Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un nouveau modèle radical pour le commerce mondial, 10 février 2011
Par 
Luc REYNAERT (Beernem, Belgium) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pour un commerce mondial plus juste (Poche)
Les auteurs estiment à juste titre que les politiques commerciales internationales doivent être conçues pour augmenter le niveau de vie dans le monde entier et pour intégrer les pays en voie de développement dans le système commercial mondial. La pauvreté dans le monde (plus de 2 milliards de personnes vivent actuellement avec moins d'un dollar par jour) est le problème le plus urgent à résoudre actuellement.
Ils constatent qu'à ce jour les pays développés ont reçu la part du lion des avantages qui ont découlé de toutes les négociations commerciales internationales précédentes. Maintenant cela devrait être le tour des pays en voie de développement.

Proposition d'Accès aux Marchés
Par conséquent, ils veulent mettre un modèle commercial international radicalement nouveau sur la table de la Ronde de Doha: une Proposition d'Accès aux Marchés (PAM). Cette proposition est simple comme bonjour: Tous les pays en voie de développement doivent avoir accès gratuitement à tous les marchés nationaux des pays qui ont (1) un Produit Intérieur Brut (PIB) supérieur au leur et (2) un PIB supérieur par habitant.

Tout un programme, mais difficile à réaliser
Outre ce PAM, les auteurs donnent également des recommandations pour les négociations commerciales à venir: une libération des marchés du travail et des services non qualifiés, une promotion de la mobilité du travail (immigration), pas de subsides agricoles, pas de protections techniques (comme les règles basées sur l'origine du produit), pas de subsides pour les exportations, pas de barrières tarifaires ou non tarifaires (droits antidumping), pas de manipulations des cours de change, pas de ventes d'armes, pas de pots-de-vin, promotion de médicaments génériques et une interdiction d'avoir des comptes bancaires secrets. Soit dit en passant, les négociations commerciales devraient être limitées aux seuls problèmes de politique commerciale, et non pas porter sur les droits de propriété intellectuelle.

Autres mesures
Les auteurs veulent aussi donner aux pays en voie de développement des accès plus faciles aux moyens financiers internationaux avec y compris des réformes institutionnelles (FMI), et créer un nouveau tribunal international de commerce. Tout accord commercial qui avantage les pays développés par rapport aux pays en voie de développement devrait être considéré comme déloyal.
De plus, les auteurs demandent plus de démocratie dans les médias, qui sont souvent contrôlés par un petit nombre de conglomérats puissants (et biaisés) dans les pays développés.

J. Stiglitz et A. Charlton ont écrit un livre révolutionnaire, qui propose des solutions simples mais radicales en faveur des intérêts commerciaux des pays en voie de développement.
Ce livre est une lecture obligatoire pour tous les participants aux négociations commerciales internationales et pour tous ceux qui s'intéressent à l'avenir de l'humanité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Clairvoyance, 15 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pour un commerce mondial plus juste (Poche)
Stiglitz est loin d'etre un penseur "altermondialiste ". C'est un excellent observateur de l'economie et de la finance..Ses commentaires visent à remettre la machine "economique" sur des bases saines et permettre au monde de trouver un equilibre selon la formule WIN-WIN (ganant -gagnant). Remettre de l'ordre dans l'OMC, retablir une equite dans les echanges commerciaux internationaux, voilà qui donnerait 'peut etre au monde un semblant de stabilite.. Subventionner les agricultures des pays developpes (USA Europe ) est contraire au souhait d'aider les pays pauvres . Ce n'est pas en asphyxiant leur agriculture que nous pouurons contribuer à leur developpement.. Il ya plein d'idees pas revolutionnaires mais de bon sens .. Mais les interets à tres court terme des politiciens occidentaux, leur absence de vision, auxquels s'ajoutent les interets immediats des grands groupes industriels , nous conduisent irremediablement à des crises de plus en plus difficiles à gerer. Si on ajoute l'imperitie des gouvernants de nombre de pays pauvres , on a tous les ingredients du drame actuel..
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Pour un commerce mondial plus juste
Pour un commerce mondial plus juste de Andrew Charlton (Poche - 6 janvier 2010)
EUR 7,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit