Commentaires en ligne


30 évaluations
5 étoiles:
 (16)
4 étoiles:
 (8)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'amitié malgré tout
C'est l'histoire d'un luthier français qui tombe amoureux de l'Irlande dans les années 70, part à Belfast quelques jours et y découvre la chaleur humaine qui jaillit des pubs et des coeurs, quand bien même l'ombre de l'IRA rôde partout. Le narrateur sera très vite au contact de soldats de l'IRA, il sera frappé par le lutte et essaiera...
Publié le 24 janvier 2008 par Joachim

versus
1.0 étoiles sur 5 ennuyeux et pas crédible
Pas facile d'oser donner des critiques négatives quand tout le monde crie au chef d'oeuvre...! Le sujet aurait pu être intéressant mais la narration m'a tellement ennuyée que j'ai abandonné au tiers du livre. Le personnage d'Antoine - Parisien assez prétentieux pour s'imaginer, entre autres, être plus Irlandais qu'un Irlandais - est...
Publié il y a 6 mois par guigui


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'amitié malgré tout, 24 janvier 2008
Par 
Joachim (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (Broché)
C'est l'histoire d'un luthier français qui tombe amoureux de l'Irlande dans les années 70, part à Belfast quelques jours et y découvre la chaleur humaine qui jaillit des pubs et des coeurs, quand bien même l'ombre de l'IRA rôde partout. Le narrateur sera très vite au contact de soldats de l'IRA, il sera frappé par le lutte et essaiera modestement d'aider au combat, notamment au contact de celui qu'il nomme, depuis le début du livre, son traître. C'est beau comme l'Irlande, vert et gris, amour des frères et colère contre l'occupant, honneur et traitrise, bref, un vrai beau texte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 portrait d'un peuple, 14 août 2008
Par 
Odilette (Provence) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (Broché)
Après cette lecture, comment ne pas aimer l Irlande pas n importe laquelle, celle du Nord, opprimée, pauvre, souffrante, violente, mais fière, soudée, empreinte d une belle fraternité.
Ceux qui ont combattu au grand jour ou dans l ombre, par des faits d armes ou de menus gestes, en donnant leur vie ou en supportant le quotidien sordide, tous ces hommes et ces femmes, quel que soit leur âge, sont célébrés dans ce livre.
On ne peut qu être ému à leur mémoire.
Plus que le portrait d un homme, « Mon traître » est le portrait d un peuple, le portrait d un pays rude et combattant, où le regard, la main sur l épaule, le silence partagé valent plus que de longs discours.
A la fin de ce livre, plutôt autobiographique, et émaillé de faits réels, on reste sur un sentiment ambigu.
L auteur écrit « Mon traître », mais on se prend à lire « mon ami, mon frère, mon autre père » Comme si la puissance de l évocation de Tyrone bouleversait les mots et leur sens littéral.
J ai aimé Antoine et sa sensibilité à fleur de peau.
J ai aussi aimé Tyrone, son charisme, et sa chaleur humaine.
Ce personnage gardera son mystère jusqu au bout
J aime le style de l auteur, à la fois simple, phrases courtes, mots choisis avec soin, et poétique, une poésie proche du lecteur par les images et les sensations qu elle évoque.
Morceaux choisis :
« Cette odeur de Belfast, cette saveur d inquiétude » p88
« Des brumes de détresse s accrochaient aux collines qui encerclent la ville » p144
« Une odeur de lourd, de mouillé, de ciel battant, de menaçant, de terre, de colère océane » p147

j avais découvert Sorj Chanlandon avec « Une promesse » prix Médicis 2006
Je le retrouve ici avec un immense plaisir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 superbe, 11 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (cc) (Poche)
Une écriture qui donne toujours envie d'aller plus avant, des descriptions ciselées, on est en irlande, on la sent.
Une vision du conflit de l'intérieur, un éclairage que l'on avait peut être pas.
A lire absolument et surtout à faire suivre par "retour à Killibegs"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un roman éprouvant de qualité, 30 mars 2012
Par 
Woland (Mouvaux) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (cc) (Poche)
Intimement lié à l'Irlande du Nord par ses accointances avec le milieu activiste républicain et notamment Denis Donaldson (haut dignitaire de l'IRA et du Sinn Féin abattu pour trahison envers son peuple), Sorj Chalandon nous livre donc une histoire très personnelle, mais nullement nombriliste, où les forces du récit et du roman s'agrègent pour exprimer la brutalité des événements à laquelle il fut exposé.

Sous les traits du luthier parisien Antoine, Sorj Chalandon narre avec authenticité et sensibilité le parcours d'un homme meurtri par la posture déloyale d'un maître vénéré. Mon traître est un roman d'apprentissage empreint d'émotions fortes, fondé sur la puissance d'un amour hâtif et irraisonné pour cette terre irlandaise qui ne l'a pas vu naître et celle d'une amitié indéfectible pour ce peuple républicain opprimé.

L'arrivée en Irlande au milieu des années 1970 de ce personnage donne matière à l'auteur pour restituer l'ambiance mortifère du conflit nord-irlandais prévalant durant les prochaines décennies: l'acuité du journaliste portant sur le sentiment national et la religion facilite l'incorporation (narrative) d'Antoine dans les milieux activistes luttant contre l'envahisseur anglais. Une conduite quelque peu candide guidée par une vision manichéenne de l'engagement politique, confortée par celui qui apparaît comme le chantre de la résistance à l'oppression, Tyrone Meehan, membre influent de l'IRA.

"C'est de la confiance que naît la trahison", 25 années de soutien d'Antoine à la cause républicaine par cette piété filiale, sacrifiée sur l'autel de la collaboration avec l'ennemi britannique.

La trahison avérée du militantisme politique tend à se se prolonger dans la sphère relationnelle où l'amitié n'aurait servie qu'à des fins utilitaristes. Le silence est pesant et magnifié par la force de l'écriture, à l'oralité percutante, dont le style, direct, aride, épuré renvoie à l'introspection, à l'intériorisation des sentiments. Une écriture qui évite volontairement et habilement l'imprégnation du pathos sur les pages cendrées d'une double histoire, tragique et affligeante, factuelle et relationnelle, qui confine à la pudeur, et à la distanciation.

Les lecteurs convaincus par la qualité de Mon traître ne peuvent ignorer le second roman consacré à Tyrone Meehan et aux tenants de sa trahison, Retour à Killybegs - Grand prix du roman de l'Académie Française 2011, dont les dimensions narrative et stylistique de haute tenue me paraissent supplanter celles du premier volet.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Lu d'une traite..., 3 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (cc) (Poche)
Livre prenant bien que peu de suspens, une fois achevé on comprend que le récit est plus complexe que l'on ne peut imaginer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Passionnant, 25 décembre 2014
Par 
Milca (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (cc) (Poche)
Au début, je pensais lire le roman d'un journaliste de libération qui allait parler de l'IRA. A la fin de ce livre, j'aurais tout compris. Enfin. Je me trompais ! À la moitié du roman, j'ai découvert que ce roman parlait de l'engagement, de ces soldats qui choisissent une cause perdue... Je me trompais encore. Ce roman est celui d'une amitié qui finit mal.
Nous avons tous eu des amis que nous regrettons, des proches pour qui nous aurions tout fait s'ils ne nous avaient déçu. Peut-être même que nous sommes pour quelqu'un cet ami perdu. Sorj chalendon parvient magnifiquement à traduire cette montagne de contradictions qui nous envahit dans le cas où le cœur et la raison se disputent notre dignité.
Tout ça pour dire que j'ai adoré ce roman touchant et profondément humain. L'une des pages m'a même émue aux larmes. Je ne comprends toujours pas ce qui a amené cette guerre civile qui appartient pourtant à notre histoire proche. Pourtant j'en ai découvert des petites parcelles avec passion.
Comprendre la guerre civile qu'a mené l'IRA est une chose complexe qui implique de maîtriser les nuances. Quoiqu'il en soit la lecture de la bio de Bobby sands mérite notre intérêt.
Être capable de défendre ses idées jusqu'à l'emprisonnement .... Et une fois emprisonné, trouver le moyen de lutter encore et toujours. Vivre nu parce qu'on refuse un habit qui n'est pas le notre. Arrêter de se laver.. Pas une semaine ou deux mais des années... Faire une grève de la faim... Jusqu'à la fin. Cela fut l'histoire (fatale) d'hommes pas comme les autres.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Pauvre Irlande, 10 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (cc) (Poche)
Un point de vue sur le passé proche de l'Irlande.

Un livre très bien écrit, dur, intéressant, sur l'intolérance et la bêtise
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1.0 étoiles sur 5 ennuyeux et pas crédible, 20 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (cc) (Poche)
Pas facile d'oser donner des critiques négatives quand tout le monde crie au chef d'oeuvre...! Le sujet aurait pu être intéressant mais la narration m'a tellement ennuyée que j'ai abandonné au tiers du livre. Le personnage d'Antoine - Parisien assez prétentieux pour s'imaginer, entre autres, être plus Irlandais qu'un Irlandais - est assez ridicule. Le choix du titre ne laissant aucune place au moindre effet de - mauvaise - surprise, je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire, et l'amitié d'Antoine et Tyrone a d'emblée perdu de son intérêt. Ce livre est pour moi une grosse déception (je ne suis pas près de rouvrir un livre de cet auteur). Pour nous raconter l Irlande, lisons les auteurs irlandais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 de l'autre côté, 7 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (Broché)
voila, j'ai lu "retour à Killybegs", j'ai pleuré comme une madeleine, j'ai adoré.
j'ai eu la "version" des faits par Tyrone Meehan (le traitre)

dans "Mon Traitre", les choses sont vues par un ami de Tyrone Meehan
j'ai bien entendu aussi pleuré comme une madeleine et pour l'ami qui s'est senti trahi et pour le "traitre"
merci un million de fois à l'auteur de ces deux merveilleux livres
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Talentueux, 4 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon traître (cc) (Poche)
Magnifique histoire, superbement écrite, l'Irlande en guerre et est divinement décrite, et les personnages , fouillés au plus profond d'eux mêmes
Ici, la tragédie et la souffrance sont omniprésentes, et il est difficile, comme le personnage central, de sortir indemne d'un tel roman..
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Mon traître (cc)
Mon traître (cc) de Sorj Chalandon (Poche - 26 août 2009)
EUR 6,10
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit