undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles336
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 janvier 2010
Je ferme ce livre à l'instant même et ne peut m'empêcher de penser que c'est un grand roman. L'atmosphère feutrée du récit imprègne de bout en bout sa lecture. J'avoue que j'ai eu un peu de mal à accrocher au début mais le livre a fait son oeuvre en s'insinuant en douce dans mon inconscient comme un sortilège ; aprés l'avoir mis de coté pendant quelques semaines, je n'ai pas pu faire autrement que de le reprendre et de me laisser happer par l'histoire.
Et depuis, je ne l'ai pas quitté !
L'Histoire projette son ombre sur le récit avec son cortège d'horreurs,de lâchetés et de courages.Il y a des moments de rires, de joies, de bonheur qui viennent éclairer le parcours étrange de Daniel et Julian, ces deux jeunes hommes vivant une histoire d'amour presque similaire à des années d'intervalle.Toutefois, mon personnage préféré est Fermin ,ce "Boudu sauvé des eaux" qui accompagne le narrateur dans sa quête, un personnage haut en couleurs ,pétri d'amours et de souffrances et qui ira jusqu'à surmonter ses peurs les plus atroces pour défendre son sauveur et protégé.
C'est un ouvrage que je n'oublierai sûrement pas et déjà je le conseille à tout mon entourage comme étant une lecture essentielle dans sa bibliothèque.
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2004
Le jour de ses 10 ans, le père de Daniel l'emmène au "cimetière des livres oubliés", lieu magique, dédale regorgeant de livres poussiéreux qui ne demandent qu'à sortir de leur oubli. Sur place, Daniel comme son père avant lui, a le droit de s'approprier un de ces livres afin de le sortir de l'anonymat. Daniel ne sait pas ce qui l'attend.
En choisissant "L'ombre du vent" de Julian Carax, il s'embarque dans une quête dangereuse et passionnante dans le Barcelone de l'après-guerre à la recherche de cet écrivain qui l'a ému et dont le passé semble si mystérieux.
Un magnifique roman qui mêle aventures, histoire, amour, amitié mais aussi haine et vengeance. Sous sa plume, le romancier fait revivre la ville de Barcelone avec poésie et magie. On imagine les lieux, il nous font rêver, on voudrait y être... Sans parler de sa maîtrise de la narration, du suspense, des surprises et des mystères dont les voiles se lèvent peu à peu pour notre plus grand plaisir.
Ce roman me rappelle un peu les romans du début du siècle passé, aussi palpitant et rocambolesque mais beaucoup plus moderne. Je pense que ce sera un des plus beaux livres que j'aurais dévoré cette année.
C'est de plus un véritable hommage aux livres, mais aussi à la passion et l'obsession que ceux-ci exercent sur certains. Un hommage également à tous ces livres qui disparaissent un jour, sans personne pour les lire et qui sait, atterrissent peut-être au cimetière des livres oubliés...
0Commentaire94 sur 101 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2004
Les 20 premières pages ont un air de "déjà lu" qui pourraient donner envie d'abandonner... mais au fil des pages le foisonnement des personnages, la complexité de l'intrigue, le plaisir des mots (remaquable traduction de François Maspero)... difficile de lacher ce pavé de 500 pages. On pense à Garcia-Marquez pour l'imbrication des histoires les unes dans les autres, on pense à Irving pour la construction même du roman, et puis on ne pense plus à personne : on lit, on savoure cette (ces) incroyable (s) histoire(s) d'amour, sur fond d'espagne franquiste. C'est beau, c'est captivant, c'est poétique. Vraiment, j'ai adoré.
55 commentaires123 sur 133 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2005
Quoi dire à propos de cette oeuvre inénarrable ? elle marie tous les genres, vous "scotche" littéralement dans votre siège (ou dans votre plumard) et ne vous libère qu'à la dernière page. Ce livre est bouleversant de poésie, d'histoire, d'humanisme, de tragédie,d'amour, d'humour, de mélancolie, de faillite et d'espoir. Il invite autant aux larmes qu'aux éclats de rire et vous poursuit longtemps, lonptemps... après que vous l'ayez refermé. Un immense bravo au traducteur. Son boulot confine au génie ! Et que dire de l'auteur !
0Commentaire40 sur 43 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2009
Sérieusement, je n'étais pas du tout convaincu d'ouvrir ce livre en le déballant de son papier cadeau. Puis, quelques mois après, je le voyais seul dans ma bibliothèque, j'ai alors pris pitié de ce livre abandonné. Je l'ai commencé et dévoré ! J'ai été alors prise dans ce tourbillon, j'ai vécu 30 ans de la vie d'un autre, j'ai plongé dans l'aventure et y suis toujours un peu encore. Un titre mystérieux pour une histoire sans nom. Je le conseille à tous les sortes de lecteurs, ce livre n'a pas de public particulier, il contient toujours un message pour un lecteur, un passage pour chaque paire d'yeux et un mot pour chaque coeur.
Bonne lecture
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'ouverture de « l'Ombre du Vent » a de quoi charmer tout amoureux des livres. Tout commence en effet par un rituel initiatique, lorsque Daniel Sempere entre pour la première fois, guidé par son père, dans le Cimetière des livres oubliés. Livre dans le livre, « l'Ombre du Vent » de Julian Carax est l'élu de Daniel et il va bouleverser son existence. Dans son chemin de l'enfance vers l'âge adulte, Daniel trouve en Carax son modèle. Carax l'obsède tant qu'il se lance à sa recherche et il se révèle de plus en plus comme son double littéraire tant leurs vies ont de similitudes.

Histoire d'initiation mais aussi d'amours contrariées, de périodes troubles de l'Histoire, d'amitié et de cruauté, « l'Ombre du vent » mêle les émotions et les genres littéraires. Le roman offre le paradoxe d'avoir un rythme très lent mais de rester prenant. L'enquête de Daniel et les avancées de son propre parcours forment une double intrigue qui maintient l'intérêt. La lenteur m'a parfois lassée mais en même temps elle participe à l'atmosphère brumeuse et envoûtante du roman.

Au final, j'ai aimé « l'Ombre du Vent » mais ne me sens pas enthousiaste. Malgré des personnages et des thèmes intéressants, je retiendrai davantage l'ambiance mystérieuse et fantastique que l'histoire elle-même. Cette lecture ne m'a ni déçue ni éblouie.
0Commentaire22 sur 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2006
Je ne decrirais pas l'histoire car d'autres s'y sont atteles.
Avant ce livre j'étais en froid avec la littérature (par manque de temps et par préférence pour les magazines d'actualités). Alors on me l'a offert pour me redonner goût à la lecture.
Et ce fût un coup de maître. Le fait est que j'ai devore ce livre, MALHEUREUSEMENT terminé trop vite cinq jours plus tard.

Pour en revenir à ce livre, l'auteur a su concilier le suspens du policier, à l'ambiance historique d'un Barcelone sous l'ère de Franco (et tout ce que cela sous-entend en termes d'atmosphère sociale). Mais le plus beau c'est qu'il a su créer avec justesse des personnages comme si on les connaissait dans un scenario original.

Carlos Ruiz Safon écrit dans ce roman, "qu'on aime un livre d'autant plus qu'on peut s'y projeter dedans". Pour ma part ce fût le cas, mais aussi à tous ceux à qui je l'ai conseillé.

En conclusion c'est l'un voire le meilleur livre que j'ai lu depuis longtemps.

P.S.: Bravo pour le traducteur qui a su transcrire toute l'atmosphère, la sensibilité et le suspens d'un best-seller espagnol.
22 commentaires85 sur 95 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je dois avouer que je suis partagée : ce livre a conquis tant de lecteurs à travers le monde, il a été traduit en plusieurs langues, mais personnellement, je ne suis pas trop fan ! D'ailleurs, j'ai lu quasiment tous les livres de cet auteur, mais de là à le recommander... je n'irais pas jusqu'au là. Je ne sais pas si c'est la question de traduction (j'ai lu la plupart de livres dans une autre langue que le français et espagnol), mais je n'adhère pas... ce peut-être pas mon style ? Par contre, le livre m'a donné envie de revoir Barcelone. Ce ne sera pas pour demain, mais je vais un jour revoir cette belle ville avec d'autres yeux ! Merci pour ça, Monsieur Zafon.
PS. J'espère que la personne que s'amuse à attribuer les `non' dans la rubrique des commentaires des personnes qui n'attribuent pas 5* à Zafon, arrêtera son jeu de gamin.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2005
Incontestablement ma meilleure lecture de l'année 2004.
Au "Cimetière de livres oubliés" ou l'a mené son Papa, Daniel découvre un livre qui le passionne. A tel point qu'il cherche par tous moyens à découvrir son auteur, ce qui le mènera dans une incroyable aventure dans l'Espagne post Franco. Pas de temps mort, un suspens haletant d'un bout à l'autre, une écriture parfaite et une histoire phénoménale, à lire d'urgence.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si vous avez aimé, dans le désordre, "Les indes noires" (Jules Verne), "Les rivières pourpres" (Jean-Christophe Grangé), "Les mystères de Paris" (Eugène Sue) ou bien encore "Les trois mousquetaires" (Alexandre Dumas), alors vous adorerez "L'ombre du vent". Roman gothique, polar noir, très noir, récit fantastique, mélodrame, thriller, roman à énigmes, tous les genres propres à vous faire frémir ou pleurer sont au rendez-vous dans ce récit où passé et présent se mêlent inextricablement au long de cinquante ans d'histoire de Barcelone la grande. Tout part de la visite faite par un enfant de dix ans, Daniel Sempere, dans le "Cimetière des Livres Oubliés", un lieu magique où l'on peut acquérir gratuitement un livre, mais un seul, que l'on se devra de conserver toute sa vie et auquel on consacrera celle-ci. On comprend dès la première page que l'écriture et la lecture, les livres donc, seront au centre de l'histoire. Un stylo rarissime, censé avoir appartenu à Victor Hugo, va servir de lien entre passé et présent. Le reste est action, suspense, amour et... perdition, autour d'une énigme qui va s'enrichir au fil des souvenirs des divers personnages rencontrés par notre détective en herbe. Au cours de la dizaine d'années que va durer son enquête, le lecteur va se promener dans une Barcelone étrange, aux quartiers oubliés, lourds d'histoire et de mystère. Un plaisir constant tient le lecteur en haleine au long de ces 600 et quelques pages, dont on ne ressort pas indemne. De la belle, très belle littérature populaire, ou littérature tout court pour ceux et celles que ce mot effraie...
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,40 €
7,30 €