Commentaires en ligne 


48 évaluations
5 étoiles:
 (26)
4 étoiles:
 (14)
3 étoiles:
 (6)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent ouvrage !
Un excellent livre consacré à la plus grande opération de débarquement de la Seconde Guerre mondiale.
Contrairement à la plupart des ouvrages sur le sujet, le livre d'Antony Beevor consacre une large part au vécu et au ressenti des populations libérées, souvent dans la douleur, et à celui des soldats du...
Publié le 26 août 2009 par Vik50

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bien mais décevant
Je l'ai lu après Stalingrad et la chute de Berlin. J'ai trouvé qu'il avait perdu son souffle épique. Il ne m'a pas appris grand chose, à vrai dire, même s'il se lit toujours avec autant de plaisir.
Par contre, quand on passe de Stalingrad à la Normandie sans lire autre chose, on s'aperçoit VRAIMENT à quel point on a eu...
Publié le 9 août 2011 par RégisRex


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent ouvrage !, 26 août 2009
Par 
Vik50 (Normandie, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Broché)
Un excellent livre consacré à la plus grande opération de débarquement de la Seconde Guerre mondiale.
Contrairement à la plupart des ouvrages sur le sujet, le livre d'Antony Beevor consacre une large part au vécu et au ressenti des populations libérées, souvent dans la douleur, et à celui des soldats du front.
La stratégie alterne avec les anecdotes locales, ce qui rend la lecture plus passionnante encore.
Un seul (petit) bémol : la traduction est inégale, souvent très claire, parfois un peu approximative quant aux termes purement militaires.
Cela ne gâche pas la qualité de l'ouvrage, qui se présente déjà comme une référence.
Le petit plus : le livre de Beevor est l'un des seuls à décrire les terribles souffrances endurées par la population Normande, qui a payé sans aucun doute le plus lourd tribut à la libration de notre pays.
Bravo et merci Monsieur Beevor !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un événement majeur de la seconde guerre mondiale par un grand historien anglo-saxon., 24 mars 2010
Par 
bir-hacheim "Le blog de bir-hacheim" (Tourcoing, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Broché)
J'avais beaucoup de prévention concernant cet ouvrage. Une histoire de plus de cet événement majeur par un auteur souvent critiqué en France.
Bizarrement, je n'avais jusqu'ici, pas encore lu l'un des ouvrages de cet historien britannique, auteur de quelques best-sellers de ces dernières années: Stalingrad, Berlin 1945 et la guerre d'Espagne pour citer ses ouvrages majeurs.

Et bien, je viens de sortir de la lecture de ce "D-Day et la bataille de Normandie" très satisfait ! Je comprends que le style d'écriture à l'anglo-saxonne puisse parfois agacer les puristes de l'histoire militaire car Beevor, à l'instar d'un John Keegan, passe régulièrement de la narration de fond des faits historiques aux anecdotes localisées. Mais pour ma part, il s'agit d'une démarche à la fois efficace (pour les best sellers !) mais aussi impliquant directement son lecteur. De fait, je considère qu'Anthony Beevor fait partie de ces historiens écrivains qui visent à faire aimer l'histoire à un large public ! Et il en faut !

Au delà du processus littéraire, sa démarche permet également de mettre le doigt sur quelques faits majeurs des mois de juin à août 1944: les divergences croissantes entre américains et britanniques, les erreurs de conception opérationnelle et de mise en œuvre tactique des alliés anglo-saxons, les erreurs stratégiques et opérationnelles du commandement allemand, l'épuisement progressif des troupes allemandes engagées, la violence - partagée - des deux adversaires l'un vis à vis de l'autre avec en tâche de fond la souffrance des populations civiles et du cheptel animal.

Bref, toujours pour moi, il s'agit d'un ouvrage majeur sur un événement tout aussi important de la seconde partie de la deuxième guerre mondiale. Lire en complément l'excellente "Histoire du débarquement en Normandie" d'Olivier Wieviorka aux éditions du Seuil en 2007.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


29 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Précis et éclairant, 21 juin 2009
Par 
Jules Alexandre Théophraste de Corvée de Ch.... (Aix-en-Provence, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Broché)
Les ouvrages de Beevor sont toujours précis et agréables, en alternant vision globale des opérations et détails vécus qui permettent d'entrer dans le théatre des opérations.
Il est surtout éclairant sur plusieurs points:

1) le rôle de la Résistance française: elle a collecté la plupart des renseignements nécessaires aux opérations et va jouer un rôle militaire important en coupant les communications allemandes et en attaquant directement les forces allemandes, exécutant plusieurs officiers importants. Sans parler de l'aide des civils aux soldats perdus et blessés, notamment les parachutistes tombés dans les marais.

2) Le rôle des Forces Françaises Libres, notamment les navires qui ont assuré un pilonnage efficace des plages.

3) L'attitude hostile des Américains: Pour Roosevelt, conseillé par Jean Monnet, hostile à la France Libre depuis Juin 40, il s'agissait d'une "invasion" et de mettre la France sous leur coupe. Elle contraste avec celle des Anglais, de Churchill notamment, qui défendit toujours les intérêts français, notamment en tentant d'éviter les bombardements américains à 10 000 pieds qui furent meurtriers pour la populations française. Au total, les Américains ont tué 60 000 civils français, plus que d'Allemands! Le comportement ordurier des GIs à Paris est décrit pour la première fois.
Cela dit, tout cela fut ambivalent, à la francophobie haineuse du couple Roosevelt- Jean Monnet, s'opposait Eisenhower, qui reconnu les mérites militaires de la Résistance et autorisa l'entrée de la 2° DB dans Paris, tandis que du côté anglais s'opposait la francophobie et l'incompétence narcissique de Montgomery à la francophilie de Churchill.

4) L'impéritie militaire des Américains apparaît clairement, notamment dans la catastrophe d'Omaha Beach, qui ne fut pas bombardée, toujours au nom de la doctrine des bombardement de haute altitude, les avions ayant bombardé la plage perpendiculairement et non longitudinalement, les bombes tombèrent dans l'arrière pays. Par contre, l'excellence des troupes britanniques dans le combat au sol est révélée dans le détail, commandos britanniques qui avaient formé les hommes du commando Kieffer qui prit le casino de Ouistreham.

Bref, un ouvrage qui apporte une vision nouvelle et réaliste du débarquement.

On s'étonnera d'autant plus d'une liberté que prend Beevor à la fin de l'ouvrage (page 559) en attribuant à De Gaulle cette formule "la France n'a pas d'amis, elle n'a que des intérêts", sans aucune référence. La phrase est en réalité de Lord Palmerston, le plus long ministre de la Reine Victoria a propos de la politique de puissance de l'Empire anglais. Si cette phrase avait été dite, on imagine aisément qu'elle n'aurait pas attendu 2009 pour être complaisamment répétée...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La victoire décisive, 13 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Broché)
Après Stalingrad, Berlin et la Guerre d'Espagne, A Beevor nous livre une relecture d'un des tournants décisif de la seconde GM : Le débarquement et la bataille de Normandie.
Son premier mérite est d'ailleurs de relater l'événement dans sa continuité, de manière concise et très complète. Une nouvelle fois, il parvient à restituer l'atmosphère de la bataille au lecteur, ou la plus abjecte barbarie côtoie l'abnégation et l'esprit chevaleresque. Il jongle entre les considérations stratégiques d'état major et le vécu des simples combattants, sans oublier les destructions massives et la souffrance des civils, le sacrifice de la Normandie est particulièrement souligné. Bien que la qualité de la traduction soit faillible, le chapitrage par endroits maladroit, son texte est passionnant de bout en bout.
Pas de révélations dans ce récit, seulement le rappel abondamment illustré de faits connus, avec tout de même certaines nuances dans l'analyse. Ainsi si l'écrasante supériorité matérielle des alliés est rappelée, notamment dans le domaine aérien, les erreurs de commandement et de nombreuses improvisations malheureuses expliquent une part de l'indécision qui prévalu pendant près de 2 mois. De plus, si la férocité des combats -dont une longue bataille d'usure- et les lourdes pertes enregistrées par les protagonistes sont mis en évidence, jamais, même avec leurs divisions de panzers fanatisées et équipées des meilleurs chars lourds de l'époque, les allemands ne furent en mesure de renverser le sort des armes en leur faveur.
En fait, la prospective la plus intéressante de l'ouvrage, avec une illustration de la recherche constante de l'efficacité maximale par l'armée américaine, concerne le comportement des troupes britanniques & canadiennes. Sur ce point l'auteur -anglais- ne peut pas vraiment être suspecté de chauvinisme. En effet, si il rend hommage à l'héroïsme des troupiers, notamment les tankistes qui supportèrent l'essentiel des contre offensives des divisions SS, il n'est pas tendre avec l'encadrement, souvent taxé d'irrésolution voire d'incompétence. Le Maréchal Montgomery remportant « la palme » dans ce domaine. Outre la lassitude d'un conflit vieux pour eux, à ce moment, de près de 5 ans, il faut, peut être, déjà y voir l'effacement programmé de la Grande Bretagne en tant que puissance mondiale dominante. Le plan stratégique de la guerre à l'ouest avait été dicté par Churchill en 42 & 43, il le fut par Roosevelt en 44 & 45.
Enfin, le regard extérieur sur les français, résistants ou non, la France Libre et la libération de Paris n'est pas superflu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une révolution dans l'approche du débarquement, 8 juin 2009
Par 
crew.koos (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TESTEURS)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Broché)
Fort d'une documentation impressionnante receuillie non seulement dans les archives de l'époque des différents services en présence sur le terrain des opérations mais encore des témoignages de soldats directement engagés sur place, Beevor, grand spécialiste s'il en est de l'histoire de la seconde guerre mondiale, nous donne à lire une histoire complétement neuve et dépoussièrée d'une des plus grande opération militaire de tous les temps.

A la manière d'une mise en scène cinématograpique, l'auteur sai, d'un plan à l'autre, varier les cadrages et les points de vue, s'intérresser au plus petit détail et remonter jusqu'à la grande histoire. Plongeons vertigineux et ascension supersoniques se succèdent sans donner au lecteur plus de temps pour reprendre son souffle que n'en avait le fantassin pour sauter de sa barge avant que les tirs ennemis ne l'envoient (la barge... le fantassin aussi d'ailleurs malheureusement parfois) par le fond.

Vous l'aurez compris, l'histoire racontée avec cette ferve et cette érudition s'avére complétement passionnante, les 2 points de vue (alliés et allemand) sont sans cesse mélés et, loin de se contenter de se focaliser sur la bien connue histoire du 6 juin 44, l'auteur n'en oublie pas non plus la longue et couteuse (dans tous les sens du terme) bataille de Normandie qui s'ensuivit.

Un livre pour tous et pour l'histoire
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Récit complet et détaillé, 15 août 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Broché)
Ce livre présente un récit complet et détaillé de la bataille de Normandie qui ne se résume pas au seul débarquement du 6 juin. L'auteur reste impartial dans son récit et ses commentaires tout au long du livre. On sent qu'il n'est pas fan de Montgomery (mais qui le serait quand on considère les résultats obtenus par ce personnage calculateur qui ne pense qu'à ce qu'on pensera de lui). Enfin, A. Beevor est à louer pour n'avoir pas oublié l'admirable comportement des Normands, sacrifiés plus que libérés pendant ces 10-11 semaines (notamment par Montgomery...).
Pour ceux qui veulent avoir une bonne idée de ce que fut cette bataille de Normandie, décisive quant au sort du conflit européen, je conseille la lecture de cet ouvrage (ainsi que celle des quelques livres consacrés au comportement des Normands pendant cette période). Bonne lecture.
Maurice Oudot
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un excellent Beevor, 5 août 2009
Par 
Iamguillaume (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Broché)
Après "Stalingrad" et "la chute de Berlin" que j'avais adorés, j'avais trouvé "la guerre d'Espagne" ennuyeuse. J'ai retrouvé avec le D-Day ce qui fait tout le talent d'Antony Beevor : les anecdotes extraordinaires, la clarté du récit qui se lit comme un roman, l'éclairage nouveau des faits... Même les fins connaisseurs de la 2eme guerre mondiale y apprendront de nouveaux détails inédits, tandis que les néophytes seront bluffés ! Ce qui est sûr c'est que tous prendront du plaisir à lire cet ouvrage. Savez vous que les alliés ont provoqué plus de victimes civiles françaises avec leurs bombardements aériens que les allemands avec le Blitz sur Londres ? L'auteur rend d'ailleurs un hommage appuyé aux Normands qui ont terriblement souffert pendant le débarquement. Le passage sur la libération de Paris est malheureusement traité de manière un peu rapide et au bout des 600 pages on regrette que l'auteur ne pousse pas le récit jusqu'à la contre offensive allemande des Ardennes, et l'opération ratée de Market garden. Ma foi, il faudra attendre le prochain livre. God save the Queen !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bien mais décevant, 9 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Poche)
Je l'ai lu après Stalingrad et la chute de Berlin. J'ai trouvé qu'il avait perdu son souffle épique. Il ne m'a pas appris grand chose, à vrai dire, même s'il se lit toujours avec autant de plaisir.
Par contre, quand on passe de Stalingrad à la Normandie sans lire autre chose, on s'aperçoit VRAIMENT à quel point on a eu chaud... très chaud !
L'étendue du territoire soviétique, le nombre de ses soldats ainsi que la folie d'Hitler ont sauvé l'URSS en 1942-43, quand la supériorité aérienne des Américains ainsi que la folie d'Hitler nous ont sauvés, nous, en 44.

Avec le recul, on voit à quel point l'inertie des Français et Anglais de la fin des années 30 a causé indirectement des millions de morts, l'Allemagne en Octobre 39 n'étant pas défendue... Je sais, c'est un raccourcis rapide.

J'aimerais qu'il fasse un livre sur Juin 1940, maintenant...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les faces cachées du 6 juin et de la bataille de Normandie., 30 mai 2010
Par 
FandeMusic (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Broché)
J'ai lu beaucoup d'ouvrages sur les évènements historiques de cet été 1944 mais je crois que celui d'Anthony Beevor est l'un des plus complets et plus détaillés. Tout d'abord, il est basé sur des archives inédites rendues publiques ; on peut imaginer le travail titanesque que représente la recherche et l'étude de ces documents qui nous apportent beaucoup. J'ai, pour ma part, découvert certaines informations qui avaient été peu évoquées auparavant, comme les désaccords entre généraux américains et anglais, le fiasco de certaines opérations alliées (bombardement de leurs propres troupes par exemple), les tensions entre De Gaulle et Eisenhower... et bien d'autres. De plus, ce livre n'est pas qu'un récit de faits historiques, il est agrémenté de quelques "témoignages" de l'époque, que ce soit de soldats alliés, allemands ou bien encore de civils, ce qui "illustre" un peu les faits rapportés. Cette reconstitution nous permet d'imaginer un peu le quotidien du côté allié et allemand, et surtout celui des Normands qui ont vécu des jours très douloureux aussi durant ces trois mois de 1944.
Un grand coup de chapeau à Anthony Beevor pour cet énorme travail et la neutralité de ses propos.
Un très bel ouvrage que je conseille vivement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Génial!, 12 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : D-Day et la bataille de Normandie (Poche)
On vit le débarquement du 6 juin 1944 et la bataille de normandie de l'intérieur, c'est grandiose! On voit les batailles de différents points de vues, du soldat au général, sans parti pris pour un camp ou pour l'autre. Très intéressant aussi de voir les immenses difficultés, les bavures et les rivalités. Recommandé sans réserve!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

D-Day et la bataille de Normandie
D-Day et la bataille de Normandie de Antony Beevor (Poche - 16 juin 2010)
EUR 9,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit