undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles188
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce roman de Tatiana de Rosnay est absolument magnifique, émouvant, bouleversant !
Et le film de Gilles Paquet-Brenner, qui vient de sortir au cinéma et que je viens de voir, est tout à fait à la hauteur !

Cette édition poche (affiche du film en couverture) comporte onze photos couleurs, ainsi qu'une interview de Serge Joncour et Tatiana de Rosnay par Stéphanie des Horts.
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2010
Ce roman est un petit bijou, le sujet était délicat ( la Rafle du Velodrome d'Hiver) mais Tatianna de Rosnay a su le dépeindre de façon lucide, sans cliché, avec justesse. Particulièrement sensible sur ce sujet terrible, j'ai hésité à commencer l'histoire mais je l'ai terminé dans la nuit. Ces vies sont vraies, l'Histoire aussi malheureusement. Merci pour cet éclairage plein d'émotions, de clairvoyance et de recherches. Plongez vous vite dans cette histoire entre 2 époques ( 1942-2005) pour découvrir cette période noire à travers un récit plein d'amour, de tristesse et de tendresse.
11 commentaire|37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2010
Ce livre qui traite d'un sujet grave est magnifique, émouvant voire bouleversant. Il nous tient en haleine jusqu'au bout.
Je n'ai pas encore vu le film mais j'espère qu'il sera à la hauteur du livre.
11 commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2010
Ce livre est vraiment un excellent livre sur les histoires noires de la France entre 1939-45. Il est très instructif, et m'a fait pleuré parfois, pour quelques passages. Le combat d'une femme pour connaitre la vérité, de tout quitter pour ça est vraiment impressionant. Le parallèle entre la vie réelle et la guerre est vraiment bien réalisé.
Je conseille ce livre pour les adolescents et adultes. ( ayant moi-même 13 ans )
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2010
L'écriture de Tatiana de Rosnay est toujours aussi fluide... Un livre très émouvant qui se dévore.
Un de ses livres précédents, "La mémoire des murs", part du même thème (les lieux ont une histoire) mais dans un contexte fort différent...
Je conseille de lire le livre avant de voir le film car même si le film est très bon et correspond bien globalement aux attentes que l'on peut avoir, le livre est riche de détails.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Difficile de dire si c'est moi qui ai dévoré ce roman ou l'inverse, voire les deux à la fois, tant je me sens habitée par la petite Sarah. Un bouleversant récit sur cette période sombre de l'histoire qui constitue une mise en accusation de l'oubli, participe avec une émotion à fleur de plume au recouvrement de la mémoire, au devoir de se souvenir, de témoigner. Face à la barbarie dont les hommes peuvent être hélas capables - et ce judéocide en est un triste exemple - ce récit invite à garder l'esprit en alerte sur tout risque de dérapage. Plus qu'un témoignage sur le passé, il est donc aussi une invitation à la vigilance au présent.

Déchirant. Poignant. Magnifique.

De la première à la dernière ligne, la tension est permanente avec une montée en puissance au fur et à mesure de notre attachement aux personnages. L'auteure décrit les situations, l'ambiance des lieux, la psychologie des individus avec une acuité et une justesse si grandes, que l'on se fond dans le récit au point d'en oublier qu'il s'agit d'une fiction. Ce roman ne se lit pas, il se VIT. Ses personnages ne sont pas prisonniers des pages, ils vous HABITENT. Vous n'êtes plus un lecteur mais un TEMOIN.

Un style d'une remarquable fluidité, avec des phrases courtes, un rythme soutenu, où chaque mot fait mouche.Une construction aussi habile qu'imaginative où présent et passé alternent avant de se fondre et se confondre pour bâtir ensemble un avenir.

Tatiana de Rosnay nous offre un morceau de bravoure.

Je ne peux que vous inciter à vous précipiter sur ce roman que j'ai lu en apnée, la gorge nouée et les yeux embués de larmes.

Il y a véritablement un avant et un après cette lecture.

S'il m'avait fallu résumer ce commentaire dithyrambique (à la mesure de mon coup de foudre) en quelques mots, je les aurais empruntés à C.Bobin "Peu de livres changent une vie. Quand ils la changent, c'est pour toujours. Des portes s'ouvrent que l'on ne soupçonnait pas. On entre et on ne reviendra plus en arrière".
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un livre touchant à plusieurs points de vue. Un livre qui d'abord, lors des premiers chapitres m'a un peu ennuyé. Il est vrai que je connaissais bien le drame du Vel d'Hiv et l'implication de la police Française, soutenue par le gouvernement de Vichy. C'est à partir du moment où Sarah commence réellement à vivre sa propre vie que le livre m'a intéressé. De plus, ce roman possède des relents de vérité, l'histoire est crédible. Ce qui lui donne un aspect plus fort encore. Les chapitres se succédant, l'aventure de Sarah prend aux tripes. L'on a le sentiment de vivre son histoire, jusqu'à la fin. Et lorsque tout semble joué, on se rend compte qu'il reste encore un quart du livre à lire...

Je me demandais de quelle façon Tatiana de Rosnay allait continuer son histoire. Et bien, c'est en allant de surprises en rebondissements qu'elle nous emmène dans l'accomplissement de ces personnages, redonnant une vie et une famille à Sarah et Julia. Les deux étant désormais liées par un parcours commun indissociable.

Le ton du livre, à la première personne, laisse voir derrière la trame du parcours et des doutes d'une femme encore jeune, mais déjà mûre. Sans refuser ce qu'elle est, sans bien savoir où elle désire aller, Julia comprend désormais ce dont elle ne veut plus. L'acceptation de ses choix la conduira vers une autre vie, qui sans renier son passé, la révèlera à elle-même. J'ai aimé cette double histoire, la façon de les mener toute deux vers un destin commun pour en faire une belle leçon de vie. Merci Tatiana.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sarah a dix ans lorsque le 16 juillet 1942 elle et son petit frère Michel sont brutalement tirés du sommeil par des martèlements violents contre la porte d'entrée. C'est la police française, le début de l'enfer, il faut faire vite, préparer ses affaires à la hâte. Dans cette panique, Sarah ne pense qu'à une seule chose, protéger son petit frère en l'enfermant dans le placard secret de leur chambre avec la promesse de revenir le chercher quand tout ceci sera fini. Mais l'horreur continue, Sarah et ses parents se retrouvent enfermés au vélodrome d'hiver, parqués comme des bêtes, pires que des bêtes, puisque sous une chaleur insoutenable, dans des conditions effroyables, ils sont, depuis plusieurs jours, sans eau et sans nourriture avant d'être déportés dans le camp de transit de Beaune-la-Rolande où les enfants seront sauvagement arrachés à leurs parents.

60 ans plus tard, Julia, journaliste américaine, installée en France depuis vingt ans, est chargée par son hebdomadaire américain de couvrir la soixantième commémoration du Vel' d'Hiv' où plus de 4000 enfants juifs, âgés pour la plupart de 2 à 12 ans, et leurs parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz. Embarrassée par cette demande, elle se rend compte qu'elle ne sait absolument rien de cet évènement et qu'elle n'est pas la seule à être dans l'ignorance. Ses recherches s'avèrent difficiles, c'est un sujet tabou, un secret bien enfoui que personne n'a voulu déterrer.

Plongée dans les archives, au fur et à mesure de son enquête, elle est effondrée par ce qu'elle découvre : le zèle odieux de la police française qui a orchestré cette rafle, le sort de ses familles dont la plupart des enfants étaient nés en France, la maltraitance dans les camps de Beaune-la-Rolande et Drancy...Étrangement, sur ce douloureux chemin de la mémoire, les deux histoires vont se rejoindre, Julia remarque qu'il existe un lien entre le destin de la petite Sarah et sa belle-famille, elle veut donc tout savoir, arracher le masque sur cette face cachée. En ouvrant la boîte de Pandore, elle va réveiller ce lourd et douloureux passé qui ressurgit entre les murs de l'appartement des grands parents de son mari, rue de Saintonge dans le marais, qui était celui de Sarah et où Julia va bientôt emménager.

Ce merveilleux roman à deux voies qui alterne entre les deux époques, est poignant, plusieurs passages sont déchirants, et en même temps il y a cette note d'espoir qui vient mettre un peu de soleil sur les dernières pages. J'ai dû attendre un peu avant de pouvoir en parler, car même une fois refermé l'émotion était toujours présente. C'est un magnifique livre à lire sans hésiter !
0Commentaire|53 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2010
Livre captivant, dérangeant... On revient sur l'histoire sombre de la collaboration...Quelque chose cependant me chiffonne: les peuples, français, italiens, américains, sont un peu caricaturés par l'auteur, et pas seulement dans cet ouvrage...L'Américain grand, cool, qui n'a rien à se reprocher; le Français dragueur et arrogant alors qu'il a tout à se reprocher; l'Italienne bien en chair qui aime les enfants...L'ascenseur en bois qui n'existe qu'à Paris (ce qui est faux).Le climat grisou de Paris par rapport à celui de New York,les Américaines si athlétiques...et j'en passe! A la longue, ça énerve un peu... Ce qui n'empèche que j'ai aimé lire cet ouvrage bien sûr! Mais ce serait bien que l'auteur arrête ce genre de commentaires trop faciles . Qui ira lui dire?
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2007
A lire d'urgence, pour l'émotion, pour aussi pour ce que l'auteur nous rappelle, ces 4200 enfants arrêtés par la Police Française un matin de juillet 1942, la séparation d'avec leur parents, le voyage vers la mort, et cette petite Sarah si courageuse si touchante qui va s'echapper de l'enfer, puis ce portrait d'une femme moderne, de nos jours,qui veut savoir ce qu'est devenue la petite fille qui vivait dans son appartement du Marais...Quel beau roman, vraiment, tout en finesse et émotion, mais qui se termine avec la promesse d'une vie qui renaît. N'OUBLIONS JAMAIS !
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,60 €
7,10 €