undrgrnd KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

  • Carrie
  • Commentaires client

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
50
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 4 octobre 2011
Un premier coup de maître! Peu de pages mais tant de choses à dire (pas le cas de tous ses bouquins...). Tout y passe, l'adolescence, le difficile rapport aux autres, la hiérarchie du non-dit, le très difficile rapport à soi, l'amour, l'inadaptation au monde social, la religion et ses excès, les rapports mère-fille. En fait, tout ce qui peut tracasser une/un ado. Si vous enleviez l'histoire fantastique, on croirait presque une bio ou un petit reportage sur la cruauté ordinaire. Carrie est perdue entre deux mondes, celui de sa mère, fondamentaliste intégriste (les deux à la fois oui), où la bible devient un livre maudit quand il est lu par des cinglés. Sa mère est un concentré de superstition, une espèce d'inquisiteur perdue dans le monde moderne, et qui fera peser de tout son poids son décalage à son temps sur Carrie (voir Jesus Camp d'ailleurs). Soldat de Dieu (en voilà un paradoxe), elle veut que Carrie suive son chemin. Sauf que Carrie a d'autres soucis, elle est ado, amoureuse de Tommy (presque un chevalier noble!), lui même amoureux d'une autre...Le gros souci, c'est que Carrie a un gêne TK, un pouvoir qui se concentre avec la somme de cruauté qu'elle reçoit de toute part. Stephen King, avec une très intelligente construction du récit, fait intervenir plein de micros-récits, interviews, extraits de procès, extraits de discussions autour du TK, offrant une sorte de crédibilité à son objet.
On y apprend que ce gêne apparaît dans plusieurs endroits, un peu comme pour les X-Men, ou l'homme doré de K.Dick avec les mutations des humains. Du coup cette construction morcelée relance sans cesse l'intérêt, explore plein de facettes du sujet. Carrie, l'ennemie de sa mère, le souffre douleur de sa classe, mais aussi l'inquiétude de la sécurité intérieure...Que faire quand des enfants deviennent de vraies bombes nucléaires? Les éloigner, les tuer? Tant de pistes ouvertes que le King explorera plus tard (Charlie n'est-elle pas un peu Carrie dans un autre contexte?)
La fin, que vous connaissez presque tous (je ne la donne pas quand même), est le sommet du désespoir, et pourtant, le moment où Carrie se rebelle enfin, elle se trompe. Ironie sadique du sort, magnifiquement représenté dans son face à face à Dieu (qui reste bien sûr muet).
Le livre se referme, on ne se sent pas très bien. Peut être son livre le plus nihiliste, malgré un aspect fantastique qui n'est qu'une évolution probable de l'humain, perdu dans un tunnel qui se referme sur le vide, rien que du vide. Au final c'est peut être le plus choquant du bouquin, cette cruauté, cette violence, ce combat désespéré, cet acharnement, alors qu'au bout, il n'y a ni récompense, ni répit, que le néant qui se moque bien de tout.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour les personnes qui ne connaissent pas encore Stephen King, profitez de cette offre éclair de 1€99 pour entrer dans l'univers étrange et mystérieux du maître du roman fantastique.
Je ne ferai pas un énième résumé du livre, tout a été dit dans les autres commentaires... Je peux vous dire simplement que le fait de voir ce titre en promo m'a donné envie de reprendre le livre dans ma bibliothèque et que j'ai pris toujours autant de plaisir à le lire.
Et puis mon dieu... Depuis quand j'ai ce livre??? Hum, ça me rajeuni pas tout çà!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2014
Mon premier Stephen King, il se lit très facilement seulement j'ai trouvé l'histoire pas assez développé, j'aurai aimé avoir plus de Carie découvrant ses pouvoirs, plus de scènes avec ses tortionnaires, plus de tout. Parce que j'ai aimé tous ces passages mais j'en voulais seulement plus. Les chapitres finaux sont époustouflant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2014
Le premier roman publié du Maitre Stephen KING ! Toute une légende ! A découvrir ou à relire ! Et pour tous ceux qui ont vu les deux versions cinématographiques,la lecture du livre est plus que recommandée: en effet, l'auteur relate certains faits de la petite enfance de Carrie White ainsi que la jeunesse de sa mère .Un mythe !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2014
L’écriture en elle même, j'ai beaucoup aimé, par contre le découpage temporelle des textes, alors là je n'ai pas du tout apprécié.
Je n'avais qu'une hâte, arrivé à la fin du lire pour ne plus y retoucher.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2015
Carrie, sous le joug d'une mère bigote - qui n'a sans doute pas réglé ses comptes avec ses premiers émois amoureux - vit dans un no man's land affectif, tiraillée entre son désir de s'extirper de cette bondieuserie maternelle et son inadaptation sociale qu'elle aimerait conjurer, ignorant les codes moutonniers des adolescents bêtes et méchants de son époque.
Cinq éléments vont se télescoper pour donner corps à cette tragédie : la cruauté jusqu'au boutiste de certains adolescents, la détresse de Carrie, la folie de sa mère, la rigidité de l'institution scolaire (qui maintient la punition suprême : pas de bal de fin d'année pour Chris), et enfin, l'empathie, la compassion de Sue (qui "sacrifie" son petit ami et sa participation au bal de fin d'année).
Toute cette histoire nous est proposée sur un rythme soutenu dont King n'a pas toujours le secret, où la narration à la troisième personne (fréquemment saupoudrée des pensées profondes des personnages, principalement de Carrie) est balisée par des extraits des livres (l'Ombre dissipée, l'autobiographie de Sue Snell), des commission d'enquête, des témoignages qui ont tous été réalisés après le drame.
La société américaine cherchant à comprendre ce qui a bien pu se passer, mais souhaitant également - très vite - à mettre tout cela sous le tapis.
Du Stephen King très pugnace qui - pour son premier roman - n'hésite pas à quasi rayer une ville de la carte avec une efficacité redoutable. Ce ne sera pas la dernière...
J'avais lu Carrie il y a presque trente ans, j'ai pris plaisir à le redécouvrir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Carrie, je connaissais pour avoir vu le film de Brian de Palma il y a plusieurs années. Quand j’ai entendu qu’un remake allait sortir, j’ai eu envie de me plonger enfin dans le roman. C’est donc avec Carrie que je découvre la plume de Stephen King (j’avais tenté Dôme mais avait déchanté après trois pages).
Plutôt court, Carrie pose tout de suite l’intrigue. Stephen King incorpore dans son histoire des extraits de livres, de comptes rendus de police, de dépêches de presse afin d’ancrer un peu plus son histoire dans la réalité. Mais il fournit également au lecteur suffisamment d’informations pour le captiver jusqu’à la fin.

Car une fois que l’on a commencé Carrie, difficile de reposer le livre. Tout est fait de tel manière à ce que l’on ai l’impression de lire une histoire très courte. Courte, mais intense.

Sans aucun temps mort, King développe son univers et son histoire avec un talent impressionnant. Très visuelle, sa plume capte le lecteur dont l’imagination boit les nombreuses descriptions. On comprend aisément que deux réalisateurs aient eu envie de l’adapter.

Mais revenons à l’histoire. Carrie est une jeune adolescente que la vie n’a pas épargnée. Au lycée, elle est la tête de turc. Et chez elle, ce n’est pas mieux. Vivant avec une mère illuminée, fanatique de Jésus, elle passe le plus clair de son temps enfermé dans un placard étroit où sa mère l’oblige à prier.

Une vie misérable à laquelle elle semble irrémédiablement condamnée. Et pourtant, les choses vont changer lorsqu’une de ses camarades décide de se repentir et lui offre la possibilité d’assister au bal de fin d’année avec le garçon le plus populaire du lycée…

Le pitch est simple, efficace et King le façonne de telle manière que l’on en devient accro. Car cette banale histoire, l’auteur devenu culte, lui insuffle une pointe d’horreur divinement bonne.

Notons d’ailleurs que Carrie est le premier roman de Stephen King.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2015
C'est la première fois que je lis un Stephen King et je ne suis pas déçue. L'histoire paranormal est intéressante, le style d'écriture original et très agréable. Je vais me faire une joie de lire les autres oeuvres de M. King !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2012
Depuis toute petite, Carrie a un "don" qui compense son physique peu avantageux. Il lui permet de déplacer des objets à distance... Ce don, qui avait disparu, refait surface, et Carrie a bien du mal à le maîtriser. Pourra-t-elle encore le maîtriser après ce bal, où elle a été invitée, elle, par le plus beau garçon de l’école ? Car cette invitation est peut-être bien un piège... piège qui risque de mettre Carrie très, très en colère...
Publié en 1974, Carrie est le premier roman publié par Stephen King et l’un de ses plus grands classiques. Il sera adapté deux fois au cinéma. Une première fois en 1976 par le grand Brian De Palma sous le titre « Carrie au bal du diable », puis en 2002 par David Carson sous son titre original.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2003
mon SK préféré et de loin.
il reflette la solitude d'une adolescente mal ds sa peau qui ne connait rien à la vie et qui decouvre qu'elle a un pouvoir de télékinésie qui lui fait peur et qu'elle ne controle pas.
alors comment éviter ce qui va se passer lorsque le garcon le plus populaire de l'école l'invite au bal de fin d'année.
ce livre est le premier écrit par l'auteur, et je trouve que c le plus proche de la realité dans les sentiments que ressent Carrietta.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,90 €
8,90 €
8,90 €
8,10 €