Commentaires en ligne 


21 évaluations
5 étoiles:
 (16)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


62 internautes sur 64 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le génie...
A l'heure où le commerce débridé envahit la littérature, et où les livres qui font le plus parler d'eux ne sont pas forcément qui le méritent, je pense que pour tout homme qui aime la grande littérature, il est nécessaire de retrouver Chateaubriand. UN classique, pourrait-on dire, oui, un classique, sauf qu'il...
Publié le 30 avril 2005

versus
1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Ca se mérite ?!
Ce n'est pas toujours facile d'entrer dans ces Mémoires, l'époque décrite m'était assez étrangère, et Chateaubriand est bien le centre de tout . On ne sait pas toujours quelle est sa position dans les évènements qu'il décrit (ami de la Révolution? Républicain ou aristocrate indécrottable?)...
Publié il y a 18 mois par C. Bosch


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

62 internautes sur 64 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le génie..., 30 avril 2005
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : Livres I à XII (Poche)
A l'heure où le commerce débridé envahit la littérature, et où les livres qui font le plus parler d'eux ne sont pas forcément qui le méritent, je pense que pour tout homme qui aime la grande littérature, il est nécessaire de retrouver Chateaubriand. UN classique, pourrait-on dire, oui, un classique, sauf qu'il est génial. Autant une fournée d'auteurs médiatiques explosent-ils l'instant présent, autant CHateaubriand, lui, explose la postérité. Ce n'est d'aileurs pas pour rien que VIctor Hugo, fiévreux de sa lecture, a déclaré dans cette aube du XIXe siècle : "je veux être le Chataubriand de ce siècle !" Amis romantiques, vous cherchez un livre unique, qui décrit avec passion un autre géant de l'histoire - entre autre Napoléon -, qui montre la Révolution française avec un oeil contemporain (qui possède malgré tout ses limites politiques puisque Chateaubriand est royaliste), les premiers instants de l'Amérique (cela inspirera Tocqueville). Vous voulez découvrir un "génie du moi" qui transforme toute chose en solennité, rien que par la force de l'écriture ? Alors il faut lire Chateaubriand ! Au diable la littérature niaise, pasteurisée : avec Chateaubriand, on voit tout de suite la différence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


33 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 autobiographie enchanteresse, 23 juillet 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chateaubriand : Mémoires d'outre-tombe, tome 2 (Cuir/luxe)
L'enchanteur l'appelle-t-on, tant son style est doux à l'oreille, glissant, à la fois imagé et précis.
Il se raconte, du début jusqu'à la fin, dans ce style encore fin XVIII, raconte ses amours, ses combats, ses frustrations.
Aprés un voyage en amérique, la révolution l'envoi en angleterre. Il revient sous Napoléon qu'il admire, pour ensuite le hair suite à l'assassinat du duc d'Enghien. Il devient un ultra.
Impliqué dans la politique jusqu'à la chute de Charles X, qu'il méprise mais qu'il ne veut pas trahir (ne se trahirait-il pas lui même s'il prétait serment à Louis Philippe après charles X?), il se retire. Un homme entier et admiré par un autre homme et non des moindre Victor Hugo.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


28 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Formidable peinture de 18ème siècle, 4 juillet 2006
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : Livres I à XII (Poche)
Plutôt qu'un essai historique, il faut lire cette autobioigraphie au style palpitant qui se lit comme un roman. On suit notamment avec émotion l'enfance austère de l'auteur, son voyage aux Amériques puis son retour en Europe où il nous montre une autre face de la Révolution, le combat pour leur simple survie et pour des idéaux d'une petite noblesse bien loin de la morgue des puissants ainsi que la douleur de familles que le sang de la Révolution déchire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


27 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'Odyssée de XIXème siècle, 5 novembre 2008
Par 
Zarak (Saintry-sur-Seine, Essonne, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : Livres I à XII (Poche)
Les Mémoires d'outre-tombe : 4 volumes, 42 livres, 3300 pages ! Telle est la somme de ce qu'il faut bien appeler dans l'un comme dans l'autre sens les "minutes" d'une vie plutôt extraordinairement remplie. Chateaubriand y relate ce qu'il considère comme les trois grandes phases de sa vie : soldat et voyageur jusqu'à 32 ans, sommité littéraire jusqu'à 46 ans, puis enfin carrière politique.

Entre autres étapes dans ce premier volume : sa jeunesse passionnée et mélancolique à Combourg (passages poignants sur sa soeur adorée Lucile, grande âme morte trop tôt), ses premiers contacts avec le monde littéraire, la naissance de la Révolution (qu'il montre comme il se doit : un idéal qui a mal tourné en passant entre les mains d'une plèbe, qui la dévoiera pour en faire une ignoble boucherie). Il débarque en Amérique jouer les explorateurs et en fait une rapide dissection aussi concise que prophétique (Tocqueville fera de même quelques années plus tard, en plus développé) et en profite pour louer Washington au détriment de l'agité égocentrique Napoléon, qu'il a pris en horreur - contraste hautement symbolique. Il émigrera ensuite à Londres où il connaîtra une cinglante misère, ce qui marquera la fin de sa carrière de voyageur.

Romantique, orgueilleux, passionné, observateur, chirurgical, multiple... Chateaubriand enregistre comme un magnétoscope doublé d'un sismographe le mouvement de son époque par le filtre de son moi. Étrangement, la mélancolie, la tristesse et la mort guettent quasiment chaque page. Vie paradoxale, si remplie - âme de tout un siècle, ayant vu l'écroulement d'un monde et participé à l'édification d'un nouveau - et pourtant sans cesse menacée (stimulée ?) par la conscience de la vanité universelle...

Odyssée homérique portée par un style éblouissant tant dans sa douce musicalité que sa profondeur et sa minutie monomaniaque, Les Mémoires d'outre-tombe innovent dans cet art unique de sanctifier une vie, un temps (dépassant par là le modèle rousseauiste), puis son propre tombeau, mausolée pour l'éternité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Extraoridnaire, 1 janvier 2009
Par 
Holz (Neuilly-Sur-Seine) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : Livres I à XII (Poche)
A propos des 3 tomes : tout simplement extraordinaire!
Si certains passages peuvent paraître longs et ennuyants (notamment ses différentes lettres...), Chateaubriand a la capacité en très peu de mots ou de phrases de décrire une situation, un événement et de donner à la phrase une tournure éblouissante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE JE DE L'EGO, 22 septembre 2009
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : Livres I à XII (Poche)
Le Grand Ecrivain, une espèce à part! Dans ce combat herculéen qu'il mène pour extraire, à coups de mots, une oeuvre qui se tient,il s'appuie sur quelques travers pathologiques qui supportent le poids du travail : le gueuloir pour Flaubert, le ban du galérien pour Zola ("nulla die sine linea"), l'autocentrage pour Stendhal, ce fin ciseleur...

Dans ce club si fermé où se cotoient quelques monstres de la meilleure espèce (quelques grecs, espagnol, anglais, russe, français, italien pour l'Europe), Chateaubriand y a sa patère et y accroche son manteau. Appliquant à la lettre ce que Berlioz disait de lui-même ("Ma vie est un roman qui m'intéresse prodigieusement"), il puise,dans sa vie revisitée, transfigurée, légendée, le matériau qui donne un pur chef-d'oeuvre de 3000 pages ": "Les mémoires d'outre-trombe"

Le style est splendide, l'histoire austère et la morale désenchantée.

Chateaubriand, un soleil au couchant....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 satisfait, 17 août 2010
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : Livres I à XII (Poche)
Une grande oeuvre pour un grand monsieur de la littérature du 19ème siécle ; du romantisme brut et un lyrisme éclatant baignent cette biographie d' un écrivain au vague à l'âme presque contagieux sont les ingrédients de ce magnifique premier tome !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un regard unique sur l'Histoire de France (livre I à XII), 26 septembre 2010
Par 
Christelle (Amiens (80)) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : Livres I à XII (Poche)
Je précise que ce commentaire s'oriente uniquement sur le premier tome des "Mémoires d'outre-tombe", puisqu'il est le seul à l'heure actuelle que j'ai lu. J'ai pu voir que les autres commentaires étaient indifféremment regroupés quels que soient le volume.C'est dommage!

Cette lecture a été une petite révolution intérieure pour moi, puisqu'au delà de l'immense écrivain qu'est le vicomte (la musicalité de ses phrases, la noblesse de son style et de son vocabulaire), on découvre un autre regard sur l'Histoire: celui d'un aristocrate qui a vu des membres de sa famille guillotinés, qui a perdu des êtres chers dans la boucherie révolutionnaire:"La révolution m'aurait entraîné, si elle n'eût débuté par des crimes: je vis la première tête portée au bout d'une pique, et je reculai.Jamais le meurtre ne sera à mes yeux un objet d'admiration et un argument de liberté." Rappelons également que l'écrivain a connu l'exil à partir de 1791 pour sauver sa peau. Alors qu'il avait quitté sa patrie, il apprenait l'emprisonnement d'une de ses soeurs, de sa mère et leur mort consécutive.

Pas de meilleure lecture pour aiguiser son esprit critique, pour découvrir ce que l'école ne nous apprend pas. J'ai toujours eu une vision positive de cette révolution que l'on commémore tous les 14 juillet. Chateaubriand est parvenu à me montrer un autre aspect de cette page importante de notre Histoire.L'écrivain condamne "ce sanglant jubilé". On découvre aussi à la lecture de ces pages, écrites dans un français admirable, son aversion pour Bonaparte ou Robespierre qu'il estime être les plus grands despotes de son temps avec un petit détour sur Danton ("Danton fut attrapé au traquenard qu'il avait tendu").

L'autobiographe commence le récit de sa vie en 1811 (il est né en 1768) et termine ce tome en 1800, au moment de son retour en France après un long exil.Voilà ce qu'en dit l'auteur: "Nous mîmes quatre heures à passer de Douvres à Calais. Je me glissai dans ma patrie à l'abri d'un nom étranger: caché doublement dans l'obscurité du Suisse Lassagne et dans la mienne, j'abordai la France avec le siècle." (dernière phrase du tome 1).

L'édition choisie, offrant une belle illustration du château de Combourg que l'auteur a habité et dont il parle dans son oeuvre (son château breton), est très bien conçue. La préface est riche d'informations. Se trouvent également les "Mémoires de ma vie" (rédaction antérieure de son autobiographie qui a servi de base à celle-ci -qu'il rédige deux ans avant sa mort-). Un très bon index aussi, qui nous permet, si nous le souhaitons, de ne lire ou relire que certains passages de l'Histoire, analysée sous la plume fine et romantique du vicomte qui fut à la fois témoin et acteur de cette période incontournable de notre patrie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Autobiographie, 9 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'outre-tombe, tome 2 : Livres XIII à XXIV (Poche)
Passionné par les autobiographie, je me suis intéressé à celle de Chateaubriand, qui je trouve est très intéressante et surtout pour quelqu'un qui aime la littérature, qui aime lire, c'est parfait.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Les Mémoires en extraits (classiques hatier), 10 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'outre-tombe (Poche)
Je précise que mon commentaire se focalise sur l'édition scolaire classiques hatier, puisque tous les commentaires sont mélangés.
Il s'agit pour cet éditeur de brosser un tableau des "Mémoires" en une centaine de pages, alors que l'oeuvre intégrale comprend plus de 1000 pages.
Les passages choisis sont globalement pertinents, même si je regrette parfois l'absence d'explications. Nous restons, par exemple, sur notre fin et dans le doute concernant le passage sur la rencontre de Chateaubriand avec Charlotte: a-t-il refusé le mariage? Si oui, pourquoi exactement? De même, pour les Floridiennes, le paratexte nous indique que l'auteur va vivre une idylle avec des habitantes de la Floride, mais le texte choisi ne laisse pas vraiment ressortir cet aspect. Chateaubriand semble charmé, mais non amoureux. Du moins, dans cet extrait.

En revanche, les encadrés sont plus bien faits sur Combourg (château de l'enfance de l'écrivain), le phénomène de réminiscence chez lui et chez Proust, la distance narrative, les mémoires (p.86), le mal du siècle. Deux tableaux en noir et blanc sont présents: "L'Odalisque à l'esclave" d'Ingres et "Les Natchez" de Delacroix.

Je dirai que globalement le livre est bien construit ainsi que les questions et les encadrés, même si certains passages restent énigmatiques. Une occasion alors d'aller explorer l'oeuvre intégrale.

Les textes proposés en prolongement à la fin sont intéressants pour quelques-uns d'entre eux: celui extrait des "Mémoires d'un fou" de Flaubert (un très beau passage amoureux qui donne envie de découvrir l'oeuvre)et celui sur "Les Confessions " de Rousseau qui relate le célèbre épisode du peigne cassé et le dernier de Pérec . En revanche, les 3 autres textes laissent à désirer: Rouaud, Chamoiseau et Sarraute. Je ne critique pas les auteurs en soi, ni les oeuvres intégrales, mais les extraits choisis qui ne sont pas évocateurs à mes yeux et m'ont endormie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Mémoires d'outre-tombe
Mémoires d'outre-tombe de Chateaubriand F.-R. de (Broché - 18 mars 1998)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 6,43
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit