undrgrnd Cliquez ici Baby Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles24
3,7 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:5,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 novembre 2009
La plume d'Amélie est comme dans ses débuts, magestrale et hyper inventive. on est captivé du début à la fin de PEPLUM.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2009
Un scientifique fumeux du futur, qui a pour nom Marnix, a théorisé et mis en application le principe de quandoquité, lequel permet la réversibilité anionique. Qu'est-ce donc que ce concept ? : c'est ce qui permet les transplantations d'une époque à l'autre. En effet, les théories de ce brillant scientifique parviennent à la conclusion que le Temps n'est qu'une donnée relative et que s'y déplacer revient à partir au temps -0 pour aller vers le temps +0. Et ce, grâce à la réversibilité anionique ! Tout le monde suit ? Non ? C'est normal ! Sur cette trame assez grotesque, visant à caricaturer les romans d'anticipation, Amélie Nothomb s'amuse avec le genre en grossissant les effets. Elle se pose comme la victime d'une machination visant à préserver au cours des siècles un site splendide : Pompéi. Un scientifique du nom de Celsius reprend à son compte les théories de Marnix et s'en sert pour programmer l'éruption du Vésuve le 24 août 79 à 2501 ans d'intervalle, en 2580. Mais, notre héroïne-victime pressent que cette éruption serait le fruit d'un coup d'Etat visant à détruire la ville la plus prospère de la Campanie. Pour cette raison, Celsius, qui l'a su par une retranscription du son de l'époque, décide de s'emparer d'Amélie pour l'empêcher de tout foutre en l'air.
C'est là que commence un long dialogue entre les deux protagonistes, au cours duquel elle apprend quels sont les vrais desseins de Celsius ; que les gaspillages d'énergies lors des siècles précédents ont entraîné un appauvrissement généralisé de la planète ; que 50 milliards de personnes ont été décimées au cours du XXIIème siècle, éradiquant de la surface du monde, et de la Rose des Vents, le Sud (ie, les pauvres) ; que le Monde est divisé dorénavant en deux pôles : à l'Ouest le Ponant, à l'Est le Levant ; que celui-ci est régi par les personnes les plus intelligentes qui soient (dont le QI dépasse 140) et par un grand chef, appelé le Tyran. Amélie apprend que le monde du futur élimine tout ce qui est laid, gênant et ne laisse place qu'au Beau, au ludique, assouvissant toute la population à leur volonté.
Le problème est que, petit à petit, le grotesque laisse la place à un discours plus sérieux et plutôt manichéen, faisant des dirigeants du XXVIème siècle des monstres absolus, sans humanité alors que le monde de la fin du XXème siècle apparaît finalement plus humain aux yeux de l'auteur. Certes, elle est parfaitement consciente des failles du système actuel et de ses limites. Mais, je ne peux m'empêcher de trouver certains développements simplifiés à l'extrême. D'où ma frustration ! Pourtant, certaines nuances du discours sont subtiles et certaines critiques légitimes (matérialisme outrancier, devançant largement la spiritualité, qui disparaît au profit du ludique). Toutefois, la volonté d'un dialogue percutant (et parfois redondant) tend à en amoindrir l'impact.
La fin est plus heureuse car amusante (ce qu'a pensé Celsius de cette longue joute verbale ; la conclusion du roman, où Amélie prétend que cette histoire est réelle et que personne ne la croit) ; il reste que ce livre laisse un arrière-goût d'inachevé !
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2006
A. Nothomb exel lorsqu'il s'agit de faire de long dialogue entre 2 personnages. Celui-ci est génial et on attend de savoir qui va finalement prendre le dessus dans ce combat ou les arguments et contre-arguments s'enchaîne.

En plus l'auteur nous raconte indirectement une plutôt bonne histoire de science-fiction. Très intriguant! A lire d'une traite si possible!
0Commentaire4 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 avril 2011
On embarque direct avec AN. Par contre, si j'avais commencer ma découverte de l'auteure par ce roman, je n'aurais ssans doute pas continué mes investigations. J'ai largement préféré "une forme de vie" !
Ici, j'ai été perturbée par cet espace temps que j'ai eu du mal à manier. Tous ces termes scientifiques et ces explications laborieuses de progrès technologiques m'ont paru abscons.
Le démarrage sur les chapeaux de roues m'a séduite, mais j'ai vite déchanté et si je reste accro de la vivacité d'écriture de l'auteure, je n'ai pas adhéré à cette thèse.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2009
Amélie affectionne particulièrement les huis clos. Celui-ci est concentré sur une discussion ininterrompue entre une romancière de 1995 se retrouvant au vingt-sixième siècle et un scientifique de ce siècle.

Le style Nothomb est toujours présent dans ce roman. Bien que je n'ai guère apprécié les dialogues entre les deux protagonistes tel que dans, par exemple, Hygiène de l'assassin, ce livre comporte tout de même de bons moments à savourer.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2011
Un voyage dans le temps est à l'origine d'un dialogue superbement bien tenu entre deux fortes têtes pour savoir qu'elle est la meilleure époque : le XXVI° siècle représenté par un génie peu sympathique ou le XX° siècle représenté par un écrivain atypique ? Amélie Nothomb excelle dans son talent de dialoguiste pour nous donner ici un de ses meilleures ouvrages.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2003
Dans ce long dialogue Amélie Nothomb nous montre une vision du monde tel qu'il pourrait être dans quelques siècles. Terrifiant et pourtant tellement possible.
On comprend en lisant ce livre que malgré notre petitesse à l'échelle mondiale et à travers le temps, chacun peut contribuer à changer radicalement le monde !
Amélie Nothomb arrive à nous mettre mal à l'aise face à nous même avec sa vision du monde si réaliste; Heureusement, pour nous dérider l'auteur ne manque pas d'humour.
0Commentaire3 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2003
J'ai lu beaucoup de livres d'Amélie Nothomb. J'ai aimé certains et d'autres moins, bien entendu. Péplum fait assurément partie de ses réussites à mes yeux. L'histoire est terriblement intéressante, et l'idée maîtresse qui conduit l'héroïne dans le futur est géniale. Outre cela, cet ouvrage amène par ci par là des réflexions sur notre monde, et cela ne fait pas de mal. Bien, franchement.
0Commentaire3 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2006
Très fou, tiré par les cheveux mais tellement intrigant. Cette histoire d'Amélie Nothomb vaut sincèrement le coup. Ce n'est pas mon favori mais c'est un très bon moment à savourer.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Peplum" d'Amélie Nothomb se lit vite, et c'est sans doute son principal mérite. Sinon, c'est un dialogue rapide entre deux âmes matoises et habiles, l'une prisonnière de l'autre, avec une lente évolution où l'on s'aperçoit que celui qui mène les débats n'est pas celui que l'on croit.
Il n'empêche que cet échange d'arguments, serré comme une partie d'échecs particulièrement opiniâtre, semble tordu, peut-être contradictoire par moments, et finalement léger vu la forme utilisée. Cela, sur une idée qui, pour être bizarre, aurait pu faire le canevas d'un roman de science-fictino extrêmement fourni... Vous ne nous en avez donné que le squelette, Mme Nothomb. Dommage!
0Commentaire6 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,10 €
5,90 €
5,10 €