undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles14
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
6
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Poche|Modifier
Prix:5,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 mars 2012
Rilke a trouvé les mots qu''il fallait, pour dire cet amour dont nous avons besoin, et dont nous ne sommes que si rarement capables : « Deux solitudes se protégeant, se complétant, se limitant, et s''inclinant l''une devant l''autre »... Cette beauté sonne vrai. L''amour n''est pas le contraire de la solitude : c''est la solitude partagée, habitée, illuminée - et assombrie parfois - par la solitude de l''autre.
Un livre passionnant du début à la fin, et pleine de vérité sur la vie réelle et la sagesse... A lire absolument à tous ceux qui recherche la paix intérieur et l'amour réelle. Ou qui veulent réellement comprendre certain aspect de la vie. Monsieur André Comte-Sponville fait de merveilleux livre plein de sens, à lire et à méditer puis mettre en pratique et la vie sera plus belle pour tous.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2006
Merveilleusement bien écrit, ce livre sur l'amour et la solitude, développé philosophiquement nous pousse à lire davantage. Dans un style bien à lui, André Comte-SPonville soulève les questions qui sont posées par les hommes depuis l'aube des temps. Les questions qui travaillent les hommes de manière perpétuelle. Ce livre est d'abord un moyen de se rassurer, ensuite il peut être un outil génial pour l'étudiant. Voilà le génie de Comte-SPonville: à la lecture de ce livre - un livre pour tous - je suis incapable de dire à qui il convient en particulier. En fait, c'est la personne qui aime la philosophie dans ses questions ultimes qui va trouver du sens et surtout du plaisir à lire ce texte. Je le conseille, j'en garde un très bon souvenir.
0Commentaire|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2012
Comme tout ce qu'écrit A. Comte-Sponville, cet ouvrage est passionnant. Il nous permet de nous croire intelligent, l'auteur sachant "philosopher" de façon claire. Je le recommande à tous ceux que la philosophie intéresse. Par ailleurs, l'écriture sous forme de trois interviews le rendent vivant.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2005
Ce livre est composé de trois entretiens dans lesquels Comte-Sponville s'entretient avec un philosophe et deux écrivains.
Ces discussions lui permettent d'exprimmer sa philosophie de la vie qui est une philosophie du renoncement à l'espérance et de l'amour du réel. Pour Comte-Sponville, la vie est désespoir, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut s'en désespérer. Oeuvrant pour une philosophie du renoncement, il estime que lorsque l'on ne croit plus en rien, on peu s'émerveiller de tout.
Ce livre, du coup, a bien souvent des accents de tristesses assez terribles. Cela pourra prêter à sourire, mais je le déconseillerais à des gens malheureux ; il peut aussi, et c'est un plus !, être lu par n'importe qui, car les concepts sont exposés avec beaucoup de simplicités.
Cet ouvrage m'a quelque peu initié à la philosophie, moins que la Barbarie à Visage Humain de Bernard-Henry Lévy ou son Siècle de Sartre, mais tout de même : en me confrontant à cette part de mélancolie et en insistant sur le fait que la philosophie a un rôle à jouer pour la calmer, Comte-Sponville m'a donné envie d'aller plus loin.
0Commentaire|47 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2009
Il y a deux sortes d'approches de la philosophie, celle que l'on essaye d'appliquer dans sa vie et celle que l'on étudie pour la gymnastique des concepts qu'elle manie tout en continuant sa route de "blaireau" de l'intellect sans qu'il y ait la moindre corrélation avec sa ligne de vie. Alors on dira que c'est du Ménie Grégoire de la philosophie, laissons dire et essayons plutôt d'en appliquer les préceptes et de s'ouvrir à la vraie vie!Livre superbe qui a l'avantage d'être humble dans sa simplicité.Tant pis pour les ricaneurs. La gravure de couverture par contre peut prêter le flanc à la critique.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2007
André Comte-Sponville est un philosophe qui montre dans ces trois entretiens (De L’autre Côté Du Désespoir, Violence Et Douceur, et L’Effort De Vivre) que la philosophie se vit dans le quotidien. Et que l’acte philosophique n’est pas une simple réflexion pour chacun, mais devrait se retrouver dans nos actions quotidiennes : « si n’importe qui peut et doit être philosophe, peu ou prou, bien ou mal, la place du philosophe est celle, exactement, de n’importe qui. C’est où se nouent l’universel et la solitude ». Ce n’est point déconsidérer la philosophie mais lui reconnaître sa voca-tion.

La pensée libre, des préjugés ou du poids des croyances à priori, et des standards sociaux, toujours en quête d’une vérité authentique, si elle peut recourir à des modes complexes de raisonnement, est bien un exercice, une pratique pour redécouvrir la simplicité de la vie.

« Vous connaissez de ces gens qui préfèrent leur chaîne Hi-Fi à la musique...j’en connais aussi quelques-uns qui préfèrent la philosophie à la vie, et cela me paraît un contre-sens du même ordre ».

La simplicité des mots, que l’exactitude d’emploi et le soucis de rigueur rendent limpides, tout en faisant écho au « La naïveté n’est une vertu que pour les naïfs » de J.-M. Besnier (1993), fait de cet opuscule, un texte abordable par les quidam que nous sommes. La beauté et l’apparente légèreté du style ne masquent en rien la profondeur du regard, l’exposé du réel, l’acceptation sereine de la fini-tude humaine.

Sur la question de la morale, je laisse chacun méditer, pour lui-même, ce propos de Comte-Sponville (p134) : « l’amour vaut mieux, qui se moque de la morale. Mais nous aimons si peu, si mal... Nous n’avons besoin de morale que faute d’amour, certes, c’est aussi pourquoi nous en avons tellement besoin ».

 Besnier J.-M. : Histoire de la philosophie moderne et comptemporaine, Figures et Oeuvres, Paris : Editions Grasset, 1993
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2013
La philosophie n'est pas ce casse-tête poussiéreux qu'on imagine. DEs philosophes contemporains s'appliquent à rendre les concepts plus concrets et les appliquent à chacun pour des thèmes personnels. L"amour est un de ces grands concepts humains;
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2010
saisissant de clarté, un livre pour tous, dans la vie, notre vie faite en somme que d'amour et de solitude.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2015
Le livre "L'amour, la solitude" est un recueil d'échanges épistolaires entre l'auteur et d'autres philosophes.
Soyons clair, le livre ne traite pas DU TOUT de l'amour ou de la solitude, excepté sur quelques pages.
Le reste du livre est consacré à de la philosophie pure (qu'est ce que la philosophie, rapport de l'auteur à l'écriture, qu'est-ce que la vérité etc). Le propos est très décousu et part un peu dans toutes les directions. Je ne suis sans doute pas assez calé en philosophie pour en extraire la substantifique moelle...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2015
J'ai lu ce livre à 17 ans et de nombreuses idées ne m'ont plus quittée. C'est un livre qui aide à grandir, à ne pas souffrir. Je pense que toute l'oeuvre de C-S est orientée vers le "vivre mieux", "moins souffrir"... Il m'a enseigné le concept d'a-espoir qui n'est pas le désespoir. Je recommande fortement. Il ne sert à rien d'aimer lire pour comprendre ce livre. Liront les plus désespérés, les nihilistes, cyniques et autres, les plus atteints... Et je sais de quoi je parle. C'est un livre qui remet dans une dynamique de vie.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,00 €
10,50 €
7,90 €