undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles21
4,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 décembre 2009
Concis, incisif, un petit carnet de notes. Une vision épouvantable de ce qui ne fut pas le plus connu des camps d'extermination. Des phrases brèves prises au jour le jour, comme un diaporama de l'horreur. Pas de phrases pour rallonger.rien de romancé. Du témoignage brut.
Pour que Rajchman se souvienne toute sa vie, puis qu'après sa mort tous puissent savoir.
Beaucoup de zones d'ombres sur le camp, mais suffisamment pour comprendre. Un témoignage fort pour comprendre au dela de Tréblinka ce que furent Belzec et Sobibor. Pour ceux qui ne connaissent que Birkenau.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2010
Le style est différent des livres que j'ai pu lire sur ce sujet. C'est plutôt un journal de bord pour ne pas oublier chaque étape vécu : du départ en wagon vers une destination inconnue, l'arrivée, le camp, son travail, les conditions de vie, la volonté de se révolter.....La structure du livre est originale, chaque chapitre représente une étape: avec toutes les descriptions, les détails, les faits, afin de mieux comprendre le processus mis en place par les SS à treblinka.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
..... même en voulant jouer (peut-être) avec la sémantique, ce rhéteur m'horrifie.

Ce livre Treblinka (1942-1943) "Je suis le dernier Juif" doit être dans toutes les bibliothèques personnelles, mais si vous êtes trop sensible, abstenez-vous ou au contraire allez-y ainsi comme un autre livre sur le même sujet, vous ne pourrez pas dire : "Nous ne savions pas".

Nous entrons ici dans la plus ignoble façon de représenter l'Humain car dans ce livre ce genre est non seulement absent, il est pire que toutes les horreurs que nous puissions rencontrer.;
Treblinka au Nord-Est de Varsovie, N’EST PAS un camp de concentration, mais un camp d'EXTERMINATION pur et dur.

"De jour et de nuit, en toute saison : printemps, été, automne, hiver, les convois y arrivent sans encombre, sans cesse, et Treblinka chaque jour prospère davantage. Plus il en arrive et plus Treblinka parvient à en absorber" "Ils (les Allemands d'une certaine idéologie, voire d'une certaine bestialité qu'aucun animal ne saurait ressentir ). Seul l'homme pouvait imaginer une horreur aussi poussée, d'un sadisme largement dépassé, l'ignominie portée à son comble de l'horreur dans laquelle Attila aurait pris la figure d'un Saint car là ce n'est pas les champs de blés qui brûlaient mais des êtres humains, hommes jeunes ou vieux, femmes, enfants, nourrissons allaient être gazés et non pas incinérés mais brûlés comme nous brûlerions un fagot de bois.

" Ce texte, écrit avant la défaite des nazis évoque le chiffre de 750 000 Juifs gazés, torturés, brûlés, fusillés, battus à mort, morts au travail et quel travail : obligés à coups de fouets et de tout ce que les nazis pouvaient imaginer de plus avilissant, méprisant, ignoble,sadique, cruel,brutal, bestial, ces travaux, couper les cheveux des femmes nues,dehors, sous moins vingt-cinq degrés, nettoyer et repeindre à la chaux les chambres à gaz, creuser des fosses pour cacher les exactions nazies en y déposant les restes des cadavres gazés puis brûles.

Chil Rajchman déporté dans ce "camp de la mort" en octobre 1942 avait 28 ans quad il arriva à Treblinka sur ( plus vraisemblablement plus d'un million de Juifs) Chil Rajchman s'en échappera avec 56 de ses compagnons de souffrances et quelles souffrances !
Le surnaturel de la cruauté fut atteint dans ce camp mortel.

Nous ne devons pas oublier et ce n'est pas un "détail" de l'Histoire ces "chambres à gaz" non et encore moins un sujet de plaisanterie même des plus scabreuses !

Christian, démocrate, patriote, en dessous la photo : Voici comment je conçoit une guerre et comment la faisais-je ! Mais je préfère de très loin LA PAIX .
review image review image
77 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2010
Témoignage rare, très dur et poignant sur la tragique réalité de treblinka, qui à été le lieu symbolique de l'extermination du judaïsme polonais, tandis que, Auschwitz celui du judaïsme d'européens. A privilégier. Ames senssibles s'abstenir !! Merci Mr Rajchman pour le devoir de mémoire.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2012
Ce récit est écrit dans l'urgence du témoignage sans aucune complaisance qui concernerait le style ou le témoignage lui-même. La réalité est décrite au scalpel, nue, avec des mots crus, des phrases dépouillées, sans demi-teinte. Pas de fioritures, pas d'appel à la pitié pour l'horreur vécue mais l'horreur est telle que, si ce petit livre se lit vite, il imprime sa marque dans le coeur et l'esprit de façon indélébile. A lire et à faire lire absolument.(Amazon, printemps 2012)
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2015
Chil Rajchman, un jeune juif de 28 ans, est déporté à Treblinka en Octobre 1942. Il échappe de peu à la chambre à gaz en devenant trieur de vêtements, « coiffeur », porteur de cadavre ou même dentiste. Il participera au soulèvement du 2 août 1943 pour fuir l’enfer de ces dix mois passés au coeur de l’horreur. Ce livre est à ce jour un des rares témoignages de l’horreur même des camps de concentration.

Je crois que depuis Nuit et Brouillard je n’avais plus vu un témoignage pareil… L’horreur y est décrite sans détours, mécanique, impitoyable, assoiffée de sang, incroyablement sadique. Dur de réussir à imaginer ce qui s’est déroulé dans ce camp, dur de réussir à s’imaginer cette immense machinerie de mort, et ces rires sadiques qui emplissaient l’air de ce charnier. Affreux et bouleversant, mais un nouveau rappel qu’il ne faut pas oublier… Et un triste rappel que non, contrairement à ce que certains ont le culot de prétendre, cette horreur n’était pas un « détail de l’histoire ».
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2009
Ce livre, livré brut par son auteur, est la narration crue de l'enfer de Treblinka par un des très rares survivants (50 survivants sur 700 000 à 1 200 000 juifs assassinés !!!).
J'y cherchais des pistes de compréhension, je repars avec encore plus de questions sur ce qui peut animer l'homme à être le pire des monstres et plus terrifiant peut être encore, des réponses sur la force surhumaine qui peut en pousser d'autres à vouloir (sur)vivre.
Comment, comment !!! ce lieu a t il pu exister ????? Comment des "hommes" ont ils pu faire "ca" ????? Sans états d'âmes ... Comment peut on avoir l'envie de survivre à "ca" ????
Infiniment bouleversant, absolument nécessaire ... pour ne pas oublier et ne pas permettre à la bête immonde de renaitre.
Des centaines de milliers d'êtres humains dont il ne reste que les murmures dans les herbes hautes de ce lieu qui fut jadis l'enfer absolu.
11 commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juillet 2009
Ecrit dans un style très clair avec des phrases courtes, presque neutres, le choc fut pour moi très brutal face à la descritpion de ce qui reste quasiment inimaginable. ..." 17h, l'assassin (= le SS jamais mentionné comme tel)était satisfait {de son nouveau buché}, 10'000 juifs venaient de partir en fumé". Ce récit est insupportable, mais il devrait faire partie des lectures obligatoires tant à l'école que pour tout un chacun, non seulement par respect et égard envers chaque juif, mais pour se rendre compte quel degré de monstruosité le genre humain (???) est capable d'atteindre.

J'étais parti en espérant trouver quelques réponses, je n'en suis ressorti qu'avec des questions et profondément blessé devant une telle mostruosité.

Lecture indispensable et obligatoire

Puisse quelques témoins nous rendrent compte un jour des atrocités communistes et notamment staliniennes, dont les victimes méritent un effort de mémoire comparable à celui que nous devons à la communauté juive.
22 commentaires|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2015
ce livre est d'une beauté parfaite tant il décrit un récit de vie du fond de l'enfer! pour l'avoir vécu, l'auteur sans maquillage ni tromperie nous raconte la cruelle survie dans le camps ,l'évasion , prometteuse de grands changements, à permis à l'auteur de reprendre la lutte jusqu'à la fin de la guerre .ce livre a eu le mérite de paraitre avant la fin de la guerre .c'est bouleversant de vérité de dignité.avec CHIL RAJCHMAN je dis^ plus jamais ça^.!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2015
J'ai une adolescente à la maison âgée de 13ans qui me posait des questions sur la Shoah, autant côté bourreaux que victime, je lui ai pris ce livre que j'avais moi même lu il y a quelques années .
Je l'ai d'abord relu avant de le lui donner à lire, une part d'histoire qui nous vient directement de ceux qui l'on vêcue.
Je le déconseille toutefois aux jeunes lecteurs n'ayant pas la maturité pour , sinon à lire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus