Commentaires en ligne 


48 évaluations
5 étoiles:
 (32)
4 étoiles:
 (10)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


35 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Zweig et les sensations des personnages misent à l'honneur
Zweig est bien l'un des seuls à savoir rentrer avec autant de justesse au coeur de la psychologie des personnages. Dans vingt quatre heures de la vie d'une femme, on découvre la passion qu'une veuve va éprouver pour un joueur en observant uniquement ses gestes et ses réactions. Avant de découvrir l'homme de chair, elle...
Publié le 12 septembre 2004 par agnes-aime-lire

versus
2.0 étoiles sur 5 DEUX HEURES VINGT QUATRE MINUTES D'ENNUI
Comment dire, quel ennui. Rien de percutant, une histoire plate,cousue de fil blanc.
J'ai malgré tout fait l'effort de le finir. Par chance, il est petit.
Publié le 14 décembre 2010 par NIN NIN


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

35 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Zweig et les sensations des personnages misent à l'honneur, 12 septembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
Zweig est bien l'un des seuls à savoir rentrer avec autant de justesse au coeur de la psychologie des personnages. Dans vingt quatre heures de la vie d'une femme, on découvre la passion qu'une veuve va éprouver pour un joueur en observant uniquement ses gestes et ses réactions. Avant de découvrir l'homme de chair, elle s'émerveille devant l'âme fragile et sensible de ce joueur acharné qui joue "sa dernière carte" ... Ce livre est une "justification" de l'adultère féminin prenant sa racine non pas dans un amour charnel mais dans la découverte de la sensibilité d'une âme .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


27 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un petit livre mais un immense roman, 17 mars 2007
Par 
P. BS "sambea" (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
A lire en 2 heures. Ecrit merveilleusement bien. Les mots coulent, les images défilent dans la tête. On devient madame C, tellement ses émotions sont retranscrites de manière parfaite. Une réflexion sur les décisions passionnées que l'on doit prendre dans l'urgence et qui peuvent changer une vie. Un grand moment de plaisir.

Quel talent!

!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bon roman!, 24 juillet 2009
Par 
De Souza Margot "papillon" (Compiègne, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
Très bon roman, d'une incroyable intensité, une fois encore Zweig, nous emmène dans son univers fait de passion et nous fait vibrer en même temps que le narrateur au fil des pages.
Un roman incroyable, comme on en a l'habitude avec Zweig!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Haletant, 21 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
Le basculement d'une vie en un instant. L'écriture soutenue de Zweig mêle la force des profondeurs à l'illusoire permanence des apprences. Magistral !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un éclair dans le noir, 16 août 2009
Par 
Nastasia : fermé pour cause d'éthique "sauvon... (plus de critiques de livres sur le site babelio) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
Voici une nouvelle rondement menée, écrite avec délicatesse, une façon de "Sur la route de Madison" à la Stephan Zweig. Les confessions d'une vieille dame sur un épisode fugitif mais marquant (je l'écris de manière froide et tempérée, un "la confusion d'un éclair dans la vie d'une femme" serait sûrement mieux) de sa vie où deux passions se croisent, celle du jeu et celle de l'amour, pour en aboutir à une troisième, un peu comme celle selon Saint Mathieu.
On ne prend pas grand risque à lire cette nouvelle, c'est rapide, c'est bien fait et, au pire, cela laisse indifférent mais je ne pense pas que l'on puisse la détester. Donc je la recommande bien volontiers et j'en garde un très bon souvenir. Zweig aborde la passion amoureuse sous l'angle du refoulé et du qu'en dira-t-on. L'opprobre ordinaire du jugement des autres est aussi abordé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Zweig peintre des passions, 18 septembre 2007
Par 
David W.J. (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
Une nouvelle de style et de structure classiques. Deux personnages, deux passions, une vie entière marquée par une rencontre de quelques heures. Bien que court, c'est très dense en émotions et en thèmes de réflexion, si bien qu'on peut dire que le sujet dominant est l'amour, la passion dévorante du jeu, l'estime de soi, la faute et le remord...
Zweig maîtrise encore une fois son histoire avec une description précise de la pensée et des sentiments de ses personnages.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dense et juste, 27 janvier 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
Stephan Zweig excelle dans l'art de mettre les mots justes sur des sentiments et des émotions aussi forts que subtils,et qui émanent de situations difficilement décryptables au premier regard : d'un moment de vie apparemment anodin voire superficiel, l'héroïne qui, pour la première fois de sa vie, va suivre jusqu'au bout sa grande sensibilité et son intuition, va vivre les 24 heures les plus intenses de sa vie. Ce texte mêle et fait se succéder descriptions et actions ; et la prouesse de l'auteur est que, dans ces deux modes de narration, le lecteur est toujours emporté, tendu, haletant. Ce texte, qui raconte une prise de conscience, est toujours d'actualité, il reste à méditer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 passion dévorante, 9 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
C'est encore le récit d'une passion dévorante que nous livre Sweig. Il faut dire qu'il excelle à cet exercice : sonder l'âme humaine dans toute sa complexité, sa sensibilité, ses failles. Cette passion, c’est une fois de plus celle d'une femme, veuve pour un jeune joueur de casino. Ce qui m'a frappe de prime abord c’est le récit du coup de foudre : la femme est d'abord ensorcelée par les mains du joueurs avant d découvrir l'homme... Elle aimera ensuite la personne, se "donnera à lui", tentera de venir à son secours... mais...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Voilà une histoire tellement classique, mais si vraie !, 30 août 2012
Par 
Yuki (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
Une femme âgée... Un jeune homme impromptu... Lui... Un homme perdu...
La maîtresse, l'amant, le narrateur, un hôtel et le mari cocu...
Toute l'histoire, de vingt-quatre heures d'une femme, qui sera contée, là, partira de ce banal tableau...

Comme Stefan Zweig savait si bien la décrire, c'est, dans l'histoire de cette femme, toute l'autopsychologie qui s'écoule au travers de ses fameuses vingt-quatre heures à elle ; heures, qui en seront insolites, bouleversantes et décisives pour le restant de sa vie ; ainsi que le regard, et l'oreille, du narrateur, qui n'est autre que Zweig lui-même...

Stefan Zweig, grand observateur de son entourage et homme d'esprit analytique de sa propre vie, était un maître absolu pour manier, manipuler, triturer et laisser transpirer les émotions et les sentiments humains. Il nous mène, ici, tout en étant son propre observateur, dans un récit de vie, à la fois étrange et quelconque... Là, encore, il en ressort les faiblesses de l'amour, les tourments, liés aux dépendances, et le pouvoir de l'argent, menant à la perte de l'être humain.

Il nous donne une fois de plus, et objectivement, une leçon de grande psychologie, d'où l'on peut en tirer, inévitablement, un enrichissement personnel. En effet, il ne suffit pas de pouvoir combattre le mal, mais, avant tout, il faut le vouloir sincèrement !

Depuis ma lecture, il y a vingt ans, de : La confusion des sentiments, son roman clef, il m'est toujours aussi plaisant de lire du Stefan Zweig ; à mon sens, un roman de Zweig ne prend pas une ride, il était déjà si moderne pour son temps ! Si vous aimez les belles plumes, les mots dits avec dureté, passion, douceur, délicatesse et amour, il vous faut lire ce livre.

Après le point final de ce récit de vie, on peut se dire, avec optimisme, qu'il n'est jamais trop tard pour recommencer sa vie à zéro !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique et prenant !, 19 septembre 2008
Par 
Linihila (Gif sur Yvette ( 91 )) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Poche)
Magnifique ! C'est le premier Zweig que je lis et je compte bien lire les autres ! Ses descriptions superbes (mains, visages, sentiments...) et ses analyses psychologiques très fines permettent non seulement de visualiser les scènes, mais aussi de les vivre ! Comme le narrateur on se retrouve pendu aux lèvres de Mrs C... qui nous raconte comment 24 heures peuvent véritablement changer la vie d'une femme. Une journée suffit pour oublier ses principes et pour tenter des choses qui paraissaient impensables la veille.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xae09ed20)

Ce produit

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme
Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig (Poche - 1992)
EUR 4,09
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit