que certains peuvent trouver longues mais qui, si on prend le temps de les lire et relire possèdent une beauté et une poésie. Dans chaque nouvelle, un personnage féminin, à la beauté sublime et absolue fascine un homme. Et l'on ne sait si cet être est idéalisé, produit par l'imagination ou réel.
Aux trois courts récits fantastiques où se mèlent le présent et le monde d'un revenant (La Cafetière, Omphale, le Pied de la momie) je préfère la Morte amoureuse qui est une variante originale aux histoires de vampires ou celui (un peu plus long) Arria Marcella qui fait revivre un peu Pompeï. Parmi les récits antiques, la Chaîne d'or est très réussi, et le Roi Candaule est un petit chef d'aeuvre à la forte intensité dramatique.
3 histoires plus longues creusent des thèmes intéressants : La Toison d'or se distingue par un ton plus humoristique (pas vraiment fantastique : sur l'image de l'être aimé), Jettatura (sur la superstition et le mauvais aeil) ; Avatar (un récit extraordinaire d'échange d'âmes entre deux corps).

Mais il est bon de savoir qu'il existe d'autres contes et qu'il s'agit ici d'une sélection (manquent par exemple La Pipe d'Opium, le chevalier double... qu'on peut trouver chez Garnier flammarion ou évidemment en Pléïade)

ATTENTION : Ce commentaire cionvient pour le livre de poche (630 pages)
Pour Le livre de chez GALLIMARD (texte et dossier), le contenu est différent : La morte amoureuse, La cafetière, Omphale, Le pied de la momie, Arria Marcella, Le chevalier double, Avatar. Le découpage thématique est bien vu, les dossiers copieux.
22 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"L'art pour l'art"... ainsi est résumé par Lagarde et Michard l'apport de Théophile Gautier à la littérature post-romantique. En vérité, Gautier est aujourd'hui bien oublié. Les esthètes continuent à lire Emaux et Camées; les enfants se délectent toujours, j'espère, de Le Roman de la momie et de Le Capitaine Fracasse, mais le nouvelliste, digne héritier d'Hoffmann, est aujourd'hui passé par pertes et profits : Nerval ou Mérimée, ses presqu'exacts contemporains, bénéficient (presque) seuls de l'intérêt du public cultivé. A la relecture, c'est bien dommage. Que de perles ici rassemblées !
La morte amoureuse, magnifique histoire de vampire, La toison d'or, belle fable sur un homme qui tombe amoureux d'une peinture de Rubens et cherche dans Anvers une femme qui lui ressemble, comme dans Sueurs Froides, Le roi Candaule, une des plus belles histoires de voyeurisme que je connaisse, Avatar, incroyable conte de métempsycose dont l'argument rappelle Volte/Face ou la méthode les contes philosophiques de Balzac, Jettatura, son chef d'oeuvre, où un homme découvre à l'occasion d'un voyage à Naples qu'il est atteint du mauvais oeil et dangereux pour ses proches.
Dans les contes de Gautier, les femmes sont belles comme des statues et dangereuses comme des pythies; la nature est comme effacée devant la culture à laquelle la sensibilité des hommes est complètement soumise : on tombe amoureux d'un tableau ou d'une image, on rêve une amour ou une aventure et la réalité est toujours plus décevante que l'art, qui lui ne ment pas. La prose elle-même est surchargée de descriptions interminables, de références pléthoriques, au risque d'assécher l'émotion : quel fort en thème que ce Gautier! Amateurs de Salammbô ou de La Faute de l'abbé Mouret, lecteurs post-modernes et amateurs de psychanalyse, précipitez-vous sur ces joyaux méconnus et exigeants.
Le présent volume comprend La cafetière (1831), Omphale (1834), La morte amoureuse (1836), La chaîne d'or (1837), Une nuit de Cléopâtre (1838), La toison d'or (1839), Le pied de momie (1840), Le roi Candaule (1844), Arria Marcella (1852), Avatar (1856) et Jettatura (1856).
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il faut apprendre à aimer Théophile Gautier (1811-1872) -en ce cas à travers ces nouvelles et petits romans- et c'est pour cela que je conseille fortement l'édition "Livre de Poche" qui propose l'une des meilleures sélections parmi les très nombreux Contes et Récits de T. Gautier (des milliers de pages en édition "Pléiade" ou "Robert Laffont Bouquins" pour ceux cherchant l'exhaustivité).

Ainsi, l'édition "Livre de Poche" contient onze nouvelles et récits majeurs (neuf nouvelles et à la fin deux courts romans) que sont : "La Cafetière", "Omphale", "La Morte amoureuse", "La Chaîne d'or ou l'Amant partagé", "Une nuit de Cléopâtre", "La Toison d'or", "Le Pied de momie", "Le Roi Candaule", "Arria Marcella", "Avatar", "Jettatura".

Contrairement à son titre, il n'y a pas que des contes fantastiques, il y a également des nouvelles sur des rêveries, de l'anticipations (davantage esprit français), et des courts romans ayant des contextes historiques antiques (romains, égyptiens, etc.) C'est d'ailleurs les récits où l'histoire ancienne est présente qui sont les meilleurs.
Vraiment une très belle sélection pour un total de 600 pages où l'on déguste les sauts historiques, sentimentales ou mystiques de T. Gautier via son style splendide et assez élevé (c'est surement pour cela que j'ai redécouvert T. Gautier après avoir mûri littérairement.)

Nb: Je conseille après cet ouvrage de lire quelques autres grandes nouvelles de T. Gautier comme "La Pipe d'opium", "Le Chevalier double" et "Le Club des Hachichins".
Des grands recueil et récits comme :
-"Les Jeunes France et autres récits humoristiques" ("G.F.")
-"Fortunio, Partie carrée, Spirite" ("Folio")
Puis pour aller plus loin, je conseille les lectures de T. Gautier comme chroniqueur du choc romantique de 1830 et comme excellent journaliste-critique à travers :
-"Histoire du romantisme/Quarante portraits romantiques" ("Folio")
-"Articles et chroniques" ("G.F.")
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2004
Aucune ne se ressemble et de plus elles abordent beaucoup de thèmes du fantastiques: le rêve, la mort, les vampires.
Mais mon hisotire préférée reste "Le pied de Momie"!!!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,30 €
2,95 €
2,00 €