undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

8
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Le Prince foudroyé : La vie de Nicolas de Staël
Format: BrochéModifier
Prix:7,10 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 août 2010
Dès le titre : Le Prince foudroyé, le lecteur ne peut que s'attendre au récit d'une vie, hors du commun, que les assauts du destin et du siècle n'épargneront pas. Déjà, Nicolas de Staël, n'a que trois ans et demi, lorsque, chassé par la Révolution Russe de 1917, il quitte la forteresse Pierre-et-Paul avec ses parents. Pour parer à toute éventualité, les bijoux sont cousus dans la robe de la nounou et le reste des pierres précieuses sont dissimulées dans une miche de pain. Saint-Pétersbourg récemment rebaptisée Petrograd, pour faire moins Allemand, est en train d'agonir. C'est la fin d'un monde, celui de la Russie et de son aristocratie, dont la famille de Staël fait partie. Dès les années 30, la légende d'aristocrate russe, orphelin abandonné, tombé du ciel, tel une météorite, vaut à Nicolas le surnom de 'Prince'. Il suit des cours à l'Académie Royale des Beaux Arts de Bruxelles, où on le décrit, distant et nonchalant, mélancolique et supérieur, expert en apparitions brèves, semblant errer parmi ses compagnons. Très tôt, il a la conviction que l'on peint avec sa tête et son ventre, pas avec ses connaissances. De 'Prince', il n'en a que le sobriquet, il est, et restera longtemps, de Bruxelles à Paris et tout le long de ses pérégrinations, un locataire itinérant et famélique, c'est la vie de bohème. C'est d'ailleurs cette vie de misère, avec la faim et le froid qui aura raison de sa première compagne : Jeannine Guillou, peintre de son état, rencontrée au Maroc. A sa mort, Nicolas se remariera presque aussitôt avec Françoise Chapouton. Sa vie durant, le Prince n'aura eut qu'une raison d'être, celle de peindre : « Ma seule préoccupation fut et sera toujours de peindre, quelque soit mon état moral et matériel. ». Durant la guerre et l'occupation nazi, le cubisme et l'art abstrait sont qualifiés d'art 'dégénéré' et les peintres novateurs se serrent les coudes. A la libération, les Parisiens se bousculeront aux portes des salons d'art moderne où l'on fait fête aux artistes. De Staël invente, alors, un style personnel qui surprend et irrite, tout en suscitant l'intérêt de ses pairs et des poètes. Quelques rares amateurs d'art le soutiennent dans ses années de vache maigre. Il travaille sa peinture en épaisses couches de pigments qui alourdissent singulièrement ses toiles, et qui sont parfois, si larges, qu'il faut forcer les cadres des fenêtres pour les faire entrer dans l'atelier. Malgré la tendance du peintre à l'abstraction, Nicolas de Staël ne sera jamais complètement abstrait. Il garde toujours devant les yeux ou en mémoire la source d'inspiration. Peintre pur, il n'explique pas sa peinture et laisse aux autres le soin de donner les titres. Enfin, en 1953, une galerie à New York expose de Staël, l'engouement, qui a commencé avant-même le vernissage, est général. Désormais les musées et les plus prestigieuses collections se disputent les toiles. Aucune toile n'est trop chère payée et, chez les marchands, les prix flambent. Mais le sort est impitoyable. Ayant enfin beaucoup d'argent, après en avoir si cruellement manqué, Nicolas de Staël rejoint le Panthéon des artistes maudits en se suicidant le 16 mars 1955 à Antibes. Depuis la légende du peintre n'en fini pas de hanter les vivants qui, à l'exemple du biographe Laurent Greilsamer, n'ont cesse de sonder ce destin hors norme. La vie de Nicolas de Staël par Laurent Greilsamer, peut se revendiquer d'une solide tradition journalistique. Ici point d'affabulation, mais une étude étayée de documents, d'archives d'époque et témoignages inédits. Par son sérieux et sa rigueur, cette biographie est la biographie de référence sur Nicolas de Staël. (1999 Grignan) Marie-Claude Jarrias
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 novembre 2010
Ce livre est la reference. Si vous voulez decouvrir Nicolas de Staël, ou approfondir vos connaissances sur la vie incroyable de ce paintre extraordinaire. Ce livre est plein de citations du maitre. A lire !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mars 2013
Cette biographie est remarquable par son style simple mais riche, l'importance des recherches effectuées, la qualité et la richesse des informations. Pas de sur-interprétation de l'oeuvre, ce qui est souvent le piège des biographes un peu trop zélés.
Tout est en place pour se faire un réel plaisir avec ce livre que l'on dévore comme un polar.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 février 2014
Ce livre est très éclairant pour ceux qui,comme moi,aiment les œuvres de Nicolas de Staël.J'ai découvert ce peintre lors de la rétrospective que le Centre Pompidou lui a consacré il y a quelques années,et c'est à peu près mon peintre préféré.Mais j'ignorais tout de lui,et ce livre pzrmet d'approcher au plus près ce grand artiste.
Au demeurant,la lecture est toujours plaisante,l'érudition n'est jamais pesante.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 juillet 2014
Très belle biographie de Nicolas de Staèl. Je recommande ce livre à tous ceux qui iront voir l'expo du Havre ainsi qu'à ceux qui souhaitent comprendre cette forme d'expression artistique et entrer dans ce monde impitoyable et douloureux qu'est la reconnaissance d'un artiste
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 juillet 2013
J'ai lu ce livre il y a un certain temps. Je l'ai dévoré , c'est simple , remarquablement écrit touchant , triste .

Je l'offre régulièrement à ceux qui ont la chance de ne pas l'avoir encore lu ! et chacun est toujours emballé !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 juin 2011
un livre idéal pour ceux qui veulent savoir plus sur un grand peintre et sa lutte. Très beau style, se lit comme un roman.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 10 mai 2014
Bon il est vrai que le personnage est déjà très attachant, mais le livre est bien écrit. J'ai passé un excellant moment d'évasion dans cette famille d'artistes aristocrates pétries de bonnes manière qui se font rares de nos jours. non je ne suis pas raba joie, j'aime juste les jolies choses et les bonnes manières
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Nicolas de Staël: Lumières du Nord - Lumières du Sud
Nicolas de Staël: Lumières du Nord - Lumières du Sud de Jean-Louis Andral (Broché - 27 mai 2014)
EUR 29,00

Nicolas de Staël : Peintures et dessins
Nicolas de Staël : Peintures et dessins de Jean-Claude Marcadé (Relié - 24 septembre 2008)
EUR 35,50

Nicolas de Staël : Le vertige et la foi
Nicolas de Staël : Le vertige et la foi de Stéphane Lambert (Poche - 2 avril 2015)
EUR 9,00