Commentaires en ligne


10 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La toponymie et l'étude des origines des langues
Un fascinant sujet merveilleusement presenté par l'étude de la toponymie.
J'ai lu plusiers livres sur le fascinant sujet du histoire de langues et je peu vous assurer qui « L'aventure des langues en Occident », par l'écrivaine Henriette Walter, est un des les plus complets livres qui ont été écrits sur ce sujet,...
Publié le 29 mai 2004 par Roberto P. De Ferraz

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un peu trop long
Ayant beaucoup aimé "Honni soit qui mal y pense", je me suis jeté sur ce livre du même auteur mais je suis un peu déçue...
Un peu trop spécialisé, moins distrayant, on retombe un peu dans le type "ouvrage théorique".
Publié il y a 19 mois par Mylene17


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La toponymie et l'étude des origines des langues, 29 mai 2004
Par 
Roberto P. De Ferraz "ferraz9" (Sao Paulo, Brazil) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Un fascinant sujet merveilleusement presenté par l'étude de la toponymie.
J'ai lu plusiers livres sur le fascinant sujet du histoire de langues et je peu vous assurer qui « L'aventure des langues en Occident », par l'écrivaine Henriette Walter, est un des les plus complets livres qui ont été écrits sur ce sujet, présentant d'une façon très agréable les racines anciennes de les langues européenes parlées aujourd'hui, et aussi leurs distants endroits d'origine géographique et culturel, ce qui nous remmetre à la Mésopotamie, le berceau de la civilization occidentale.
Le but du l'auteur c'est seulement les origines des langues européenes, et les plus importants langues modernes comme le français, l'anglais, l'allemand, le portugais et le espagnol, dentre autres, sont minutieusement analysées dans des points des vues historiques, grammatical et sémantique, mais surtout sur la perspective de la toponymie, qui s'agit de le étude de le noms de lieux et leur etymologie. Le etrusque, le latin, le grec, le indo-européen, parmi d'autres langues extinctes et mortes, défilent avec élégance devant le lecteur et, dans mon avis, le point le plus haut et même émouvant c'est la présentation d'un text écrit en indo-européen, une langue extincte et sur la quelle il n'y a pas aucune preuve matérielle du sa existence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 toujours aussi attachant, 31 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Aventure des langues en Occident (Poche)
Voici un livre que j'avais trouvé dans la bibliothèque de mon village il y a 10 ans et que j'avais dévoré. Je viens de le retrouver sur amazon. Il est toujours aussi captivant et amusant meme s'il a forcément vielli dans ses données puisqu'il n'a pas été réactualisé. Il reste cependant un texte attachant que je relis souvent. Par contre le brochage de l'édition laisse beaucoup a désirer ( de nombreuses pages sont imprimées de travers et mal coupées. Dommage...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 super!!!, 19 décembre 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Aventure des langues en Occident (Poche)
Ce livre est vraiment super pour tous les passionnés de langues!
Je vous conseille de le lire dans l'ordre, car l'auteur vous fait découvrir de manière chronologique l'histoire des langues en Europe. Mais vous pouvez aussi sélectionner les parties que vous voulez lire, en fonction des langues qui vous intéresse le plus!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un pur plaisir de lecture ..., 17 février 2014
Par 
Finity's end "Forteresse des etoiles" (Paris France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Aventure des langues en Occident (Poche)
Un pur plaisir de lecture qui peut se lire au grés des pages par sections , chapitres . En dilettante et en le laissant et en y revenant , en butinant .

Nous parlons français , ils parlent anglais et maltais .... Voilà un exemple et on pourrait penser que l’on a tout dit sur le sujet , du français et du bilinguisme à Malte .
On pourrait aussi se lancer dans des considérations grammaticales et se demander en quoi le Maltais relève des langues sémitiques nordiques , avec un fort substrat arabique ?
Ou bien est-ce simplement un dialecte arabe du type Afrique du nord qui tirerait sur l’arabe proche-oriental comme le dialectal tunisien par exemple .... ?

Le français est la seule langue latine à posséder des diphtongues nasales ( an , in on , ein ) , si vous réfléchissez , c’est une différence phonétique majeure du français avec les autres langues latines , qu'il hérite du gaulois .
Toutes ces particularités qui émaillent toutes les langues de l’Europe et du monde , ne sont pas que des particularités grammaticales car elles sont très fréquemment autant d’indices historiques .

L’ouvrage accorde toute son attention aux évènements et aux faits de portées lexicales et donc de types plus ou moins « substratiques « car ce sont les plus parlants , dans une dynamique de montrer la grande variété de rapports humains en général , ethniques , politiques en particuliers , dont les langues sont les marqueurs après en avoir étés les témoins et les vecteurs.

Le latin s’est fractionné en langues romanes , le grec eut une destinée différente , avec pourtant une extension plus vaste et plus ancienne que le latin , pourquoi ?
Les langues germaniques entretiennent un assez fort rapport avec un substrat pré Indo-Européen plus fort que les langues latines , pourquoi ? . Pourquoi l’anglais voit son caractère germanique très fondamentalement altéré par un peu le latin et beaucoup par l’Anglo-Normand , plus que par le français au sens strict d’ailleurs ? Pour ce qui est de l’anglais , il y eu une véritable diglossie , qui s’est inscrite durablement dans la langue anglaise dont la phonologie a radicalement divergée d’avec l’originelle , mais aussi , selon des chemins ou en anglais il y a presque systématiquement le choix entre le vocable saxon et le vocable roman ....
Voici un exemple d’anglais avant sa mutation : Un extrait de la bible : “ Fæder ure þu þe eart on heofonum , qui donne : Father ours, thou that art in heaven,” : Alors pas très Michael Jackson comme Anglish non ? Sourires...

La géographie des langues est parlante aussi et pas que pour cartographier les dialectes , derrière cette géographie , il y a des forces géopolitiques , des dynamiques d’échanges , qui sont , ou bien qui furent à l’œuvre de façons millénaires et qui parlent toujours aujourd’hui au travers les répartitions géographiques des langues sur la durée comme pour les évolutions historiques des fonds lexicaux sur la durée également .

L’Europe possède un fabuleux patrimoine linguistique qui est à la mesure de sa riche histoire . Il vaut la peine d’être exploré surtout quand c’est fait de manière aussi avenante et agréable .
Pour conclure et ouvrir le sujet , je vais conclure sur un exemple qui va au-delà de ce que contient cet excellent ouvrage . Ce n’est pas pour le trahir mais pour souligner , encore et si besoin était , l’intense richesse dont les marqueurs linguistiques sont les réceptacles . Et puis en Sorbonne , il est de bon ton de dire : « Ouvrez , pour la conclusion ! « , sourires ...

Prenons par exemple le basque dont il est certain que c’est une langue préhistorique européenne .
Le basque est le seul représentant actuel d’une famille de langues agglutinantes , qui avaient une extension des Pyrénées à la Vistule au moins , si on s’en tient aux analyses de la toponymie . Cette famille linguistique était encore le paysage linguistique dominant de l’Aquitaine romaine et carolingienne par la suite ( jusque la Garonne ) .

Il y a d’ailleurs une corrélation de certains marqueurs génétiques avec cette extension linguistique . L’ors du dernier maximum glaciaire , les populations européennes se sont repliées sur un espace qui pour l’Europe de l’ouest allait de la Dordogne aux confins de l’Espagne atlantique ( Cantabrique ) . Du fait du climat , Le haut plateau espagnol comme les grandes plaines européennes , eurent de fait une populations très clairsemées . A la fin quand l’Europe se réchauffe , le peuplement européen s’étend à nouveau naturellement vers : le Sud et vers le Nord et l’Ouest ...

Traditionnellement les vagues de peuplements européens arrivant de l’est , on voit le marqueur génétique pyrénéen s’estomper dans l’est européen et dans le grand sud ibérique . Plus on va vers l’est et le Sud , dans ces directions , plus il s’estompe . Cependant aujourd’hui encore ce marqueur est toujours de très forte intensité , de la Garonne à la Galice , et il est très loin d’être négligeable jusque l’Europe centrale ...

Pourquoi cette densité préservée autour des Pyrénées ? Les densités y sont anciennement fortes car ce furent des zones refuges traditionnelles pendant les pics glaciaires en Europe . La néolithisation est aussi un facteur crucial . Elle fut précoce et ceci permit un essor démographique notable de populations locales aux époques protohistoriques . Un élan , une expansion qui se rependra jusque le Cotentin et le sud du Portugal , le long de la façade atlantique ouest-européenne , avec les civilisations mégalithiques atlantiques qui dominent jusque les vagues celtiques du nord de la France ( bassin parisien ) ....

Ce qui nous vaut aussi l’émouvant plaisir d’entendre , de voir des racines pré Indo-Européennes et de connaître aussi le paysage grammatical d’ une langue imprégnée par la préhistoire européenne : Le basque . Tout cela à cause de quelques grains de blés qui sont arrivées par la mer ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un peu trop long, 25 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Aventure des langues en Occident (Poche)
Ayant beaucoup aimé "Honni soit qui mal y pense", je me suis jeté sur ce livre du même auteur mais je suis un peu déçue...
Un peu trop spécialisé, moins distrayant, on retombe un peu dans le type "ouvrage théorique".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Henriette Walter forever, 27 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Aventure des langues en Occident (Poche)
Comme tous les ouvrages de cette excellente linguiste, celui-ci vous comblera par la vie qui s'en dégage, la passion qui l'habite et l'érudition que vous croiserez en toute simplicité à chaque page. Formidable !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bon livre, 11 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Aventure des langues en Occident (Poche)
Ce livre constitue une bonne ouverture pour qui désire s'intéresser à l'origine des langues, ici européennes, ce qui constitue déjà un gros travail.
Accessible à tous, passionnant, on est surpris par la similarité, l'origine de certains mots à travers nos pays voisins.
L'indo européen n'est qu'une souche d'une langue encore plus ancienne, mais cela c'est une autre histoire!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Bon ouvrage de synthèse, 14 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Aventure des langues en Occident (Poche)
Bon ouvrage de synthèse pour en savoir plus sur l'origine de nos langues européennes, leurs développements et les relations qu'elles ont eu entre elles au cours du temps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 az, 9 août 2014
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 J'adore, 7 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Tout est parfait dans tous les livres écrits par Henriette Walter.
Je n'ai aucune critique à formuler.; c'est un beau cadeau à faire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'Aventure des langues en Occident
L'Aventure des langues en Occident de Henriette Walter (Poche - 1 décembre 1996)
EUR 7,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit