undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles49
4,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 octobre 2003
Fantastique biographie romancée, comme Zweig sait les faire, de Joseph Fouché (1759-1820), cet homme fascinant, pourtant sans charisme, mais qui a su résister aux changements politiques de son temps, qui a su s'adapter, toujours et à temps, en visionnaire, pour toujours être au dessus de tout et tous. Pilleur d'églises, commandant l'assassinat de centaines de royalistes à Lyon et votera la mort de Louis XVI. Plus tard pourtant, il se retrouvera ministre sous Louis XVIII, ministre de la Police sous Napoléon et même duc. Enigmatique, antipathique, opportuniste, il ne résiste pourtant pas sous l'analyse de Zweig, qui met à jour la nature calculatrice de l'homme de façon très palpable, et une vie qui a traversé des temps très tourmentés dans l'histoire de France. Cette survie aux pièges qui l'entourent, Zweig semble l'admirer, la mettre en valeur ; il n'excuse pas la froideur, le détachement de Fouché, mais en fait la principale raison de sa longévité. L'écriture de Zweig est riche et belle et très sensible, c'est toujours un plaisir de le lire.
11 commentaire|41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2010
Je viens de fermer le livre de Stephen Zweig, 'Fouché', il m'a laissée abasourdie, choquée. D'abord il est écrit avec la finesse propre à Zweig, rien ne manque à la description de la personnalité odieuse et fascinante de Joseph Fouché. Odieuse car tout son comportement heurte nos valeurs éthiques, fascinante car il a su arriver à ses fins. Après parce que j'ai découvert une personnalité dont je ne pouvais même pas imaginer l'existence. Cela m'a forcement fait réfléchir sur le poids de la personnalité dans la réussite d'une vie.

Maître dans l'art du retournage de veste; Fouché fut tour à tour Oratorien, portant soutane et tonsure, Jacobin , écrivant le premier discours communiste bien avant Marx, confisquant tous les biens du peuple et des aristocrates pour les 'rendre' à la République. Puis s'est s'acharné contre l'église, pillait les lieux de culte se moquant de la religion allant jusqu'au mauvais goût de coiffer un âne d'une mitre pour un défilé et de lui attacher une bible à la queue . Il fut le criminel le plus performant sous la Terreur, massacra les royalistes de Lyon au canon, car la guillotine qui en ce temps là " cliquetait comme une machine à coudre " était trop lente pour sa mission! Conventionnel, il a soutenu puis trahi Louis XVIII, ainsi que Bonaparte. Devient à 40 ans l'homme le plus riche d'Europe, argent venant essentiellement de la corruption. Trahison, assassinat, changement de camps étaient des pratiques somme toute courantes à cette époque. Il valait mieux être rapide et souple dans ces croyances car certains gouvernements n'étaient en place que pour quelques mois et les " têtes ne tenaient qu'à un fil"!
Voilà l'étendue de l'horreur du personnage.

Mais voilà, cet homme a été très puissant, craint, respecté et très riche. De quoi bouleverser toutes nos valeurs. A part un manque total de conscience qu'avait-il de plus? Toutes les brutes sanguinaires de l'histoire n'ont pas eu la même ascension sociale. On peut tout de même avoir une carrière éblouissante sans trahir ou commettre de crimes! La qualité de Fouché: sa personnalité. Personnalité dans le sens étymologique du terme -personna- masque utilisé dans le théâtre antique servant d'interface entre l'acteur, son rôle et le public. Fouché savait tenir son rôle, sa place. Il savait se taire et lire les autres, trouver leur faiblesses et leur forces. En fait il a été un incroyable stratège, un joueur d'échecs hors pair, un psychologue avant l'heure. Il avait la finesse de savoir rester derrière, de naviguer à vue et enfin il pouvait rassembler autour de lui par un sens du discours hors du commun.

Ce livre donne envie de lire tous les autres sur Fouché! Je viens de me plonger dans "une Ténebreuse Affaire" de Balzac. Où, bien sur, Fouché est un protagoniste...
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2007
J'ai lu avec délectation le portrait de cet intriguant politique génial, amoral, d'un sang-froid hors du commun, visionnaire et en avance sur son temps. Re-visiter la Revolution, l'Empire et la Restauration par le prisme Fouché vous fait perdre vos dernières illusions sur la nature du jeu politique et ces grandes pages de l'histoire de France... mais quel bonheur!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2009
Vouloir être calife à la place du calife, ce n'est pas évident quand le calife s'appelle Napoléon ou Robespierre. Alors il faut dissimuler, encore et toujours. Se rendre utile, voire indispensable. Manipuler dans l'ombre, créer les circonstances que d'autres auraient simplement attendues.

Le vrai politique est un homme libre, un homme capable de toujours suivre le vent, où qu'il souffle. Un jour il est séminariste, l'autre il est révolutionnaire ardent, devient même le mitrailleur de Lyon, vote la mort du roi (au grand regret de Fouché, le vote est public, et il le paiera cher plus tard), monte avec le directoire, fomente des conspirations, aide Napoléon à s'emparer du pouvoir puis monter sur le trône, est nommé ministre de la police, chassé puis rappelé par Napoléon, devient duc d'Otrante, conspire encore contre Napoléon, offre le trône à Louis XVIII, mais seulement maintenant qu'il a donné le pouvoir à Louis XVIII son passé de régicide le rattrape, on n'a plus besoin de lui, il devient gênant.

Zweig a encore une fois réussi à peindre le caractère essentiel chez Fouché : le goût de la liberté personnelle.
« Dès le premier, le plus bas échelon de sa carrière, se manifeste un trait essentiel de sa nature : sa répugnance à se lier entièrement et irrévocablement à quelqu'un ou à quelque chose. Comme toujours, dans chaque situation, il se ménage la liberté de la retraite, la possibilité de changer et d'aller ailleurs. »

« Où va-t-il prendre place, Joseph Fouché ? Avec les extrémistes de la Montagne ou avec les modérés du Marais ? Joseph Fouché n'hésite pas longtemps. Il ne connaît qu'un parti, auquel il a été et restera fidèle jusqu'à la fin : le parti le plus fort, la majorité. »
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2006
Fouché,avec son talent, aura été pour la Révolution, l'Empire et la Monarchie. Napoléon avait besoin de Fouché. Fouché profitait de Napoléon.

stefan Zweig nous emmène dans les rouages de la Révolution et de l'Empire, on écoute aux portes, on tremble devant les complots, on rase les murs, Talleyrand n'est jamais bien loin...

Zweig a tout compris, tout ce que vous lirez est vrai, c'est l'histoire comme on l'aime tous...
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Biographie très intellectuelle, Stefan Zweig révèle Fouché tout en nuance : homme à la fois perfide et manipulateur tout en étant un bon père de famille et un bon époux.
Les comparaisons entre grands personnages comme Talleyrand, Napoléon et Robespierre sont excellentes ; on ressent l'immense passion de Zweig pour cette époque et l'histoire de France.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2009
Biographique tres accessible et passionnante nous prenant par la main a travers les heures les plus sombres de notre histoire. Qui de mieux que le cynique Fouche pour traverser ces annees terribles de la revolution, du directoire, du consulat, de l'empire... pour un retour sans difficulte apparente a la royaute.
A lire avec delectation,
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2011
Un ouvrage riche en données et références historiques et dont le style narratif est finement ciselé.
Le parcours du virtuose de la politique qu'était J. Fouché traverse plusieurs époques cruciales de l'histoire de France et éclaire avec précision des zones laissées obscures de l'Histoire.

Nous pouvons néanmoins, et à la marge, déplorer des interprétations de certains faits parfois trop subjectives et trop péremptoires notamment sur la psychologie et le caractère de Fouché.

Ce léger détail mis à part, c'est un ouvrage de grande qualité à connaître et à faire connaître.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2000
Fouché, personnage inconnu est ici raconté avec brio par un auteur exceptionnel. Pour tous ceux aimant l'histoire les intrigues et les grands hommes, je promets un moment de bonheur jouissif. Mon nouveau livre de chevet !
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2002
La révolution à travers les yeux de Marie Antoinette vous plonge dans l'intimité de la plus grande figurante de cette pèriode de l'histoire, Fouché vous fait traverser les époques mouvementées qui l'ont suivit avec une constance déconcertante.
A l'inverse de Marie Antoinette Fouché a (trop)souvent été oublié des historiens. Et pourtant comment mieux comprendre cette époque qu'en découvrant la vie de cet homme qui fut le seul à la traverser indemne.
Un livre qui analyse la psychologie de cet homme hors du commun avec une étonnante simplicité.
A lire absolument.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,60 €
7,30 €