undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV nav-sa-clothing-shoes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles55
3,8 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 février 2013
Ce livre a été une vraie claque, le genre de livres dont on veut connaitre la suite tout de suite, et donc en le dévorant...
Postulat de base simple et basé sur des faits possibles: Une IEM (impulsion électro magnétique) à haute altitude fait griller tout le réseau électrique et électronique des Etats Unis. L'action se passe dans une petite ville de Caroline du Nord qui d'un seul coup se retrouve sans courant. Plus de musique, plus de café, plus de voitures... puis on réalise: plus de nourriture dans les supermarchés, les avions qui tombent du ciel, les médicaments limités, tous ces gens en sons intensifs qui meurent... et on réalise qu'effectivement, notre civilisation est victime de son progrès: que se passera t'il si le courant se coupe? Le chauffage, la clim, les plaques de cuisson, le four, la lumière... nos logements ne sont plus adaptés, nous ne savons plus nous passer de courant. Comme le dit un des personnages du livre, lorsqu'on lui dit qu'ils sont de retour au XIXème siècle, il répond que non, car les gens à cette époque étaient habitués à vivre ainsi.
Bref un livre (parfois très "Américain" sur son traitement des histoires, des personnages, parfois simpliste aussi) qui fait réfléchir, que j'ai beaucoup aimé, et ensuite prêté à des amis.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2013
Ce livre veut avant tout prévenir l'Humanité des conséquences de l'utilisation d'une bombe EMP (ou "à impulsion électromagnétique) à l'heure où nos sociétés n'ont jamais été aussi dépendantes de l'électronique et où l'Homme Moderne a perdu tout savoir ancestral en l'espace de seulement 2/3 générations.

Après maints films et livres apocalyptiques autour du nucléaire, du biochimique, enfin, nous avons un livre qui aborde à mon sens LA MENACE LA PLUS REELLE.

Car cette bombe est SIMPLE à développer: elle ne nécessite pas obligatoirement du matériel nucléaire enrichi.
Elle est donc à la portée de tout gouvernement ayant des lanceurs un peu développés, soit donc beaucoup de nos ennemis "officiels" ou non encore déclarés (je pense ici à nos médias qui prennent soin de toujours nous désigner l'Ennemi comme dans "1984").
Elle couvrirait une surface INFINIMENT plus grande qu'une bombe classique (fonction de l'altitude).
Quasimment AUCUNE technologie n'y survivrait.

Outre sa couverture sans précédent, nous aurions AU MOINS 90% de PERTES sur l'Europe en moins d'une annnée.

Le livre développe ensuite très habilement ce que cela signifierait dans nos chairs.
Vous ressentirez ce délitement progressif de notre belle société.
Le retour du réel en ce sens que la Nature a toujours trié de tout temps et elle reprend ici ses droits.

Au final, Un roman tout à la fois instructif et très touchant que l'on referme l'âme triste et amèrement pensive.
Dans la droite ligne de Malevil ou "Le Marteau de Lucifer" de Jeremy Pournelle.

Une leçon de vie et un accent particulier sur l'équilibre extrêmement fragile de nos sociétés.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une seconde après est un bon titre , tout à fait fidèle au fond du roman et bien représentatif d'un certain « timing « ....

L'auteur exploite la problématique des IEM consécutives aux explosions nucléaires ainsi que le contexte géostratégique nouveaux pour ce qui est des puissances militaires et des engagements militaires , asymétriques .
Les IEM sont un sujet difficile à décrire car il y a énormément de variables quant à un usage militaire de ce train d'onde consécutif à une explosion nucléaire en altitude .
L'effet majeur de cet évènement serait la destruction immédiate de tous les composants électroniques non protégés , des lignes haute tensions etc...
Les composant « éteints « peuvent théoriquement survivre à cet évènement mais pas forcement , car cela dépend de certains facteurs en rapports avec le contexte de l'explosion nucléaire .
Les IEM sont c'est vrai , assez peu débattues dans des documents stratégiques grand public , mais il faut savoir qu' ils sont parfaitement intégrés à des stratégies de dissuasion nucléaire globale et au minimum pour un usage tactique , par certaines puissances nucléaires .

L'auteur de cette fiction exploite un événement majeur de forte amplitude , dans le cadre de ces types de problématiques et les effets qu'il pose dans ce roman sont donc de forte intensité .
La civilisation fait un bond en arrière et le monde change radicalement en quelques secondes fatidiques .

C'est un bon roman , très vivant avec des personnages crédibles , qui exploite une foule de problématiques en mobilisant un grand sens du détail et des affects intenses solidement abordés .
Un roman qui repose aussi sur des dialogues soignés avec un narrateur discret et assez effacé dans la mesure où le personnage principal fait lui aussi fonction de narrateur .
La forme narrative est très fortement du type littérature américaine . Cela demande une certaine endurance d'ailleurs si on a pas l'habitude . Le bon côté des choses étant que le lecteur jouit d'une grande intimité avec les personnages et qu'il vat l'amble avec eux , alors qu'il subit comme eux le poids de la confusion qui fonde cet univers marqué par l'incertitude , les aléas réplétifs , variés et surprenants qui se succèdent et s'ajoutent en mode : cascade ...

Le " timing " est excellent et les registres factuels sont posés magistralement alors que le fond scientifique reste assez précis sans être très invasif ..
L'auteur est conservateur et il tient en haute estime les forces armée de son pays ainsi que certaines valeurs comme le patriotisme et une morale d'inspiration biblique .
C'est un aspect de ce texte ( assez « bible belt « , je trouve ) qui peut éventuellement désarçonner un lecteur assez distant par rapport à ces valeurs et cet héritage culturel qui est encore très opératoire d'un point de vue sociologique aux Etats-Unis ...
Je pense que de ce point de vue l'auteur en fait un tout petit peu trop , même si incontestablement , du point de vue ethnographique , cela est incontestablement en rapport direct avec un incontestable courant prépondérant dans certains secteurs géographiques , sociaux culturels et ethniques , de la société américaine et de ce pays en général .

C'est un bon roman , absolument tragique , dramatique mais assez positif car l'auteur prend le parti de décrire une société qui parvient avec d'énormes difficultés à survivre et à rester en grande partie solidaire alors que le monde se rétrécie terriblement et qu'il devient aussi impitoyable que dangereux et imprévisible .
Dans ce sens l'auteur se démarque nettement de l'esprit survivaliste qui prône le repli et l'autarcie et il serait regrettable donc , et injuste , de le cataloguer droite extrême étatsunienne .

C'est un bon roman post-apocalyptique qui aurait pu être très bon si l'auteur avait eu un peu plus de pudeur et de subtilité dans l'évocation de certains aspects patriotiques .
Un peu trop de pathos ponctuellement donc , mais d'incomparables qualités de style ainsi que du point de vue du fond qui bien documenté .
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2012
Au début le style franc-parlé m'a quelque peu rebuté puis j'ai vite compris que c'est un effet voulu par l'auteur afin de rendre plus réaliste la narration. Un style donc "caméra à l'épaule" qui demande un temps d'adaptation mais qui devient efficace. Donc écrit comme un journal de bord, le livre nous dévoile la lente agonie d'une société qui se croyait invincible à travers les yeux d'un homme presque ordinaire. Un manuel de survis en cas d'effondrement du monde qui fait peur volontairement car basé sur des hypothèses plausibles. Point négatif, quelques scènes "larmoi-lentes" à mourir mais encore une fois voulus par l'auteur pour accroître le réalisme. On aime ou pas.
Et vous, que feriez-vous si cela arrivait ?
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2012
Trés bon roman sur le théme de la survie post-catastrophe, bien que dans un contexte nord américain ce qui facilite les choses...coté liberté et armes. Sinon un peu de mélo coté bon sentiments mais trés acceptable car pas politiquement correct. Bonne illustration avant l'heure du livre "Survivre" à la crise économique.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2012
Livre très intéressant, qui montre que notre technologie toujours plus présente nous rend de plus en plus fragile.
Bien écrit, des scènes fortes.
Un défaut peut être: on sens un coté hyper patriotique un peu niais.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2013
En fait, ce qui est le plus impressionnant, ce n'est pas la narration, les personnages, les situations: on a tous vu ou lu ça quelque part auparavant. Des conditions de catastrophe, de survie, de guerre, mais la civilisation est toujours là quelque part.
Là, c'est non pas la mort qui vient du ciel, mais la privation de la vie, cette vie qui nous est si facile, avec nos moyens électriques, électroniques, informatiques (que serait amazon sans le Net?) Et pas de salut à espérer de qui que ce soit, puisque du ministre au SDF, tout le monde serait dans le même panier.
Une démonstration magistrale de ce qui surtout est totalement possible, que ce soit par une bombe, comme dans le livre, ou un orage solaire comme les USA et le Canada en ont DEJA connu!
Une réflexion sur ce que deviendrait notre civilisation si artificielle, qui a cru bon de faire ses archives sous forme numérique!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2012
Points positifs : Le livre est distrayant, il fait passer le temps. L'écriture est plutôt plaisante, le rythme est là. La réflexion sur notre dépendance à l'électronique est intéressante, de même que les réactions de la population sont réalistes. L'auteur a bien réfléchi aux implications de la disparition de la technologie dans un pays développé.

Les points négatifs :
- le manque de recherche dans certains domaines, en particulier le domaine médical. Pour la majorité des gens, cela ne sera pas visible donc pas gênant. Mais pour moi qui travaille dans le domaine, cela enlève de la crédibilité à certains passages (en particulier sur le diabète). Je ne suis pas assez calé dans les autres domaines abordés par l'auteur, mais je soupçonne que ce n'est pas le seul domaine où l'auteur ne va pas assez profondément.
- le héros, une sorte de Mary Sue, est très énervant. Il a toujours raison, tout le monde l'écoute… Malgré son absence de légitimité institutionnelle, il rentre très facilement dans les arcanes du pouvoir local… Les locaux confisquent les voitures de tout le monde sauf la sienne… Il tombe les filles… Il continue héroïquement à tenir son rôle avec une septicémie et s'en sort avec quelques jours d'antibiotique (dont il hérite par les pouvoirs locaux qui visiblement ne peuvent se passer d'un ancien colonel qui n'a jamais combattu, devenu prof d'histoire) etc.
- le simili-racisme : le seul personnage noir important, un ancien sergent, parle avec déférence au héros et l'appelle "Monsieur" "Professeur" ou "mon colonel" quand tous les autres l'appellent John (on s'attend presque à ce qu'il dise "Oui missié, oui maitwe" avec un accent tellement c'est caricatural). Il obéit sans coup férir, est d'une fidélité sans faille. Bref, l'archétype du bon domestique noir du XIXe siècle qui s'épanouit sous les ordres de son maître.
- le patriotisme, l'idéologie conservatrice qui suinte du livre sont souvent désagréables. "On est américains", le drapeau qui flotte, l'individualisme à tous crins, exécutions publiques…

J'ai fini le livre par acquis de conscience, mais je ne le conseille pas.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2016
Bienvenu au pays de la caricature : l'ancien militaire bourru mais brave et gentil, les étudiants un peu "concon" mais brave, la petite fille malade mais brave, etc...
La fin du monde version cliché et apologie de ce que l'amérique fait de mieux en terme de guimauve dégoulinante de bons sentiments.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2012
Très réaliste, totalement possible, à en faire froid dans le dos.

La lecture est facile, le rythme est bon.
Par un certain prosélytisme américain revient sans cesse. Mais hormis cela, le scénario est transposable chez nous.

Une très bonne lecture pour ceux qui se posent la question: "Si l’électricité s'arrêtait du jour au lendemain, qu'est-ce qui se passerait?".
Si vous avez aimé "Ravage" de Barjavel, vous aimerez ce livre.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,10 €
8,90 €