undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles118
4,5 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:6,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 mai 2013
Il est des commentaires qui sont difficiles à écrire tant chaque ligne vous renvoie en lettres de feu à votre propre vécu.
Je pense que toutes les victimes d'inceste devraient le lire, tant il est vrai qu'on est enfermé(e) dans sa propre horreur jusqu'à ce qu'on s'aperçoive qu'on n'est pas les seuls à connaître ces abîmes: j'y vois une catharsis salvatrice: car si ça ne change absolument rien au passé et à l'horreur du présent (on ne guérit JAMAIS de ces traumas, on apprend à vivre avec), mais on se sent moins seul, et on sait que quelque part quelqu'un comprend ce qu'on vit car il a vécu la même chose, avec les mêmes séquelles indélébiles.
A lire, offrir (en particulier aux victimes que vous connaissez ou dont vous supputez qu'elles puissent l'avoir été), et comme d'autres témoignages (patricia pattyn, Lydia guardo etc), à faire lire aux policiers en charge de ces victimes et aux responsables des services sociaux.
Même si je suis intimement convaincue que seule une victime saura comprendre une autre victime, la vulgarisation de ce genre de témoignage ne peut qu'être utile, si ce n'est vital pour certain(e)s.
Je recommande sans modération.
PS: dans tous ces témoignages que je lis, je note l'importance des animaux, panseurs d'âmes dans ces moments innommables; on ne rend jamais hommage à ces thérapeutes muets, qui aident à survivre dans le naufrage: qu'ils soient ici bénis (si tant est qu'un Dieu existe, car le diable, on en a eu la preuve), et remerciés infiniment d'exister.
11 commentaire45 sur 45 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2011
Ne le dis pas à maman, est un livre qui vous laisse sans voix, c'est poignant surtout les passages où elle décrit tous ce qu'il lui a fait subir dans les moindre détails, et savoir que la personne qui comptait le plus pour elle, sa mère, savait mais ne disait rien, gardait tout en silence et remettait la seule faute sur sa fille, c'est effarant, et incompréhensible qu'une mère puisse réagir ainsi envers son enfant malgrès l'amour qu'elle peut porter sur son mari. Et dire qu'à ce jour ça existe encore ce genre de crime que personne ne peut effacer ni leur faire oublier du mal subit, juste l'écriture pour apaiser leur souffrance, leur peine et leur silence...
22 commentaires52 sur 53 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2012
C'est seulement après avoir lu ce livre que j'ai compris ce que signifie le mot "souffrance". Tout au long du récit, on a juste une seule envie: prendre Antoinette dans ses bras et la protéger en l'écartant de toutes ces personnes. Des personnes fermées d'esprit et incapables de comprendre ce qu'est un être humain. On attends jusqu'à la fin que l'auteur connaisse le bonheur, un bonheur qui ne viendra jamais... Comment se reconstruire après ce qu'elle a vécu?
Bravo à l'auteur pour avoir pu partager des souvenirs traumatisants.
0Commentaire22 sur 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2012
Ce livre m'a bouleversé. Il est raconté avec un certain détachement, ne sombre pas dans la sentimentalité. Impressionant comment la douleur de ce petit être fragile est tout simplement ignoré par tout le monde, non que personne ne pouvait deviner la souffrance, mais personne ne se sentait concerné... J'avais envie de tendre la main vers cette petite fille pour lui enlever un peu de sa douleur.
0Commentaire21 sur 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2011
Je ne suis pas une grande lectrice.. et je l'ai lu entièrement... c'est dur et malheureusement réel
J'ai aussi connu aussi.... pas de la même manière, mais les dégats restent ressemblant...
Merci à l'auteur d'avoir partager...on se sent aussi moins seul...
22 commentaires27 sur 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comme tous les lecteurs de ce poignant témoignage j'ai été profondément touchée par le récit qu'en fait celle qui a subi tout cela. Je ne trouve pas de mots assez forts à écrire en place de "cela". Il est vrai qu'on comprend mal cet attachement persistant à cette mère indigne. Que serait-il resté à l'enfant puis à la jeune fille sans cet attachement qui, bien qu'elle sache qu'il est mal fondé, lui donne une toute petite raison d'avancer. Ce que je trouve d'extrêmement poignant et gravissime dans tout cela, outre les faits, c'est le report de la culpabilité sur la victime. Non seulement elle est victime mais par la suite accusée d'immoralité ou d'amoralité. Horreur des horreurs! "Si tu n'as rien dit jusqu'à maintenant c'est que ça devait te plaire" et j'en passe. Personne ne tient compte de la peur des victimes qui les fait, comme ici garder le silence aussi longtemps que possible. Elle subit l'opprobe de toute une société, de toute une famille. Elle est rejetée, montrée du doigt, considérée comme une pestiférée. C'est révoltant, déchirant. Combien d'enfants sont-ils (elles) dans ce cas actuellement?
11 commentaire19 sur 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2013
Je peux pas dire que j'aime l histoire, ça voudrait dire que j'aime son passé, Or j'ai aimé le lire, c'est horrible de faire des choses à un enfant, lire et avoir le coeur au bord des larmes, trop poignante cette malheureuse histoire.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2014
La première de couverture donne directement le ton du récit, en proclamant haut et fort le nombre de lecteurs ayant été bouleversé suite à la lecture de cette tragique autobiographie. Le résumé présent au dos du livre présente en quelques phrases succinctes l'intégralité de l'oeuvre, ne laissant plus aucun doute au lecteur quant au déroulement du récit. Les nombreuses personnes qui se sont aventurés à lire cet ouvrage ont non seulement voulus découvrir l'ensemble détaillée de l'enfance de Toni Maguire, mais ont aussi chercher à comprendre comment et pourquoi sa vie en est arrivée à ce triste point. Une question qui ne trouve pas forcément de réponse écrite, mais où tout un chacun peut sciemment développer sa théorie.

Ne le dis pas à maman, un témoignage bouleversant livrée par la victime elle-même, qui, au chevet de sa mère mourante, va porter un regard rétrospectif sur le pénible et lent écoulement de son enfance.

Antoinette, le vrai prénom qui se cache sous le pseudonyme Toni Maguire, s'est retrouvée très rapidement au coeur de l'injuste traitement de ses parents, à seulement 3 ans. Pourtant très docile, gentille et jolie comme un coeur, Antoinette devient le souffre douleur de ses paternels, particulièrement de son père, qui va incessamment la violer en secret. Sa mère, pourtant à l'écoute de sa fille, va brusquement changer de comportement à l'égard d'Antoinette, pour finir par lui adresser mépris, regard noir, et antipathie. Pourtant, au tréfonds de leurs regards se cache un lien indubitable, camouflé derrière un amour familiale hors pair ; leur soumission commune à l'encontre du père de famille, mystérieux, gênant et effrayant pour le lecteur, comme pour Antoinette.

Comment croire une petite fille ? Quel poids la parole d'un enfant a-t-elle contre celle d'un adulte ? Dès lors où l'histoire se déroule, les esprits étaient encore restreints et fermés, en comparaison avec l'époque dans laquelle nous vivons. Entre tortures sexuelles et tortures mentales, Toni Maguire a essayée de se battre avec ses propres armes, sans grand succès. Elle raconte désormais les horribles années que ses parents lui ont fait subir et les conséquences qui s'en découlent.

Les éloges sont nombreuses pour cette petite fille, devenue femme, qui a su retranscrire avec parcimonie et émotions son enfance gâchée, sa vie brisée et ses idéaux détruits.

Toni Maguire garde néanmoins espoir, et c'est là sa bien grande qualité et son humble déterminisme, d'entendre un jour des excuses venant de ses parents.

Comment ne pas tomber sous le charme de cette femme, comment ne pas être envoûté et bouleversé par son histoire ? L'étonnant courage de cette auteure m'a émue. Ne le dis pas à maman est un appel à l'aide, un cri d'effroi envers les quelques milliers de petites filles qui, à l'heure d'aujourd'hui, doivent elles aussi subir de telles atrocités.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2013
J'ai lu ce livre d'une traité bien qu'à la base je ne suis pas adepte des autobiographies / témoignages. Ce livre est juste, dur mais nécessaire. Nécessaire car il faut lever ce tabou qu'est l'inceste, en parler, soutenir les victimes et punir les coupables. En tant que maman j'ai été bouleversée par le calvaire qu'à vécu cette petite fille dans l'indifférence de sa mère. J'aurais voulu la prendre dans mes bras.
Pour résumer ce livre est un témoignage plein de courage, dur mais pas larmoyant.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2012
Ce livre est absolument captivant même si trop souvent on éprouve l'envie de tuer ce père qui abuse de sa fille avec la complicité de....sa mère.
Une histoire émouvante où cette fille enceinte du père est hospitalisée très loin du domicile en espérant que son hémorragie mettra fin à ses jours avant son arrivé à l'hôpital !
Une femme détruite dans sa chair mais qui n'a pas perdu l’amour immense qu'elle avait pour sa mère.
À lire
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus