undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

120
4,1 sur 5 étoiles
World War Z
Format: PocheModifier
Prix:7,60 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

23 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 décembre 2009
Cet ouvrage donne véritablement l'impression de parcourir les chroniques d'un troisième conflit mondial pour le moins morbide. Le ton est au premier degré et l'immersion totale. Malgré une grande qualité globale, les nouvelles sont bien évidemment inégales en puissance narrative mais certaines vous arracheront des frissons d'horreurs, rien de moins (à lire le soir!).

A condition d'accepter le postulat de départ, même les non amateurs de morts-vivants pourront être séduits, tout est évoqué : la fuite dans la panique des populations, l'organisation des groupes de survivants, le reliquat des anciennes puissances qui organisent la logistique de résistance, le reprise en main de la situation par le nettoyage progressif après une dizaine d'année etc...

Un ouvrage audacieux de grade qualité à "essayer".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 juillet 2013
Il y aurait beaucoup à dire sur ce roman ambitieux. Avant tout, ce n'est pas un roman de zombies comme les autres. Présenté sous la forme d'un recueil de témoignages de survivants, World War Z se veut réaliste. Passé outre la frustration provoquée par le court format des chapitres, le lecteur est immergé dans cette guerre singulière qui permet à Max Brooks de régler ses comptes avec la société moderne, individualiste et sur-consommatrice, et de renverser plusieurs clichés (sur l'armée, la politique...) sans pour autant en éviter d'autres (les Français se défendent dans les catacombes, les Européens dans les châteaux-forts et les Japonais avec des katanas). Certains témoignages sont plus convaincants que d'autres (par ex, la femme-soldat guidée en milieu hostile par sa seule radio); tous sont cyniques.
Parfois, l'ensemble paraît long et répétitif. En outre, la technicité militaire omniprésente (nécessitant plusieurs notes de bas de page explicatives) peut dérouter à l'instar du parti pris d'une compilation a posteriori des faits dont on pourrait craindre qu'il en atténue l'impact (on sait que la personne qui raconte a survécu). Mais il faut reconnaître que le roman se distingue du genre par son originalité, une conception géopolitique amusante et une certaine efficacité. Pari réussi donc pour l'auteur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'est bien le fils de mel brooks qui est l'auteur de ce roman ( humour .. dérision du genre et bijou de sf .. ) ..
Je suis loin d'être un inconditionnel du theme " zombie " ..
Pour l'instant j'ai apprécié : 28 jours plus tard .. je suis une légende ( livre et film ) et Doom ( que l'on peut rattacher à ce genre ?? ) ...
La guerre a eu lieu mais la crise n'est pas tout à fait résolue et la situation pas encore tout à fait sécurisée ..
Les nations unis on tenu à faire établir un rapport sur l'historique de la guerre ...
L'auteur de ce rapport publie un recueil de témoignages ( car l'ONU n'en a pas voulu ) ..
C'est ce que nous avons entre les mains ..
Nous lisons donc le témoignage d'individus très variés ( des portraits soignés ) : médecins ... soldats .. péquins moyens .. diplomates .. ministres .. marins .. passeurs .. etc ..
C'est documenté ... soigné .. assez fin .. excessivement réaliste ..
En fait selon moi c'est un excellent roman apocalyptique ...
L'humour et la parodie qui parsèment chaque page est un réel moyen de se lancer dans un réquisitoire contre la guerre ..
C'est fait avec objectivité et sans réel partis pris ..
J'ai été très sensible à cette dénonciation qui est aussi soignée respectueuse du genre humain ( toute la planete est envisagée !! )..
Je trouve pour cela que ce roman est un bon moment et qu'il fait un bien fou ...
Sincèrement ! :
Un très bon moment .. crédible sur le fond .. bien construit et bien rédigé .. pertinent ...
A ne pas louper même si on est allergique aux zombies ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 novembre 2013
Si l'univers qui a été créé, dans sa précision géopolitique, militaire, et technique, mériterait la note maximale, en revanche la narration est pour moi carrément loupée. Je ne me suis pas du tout attachée aux protagonistes, à part la pilote et le capitaine du sous-marin. Autant dire rien du tout quand on voit le nombre de personnages dans le pavé. Quand à l'histoire en elle-même, il s'agit d'une suite d'interviews assez insipides, sans fil conducteur.

Les narrateurs ont quasiment tous la même personnalité, ce qui décrédibilise l'ensemble. Les faits qu'ils racontent ne provoquent pas vraiment d'émotion chez le lecteur, peur, surprise, angoisse, stress, soulagement, déception, tristesse, espoir, combativité, ...rien. Et pourtant il y avait matière à faire pour une pandémie de zombies! Même avec un parti-pris de documentaire ! J'ai dû m'accrocher pour finir le livre, qui traînait vraiment en longueur.

Erreur de stratégie de la part de l'auteur, qui aurait pu créer un excellent livre, en sélectionnant les quelques histoires intéressantes (qui se comptent sur le doigt d'une main), et en les développant. Le reste est un ensemble de clichés sur les autres pays (le geek est un maigrichon idiot qui se moque de sa famille, etc) .Je conçois que l'auteur était de bonne foi dans son message (dénonciation de la société capitaliste, de la télé-réalité, des gouvernements soit-disant ni informés ni efficaces, etc ...) mais pour moi ça ne suffit pas à sauver le navire. Dommage, car l'idée était bonne. Le livre est tout de même parvenu à trouver son public. Par contre ce sera sans moi.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 septembre 2013
World War Z n’est évidemment pas un roman, c’est presque un texte épistolaire à l’exception qu’il respecte assez fidèlement un style discursif qui rend l’empreinte du témoignage presque réelle ; et selon l’adage la vérité dépasse parfois la fiction, en rendant aussi réelle que possible sa fiction l’auteur donne à son récit une empreinte de réalité presque inconfortable puisqu’on finit par pensée qu’en réalité cela se passerait effectivement comme cela. D’où la profonde empathie pour les témoignages saisit sur le vif par l’agent de l’ONU. Et si certains manquent de crédibilité (l’aveugle japonais est une vraie fantaisie, qu’importe), l’ensemble est emballé avec une véritable minutie et ce qui doit être une importante documentation sur les procédures d’alerte en cas de pandémie mondiale de cet ordre. Le livre est plutôt à contre pieds du film d’ailleurs, puisqu’après un temps de latence les états nations prennent le dessus, quand dans le film ils semblent incapable de faire face en dehors d’organisations supra nationales.
Il émeut, atterre ou sidère, c’est le récit parfois du quidam, qui devient un héros ou du gradé bousillé par ses actes, du militaire détruit psychologiquement. Puisque le zombie est un autre « nous même » ; le fait de tuer un zombie n’est jamais gratuit, et derrière la dépersonnalisation de Zack, c’est toute une société moutonnière qui s’auto détruit. Et cela, se lit parfois entre les lignes (le passage incongru des stars est sidérant, et juste)
Un livre essentiel, pour les fans du genre comme pour les autres.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cela faisait si longtemps que j'avais entendu parler de "World War Z" que je craignais d'être déçue en le lisant enfin. Pas du tout, le livre recèle suffisamment de richesses (sous la forme de courtes histoires d'une quinzaine de pages chacune) pour que même les plus blasés y découvrent quelques pépites.

"World War Z", qu'est ce que c'est? C'est un ensemble d'entretiens compilés par quelqu'un travaillant pour les Nations Unis, peut-être 15 ans après la guerre mondiale déclenchée entre les humains et les zombies, cette guerre ayant elle-même duré 10 ans, à notre époque. Ces entretiens permettent d'avoir, parmi les êtres encore vivants, ou plutôt survivants (à la manière de Shoah), des témoignages marquants et de première main sur ce qui s'est réellement passé.

Le livre n'est donc qu'une succession de courtes histoires à l'échelle mondiale, du moment où les premiers cas ont été découverts, à la manière dont les gouvernements ont géré (ou le plus souvent n'ont pas géré) le problème Z, en passant par la survie des humains et le chemin vers la victoire. Tout est au premier degré, très axé sur la géopolitique et sur la guerre stratégique, tout en laissant une place importante aux "petites" histoires de familles cherchant à survivre dans telle ou telle partie du monde. Parmi les principes de base: les troupes doivent être nourries et dirigées alors que pour la première fois dans l'histoire de la guerre le camp opposé (les zombies) n'a aucune de ces préoccupations.

J'ai passé un très bon moment à lire ce roman, et pour une fois je pense que l'adaptation au cinéma pourra être meilleure que le roman en lui-même. Je ne mets que 4 étoiles dues au fait que je n'ai jamais réussi à m'immerger dans la lecture, notamment à cause de la fragmentation des récits qui ne permet l'attachement à aucun personnage.

(lu en anglais, Kindle)
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 juillet 2009
J'avais lu il y a quelques années le "Zombie Survival Guide", qui oscillait entre dérision et parodie. "World War Z" aborde la question sous un angle totalement différent. Terminés les éclats de rire, finies les références potaches.
"World War Z" est bel et bien une série de portraits, de drames humains pour certains abominables et révoltants, qui auraient parfaitement pu être vécus dans n'importe quelle guerre ou pandémie. Max Brooks fait honneur au maître Romero en faisant carburer son ouvrage non pas à l'hémoglobine et au gore gratuit, mais à la critique acerbe de notre société, sans jamais virer dans le pamphlet bête et méchant.

Même pour ceux qui ne s'intéressent que peu aux histoires de zombies, ce "World War Z" est donc à conseiller.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 août 2013
Un roman sans prétention qui traite un sujet de plus en plus récurent, les Zombies ! La trame du livre est de reprendre les faits, allant du début d'une pandémie mondiale jusqu'au contrôle de celle-ci, par des témoignages et récits racontés par divers personnages interrogés. La narration reste correcte, le rythme est linéaire sans trainer sur des longueurs interminables mais l'appréciation diminue au fil des pages car aucune surprise, suspens ou retournement de situation ne viennent dynamiser l'histoire !

Cette critique est sûrement plus subjective mais le film n'a rien à envié au livre bien au contraire et qui, soit dit en passant, ne relate aucunement la même histoire ! Seul le titre et le fait qu'une épidémie soit mondiale sont en commun.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 juillet 2013
En propos liminaire, comme l'indique mon titre, à ceux qui veulent lire le livre après avoir vu le film, espérant y retrouver une histoire, une atmosphère, oubliez! Hollywood est passé par là et à mon sens totalement dénaturé l'esprit du livre. Pas de zombies super-rapides, pas de "héros", une histoire totalement différente du livre, sans compter le dénouement et à part la théorie du dixième homme en Israël, le film n'aurait jamais du s'appeler comme le livre.
Ne vous méprenez pas, j'ai bien aimé le film, pour ce qu'il représente : action, frisson, mais j'ai aimé le livre pour une toute autre raison : il raconte une histoire.

D'entrée de jeu l'auteur nous annonce la couleur : ce livre est une somme de témoignage qui va nous conter, à travers le recueil des histoires de ceux qui ont survécu, le déroulement de la Crise, les Années Noires, le Fléau rampant et les différentes étapes de la World War Z;
Premiers symptômes, la faute, le grande panique, retournement de situation, première ligne, autour du monde et ailleurs, guerre totale et Adieux.

Ce n'est pas un livre gore, ce n'est pas un livre d'action, c'est d'ailleurs parfois un peu froid, clinique (alors qu'on aurait pu s'attendre, vu le choix narratif, à beaucoup d'émotion), didactique, mais l'histoire est réellement passionnante.
Oui, c'est très américain, oui il y a du cliché en pagaille quand on aborde la guerre dans d'autres pays. On n'apprend d'ailleurs rien de nouveau sur notre ami Zack (visez la tête, un classique quoi) et on connait la fin en ayant lu l'introduction. Mais malgré tout cela, je suis resté scotché à ma lecture et j'ai dévoré les pages de ce roman. Cela coule tout seul, c'est varié, lucide sur les mauvais penchants humain (sur les bons aussi). Tout le monde en prend pour son grade.

Finalement, l'humanité mérite de survivre....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 septembre 2013
Pas mal, pour les fans de zombie. Pas vraiment de talent d'auteur, pleins de petites histoires plus ou moins originales dans une zombie-apocalypse et c'est déjà ça. Ça se lit vite c'est plaisant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Guide de survie en territoire zombie
Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks (Broché - 3 novembre 2010)
EUR 7,10

World War Z: An Oral History of the Zombie War
World War Z: An Oral History of the Zombie War de Max Brooks (Poche - 27 septembre 2011)
EUR 5,54

Je suis une légende
Je suis une légende de Richard Matheson (Broché - 9 mai 2001)
EUR 7,00