undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
74
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 mai 2012
Comme les zombies de sa création , Robert Kirkman semble ne jamais se fatiguer. Après une centaine d'épisodes de The Walking Dead version Comics , la supervision et quelques scénarios pour la série Tv , voici que notre scénariste s'attaque à une préquel version roman.

Il s'agit de décrire la transformation de Philip Blake brave père de famille en salaud ultime que tout lecteur de TWD a appris à détester . Il faut dire que son apparition dans les 3 volumes de TWD aura laisser des traces ( de sang ) et son sadisme démesuré aura décimé les 3/4 de la distribution de la série .
Encore aujourd'hui , notre héros Rick Grimes porte les stigmates de sa rencontre avec le gouverneur responsable de son amputation et de la mort de sa famille .
L'entreprise de raconter l'histoire de cette enflure était donc plutôt bien vue même si le risque de voir le talent de Kirkman s'éparpiller est réel .
Car ce roman de 350 pages montre qu'un bon scénariste de la trempe de Kirkman n'est pas forcément un bon romancier .

On retrouve tout ce qui fait le charme de la série : des personnages immédiatement identifiables avec des caractéristiques fortes , des bons dialogues et de très bons cliffhangers dont un coup de théâtre à peine croyable à la fin.

Le parallèle entre Philip et Rick , sa future victime , est intéressant à établir . Ceux ci ont finalement beaucoup en commun : des hommes d'une incroyable force morale prêts à tout pour protéger leur enfant de l'horreur d'un monde où les morts reviennent à la vie . La surprise est grande à cet égard . Voici que notre vilain apparaît sous un jour favorable : courageux , père aimant , attentionné envers ses amis et incroyablement doué pour sa survie et celle de sa communauté . Au fil de la progression du récit , le lecteur se demande ce qui a bien pu se passer pour que Philip bascule du côté obscur . C'est la grande force de la série de Kirkman que de mettre des personnages ordinaires dans des situations extraordinaires où leur choix vont déterminer l'évolution de leur personnalité . En cela , la citation de Nietzche
à pla page 133 est parfaitement appropriée au regard de ce que traversent nos personnages : "Celui qui lutte contre les monstres doit prendre garde à ne pas devenir un monstre lui-même".

Et la descente aux enfers de Philip Blake est impitoyablement bien décrite même si le lecteur de TWD devine que cela aura forcément un lien avec la petite Penny .
Reconnaissons également à Kirkman un talent de conteur incomparable car une fois de plus , malgré le fait d'évoluer en terrain plus que connu , on se laisse happer par ce guide de la survie en milieu hostile : recherche périlleuse de denrées alimentaire , de munitions , d'eau fraîche ou d'un abri : une fois de plus les personnages de Kirkman ne sont pas à la fête .

Malgré toutes ces qualités il m'est arrivé de m'ennuyer à la lecture de ce livre . D'abord , curieusement j'ai visualisé la plupart des scènes tels qu'elles auraient pu être dessinées par Charlie Adlard. Et le choix de Kirkman m'interroge : alors qu'il est actuellement un demi dieu dans l'univers des comics et que par conséquent il peut se payer les meilleurs dessinateurs du monde , pourquoi entreprendre ce travail de romancier où, même assisté de Jay Bonansinga , il peine à la tâche?.

Car il est évident que nous avons à faire ici à un script très détaillé mais qui ne restera pas dans les mémoires littéraires . Entièrement écrit au présent de narration ce qui plombe l'avancée du récit , le vocabulaire employé est souvent très pauvre et les figures de style lourdingues . Exemple page 28 à propos de la mort d'un zombie : " la pointe du pic s'abat sur la tête du monstre fracassant le crâne comme une noix de coco et faisant jaillir une giclée noirâtre dans un bruit de tiges de céleri qu'on casse" . Où Kirkman est il parti chercher des métaphores aussi puantes que ses zombies ?
J'avoue avoir eu également à valider le coup de théâtre finale qui remet non seulement tout le livre en cause mais les actes ultérieurs du gouverneur . Il semblerait que ce volume soit le premier volume d'un trilogie . On verra bien comment Kirkman retombera sur ses pieds .

Alors que l'apparition de Philip Blake est programmée pour la saison 3 de TWD , le fan de la série pourra passer un très agréable moment à la lecture de l'ascension du gouverneur . Ceux qui ne sont pas intéressés par les univers étendus pourront très bien s' en passer .
55 commentaires| 27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2012
La franchise « Walking Dead » n'en finit plus de faire des petits !

Alors que 15 volumes du comic sont déjà sortis, que des spin-off apparaissent ça et là dans la presse outre-Atlantique, que la série TV comme le jeu vidéo rencontrent un vrai succès et que les produits dérivés pullulent un peu partout, c'est maintenant un roman qui voit le jour.

Produit opportuniste ou de qualité ?

Et bien sachant que Robert Kirkman (scénariste du comic) est derrière ce premier essai (car oui, d'autres devraient suivre), on avait peu d'inquiétudes, et à raison.

En effet, pour ce premier livre, retraçant l'histoire du fameux gouverneur, du début de l'épidémie à son arrivée dans son futur fief de Woodbury, on constate une vraie qualité d'écriture, une ambiance soignée et des personnages profonds.

S'il faut reconnaitre que certains passages descriptifs ne sont pas toujours faciles à appréhender, on n'a globalement pas de problème à se plonger dans cette aventure post-apocalyptique.

Il est notamment intéressant de voir comment chaque personnage vit les événements et dans quelle mesure cela finit par l'affecter.

S'il est bien évident que « L'Ascension du Gouverneur » s'adresse plutôt à ceux qui ont suivi les comics et qui voudront se plonger d'une nouvelle manière dans l'univers de la série (et accessoirement en apprendre davantage sur un de ses personnages les plus marquants), ce roman n'en demeure pas moins accessible à toute personne ayant juste envie de se plonger dans une aventure post-apocalyptique, les allusions aux autres produits déjà sortis étant finalement limitées.

« L'Ascension du Gouverneur » n'est pas indispensable mais il est un bon moyen de prolonger l'expérience « Walking Dead » d'une manière inédite.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2012
Je suis dingue de cette saga et ce premier roman est une très bonne surprise (le deuxième sortira en octobre 2012 aux Etats-Unis) et offre aux fans du comic un aparté littéraire vraiment agréable. Il apporte par ailleurs un éclairage intéressant sur le personnage du Gouverneur ce qui complète parfaitement le comic. Ça fait du bien de quitter Rick le malheureux quelques instants pour se retrouver en compagnie d'un psychopathe. Ce personnage est pour moi, le plus intéressant, le plus travaillé de tous, et j'attend avec impatience la saison 3 de la série pour le retrouver !

Un dénouement vraiment étonnant qui nous fait nous poser encore plus de questions sur l'homme et ses limites.

Ne vous inquiétez pas, si vous ne connaissez pas la série de comics ni la série TV, vous ne serez pas perdus. Ce roman peut se lire de façon indépendante.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2013
Étant fan de la bande dessiné et de la série, je ne pouvais qu'acheter ces romans afin d'en savoir un peu plus sur l'énigmatique mais néanmoins charismatique personne qu'est le Gouverneur... Et wow ! J'ai été littéralement scotché à ce premier tome, c'est très bien écrit, ça se lit tout seul et l'histoire est incroyable ! Quelle imagination... Je conseille ce livre à tous les fans de Walking Dead et amateurs de zombies : ils seront comblés.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2013
Il n'est même pas utile d'être fan ou de connaître la série des comics (ou télévisuelle) de Walking Dead pour apprécier ce roman !! Toutefois, si comme moi, vous aimez la série, vous n'en serez que plus satisfait !!! Avec ces romans, nous découvrons sous autre angle que celui de Rick et son groupe, l'invasion des Zombis et la chute du monde tel que nous le connaissons. Ici, nous suivons la vie du Gouverneur, une personnage "secondaire" de la série. Dans l'histoire originale, on ne connait le Gouverneur que sous son apparence d'un tyran froid et pervers... Ici, nous découvrons l'homme et ce qui l'a ammené à être ce qu'il est devenu !!! En plus, nous découvrons aussi ce que nous n'avons pas vu dans la série originale : comment s'est déroulé l'invasion des Zombis, le monde avant, pendant et après sa chute... Puisque Rick a vécu cette période dans le coma !!!
Ce livre est très bien écrit, à l'image de tout ce qui a pu paraître de cette série. L'écriture est angoissante, horrible et réaliste. Des romans superbes, pour tout amateur de Zombi-culture !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2014
S'il y a quelque chose à dire en premier lieu sur ce livre c'est que, d'une part, oui, il existe, et d'autre part, que l'histoire s'inscrit dans la trame de la BD (l'histoire originale et originelle) et non celle de la série TV. La particularité de l'ouvrage est qu'il est intégralement rédigé au présent de l'indicatif, là où la plupart des romans utilisent le passé simple et l'imparfait. S'il peut surprendre, ce choix ne gène en rien la lecture. Au travers de drames humains (ce qui fait le sel de toute la saga The Walking Dead) se déroulant sur trois parties égales, nous suivons Philip Blake, son frère, sa fille et deux de ses amis (les amis de Philip, pas de sa fille) qui tentent désespérément de survivre à l'apocalypse engendrée par la peste qui a transformé la population mondiale en zombies. Chaque partie commence par une citation ; je vous révèle la toute première : "Il n'y a rien de glorieux à mourir. N'importe qui peut le faire" dixit Johnny Rotten. Chacune de ces parties nous raconte une période différente : la fuite peu après le début de la peste, le séjour à Atlanta et enfin l'arrivée à Woodbury. Et si le roman s'achève sans que celui qui deviendra le Gouverneur ne prenne la tête de Woobdury, les trois derniers chapitres mettent en place un twist final incroyable qui vous fera regarder le Gouverneur d'un tout autre œil. Ajoutez à cela le fait que le roman est de très bonne facture, se lit extrêmement bien, est passionnant et qu'en plus il est rédigé de manière à pouvoir vous faire découvrir le monde de The Walking Dead sans pour autant avoir vu la série TV ou avoir lu les comics, et vous obtenez un must have, qui en est d'ailleurs à sa quatrième édition ! Car une chose est sûre, ce livre, le zombie que vous êtes va le dévorer vif.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2016
Etant fan de la série et de la BD, je voulais tester l'adaptation romanesque de l'oeuvre TWD!
Je préfère la BD qui est plus vivante, même si ça reste un bon ouvrage! Je vais continuer avec la suite et on verra bien...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2015
Merveilleux!!! J'adore la série les BD et maintenant les romans merci Robert Kirkman et merci amazon car je ne l'ai trouvé nul part ailleurs je le recommande vivement pour tous les amateurs de lecture de films et séries de zombies ainsi que de la série originale et de la BD je suis complètement fan !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 septembre 2015
Première déclinaison en roman de la célèbre série de BD puis de télé : The Walking Dead.

Les frères Blake tentent de survivre avec la fille de Philip tandis que Brian suit tant bien que mal. Nous sommes au tout début de l'épidémie et c'est déjà la jungle. De mauvaises rencontres zombiesques en mauvaises rencontres humaines, nos héros se retrouvent en toute fin de roman à Woodbury, la célèbre. C'est leur parcours et ses embûches qui vont former le caractère de celui qui se fait appeler désormais le Gouverneur.

Dans l'ordre chronologique, la parution de ce roman se situe bien après l’apparition du gouverneur dans la BD (que je n'ai pas lue) et juste avant la saison 3 de la série TV (et donc du gouverneur). Je suis venu personnellement à la série par la télé et j'en suis à la saison 5, donc le gouverneur, je connais.

Alors quoi de neuf sous le soleil post-apocalyptique ? Ben rien.
Sur le style, beaucoup de présent, des phrases simples et accessibles au plus grand nombre.
L'histoire, à part les dix dernières pages : un road movie ultra classique vu et revu cent fois et sans grande originalité.
Restent la lente descente aux enfers d'un homme fou de chagrin, rattrapé par sa folie meurtrière et psychopathe et le déclic qui fait basculer un homme dans la folie sanguinaire.

Donc peut-être un intérêt pour les fans de la série (surtout BD) à connaître le passé du Gouverneur qui a visiblement marqué la licence, mais pour les adeptes de zombies hors Walking dead, on peut passer son chemin.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'avais peur au début que ce soit trop mou comme livre, ce sont quand même des zombies et ils ne sont pas connus pour être très rapides les gars ! ^^ Mais les pages se lisent vraiment bien, en faite, comme le petit groupe se déplace tout le temps, on n'a pas le temps de s'ennuyer, nouveaux endroits surs, nouveaux zombies, nouveaux évènements.

Pour ce qui est des personnages, je pense qu'on est obligé de s'attacher à la petite fille, l'auteur a très bien décrit son comportement, son caractère et toutes ces choses qui font qu'on est attendri ou au contraire énervé par tout ce qui se passe, voir même frustré car on est simple lecteur et moi personnellement des fois j'avais envie de la prendre des mes bras ^^. Il y a également ses oncles, qui ne se ressemblent en aucun cas, car ils sont plus ou moins courageux ou au contraire, complètement flippés selon les personnages. Mais il y a surtout le père, pour qui je n'ai pas su quoi ressentir, des fois je me disais qu'il tournait au vinaigre, des fois qu'il avait raison, question de survie. A vous de choisir, moi je n'étais pas sûr jusqu'à la fin !

D'ailleurs, parlons-en de la fin ! Jamais je n'avais imaginé tel scénario ! J'étais contente de voir que jusqu'au dernier moment, il se passait quelque chose ! Mais je ne vous en dirais pas plus...

N'hésitez pas à venir visiter ma page dédiée à la lecture : petitelectricedeviendragrande.wordpress.com
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus