undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

293
3,7 sur 5 étoiles
La Valse lente des tortues
Format: PocheModifier
Prix:8,30 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

20 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 juin 2011
malgré tous les commentaires négatifs de cette rubrique, j'ai tenté la lecture de ce second volet et... je lirai le troisième, c'est clair!
Mais qu'ils sont tristes ces gens qui ne supportent pas la fantaisie d'une fiction!!! Aux lecteurs potentiels : il ne s'agit pas ici de réalisme, l'auteur laisse libre cours à son imagination (comme toute oeuvre le permet, encore heureux...).
Je suis loin d'être une grande fan de Pancol puisque je la découvrais avec "les yeux jaunes...", mais j'ai encore aimé la sensibilité des personnages que l'on retrouve bien ici et sa façon de dire les choses.
et qu'est-ce que j'ai trouvé comique ce bébé pas comme les autres, cette histoire d'envoûtement.
Oui, les personnages sont caricaturaux, leur façon de s'exprimer aussi et il leur arrive même des aventures rocambolesques. C'est vivant et plein d'humour... et moi, j'aime ça!
Bien à vous tous.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
26 sur 29 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 mars 2008
J'avais posé avec regret "les yeux jaunes du crocodile", laissant Joséphine comme on quitte une amie ! Je l'ai retrouvée avec plaisir dans "la valse lente...", mais avec un peu moins d'enthousiasme.
Mais je suis toujours accro, car je me reconnais quelque peu dans ce portrait de femme, hésitante à vivre, à prendre sa place, à aimer!
Alors surtout, lisez d'abord "les yeux jaunes..". Cette tortue n'en sera que plus familière et aimable!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 juin 2014
Le premier tome "Les yeux jaunes des crocodiles" est déjà saisissant. Une famille, des ami(e)s, un entourage, des situations, partant de là tout paraît simple mais on s'attache doucement à tout ces personnages. On sent une destinée propre pour chacun d'entre eux.
La "valse lente" est une suite palpitante, avec de nouveaux personnages qui s'intègrent naturellement à l'évolution de l'histoire, mais avec encore un thriller en plus pour relever et pimenter le tout. On a vraiment du mal à lever les yeux du bouquin.
Les livres sont aussi ponctués de citations pertinentes dans leur contexte. Et partant d'une histoire "simple" on ne peut s'empêcher aussi de les adapter à notre propre vie. De plus, et ça c'est bonus, quand on aime l'histoire, on est gâtés avec le métier de Joséphine. Perso, je vais consulter la bibliographie de l'auteur et voir même commander certains livres sur le moyen-âge ! Excellente lecture à tous !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 octobre 2009
Je me suis régalée avec les crocodiles puis les tortues, mais je reste sur ma fin. J'espère que Katherine Pancol a bien prévu de nous faire une suite car on reste sur un goût d'inachevé: Junior le bébé génial, que devient-il? Et Gary et Hortense? Et Henriette elle ne va pas s'en tirer comme ça? et Joséphine et Philippe? Josiane et Marcel? Le petit Gaétan? Luca? La famille Lefloc-Pignel? Bref, ce roman a besoin d'une fin.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 mai 2011
J'avais vraiment apprécié le premier tome Les yeux jaunes du crocodile, mais j'ai été moins emportée avec La valse lente des tortues.

Après le succès de son premier roman Joséphine vit désormais dans un immeuble chic au coeur de Paris. En panne d'inspiration elle poursuit sa vie de mère sans se soucier désormais de l'aspect financier.
Dans son quartier c'est l'effervescence, un meurtre a été commis le premeir d'une série, elle même est agressée par le tueur et échappe de peu à la mort.
L'amour va également frapper à sa porte...

Différent du premier tome, La valse lente des tortues se rapproche davantage du roman à suspense. L'intrigue policière est plutôt bien tournée mais finalement on ne retrouve plus le charme du premier, cette histoire proche du quotidien.
Ce n'est pas un mauvais roman, mais il ne vaut pas le premier tome et si on enlève l'intrigue autour du tueur, le reste est plutôt plat.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
41 sur 48 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
pour qui a aimé "les yeux jaunes des crocodiles" et a hâte de connaître la suite: laissez ce livre dans les rayons d'une librairie. Qu'il y prenne la poussière et que l'on oublie cette histoire à dormir debout qui se gausse du lecteur à force d'élucubrations indigestes, sans la moindre crédibilité. Tout y passe dans le genre fantastique de quai de gare. L'enfant surdoué venu d'un autre monde et parrainé par Mozart avec lequel il discute par télépathie (si, si), de la femme frappée par de la magie noire genre vaudou à l'intigue policière à dormir debout et développée jusqu'à plus soif, au lavage de cerveau de la soeur de l'héroïne et sa mort abracadabrante, à l'amant schizophrène de l'héroïne, de la mère genre sorcière de Blanche-Neige presque devenue mendigote et ses subterfuges pathétiquement ridicules pour assurer son niveau de vie, aux aventures grotesques de la fille aînée héroïque face à de mystérieux gnomes en noir qui la torturent... Liste non exhaustive des stupidités qui font que j'ai lu le livre en travers, à raison d'une ligne par page, liquidant les 700 pages et quelques en deux heures, et que c'est déjà trop car j'ai perdu mon temps. Pourtant, je comptais bien passer quelques plaisantes soirées de lecture. Je me suis dit en permanence que ce n'était pas possible, je gardais l'espoir que cela s'arrange... Que nenni, cela ne fait qu'empirer. En prime, l'héroïne est velléitaire et larmoyante de bout en bout, l'humour absent. Bref, un libre à bannir pour les amateurs de bonnes chroniques sociales et psychologiques assez bien vues comme "les yeux jaunes des crocodiles". A se demander ce qui est passé par la tête de son auteur, habituellement talentueuse. Elle a déliré tout au long d'indigestes pages frôlant le ridicule, avec, ce qui est incompréhensible, la bénédiction de son éditeur qui avait dû perdre son oeil critique. Cet avis m'est propre, bien sûr, et d'autres aimeront le bouquin. Tous les goûts, heureusement, sont dans la nature. Mais je gage que nombreux seront ceux qui refermeront cet ouvrage en se disant qu'ils se sont bien faits avoir.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 juillet 2009
Eh bien même si certains diront qu'ils sont déçus par ce second volet des aventures de Joséphine, moi j'ai carrément dévoré ce livre, et oui, je l'ai préféré au premier.
Pas crédible? Et alors? Pourquoi un roman devrait il être crédible?
Joséphine est toujours aussi attachante, les personnages, quant à eux sont soit détestables soit émouvants, adorables, et même si leurs aventures sont parfois irréelles, elles nous troublent et nous renvoient malgré tout à du vécu, à des émotions ou de sympathie, ou de rejet total. Oui il arrive des choses extraordianaires à des personnages bien trop ordinaires parfois, mais c'est un roman, et il nous raconte une histoire, et moi je me suis laissée porter par cette histoire.
Bravo à l'auteur, tant pis si les détraqueurs ne comprennent rien et ne veulent plus accorder au roman ce qu'il est censé nous apporter: du rêve et du voyageà travers une histoire et des personnages hauts en couleurs.
Il m'a été difficile de fermer ce livre définitivement. Ma seule déception finalement, c'est de l'avoir lu si rapidement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
56 sur 66 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 juin 2009
Après avoir lu le premier tome que j'ai dévoré, j'étais impatiente de me replonger dans les aventures de Joséphine et de retrouver le style fluide et agréable de l'auteure.
Le début ne commence pas trop mal, on retrouve tous les personnages qu'on avait tant appréciés.
Au fil des pages, les évènements deviennent de moins en moins crédibles et la dernière partie est selon moi carrément nulle.
Je ne rentrerai pas dans les détails pour ne pas dévoiler la fin à ceux qui n'ont pas encore lu le roman mais:
- l'intrigue policière est mal menée et arrive un peu comme un cheveu dans la soupe (un roman qui se transforme tout à coup en roman policier dans sa 2e partie, c'est pas crédible)
- la fin d'Iris est ridicule et pas du tout crédible (comment un personnage aussi fort peut en une vingtaine de pages, sans beaucoup de descriptions psychologiques, changer à ce point?)
- on reste sur sa fin pour certains personnages comme Gary et Hortense ou Marcel et Josiane...
Bref, une grande impression que le roman n'a soit pas été travaillé sur sa seconde partie, soit que Pancol a changé de cap en cours d'écriture ou que le roman a été achevé à la hâte...
En un mot: déçue.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 septembre 2013
La suite est peut-être moins excitante, car moins nouvelle, mais elle nous permet de retrouver Joséphine, ses proches et amis, dans un quartier chic de Paris où une sombre histoire de meurtres en série va sévir ! Eh oui, nous voici avec une intrigue mêlant un serial-killer, une enquêtrice chevronnée, un témoin embarrassant et des doutes qui gonflent à tous les étages... Cela accompagne les pérégrinations de nos personnages, qui continuent de se frotter à la vie avec le même désarmement.

Joséphine, par exemple, se sent étrangère dans son grand et bel appartement, qu'elle vient d'acquérir pour plaire à sa fille. Hortense a une ambition démesurée, elle part à Londres étudier le stylisme, elle est intrépide, impatiente, capable de tout broyer sur son passage. Seul Gary lui tient tête et la mène par le bout du nez. C'est un vrai régal de suivre leurs échanges !

De son côté, la petite Zoé cherche à sortir de l'ombre de sa sœur, elle devient une adolescente influençable et plus que sentimentale. Très marquée par l'absence de son père, elle va commettre des petits trucs débiles et exiger qu'on joue cartes sur table avec elle. Sauf que, toute vérité n'est jamais bonne à entendre !

Tandis que Jo butine entre son bel amant et son amoureux transi (super chaud le réveillon de Noël !), Iris prépare son retour sur le devant de la scène. Plus belle, plus redoutable que jamais. Leur mère, Henriette, a aussi juré de ne pas s'avouer vaincue et mijote une vengeance diabolique. Marcel, Josiane, leur petit Junior... rien ne va plus à Paradise Island. Shirley manque cruellement, aussi quel plaisir de la retrouver chez Joséphine ! La vie semble plus facile avec elle.

Ce deuxième tome tourbillonne, virevolte et étourdit le lecteur en un claquement de doigts. Encore une fois, j'ai trouvé que c'était mignon, charmant, facile et agréable à parcourir. Par contre, cela se termine sur une pointe d'amertume, on a mal, on souffre et naturellement on enchaîne avec le très volumineux troisième livre, Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
76 sur 91 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 mars 2008
Après avoir A-DO-RE les yeux jaunes des crocodiles, voici la suite, la valse lente des tortues, sur le même rythme, peut-être encore plus riche que le premier, en fait je ne sais pas, c'est tellement bon de lire Katherine Pancol, qu'on ne sait plus lequel est le meilleur.
N'achetez pas la valse lente des tortues sans vous être régalés avec les yeux jaunes des crocodiles ; ce serait dommage ; vous perdriez des heures de bonheur, et ça ne se fait pas !!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi
Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine Pancol (Poche - 1 juin 2011)
EUR 9,60

Coffret 3 tomes Muchachas
Coffret 3 tomes Muchachas de Katherine Pancol (Broché - 5 novembre 2014)
EUR 40,00