undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

47
4,2 sur 5 étoiles
Anna Karénine
Format: PocheModifier
Prix:9,20 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 juillet 2013
Dans la grande tradition du roman russe, un roman somme, un roman immense où l'on ne s'ennuie jamais mais où l'on est toujours un peu décontenancé. Anna Karénine s'enferme peu à peu dans ses folies et sème presque malgré elle le malheur autour d'elle quand Lévine chemine peu à peu par des voies qui semblent communes mais qui sont sources du bonheur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 mai 2011
Regard critique sur la société Russes dont l'honneur et la réputation sont à ne termir sous aucun prétexte.
Histoire de 2 et je dirai même 3 couples avec la soeur de Kitty et Stepan, évoluant de manière différente, autour de leur mariage. Tolstoi rend les personnages très attachants car il a su décrire leur personnalité.

Dans ce livre, on se pose la question: que peut faire une femme seule, avec des enfants, sans travail et sans argent si son mari la trompe?
Mais cette question se retourne au fil des pages: que peut faire une femme qui trompe son mari et ne l'aime pas?
Amours (et même passion), trahison, honneur et respect, sont les thèmes qui reviennent, en effet, la société russe n'accepte aucun faux-pas. Comment évoluer dans ce monde. La meilleure solution serait-ce donc de partir?

Anna Karénine apparait comme une femme mûre et respectée de la société, de son mari, et qui aime plus que tout son fils. Sa passion pour un homme va la détruire.

J'ai pas pu décrocher mes yeux de ce livre pendant quelques jours. Je retardais le moment de me coucher pour connaître la suite de l'histoire. Je recommande ce livre aux lecteurs/lectrices, qui aiment les histoires de famille, passion, amours etc. L'écriture n'est pas lourde du tout, il est épais et long mais se lit très facilement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 janvier 2013
Ce roman permet de se plonger dans l'ambiance de l'aristocratie russe du XIXème siècle. L'intérêt de l'intrigue et la justesse de l'écriture de Tolstoï sont un "acquis" alors je ne vais pas développer ces aspects-là. Ce qui m'a spécialement marquée : c'est qu'à travers l'un des personnages, Tolstoï en profite pour donner sa propre opinion, notamment sur la société et la place du paysan. L'autre aspect marquant est la justesse avec laquelle Tolstoï arrive à décrire la maladie, l'agonie et la mort, leur donnant toute leur intensité. Je veux donner 2 conseils plus pratiques : ne vous affolez pas devant ce "pavé" (=ne faites pas comme moi), il se lit bien plus facilement qu'on ne le pense ; dans l'édition poche, les commentaires à la fin de l'ouvrage sont très intéressants, ils permettent de replacer l'oeuvre dans son contexte et même vis-à-vis de son auteur et de prolonger un peu la magie.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 décembre 2012
Je vais essayer d'en parler sans dévoiler l'intrigue du livre... J'ai aimé l'histoire principale, le fond est très intéressant. Les sentiments contradictoires des personnages, leurs obsessions qui, malgré toute la bonne volonté du monde, restent présentes et prennent de plus en plus de place... On se retrouve dans ce livre. L'écriture est quant à elle magnifique.
Maintenant j'ai quand même trouvé qu'il y avait quelques longueurs dans le livre, quelques réflexions des personnages trop répétitives, trop inutiles... J'aime quand on situe beaucoup l'ambiance, le décor, mais disons qu'ici je ne voyais pas l'intérêt de certains passages.
Par contre l'époque et les lieux décrits permettent vraiment de rentrer dans la société russe de l'époque, et si on apprécie ce genre d'ambiance c'est un roman dont on ne peut qu'aimer l'atmosphère.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Anna Karénine m'a accompagnée pendant trois semaines avec beaucoup d'émotion!
J'y ai découvert la vie aristocrate russe du XIXe siècle.
Les sentiments d'Anna, de son frère Oblonski et de son ami de Lévine, ressemblent aux nôtres, même si deux siècles nous séparent!
Ce livre m'intimidait par son volume, je craignais qu'il ne soit indigeste aussi par son ancienneté.
Mais pas du tout! Il est très moderne et facile à lire!
Captivant même!
Anna me manque déjà!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 février 2014
Œuvre majeure à lire et relire donc universelle,également la guerre et la paix,ces deux livres doivent figurer dans une bibliothèque de cent livres incontournables
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 20 juillet 2015
Voici un roman qui me tentait depuis un moment mais qui m'effrayait quelque peu. Par son épaisseur tout d'abord, mais aussi par son âge. Je craignais des tournures désuètes difficiles à déchiffrer et à pleinement percevoir. De plus je n'avais jamais lu de littérature russe (malgré une grande envie) et ne savais donc vraiment pas à quoi m'attendre.
J'ai finis par me lancer et il m'a fallu environ un mois pour en venir à bout, entrecouper de bien d'autres lectures pour ne jamais "en avoir trop". Ces pauses étaient bienvenues.

En effet, contrairement à ma crainte initiale, ce roman n'est pas difficile à lire. Les tournures sont adaptés à leur époque sans qu'un lecteur contemporain ne soit perdu ou rebuté par un style lourd ou pompeux. L'ensemble est fluide et plutôt plaisant à lire. Néanmoins j'avoue que je ne dépassais que rarement les 200 pages par jour. Au delà j'avais tendance à perdre le fil, à me "forcer" plus qu'à prendre plaisir.
De plus, je suis plus habituée des histoires avec une certaine action, un certain sens du rythme, ce qui n'est absolument pas le cas ici.
Tout se déroule lentement, presque sans heurt si ce n'est les sensibilités des personnages.

J'ai tout de même moins eu l'impression de lire l'histoire d'Anna que l'histoire de Lévine. En effet, c'est lui qui est le plus présent et dont on a le plus les impressions et les tourments. C'est un personnage un peu égaré, qui tente de bien faire avec ce qu'il connaît, qui tente de faire des améliorations dans sa vie et dans son domaine mais qui se heurt à bien des murs. On le voit évoluer de bien des manières, dans sa vie personnelle comme dans sa gestion du domaine ou même dans ses visions.
Anna présente une histoire qui se rajoute à celle de Lévine. Là où lui a une vie relativement paisible à la campagne - et dédaigne la ville - elle est la digne représentante d'une aristocratie flamboyante. Que ce soit par ses paroles, ses actes ou ses tenues, Anna est un contrepoids intéressant à Lévine.
Pour avoir lu le prologue et l'étude de fin, l'auteur se serait inspiré de lui-même et de sa vie pour décrire Lévine, ce qui pourrait expliquer l'importance de ce personnage et les longues descriptions de la vie à la campagne, au détriment parfois du reste des personnages.

L'histoire d'Anna est belle et tragique. C'est en effet un refus de l'hypocrisie de son époque qui a conduit Anna dans cette affaire. Si elle a quelques reproches à se faire, notamment lorsqu'on avance dans son histoire, on sent que sa rébellion lui aura coûté plus qu'elle ne lui aura véritablement apporté. Elle se donne toute entière à son amant, quitte à se brûler les ailes. Mais personne n'en prendra vraiment la mesure avant l'instant fatal. Dès lors, on a la sensation que la raison d'Anna se délite. Que des petits rien s'accumulent et la pousse lentement vers l'hystérie. Son état d'esprit se dégradant, elle n'aura plus de recours possible et je ne peux m'empêcher de la plaindre. Elle n'a pas su s'exprimer suffisamment, de même que son amant n'a pas été suffisamment habile, pour qu'ensemble ils surmontent les difficultés qui se présentaient à eux.

Au final, même si je doute de le relire un jour, j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce roman. Cela me conforte dans mon envie de lire plus de classique et de littérature russe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 août 2014
Anna Karenine est le chef d'oeuvre de Tolstoï. Cette histoire contient pas moins de 1000 pages et je pensais que le style serait difficile à suivre. Erreur! Les chapitres sont courts et l'écriture est fluide.

L'histoire se divise en deux parties qui s'imbriquent au fur et à mesure sans réelle transition. Tout d'abord, Anna Karenine mariée à un haut fonctionnaire rend visite à son frère Stepan à Moscou. Une rencontre change alors sa vie toute entière. De l'autre, Levine, homme possédant des terres et préférant la campagne à la ville. Il lui manque une chose à son bonheur: une femme pour partager sa vie.

Leur destin sera à tous les deux chamboulés mais de façon bien différente et c'est sur ce point que Tolstoï s'en sort admirablement. Il arrive à traiter de tous les sujets de la société russe: les mondanités et la politique, la religion, la vie et la mort, les joies, l'amour et le bonheur conjugal, les malheurs et les désillusions. Tout est traité avec finesse et beaucoup de raisonnement et de profondeur.

Quant aux personnages, après les avoir travaillés plusieurs fois avant la version finale, Tolstoï nous les offre haut en couleur. Des êtres profonds avec leurs qualités et leurs défauts. Anna est l'exemple le plus frappant. Cette femme selon moi montre beaucoup de courage. Karenine, son mari, est un homme remarquable par sa foi incommensurable. Vronski est un jeune homme téméraire et plein de vie. Stepan, un homme toujours souriant et croquant la vie à pleine dents. Levine, un homme soucieux de bien faire pour lui-même et pour les autres. Des qualités qui cachent bien sûr des défauts.

Ce roman nous propose un éventail de sentiments et même si certains passages sont un peu longs à suivre, il reste néanmoins une histoire à découvrir!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 janvier 2013
Tolstoi scrute l'être des divers personnages en s'interrogeant sur leur quête d'identité vis à vis d'eux-mêmes. Anna Karénine nous emmène loin dans cette quête qui reste une quête de vérité en interrogation. Elle a sans doute trouvé la Réponse. Levine, autre personnage marquant, trouve un espace de sérénité en découvrant la richesse d'une vie intérieure qui n'est plus asservie par les évenements...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 janvier 2012
Il est regrettable que ni le nom du traducteur ni le nom de l'auteur de l'introduction relative au Comte Léon Tolstoï ne figurent sur le livre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Anna Karénine
Anna Karénine de Lev Nikolaevitch TOLSTOI (Poche - 6 décembre 2012)
EUR 4,90

La Guerre et la Paix, tome 1
La Guerre et la Paix, tome 1 de Léon Tolstoï (Poche - 30 juin 2002)
EUR 9,00

Le Diable
Le Diable de Léon Tolstoï (Poche - 5 janvier 2011)
EUR 2,00