undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles8
3,8 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 mai 2009
J'ai adore ce livre ou la fiction rejoint aisement la realite. L'auteur nous fait decouvrir une face bien cachee de l'Iran dont les medias ont trop souvent tendance a ne nous montrer que des horreurs. On s'attache vite aux personnages du livre et on lit avec ferveur chaque page pour savoir ce qui va arriver a l'auteur.

Je ne suis pas d'accord avec le commentaire precedent. Il est evident que l'auteur porte beaucoup d'affection a son pays d'origine et aux iraniens, sans etre hautaine. Les iraniens sont decrits dans le livre comme des gens chaleureux, qui vivent de leur mieux les restrictions de leur regime. Ce livre est interessant pour les lecteurs qui s'interrogent sur le quotidien des iraniens (comment vit-on au quotidien les restrictions vestimentaires, la religion etc...). Personnellement, ce livre m'a donne envie de visiter un jour l'Iran et de connaitre l'hospitalite de son peuple.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Venue rendre visite à sa famille et à ses amis avec sa fille en Iran, Nahal Tajadod doit aussi faire renouveler son passeport avant de rejoindre son mari (Jean-Claude Carrière, qui signe d'ailleurs le dessin de la couverture) resté en France. Mais face à la lenteur de l'administration iranienne, elle accepte l'aide de deux photographes du quartier qui connaissent un médecin qui connaît un officier qui connaît... Commence alors pour Nahal une quête absurde et une succession de rencontres à travers Téhéran pour obtenir le fameux sésame qui lui permettra de rentrer en France.

La chasse au passeport n'est finalement ici qu'un prétexte pour découvrir Téhéran, et dresser les portraits de personnages plus pittoresques les uns que les autres, notamment un médecin légiste qui ressemble à un chanteur pop, et qui manie à merveille l'art du pot-de-vin et du trafic d'organes... A travers le quotidien de ces personnages, Nahal Tajadod confronte les deux visages de l'Iran: Celui de la République Islamique, où la religion est loi, et où la moindre fantaisie (un trait de maquillage, un regard ou une poignée de main entre un homme et une femme) peut vous valoir coups de fouet et prison. Mais Nahal Tajadod décrit aussi un Iran fier et chaleureux, un pays généreux où règne le partage et la solidarité. La coutume du tarof qui consiste à toujours refuser d'emblée l'aide ou l'argent que l'on vous propose par politesse (y compris pour les commerçants) provoque des situations assez drôles! « Passeport à l'iranienne » est un livre qui donne à voir toute la complexité du paysage iranien, dans lequel Nahal Tajadod transmet la tendresse qu'elle éprouve pour son pays d'origine et pour ses habitants, sans pour autant occulter la difficulté de vivre aujourd'hui en Iran. Un joli voyage.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2014
J'ai beaucoup aimé ce livre. Lent parfois, mais sans jamais être ennuyant. Il faut juste du temps pour l'obtenir, ce fameux passeport! J'ai rit plus d'une fois, et j'ai regretté d'avoir à le refermer à la fin. D'ailleurs il est toujours sur ma table de chevet, après plusieurs semaines.

Je ne suis pas d'accord avec la personne disant que l'auteur est arrogante: oui une robe de Tati fait immensément plaisir à une de ses connaissances, et ça peut effectivement faire sourire car nous savons qu'elle n'a que peu de valeur. Ca reste gentil de l'avoir offerte (il ne s'agit pas d'une vantardise), et ce serait beaucoup moins amusant et émouvant tout à la fois s'il s'était agi d'une robe Dior!
A la limite, j'ai moins compris la sévérité du mari, ou son impatience qui le rend désagréable avec sa femme me semble-t-il: c'est bon, tu la reverras ta femme! laisse la profiter de son pays, de sa famille, de ses amis et de toutes ces connaissances qu'elles ne cessent de faire...

Mais donc moi, je conseille. Et je vais de ce pas acheter un autre volume du même auteur en espérant prendre autant de plaisir à le lire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2015
J'ia passé un bon moment en lisant ce livre sans vraiment y trouver ce que je cherchais c'est à dire le témoignage d'un iranien lambda. Les situations m'ont toujours paru irréelles, je n'ai jamais été complètement à l'aise.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2015
Commande arrivée très vite. Emballage très bien: livre reçu dans un état impeccable.
Quant à l' histoire elle même, elle est rigolote. Très bien pour un moment de détente.
Ras
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2016
Nahal TAJDOD a écrit ce livre est écrit avec plein d'humour alors que la situation est difficile pour tout le monde et surtout pour les femmes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2007
J'ai acheté ce livre parce que j'avais envie de mieux comprendre l'Iran, après toutes ces images qu'on voit à la télé. Mais j'avoue que j'ai été déçu. Le titre, « Passeport à l'iranienne », était pourtant très alléchant. Il m'avait laissé penser que cet ouvrage me permettrait de voyager à travers l'Iran et de m'aider à mieux comprendre ce pays si complexe. Mais en fait, on se perd souvent dans les histoires personnelles de cette femme, issue d'un milieu élitiste et bourgeois du Nord de Téhéran. Je se demande, par exemple, ce que viennent faire les éternelles références à son mari (On a compris, c'est Jean-Claude Carrière, et alors ?). J'ai été aussi parfois choqué par la prétention de ses propos (surtout quand elle se vante d'avoir refilé une robe Tati à sa femme de ménage iranienne, laquelle y voit un luxueux cadeau de Paris).
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2014
Une image probablement très juste de l'Iran, on a souvent du mal à y croire, mais l'auteure est très sérieuse, alors... c'est triste !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,30 €