undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

48
2,8 sur 5 étoiles
Journal d'Hirondelle
Format: PocheModifier
Prix:4,10 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

12 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 septembre 2006
Je viens de terminer ce livre.. Je n'avais pas lu les commentaires pour ne pas etre influencé..

Finalement je me rend compte que tout comme les autres lecteurs, j'ai trouvé ce livre très décevant.

Le fait qu'il soit vite lu n'est pas du tout un problème en soi, ce n'est pas cela qui jugera de sa qualité.

Par contre, je trouve l'histoire pas du tout intéressante. D'ailleurs on a du mal à vouloir finir le livre.

Ensuite lorsque l'on arrive à sa fin, on espère qu'il y aura des pages en plus pour ne pas rester sur un si pauvre "dénouement"... mais non..!

C'est le premier livre D'A. Nothomb qui me déçoit, pourtant je suis vraiment un fidèle admirateur.

Premier lecteur/lectrice d'Amélie, jetez vous sur ces "anciens" livres, mais surtout pas celui ci..
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 septembre 2006
Pas de rentrée littéraire sans un livre d'Amelie Nothomb. Chaque année ses livres sont de plus en plus écrémés; je veux dire sont écrits gros avec beaucoup de blanc et peu de pages. C'est du light.

Le journal d'hirondelle ne commence pas, ne finit pas. C'est une tranche de vie comme doivent les rêver des jeunes filles de 13 à 15 ans qui n'ont aucune expérience de la vie et de la réalité. Amélie Nothomb essaie de nous faire croire à un tueur à gage musulman des banlieux et sans qualification qui aurait, si vous prêtez attention à ses observations, la culture d'un universitaire séminariste. Si les quelques étalages de références historiques et littéraires pouvaient être plaisant dans la cosmétique de l'ennemi, ils sont ici dépourvus de sens comme le reste du livre.

Dommage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 septembre 2006
Je suis depuis de nombreuses années un fervent lecteur d'amélie Nothomb, et malheureusement, depuis quelques livres (antéchrista, acide sulfurique, journal d'hirondelle) je suis un peu déçu. Le style reste bon, mais l'histoire manque d'envergure, d'ampleur, on imagine sans peine la fin, j'ai hate de lire le prochain pour voir si les qualités des premiers resortent.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 18 août 2010
Ouf, j'ai eu peur de ne pas aimer.
Il faut dire que sur les premières pages, j'avais une impression de déjà lu. Je pense que je commence vraiment à trop connaitre Amélie Nothomb, et que je n'ai plus la surprise des débuts.

J'ai pourtant été étonné par plusieurs choses, entre autres le fait que le héros soit masculin, vu le titre, je ne m'attendais pas à ça (je n'avais lu aucun commentaire). Puis par une fin qu'on imagine autrement, vu le personnage... et qui, pourtant, sur 2 pages, prend un double-sens terriblement jouissif (est-ce le héros ou l'auteur qui parle ? Je vous laisserai juger...).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 août 2011
On ne comprend le titre du roman que tout à la fin. Le reste est assez surprenant et rien, sur les couvertures, n'indique de quoi il est question... En fait, le narrateur, par ennui ou par dépit après une déception amoureuse, se retrouve tueur à gages, et exécute ses « clients » sans beaucoup d'états d'âme, mais avec une satisfaction quasi sexuelle. La description des différents meurtres, froids, rapides, sans trace, est menée tambour battant, passant d'une scène à l'autre dans l'esprit du tueur, qu'on essaye vainement de comprendre. Jusqu'au dernier assassinat, où il se rend compte qu'il est (ou aurait pu) tomber amoureux de la jeune fille qu'il a froidement abattue comme d'habitude... Lui reste juste son journal intime, autour duquel plane un mystère, dont on ne connaitra jamais rien.
Plutôt dans le style `nouvelle', ce roman est très court (90 pages), et aussi excentrique que son auteure... Mais c'est écrit d'une plume agile, sans lourdeur, et qui se lit tellement facilement que c'est là sans doute que l'on prend le plaisir de le lire. A mon avis ce n'est pas une de ses oeuvres maitresses, mais ça vaut quand même la peine à lire, juste pour le plaisir...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 septembre 2006
C'est quoi, ce livre ? Ca rime à quoi ?

Il n'y a pas un passage interessant, pas une ligne qui éveille quoi que ce soit... Pourtant, j'ai adoré Stupeur et tremblements, les catilinaires, Hygiène de l'assassin, Peplum et peut-être encore plus Biographie de la faim... Mais là, vraiment non ! Je n'ai jamais pu finir "Acide sulfurique" tellement ça m'ennuyait, et celui-là, c'est pire ! Il n'y a rien de rien dans ce livre ! Il serait peut-être temps qu'Amélie Nothomb arrête de vouloir sortir à tout prix un roman chaque mois de septembre et qu'elle retrouve son allant, son imagination, sa plume et son talent...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 15 octobre 2008
Ecriture fluide, légère, stylée...Vocabulaire riche et recherché.
Une fois de plus, Amélie Nothomb nous réjouit par son talent d'écrivain.
Et pourtant...A travers l'histoire de ce jeune homme meurtrier, asocial, psychopathe...Amélie nous entraîne loin dans l'étrange, la bizarrerie, le morbide avec des phrases "choc" telles que "les jouissances inavouables sont les meilleures".
Sous une si jolie plume se cacherait-il une âme en peine, un esprit torturé ?
Personnellement je jette l'éponge, trop d'incompréhension...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 novembre 2006
J'ai été une fervente lectrice d'Amélie Nothomb, bien avant qu'elle ne soit connue. J'aurais aimé continuer à la défendre. Mais là je crois que c'est la dernière fois que j'achète "son dernier livre". Cependant je ne crois pas qu'elle puisse ne pas être consciente de la baisse constante de la qualité de ses romans. C'est donc à l'éditeur que j'en veux, de ruiner la crédibilité d'un auteur auprès de ceux qui l'ont aimé. Il doit rester pourtant une sacrée quantité de bons romans dans les tiroirs d'A.N. Est-ce que les romans choisis pour être publiés sont choisis désormais par tirage au sort? Et sont-il lus même? Cette fois-ci il y a même des fautes de français dans le texte. Et la promotion de Radiohead qu'elle y fait est presque risible. Bref. Peut-être que la seule solution est d'arrêter d'acheter en masse ses romans: ce sera peut-être une décharge salvatrice.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je n'aurai jamais eu l'idée de lire ce livre s'il ne m'avait été offert.
Et pourtant, j'ai aimé le lire, même si l'histoire est assez surprenante.
Je ne m'imaginais pas une auteure comme Amélie Nothomb écrire un livre pareil !
C'est vrai que l'histoire est un peu décousue, mais je m'attendais à quelque chose de pire, de moins compréhensible. En fait, je n'ai pas trouver que les pages ont été mélangées par un fou...
Sinon, le livre est super court et se lit en quelques heures seulement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
VINE VOICEle 20 août 2015
Enfin j'ai lu un livre de mademoiselle Nothomb qui m'a captivée de la première à la dernière ligne ! Ces dernières années, j'appréciais plus ou moins ce que je lisais d'elle, mais j'étais passée à côté de Journal d'Hirondelle. Quelle histoire ! Elle est simple mais analysée dans les tréfonds de l'humain inhumain nommé Urbain.

Le narrateur est en proie à un ennui qui le ronge jusqu'à l'os. Il n'éprouve plus aucun sentiment, quel qu'il soit. Il rencontre un russe lui proposant de devenir tireur à gages. Découvrir cette adrénaline lui vaudra un plaisir au-delà de tout soupçon, jusqu'à sa rencontre avec celle qu'il nommera Hirondelle.

Amélie Nothomb réussit une très belle analyse de l'humain confronté à l'envie d'explorer et de comprendre ses pulsions, ses contradictions. Elle utilise sa plus belle plume pour nous envahir de cet homme qui se fait appeler Urbain. Je trouve que Journal d'Hirondelle est digne de tous ses livres "à part". Il y a juste ce qu'il faut pour être captivé. Aucune longueur. Bien entendu, faisant moins de 100 pages, il est clair que l'on va à l'essentiel. Mais elle réussit à créer une histoire vraiment prenante avec cet homme quelque part pitoyable. Et pourtant, on espère qu'elle lui offrira une fin heureuse, et qu'elle donnera réponse aux questions que l'on se pose avec Urbain.

Style impeccable, narration piquante et fort bien ciselée, c'est un excellent Nothomb !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Ni d'Ève ni d'Adam
Ni d'Ève ni d'Adam de Amélie Nothomb (Poche - 29 avril 2009)
EUR 6,10

Mercure
Mercure de Amélie Nothomb (Poche - septembre 2000)
EUR 5,10

Robert des noms propres
Robert des noms propres de Amélie Nothomb (Poche - 2 juin 2004)
EUR 5,60