undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles88
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 septembre 2003
Il faut se laisser emporter par la musique des mots. Ce conte, court et facile à lire,
nous réconcilie avec la grammaire, sans tomber dans le travers de nous donner une leçon.
Il nous fait redécouvrir la richesse de la langue française en nous laissant
guider par un rêve d'enfant. Original.
0Commentaire|32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2004
La grammaire est une chanson douce est un livre qui se lit très vite tellement il est attachant et facile à comprendre. Erik Orsenna nous emmène sur les pas de Jeanne et Thomas, une soeur et un frère, qui à la suite du naufrage de leur bateau, échouent sur une île, l'ile des mots, et doivent peu à peu réapprendre à parler, en essayant d'apprivoiser les mots.
Ce livre est un magnifique plaidoyer pour la langue française et sa poésie, il nous montre le pouvoir des mots et comment ceux-ci doivent être protégés pour sauver le langage, et ceci sans bavardage inutile, avec une telle grâce ! C'est une histoire ludique, avec une grande portée et une petite pointe contre l'enseignement rébarbatif et trop rigoureux de la grammaire tel qu'on peut encore le voir.
Erik Orsenna est un auteur qui a le don de nous enchanter par la poésie et la simplicité de son écriture.
0Commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2010
Ce livre m'a vraiment plus, il y avait plein de belles phrases et la grammaire y était bien expliquée. L'imagination de l'auteur m'a vraiment surprise. J'ai trouvé le chapitre avec la Nommeuse très beau. Elle a un merveilleux métier !! Mais j'ai aussi aimé plein d'autres chapitres :
- le marché au mots
- la ville aux mots
- l'hôpital des mots
- l'usine des phrases.
Mon personnage préféré est Monsieur Henri parce qu'il nous donne envie d'apprendre la grammaire. Ce livre est passionnant!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2001
Bon, bien sûr, j'enseigne le français mais je vous assure que ça n'a rien à voir!J'ai éprouvé un plaisir très vif à déguster ce savoureux dessert de mots acidulés, de phrases qui donnent envie d'être lues, relues, à voix haute comme à voix basse et de surcroît des illustrations qui ne gâchent rien...
0Commentaire|27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Suite à un naufrage, Jeanne et Thomas échouent sur l'île des mots. Ils y sont accueillis par Monsieur Henri qui cherche des rimes à sa chanson douce "la petite biche est aux abois, Dans le bois se cache le loup, Ouh, ouh, ouh, ouh, ...". Ce dernier va les guider et les aider à retrouver la parole car la tempête leur a arraché tous les mots.
Alors que Jeanne va davantage se tourner vers les mots, Thomas, lui, serra plus attiré par la musique.

Au cours de leur découverte de l'île, ils vont découvrir toutes sortes de choses et de personnes comme la nommeuse, celle qui évite que les mots rares ne tombent dans l'oubli, car chaque jour trop de langues dans le monde disparaissent. Une langue c'est précieux.

Ils apercevront la ville des mots et ses différentes tribus : les noms qui aiment se balader avec les articles et qui adorent se costumer dans les magasins d'adjectifs, les prétentieux pronoms,...

Ils y verront aussi l'hôpital, où l'on trouve les mots malades qui ont perdu leur force. Ceux qu'on a dénaturé à force de les prononcer trop souvent à tort et à travers.

Ils apprendront comment fonctionne l'usine à phrases où on rencontre les verbes, qui sans arrêt travaillent et puis deux surtout, particulièrement gentils, qui s'agitent dans tous les sens, être et avoir, qui proposent leur service à tout le monde. C'est pour ça qu'on les appelle des auxiliaires (du latin auxilium qui veut dire secours).
Jeanne, armée de son filet à papillon essaiera même de faire une phrase. Mais attention, une phrase c'est comme un arbre de noël. On commence avec le sapin nu et puis on le décore à sa guise, mais il faut être prudent car si on le charge trop il peut s'écrouler...

Enfin, Jeanne ouvrira la porte interdite de l'usine, celle où se trouvent des hommes disparus mais qui continuent à vivre à travers les mots qu'ils ont laissé...
Elle en rencontrera quelques uns. L'un d'eux d'ailleurs est un écrivain pilote dont l'avion repose au fond de l'eau...

Déjà 2 hydravions se profilent à l'horizon avec les parents des deux enfants à leur bord.
Des parents qui délaissent les mots puisqu'ils ne se parlent plus. Mais à leur approche tous les mots de l'île s'envolent vers eux, "les mots sont de petites bêtes sentimentales. Ils détestent que deux êtres-humains cessent de s'aimer. (...) Pour eux le désamour, c'est du silence qui s'installe sur Terre. Et les mots haïssent le silence"...
Mais les mots et la musique n'ont pas tous les pouvoirs, ils ne peuvent pas toujours faire recommencer l'amour, ce qui n'empêche pas d'essayer. C'est ce que font les hommes depuis des millénaires...

***

Certains passages peuvent s'avérer un peu compliqués pour de jeunes enfants (minimum 8-9 ans) mais les difficultés peuvent être atténuées (ou éventuellement sautées) si la lecture est accompagnée par un adulte.

Les enseignants de cycle 3 (CE2, 8-9 ans / CM1, 9-10 ans / CM2, 10-11 ans, tranches d'âges minimum pour ce livre) pourront éventuellement piocher des parties de texte dans le récit afin de montrer aux élèves que l'on peut jouer avec les mots et leur faire voir notre langue sous un aspect amusant et poétique.

Ils pourront aussi éventuellement faire découvrir qui sont les personnages rencontrés de manière voilée dans le livre, personnages qu'ils ont sans doute rencontré durant leur parcours scolaire pour ce qui est de St-Exupéry et Jean de La Fontaine pour les élémentaires (Marcel Proust pour les collèges ?).

Pour Monsieur Henri Salvador, on peut faire connaître aux élèves et écouter sa chanson douce dont on retrouve une partie des paroles dans le livre.

Bref , on peut utiliser les indices donnés par le texte ou les illustrations afin de faire reconnaître les personnages avant ou bien après en leur faisant chercher les indices qui permettent de les identifier. A voir...

J'ai beaucoup aimé cette simple et jolie histoire avec ses clins d'oeil à des personnages contemporains et plus anciens, ses métaphores, et puis surtout sa grande poésie.
Un livre plein de douceur où l'académicien, Erik Orsenna nous invite à partager son amour des mots dans cette "promenade au pays de la langue française". '
11 commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2001
J'ai avalé ce livre : c'est frais et rigolo.
Avec "Comme un roman", Pennac m'avait déjà séduit et aidé à faire aimer la lecture à mes enfants. Orsenna m'offre une histoire que mes enfants vont adorer.
Mes filles Celine (12 ans) et Julie (10 ans) se battent déjà pour le lire cette semaine. Je le lirai à ma dernière fille Loulou (5 ans) avant de se coucher...
0Commentaire|35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2008
A lire et à offrir pour redécouvrir notre grammaire à travers les yeux d'une enfant enchantée par ce monde de mots, témoins et victimes d'une langue vivante qui se meurt peu à peu faute de bon usage, au profit du texto plus économique et rapide. A conseiller aux jeunes et moins jeunes professeurs passionnés de linguistique...
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2002
Ma mere, prof de francais, m'a offert ce livre. Et je lui en suis tres reconnaissante. Depuis septembre je vis aux USA pour apprendre l'anglais. Et depuis j'ai realise que la grammaire, l'analyse et la conjugaison, ainsi que le latin etaient important dans la vie de tous les jours et j'ai appris a aimer de plus en plus la langue francaise. Ce livre est une merveille, et reflete un "amour" ou une "amitie" pour les mots que j'ai decouvert moi-meme de puis peu. Ainsi je voudrais dire merci a ma mere et a l'auteur, M. Oresenna pour ce livre que j'ai devore.
0Commentaire|28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2011
Deux enfants, naufragés en mer, se rendent compte qu'à la suite du terrible accident ils ont perdu l'usage de la parole, en fait, les mots ce sont envolés!
Cependant, ils ont la chance d'avoir échouer sur une île où vivent tous les mots: mots rares, usés, noms, verbes... et peu à peu les deux enfants vont aller à la recherche de tous les mots qu'ils ont perdu mais aussi de la manière de les mettre en forme, de les accorder.

C'est un roman construit sur le mode du conte pour enfant qui nous plonge au coeur des mots et nous démontre joyeusement à quel point notre langue française est riche et belle, qu'il faut tout faire pour la préserver et la faire vivre(elle comme toutes les langues sur terre, qu'elles soient multinationales ou régionales).
L'apprentissage du français est parfois laborieux pour nos chères têtes blondes car il relève d'un enseignement trop rigide mais finalement la grammaire n'est qu'un jeu de construction, une partition où chauqe note se place pour écrire une chanson douce.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2015
La Grammaire est une chanson douce est une fantaisie joyeuse. Jeanne, la narratrice, une jeune adolescente, pourrait être la petite sœur d'Alice, l'héroïne de Lewis Carroll, précipitée dans un monde où les repères familiers sont bouleversés. Avec son frère aîné, Thomas, elle voyage beaucoup : leurs parents sont séparés et vivent chacun d'un côté de l'Atlantique. Un jour, leur bateau fait naufrage et, seuls rescapés, ils échouent miraculeusement sur une île inconnue.

Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvriront un territoire magique où les mots mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient. C'est une promenade dans la ville des mots, pleine d'humour et de poésie, où les règles s'énoncent avec légèreté. Les tribus de verbes et d'adjectifs, les horloges du présent et du passé s'apprivoisent peu à peu, au rythme des chansons douces de Monsieur Henri.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,90 €