undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
3,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
4
2 étoiles
0
1 étoile
0
L'Invention de la solitude
Format: PocheModifier
Prix:5,10 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 août 2002
C'est le premier roman, celui qui a tout déclenché. Vous saurez pourquoi P. Auster écrit : son père, un héritage et le besoin d'en parler.
Déjà il utilise deux textes pour un roman global, soient deux points de vue. Ce dédoublement permet de mieux appréhender les événements. C'est un trait caractéristique de son oeuvre. Malgré tout, je préfère La Trilogie new-yorkaise qui est plus maîtrisée que ce premier roman et ses inévitables défauts de jeunesse.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 septembre 2003
un avis plutôt mitigé. Autant j'ai été touchée par la première partie du livre, autant la seconde m'a rendu perplexe. Dans la première histoire, Paul Auster nous fait part de ses sentiments embrouillés suite à la mort de son père. Est-il vraiment triste? Qui était son père? Le connaissait-il vraiment... Au fur et à mesure de l'histoire on découvre la personnalité du défunt: un homme seul, plutôt cartésien laissant peu de place aux sentiments. Seul regret: que la première histoire ne soit pas plus longue! La seconde histoire est écrite dans un style complètement différent et pour ma part assez hermétique...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La fin des années 1970 est éprouvante pour Paul Auster, tout va mal dans sa vie. Son mariage avec la traductrice Lydia Davis se désintègre, l''argent commence à manquer, il ne se sent plus la force d''écrire des fictions, son roman policier écrit sous un pseudonyme reste au fond d''un tiroir et il renonce également à la poésie.

Finalement, il se sépare de sa première femme et s''installe dans une petite chambre à Manhattan au 6 Varick Street. C''est dans ce contexte dramatique que son fils Daniel fait ses premiers pas. Alors qu''il reprend espoir en terminant son premier texte en prose (White Spaces), il apprend par son oncle la disparition de son père. Poussé par une certitude qu'il doit écrire sur ce père, qu''il a très peu connu, Paul Auster se lance dans la rédaction d''un livre composé de deux parties :
« L'invention de la solitude ». Cette chambre où il s''enferme durant neuf mois, va devenir un lieu de création, de rédemption et de douleur. « Entrer dans cette chambre, c''est disparaître dans un lieu où se rencontrent le passé et le présent. »

Dans la première partie, « Portrait d'un homme invisible », il s''invente un père, parle de la douleur de l''absence et de la confrontation avec cette mort soudaine. Sa disparition lui laisse un petit héritage financier qui l''aide à poursuivre son métier d''écrivain, mais également une exploration de ses propres sentiments.

Dans la deuxième, « Le livre mémoire », Paul Auster nous entraîne dans le labyrinthe de la conscience. La solitude, la question de l''identité sous divers aspects. Le hasard, les coïncidences qui le passionnent, les signes que le destin sème sur notre route et l''importance de la mémoire.

« Tout livre est l'image d'une solitude. C'est un objet tangible, qu'on peut ramasser, déposer, ouvrir et fermer, et les mots qui le composent représentent plusieurs mois, sinon plusieurs années de la solitude d'un homme, de sorte qu'à chaque mot lu dans un livre on peut se dire confronté à une particule de cette solitude. »

C''est une lecture difficile, mais passionnante, car il permet de mieux comprendre l''œuvre de Paul Auster. Au-delà du travail sur le deuil qu''il transforme en récit, il nous ouvre les portes de son intimité, de sa solitude où il ne cesse de se poser des questions, de méditer...
« De l''examen de mon père, je suis passé à l''examen de ma propre conscience du monde. »
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 mai 2013
J'ai beaucoup aimé la première partie où l'auteur esssaye de dresser un portrait de son père qui, pour lui, était un étranger. Petit à petit, on rentre dans une personnalité étrange et énigmatique et on en comprend les causes. Je ne sais pas si l'on peut parler d'hommage mais ce portrait est une manière pour l'auteur de mettre à jour certains aspects de la vie de son père et de la sienne. On retrouve la même profondeur que dans sa dernière autobiographie "Contes d'hiver".
Cependant, je n'ai pas aimé la deuxième partie, on a du mal à comprendre qui est qui. Un mélange se fait entre le présent et le passé et c'est un peu confus.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 août 2009
Sans doute, le meilleur roman de Paul Auster, auteur que je n'apprécie pas toujours. Mais ce livre est un moment d'émotion à ne pas rater.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Mr Vertigo
Mr Vertigo de Paul Auster (Poche - 1 janvier 1997)
EUR 6,10

Léviathan
Léviathan de Paul Auster (Poche - 1 février 1996)
EUR 6,10