Commentaires en ligne 


37 évaluations
5 étoiles:
 (23)
4 étoiles:
 (9)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


21 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une réussite
On l'attendait sans trop y croire. Et le miracle a eu lieu ! Après quelques romans bizarres, l'auteur de L'Enquête philosophique (Seuil), vient d'ajouter un autre volet aux aventures du détective privé allemand Bernie Gunther. Comme Bernhard Schlink, avec sa série d'excellents polars, Kerr évoque, avec talent, la vie quotidienne à...
Publié le 22 août 2009 par polar75

versus
3.0 étoiles sur 5 Original
Philip Kerr, né en 1956 à Edimbourg (Écosse), est un auteur britannique de romans policiers et de littérature d'enfance et de jeunesse. Il étudie à l'Université de Birmingham, puis travaille un temps comme rédacteur publicitaire pour l'agence Saatchi and Saatchi avant de devenir journaliste indépendant puis...
Publié il y a 6 mois par Eminian


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

21 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une réussite, 22 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : La mort, entre autres (Broché)
On l'attendait sans trop y croire. Et le miracle a eu lieu ! Après quelques romans bizarres, l'auteur de L'Enquête philosophique (Seuil), vient d'ajouter un autre volet aux aventures du détective privé allemand Bernie Gunther. Comme Bernhard Schlink, avec sa série d'excellents polars, Kerr évoque, avec talent, la vie quotidienne à Berlin, depuis les JO de 1936 jusqu'à l'immédiat après-guerre.

Sur un fond historique solide, il imagine des intrigues crédibles avec un personnage ballotté du camp des vainqueurs à celui des vaincus et qui essaie de ne pas perdre son âme. Dans La Mort, entre autres, on quitte Berlin pour Munich, Vienne et Garmisch. Bernie est chargé par une femme attirante de prouver que son SS de mari est bien mort afin de toucher son héritage. Sans argent, veuf, Bernie accepte. Et le piège se referme sur lui. Allemands, Russes, Américains : on s'espionne, on trafique, on se liquide sans vergogne alors que l'horreur nazie répand encore ses nauséabonds effluves et qu'une brigade juive traque les assassins. Ce quatrième volet, glaçant, est une grande réussite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Nazis dans le rétro, 21 août 2011
Par 
ecce.om - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mort, entre autres (Poche)
Où on retrouve Bernie Gunther, le détective privé de la Trilogie Berlinoise.

Si cette dernière se révélait à mon avis, assez inégale, "La mort entre autres" est un roman parfaitement réussi. L'intrigue est intéressante sans être exagérément complexe et Bernie retrouve son humour et son détachement quasi philosophique.

Pourtant, les évènements ne l'épargnent pas : sa femme meurt et une cliente va l'entraîner dans un piège infernal, dont il ne sortira qu'au terme d'une lutte contre d'anciens nazis désireux de prendre l'air et d'américains prêts à les utiliser.

Le style du livre gagne beaucoup au dépouillement relatif de l'histoire. On retrouve bien sûr les traits principaux du détective : naïveté et clairvoyance mélées, misogynie latente, mépris pour les habitants de la Bavière ("Munich est ce genre de ville. Etroite d'esprit. Même un peu rustique et primitive. Ce n'est pas un hasard si Hitler a débuté là", "Le véritable cœur du nazisme, c'était Munich. Et ça le reste, ce qui ne m'étonne guère".) et pour les forces d'occupation françaises et son armée en général ("Mais les Rouges ont continué à se battre, là où d'autres -les Français par exemple- auraient sûrement déjà rendu les armes").

Nazis et alliés côte à côte, réseaux catholiques d'assistance à des criminels de guerre, groupuscules de justiciers juifs...Inutile de dire que cette humanité ne trouve pas grâce aux yeux de Gunther.

Sa vision de l'Allemagne d'après-guerre est sans illusion, hantée par la responsabilité collective (p137) : "'Comment avez-vous pu faire ce que vous avez fait ? C'est une question que je me suis souvent posée. Je n'ai jamais trouvé de réponse ; je crois qu'aucun de nous n'aura jamais de réponse. Quelle réponse acceptable pourrait-il jamais y avoir ? C'était juste arrivé un jour en Allemagne, il y a de cela environ 1000 ans".

Mais ce qui surprend le plus, ce sont les réflexions vis-à-vis de la religion. Certes, Gunther n'a jamais laissé penser qu'il était un chrétien convaincu. Mais là, il va plus loin et s'exprime de manière assez rude : -Gunther après s'être signé : "encore un type de comportement humain fort singulier destiné aux manuels d'anthropologie. Comme d'osciller devant un mur, s'agenouiller dans la direction d'une ville du Moyent-Orient ou tendre le bras en hurlant « Sieg Heil ».
Bigre !
Ou encore : "C'était peut-être dû aux petites lunettes sans monture et à ce visage d'ascète, mais le pape avait quelque chose qui me rappelait Himmler".
Houlà !
Même à propos de la bière, il arrive à livrer une curieuse exégèse : "toute la réforme est imputable à la bière forte. Le vin reste la boisson catholique parfaite. Il endort les gens et les rend conciliants. La bière les transforme en ergoteurs.".
Enfin dans l'épilogue, il accuse ouvertement le pape d'aider les nazis en raison de son aversion envers le communisme.

On le voit, ce roman expose une radiographie des lieux, d'une époque et de mœurs, dont les contours sont parfois sans nuance, ce qui pourrait en irriter plus d'un.

Mais, rappelons-nous qu'il s'agit d'un personnage de fiction et que compte tenu des épreuves qu'il traverse ( jusqu'à la fin du roman qui ne se termine pas vraiment de manière heureuse), Gunther bénéficie de nombreuses circonstances atténuantes. Non?

En tous cas, les faiblesses de la Trilogie sont oubliées: Gunther est de retour.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


23 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Retrouvez la puissance de la Trilogie Berlinoise !, 28 juin 2009
Par 
Joachim (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La mort, entre autres (Broché)
C'est avec une impatience frénétique que j'ai replongé dans les aventures de Bernie Gunther, mais aussi avec une crainte évidente : le roman sera-t-il à la hauteur de la fabuleuse "Trilogie Berlinoise" ? La réponse est oui, définitivement, au point qu'il n'est guère nécessaire de narrer l'histoire car c'est haletant comme un polar, passionnant comme un livre d'histoire et dévorant comme un Millenium, pas moins ! Et à l'instar de Millenium, préparez-vous à ne plus le lâcher ! Fabuleux, je vous dis !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bernie Gunther au meilleur de sa forme !!, 16 juin 2012
Par 
KALIBAN - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mort, entre autres (Poche)
De la série Bernie Gunther, ce privé allemand qui mène des enquêtes au sein de la sombre Allemagne Nazie puis au cours de la période trouble de l'après-guerre, « LA MORT, ENTRE AUTRES » est, à mon avis, l'un des plus réussis. Juste derrière « L'été de cristal » mais nettement meilleur à « la pâle figure » au « requiem allemand » et à « une douce flamme ».
Le roman s'ouvre sur un curieux prologue (d'un point de vue historique) où l'on voit des dignitaires nazis rencontrer, en Palestine en 1937, des juifs de la Haganah afin de passer des accords...
Philip KERR plonge ensuite Bernie Gunther dans une enquête aussi complexe que dangereuse en 1949. Pour retrouver un ancien nazi, le privé allemand se rapproche du réseau Odessa chargé d'exfiltrer d'anciens SS vers l'Amérique du Sud. Il part à Munich puis à Garmisch-Partenkirchen.
Mais, en ces temps troublés de l'après-guerre, en qui avoir confiance ? Une cliente aussi belle que menteuse, un commando juif NAKAM avide de vengeance, d'anciens SS vraiment très méfiants, des médecins terrifiants et enfin des agents de la CIA inquiètants ... A l'instar de nombreux Allemands, Bernie Gunther , lui-même ancien SS, s'interroge sur ses propres crimes et sur sa propre responsabilité.
L'intrigue est riche en rebondissements et les rappels historiques sont toujours intéressants... Un livre policier passionnant !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une très suite, épatant!!, 18 mai 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La mort, entre autres (Broché)
Après avoir lu la trilogie berlinoise en moins de deux semaines, me prenant de passion pour les aventures de gunther mais avec tout cet aspect historique en même temps; J'ai pas pu m'empêcher de lire la suite...Toujours un style clair, une énigme rebondissante et une bien ficelée comme pour le premier que j'ai lu.
J'espère qu'il y en aura d'autres comme cela. Ce type de policier change et le mélange amour-histoire-policier-vengeance-souffrance physique et psychologique, voilà ce qui tient un livre.
A lire absolument!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 GENIAL, 3 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mort, entre autres (Poche)
Du très grand KERR
Je recommande à tous ceux qui ont aimé LA TRILOGIE BERLINOISE les aventures de bernie sont toujours aussi passionnantes
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La suite de la trilogie, 10 avril 2014
Par 
RAS - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mort, entre autres (Poche)
Mieux vaut lire la Trilogie berlinoise avant d'attaquer ce volume, qui est une réussite. Bernie Gunther est un privé allemand, ancien policier, qui mène des enquêtes au sein de l'Allemagne nazie, puis au cours de la période sombre de l'après-guerre. On passe de Berlin à Munich, Vienne et Garmisch. Bernie est chargé par une femme de SS de prouver que son mari est bien mort afin de toucher son héritage. Et le piège se referme sur lui. Kerr fait partie de cette génération d'écrivains de polars qui situent leurs histoires dans les contextes troubles des dictatures et des pays en désordre. Il allie le sens de l'intrigue policière avec des descriptions fines des situations historiques. Ou comment garder son âme sous des régimes inhumains ou dans des conditions drastiques?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Kerr ... et les français, 27 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mort, entre autres (Poche)
Les romans historico-policiers de P. Kerr sont originaux et vraiment passionnants. Son remarquable sens de la métaphore (excellente traduction) donne un style imagé et léger à ses récits. Dommage qu'il ne loupe aucune occasion de laisser paraître sa francophobie. C'est clair qu'il a une idée très négative et méprisante (typiquement britannique) de la France et des français.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 un polar de week end, 30 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mort, entre autres (Poche)
On est toujours autant "séduit" par Gunther qui vous amène trop rapidement jusqu'à la fin de son histoire avec humour et causticité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Dans la lignée de la trilogie, différent mais identique !, 26 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mort, entre autres (Poche)
Le 4ième opus surprise ( je veux un 5 ! ) m'a semblé déstabilisant au début, on s'ouvre au monde en quittant un temps l'ambiance ex-pré apocalypse puis post nazi Allemande, mais le personnage de Bernie reste. Toujours aussi... Bernie.
Et toujours la même trame, on part sur une piste pour en prendre une autre et revenir sur un écheveau infernal.
Super quoi
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Mort, entre autres
La Mort, entre autres de Philip Kerr (Poche - 2 février 2011)
EUR 7,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit