undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles117
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 mai 2006
Un conseil, ne pas lire le verso du livre afin d'en savourer chaque ligne.... j'ai lu ce livre en ne sachant pas du tout de quoi il parlait, et au fil des lignes c'est un véritable bonheur de le découvrir soi-même. Le roman est en partie autobiographique. L'écriture est simple, pure, et il a cette faculté de parler aux gens, sans détours. Je recommande fortement cet ouvrage.
0Commentaire|38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2013
Vieux dilemme jamais résolu : lire le livre avant de voir le film, parce que, dans la majorité des cas, la littérature "transporte" plus que le cinéma, ou au contraire après ? "Un Secret" fut un film (de Claude Miller) typique de la "qualité française", ni honteux ni merveilleux non plus, porté par un sujet fort et des acteurs compétents. Mais le film, s'il avait naturellement défloré le "secret" et ôté à la lecture du livre de Grimbert l'efficacité de sa "révélation", ne m'avait pas préparé à un tel choc esthétique et émotionnel. Grimbert a fait le choix de la légèreté et de l'ellipse pour traiter deux grands thèmes - l'holocauste et le non dit comme générateur de névroses au sein de la famille - avec le minimum de mots, de pages et de pathos. Et le résultat est remarquable de justesse, de précision, illustrant par ailleurs parfaitement la "règle" de la non représentation de l'indicible. Tout en décrivant le travail intérieur du narrateur pour se trouver - et libérer du coup ses géniteurs, même tardivement - de l'emprise de leur "secret"... On sent d'ailleurs à ce niveau la sûreté du professionnel qu'est Grimbert, loin des poncifs habituels sur l'analyse.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2013
Que se passe-t-il quand le monde devient fou, et que nous ne pouvons lui opposer un noyau familial fort et 'parfait'? Combien d'entre nous pourrait offrir au monde un noyau familial fort et parfait? Que se passe-t-il quand la grande Histoire rentre à pleine vitesse dans de 'petites histoires', celles banales finalement qui nous brisent le cœur au jour le jour, n'en déplaise à la 'Grande Histoire'? Que se passe-t-il quand on se rend compte que papa n'est pas un héro, que maman n'est pas parfaite, que nos parents ont un passé et que tout n'est pas épique, noble, honorable? Que se passe-t-il quand l'amour ne sonne pas à la bonne porte la première fois, et que pendant qu'on essaie de dénouer les fils bien compliqués de la loyauté, de la famille, de ce qu'on se doit à soi-même, des hommes en bottes de cuir et chemises brunes font irruption dans la nuit?
Et comment expliquer qu'un enfant né bien plus tard se retrouve jusque dans son corps! dépositaire de ces histoires, ce ces secrets, et qu'il ne pourra vivre que lorsqu'il les aura dénoués?
La limpidité du style de Philippe Grimbert, sa simplicité m'ont soufflée par leur puissance. Quel force! Par cela même nous voyons le caractère exceptionnel et intime du travail de pyschothérapeute/psychanalyste. Philippe Grimbert aurait-il pu être autre chose que thérapeute?... Mais que cela n'effraie personne, le propre de l'excellence étant la véritable simplicité.
Et je vous en prie, épargnez-vous le film, brouillon, tout l'inverse du livre!!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2016
Dans le Paris de l'après-guerre, la famille Grimbert coule des jours paisibles entre leur boutique de la rue du Bourg-l'Abbé et le stade et la piscine où les parents, sportifs émérites, entretiennent leur physique d'athlète. Leur fils, lui, de faible constitution et de santé fragile, se tient éloigné des joies du sport, préférant collectionner les bonnes notes à l'école, dans l'espoir de laver la déception qu'il croit lire dans les yeux de son père. du passé de Maxime et Tania, il ne sait rien, mais il aime à imaginer leur première rencontre, leurs premiers émois et leurs années de guerre, derrière la ligne de démarcation, loin de Paris dont ils ont fui les restrictions. Pour se consoler de sa solitude, il s'est inventé un frère aîné, grand, beau, fort et sûr de lui, un frère avec lequel il se chamaille, se bagarre, un frère qui serait la fierté de ses parents. Il a quinze ans quand Louise, voisine et amie de la famille, lui confie le lourd secret que ses parents lui cachent depuis toujours, un secret qu'il pressentait mais dont il n'imaginait pas l'impact sur ses parents et sur lui-même.

En peu de mots, avec une pudeur extrême, Philippe GRIMBERT réussit à évoquer toute l'horreur de la shoah. Sans jamais écrire ni le mot juif, ni le mot camp, il dénonce une période de l'Histoire qui a vu s'effondrer le monde des juifs de France, confiants en leur pays, en leur gouvernants, en leur police. Pour échapper aux rafles et à la déportation, il fallait désobéir, refuser l'inscription à la préfecture, refuser l'étoile jaune, se réfugier dans la France Libre. Pour ceux qui ont survécu aux camps et ceux qui ont eu la chance de ne pas y aller, la joie d'être vivants a cédé devant le sentiment de culpabilité. Certains ont voulu tout oublier, effacer les humiliations, les violences, s'offrir une vie nouvelle, en scellant le passé. Pour ne plus souffrir, ils ont tu la souffrance, pour épargner leurs enfants, ils changé de noms, se sont réinventé un passé, une histoire. Mais le secret, latent et pesant, gangrène les familles. On cache toujours pour protéger mais la dissimulation, insidieuse, fait plus de mal qu'une vérité bien expliquée. Chez les Grinberg, devenus Grimbert, l'enfant sait sans savoir, ressent sans être sûr. L'histoire familiale qu'on lui a cachée est tapie dans ce corps qui refuse de s'épanouir, pèse sur ses frêles épaules, creuse son sternum, tétanise ses membres. Si la révélation fera naître d'autres questionnements, d'autres craintes, d'autres culpabilités, au moins, elle délivrera son corps de ce poids mort qui l'annihilait. Lui aussi se taira, pour, à son tour, protéger ses parents mais il trouvera un jour les mots pour lever la culpabilité et la peur.
Ce ''roman'' autobiographique est un concentré d'émotions fortes, un témoignage pudique et tendre qui évite habilement le pathos jusqu'au final, très émouvant, où l'on ne peut contrôler les larmes. A lire, évidemment.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre va revenir sur le devant de la scène et je ne saurais que trop vous recommander de le lire avant de voir le film pour que l'émotion demeure intacte .Vraiment cette histoire ,qui a dévasté l'enfance de l'auteur confirme ce que disent tous les psy :Les enfants d'instinct savent que les parents leur cachent quelque chose.Et là ce qui est extraordinaire c'est que l'enfant se crée dans son imaginaire une partie de la vérité .Ce livre est très émouvant et marquant car je l'ai lu à sa sortie et je vous en parle comme si je venais de le finir .Le ton est juste, l'histoire passionnante et on le lit d'une traite pour connaitre la fin .Vraiment une réussite.
0Commentaire|33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2015
Une très forte histoire, qui plus est, autobiographique. Le livre se lit très rapidement, dommage qu'il ne comporte si peu de pages. Mais en même temps, l'auteur nous prouve qu'il n'est pas nécessaire d'y ajouter des fioritures, la légèreté de l'écriture vous transporte et vous bouleverse. Il me tarde maintenant de voir le film.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2015
Ce livre aussi était sur ma liste pour les cours, j'ai beaucoup aimé même s'il est un peu triste par moments, car il est très bien écrit et se lit d'une traite, on a hâte de connaître la suite car les apparences sont trompeuses ... très bon suspens.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est pour donner un tombeau à celui qui n'a cessé de hanter son enfance et, finalement, son existence que Philippe Grimbert a écrit ce roman fortement autobiographique. L'écriture est limpide, presque distanciée, mais le propos est terrible. Jusqu'au final qui vous arrache des larmes quand on referme le livre, avec dans les yeux l'image de ce petit garçon "au garde-à-vous" dans le soleil.
0Commentaire|27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Nous savons finalement peu de choses sur la vie de nos parents avant notre naissance...

Cette histoire, qui se lit rapidement, est très bien écrite, avec des phrases simples mais combien bouleversantes !

Un livre que je n'oublierai pas, et qui mérite vraiment les prix qu'il a obtenus !
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2009
On a tous rêvé d'avoir des parents idéaux, d'être issu une union heureuse et sans heurt... la réalité est souvent tout autre et Un Secret révèle le cheminement de l'adolescent à l'adulte, à travers l'apprentissage de la réalité crue, débarrassée des fantasmes de l'enfant.

Sous l'impulsion de Louise, la confidente omnisciente, le jeune narrateur apprend peu à peu l'histoire tragique et bouleversante de ses parents. Qui est ce grand frère, plus beau, plus fort, plus séducteur, qui le hante mais dont personne ne parle ? Pourquoi ses parents, bien que profondément amoureux, ont-ils souvent le regard triste, perdu dans le vague ? Que voient-ils, lorsqu'ils regardent leur petit garçon malingre ? On s'imagine naïvement un grand frère décédé avant sa naissance... mais la réalité est bien plus complexe, bien plus douloureuse, bien plus culpabilisante...

La grande Haine, que le narrateur n'a pas connue, a pourtant déterminé toute son enfance, et il ne pourra enlever ce poids qui écrase sa poitrine que lorsqu'enfin, il aura libéré son père du secret, lorsqu'enfin, il aura dit la vérité à celui qui voulait la lui épargner.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,30 €