undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

88
4,0 sur 5 étoiles
Ni d'Ève ni d'Adam
Format: PocheModifier
Prix:6,10 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Très beau livre qui offre un troublant contraste avec "Stupeurs et tremblements" et qui le complète.
Toujours de l'humour, de l'autodérision et une description de la beauté et de la liberté qui se révèlent vraiment sublimes et propres à l'écrivain.
C'est un livre frais, léger et dont la fin m'a particulièrement émue. On rit aussi de certaines coutumes nipponnes, on s'émerveille de la beauté du Mont Fuji et de la délicatesse de Rinri envers la sincère et piquante Amélie.
Un roman positif qui donne du baume au coeur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 janvier 2011
c'est un livre délicieux . Amélie Nothomb nous fait partager ses retrouvailles avec le Japon ...
son humour bien à elle , face à la société , sa façon de ne prendre au sérieux , ni les autres ni elle-même , font de ce réçit autobiographique un moment de plaisir à conseiller .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 juillet 2009
Voilà un livre complètement inattendu. Jamais Amélie Nothomb n'aura livré pareilles confidences dans un de ses romans.

Cette histoire d'amour est savamment étudiée. Avec objectivité et justesse, Amélie Nothomb nous décrit les différentes phases de son histoire d'amour.

Ce roman est écrit avec vigueur. Les touches d'humour gentil et les diverses "notes métaphysiques" propres à Amélie rendent la lecture très agréable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 11 juillet 2013
En règle générale, je ne suis jamais déçu par les textes d'Amélie Nothomb et cela se confirme une fois de plus avec Ni d'Eve ni d'Adam. A travers sa vie amoureuse, on découvre les us et coutumes japonaises, pour le moins déroutantes pour un occidental, ce qui prête souvent à sourire. C'est très bien écrit, en dépit de quelques descriptions trop longues et trop lyriques, et on a envie à notre tour de se rendre au pays du soleil levant après ce message d'amour très fort d'Amélie envers l'un de ses pays d'enfance. Un très bon livre au final.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 novembre 2007
Alors que l'on connait plus Amelie a travers son cynisme et son humour grincant, voici ici un petit bijou de fraicheur et de tendresse. Ca se lit vite et bien, et l'histoire est tres agreable a suivre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les lieux cités ici, les mets, les quartiers de Tokyo, le Mont Fuji, sa base de lave et la neige qui l'habille, Hakone et son lac à touristes... tout apporte au Japon sa séduction... le comportement du peuple japonais, de l'individu aussi, devient presque familier !!! L'écrivain aime ce pays : elle le décrit donc avec grâce, perspicacité, lucidité, charme et indulgence. A ceci s'ajoute que je me sens en parfaite harmonie mentale avec elle ; elle côtoie l'humour, le jugement, la modestie, la suffisance, le respect, la détermination, la tolérance, l'acceptation... mais pas la soumission. Elle n'est pas superficielle mais pleine de paradoxes pourtant ! Elle est à la fois intemporelle par l'absolu qui l'habite et semble traverser son présent de façon assez immatérielle ; mais son art de manier les mots rend parfaitement compte du palpable et du vécu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Superbe récit des 2 années qu'a passées Amélie Nothomb au Japon lorsqu'elle avait une vingtaine d'années. Alors que "Stupeur et tremblements" décrivait son expérience professionnelle (désastreuse) dans ce pays, "Ni d'Eve ni d'Adam" nous raconte sa vie personnelle et amoureuse pendant son séjour. Notamment sa rencontre avec le beau, droit, calme, original, maigre, et drôle Rinri. Une perle d'homme qui restera plus un ami qu'un mari potentiel. Grâce à lui, Amélie va passer des moments délicieux à découvrir et redécouvrir les us et coutumes japonais, les glorieux paysages du pays du soleil levant, notamment le Mont Fuji. L'écriture est comme d'habitude drôle et percutante, j'ai ri quasiment à chaque page. Je trouve qu'Amélie Nothomb n'écrit jamais aussi bien que lorsqu'elle parle d'elle-même. Le regard amusé, passionné, sensible et acéré qu'elle porte sur elle-même et le monde qui l'entoure, nous transporte comme si nous étions avec elle. Ses descriptions énamourées du Japon m'ont donné envie d'aller visiter ce pays. J'ai aimé le brin de folie, de liberté et de passion qui anime la romancière, son sens du sacré (elle a quand même frôlé la mort lors d'une expédition solitaire en montagne et dans la neige!!). Je n'ai pas compris pourquoi elle avait intitulé le livre "Ni d'Eve, ni d'Adam", mais j'adore ce titre. Ce livre fait désormais partie de mes préférés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 janvier 2015
Dans ce magnifique roman qu'Amélie Nothomb a publié en 2007, l'auteur nous raconte ce qui se passait avant et pendant Stupeurs et Tremblements. Son histoire d'amour avec Rinri, un Tokyoïte et futur PDG d'une compagnie à qui elle a enseigné le français dans des cours particuliers. Une histoire d'amour lui permettant de découvrir une réalité japonaise plus adulte, des années après qu'elle a quittée le Japon pour la Chine.

Tout comme Stupeurs et Tremblements et Métaphysique des Tubes, j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce récit qui se lit vite et qui décrit les personnages et leurs actions selon l'essentiel (pas de détails inutiles sur la garde-robe), mais aussi à découvrir et à reconnaître des aspects de la vie japonaise que j'ai eu la chance d'expérimenter durant ma vie, ayant côtoyé des japonais plusieurs mois. Vivant des rapports d'interaction marchant par subtilité, des formalités assez contradictoires et hypocrites, et un côté hiérarchique très formel.

Mais surtout, c'est l'occasion de découvrir un autre aspect de la vie japonaise de cette auteur peu orthodoxe dont je suis toujours ravie de voir qu'elle publie une fois par an. Méthode de travail qui lui vaut des critiques assez dures de la part de certains qui sentent sa prolifique publication annuelle comme une attaque qui rabaisse leur définition d'auteur à celle d'un pommier. Ce qui dans le cas d'Amélie Nothomb n'est pas si choquant à mes yeux puisque quand on pense que le mangaka Osamu Tezuka produisait et publiait plusieurs fois par semaine des dizaines de planches de BD tout en faisant des films d'animation, je me dis que produire une fois par an n'est pas surprenant. Et puis si des gens ont la chance de publier et de raconter quelque chose, autant le faire plutôt que de procrastiner, ce que certains artistes se complaisent souvent à faire malheureusement.

Mais qu'on aime ou qu'on déteste, Amélie Nothomb ne laisse personne indifférent et reste un important auteur de la littérature francophone. Pour l'école ou le plaisir, Nothomb reste un cadeau de lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 11 février 2015
C'est avec ce livre après "Métaphysique des tubes", encore un roman autobiographique, pour un retour aux sources d'Amélie au Japon, ce pays qui lui est si cher. C'est ici le récit, de sa première histoire d'amour avec un japonais qu'elle rencontre, en donnant des cours de français. Une relation parfois étrange et amusante, en tout cas particulière.

On en apprend un peu plus dans ce livre sur les coutumes nippones et les les dissonances qu'il peut y avoir avec notre culture. Cela donne beaucoup de scènes incongrues et délicieuses. Au delà de la romance, on ne manquera pas de s'extasier sur les paysages et parfums d'ailleurs. J'ai été consternée par la tournure qu'a pris le cours de leur vie. Un amour peut être trop plat ou amical au fond pour l'auteur, pour qui l'attachement s'est révélé être compliqué. Amélie, comme je l'aime: ce personnage libre, insaisissable et totalement fantasque.

Une écriture toujours aussi fabuleusement magique, dont j'apprécie la sonorité et l'agencement de chaque mots. Un voyage culturel, truffé d'anecdotes toutes à la fois distrayantes et surprenantes mais pas dénué d'émotions !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce livre constitue une œuvre totalement à part de la production de la très célèbre Amélie Nothomb. Celle-ci quitte son monde habituel de folie et de violence pour se confier sans concession, avec ce qui semble être une grande authenticité, sur ces quelques années passées au Japon, vers l’âge de vingt ans. Et plus particulièrement encore sur son histoire d’amour avec Rinri, ce beau Japonais discret, riche, attentionné et délicat.

En fait, s’agit-il vraiment d’une histoire d’amour ? Rien n’est simple avec A. Nothomb. Elle prend le risque réel d’avouer sans pudeur qu’elle n’a jamais aimé Rinri en tant que tel, qu’elle n’a jamais été amoureuse de lui alors qu’elle savait que lui l’était authentiquement. Ce qu’elle a aimé en ce jeune homme, c’est sa présence, sa douceur, son infinie patience à lui faire comprendre un pays et une langue qui avaient marqué sa petite enfance et qu’elle voulait à toutes fins retrouver, comme elle aura aimé constater les progrès de son amant à posséder et manier de mieux en mieux notre propre langue.

On prendra en l’état sa justification étayée pour avoir largué son amant d’une façon que beaucoup considéreront, et j’en suis, comme étant particulièrement inélégante. Une fois de plus, rien n’est simple avec cette jeune femme…

Grâce à une bonne dose d’humour décapant et à une authentique auto-dérision, on prend un plaisir véritable à suivre Amélie dans son apprentissage étonné et parsemé d’embûches d’une culture et d’une société qui n’ont que peu à voir avec les us occidentaux . Pour moi qui me rends fréquemment là-bas pour affaires, j’y ai retrouvé ces interrogations muettes face à des scènes ou des comportements inexplicables si personne ne vous en donne les codes. Il en résulte parfois de savoureux ou de fâcheux quiproquos.

Le livre contient aussi quelques pages sublimes sur l’importance du milieu naturel au pays du soleil levant, sur le culte voué au Mont Fuji et, plus généralement, sur l’ivresse et le danger que la montagne sait procurer à l’auteur. On est captés par l’habileté et la facilité avec laquelle l’auteur nous entraine dans ses folles escapades.

Indispensable pour mieux comprendre la psychologie de l’auteur et aborder son univers littéraire brillant et déjanté.

Publié aux Editions Albin Michel – 245 pages

Retrouvez mes notes de lecture sur thierrycollet-cetalir.blogspot.com
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Stupeur et Tremblements
Stupeur et Tremblements de Amélie Nothomb (Poche - 1 juin 2001)
EUR 5,60

La nostalgie heureuse
La nostalgie heureuse de Amélie Nothomb (Poche - 7 janvier 2015)
EUR 6,10

Hygiène de l'assassin
Hygiène de l'assassin de Amélie Nothomb (Poche - 6 octobre 2004)
EUR 5,10