Commentaires en ligne 


16 évaluations
5 étoiles:
 (12)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Morisot vue par Bona
Excellente biographie pour une femme exemplaire qui ne vécut que pour son art. Jamais de compromision, seule la peinture (et sa fille Julie)comptait et remplissait sa vie.
L'auteur ancre Berthe en tant que peintre et non plus comme la croyance actuelle gentille modèle et belle-soeur de Manet.
A lire avant de découvrir ou redécouvrir...
Publié le 3 janvier 2003 par syssy03

versus
3.0 étoiles sur 5 Berthe MORISOT
Intéressant, mais j'ai trouvé l'approche longue, tournant autour de Manet, beaucoup, souvent, pour arriver par éllipses concentriques à Berthe MORISOT. Je suis restée un peu sur ma faim et n'ai pas eu le sentiment de bien découvrir cette artiste fort pudique et secrète.
Publié il y a 16 mois par kikilafrite


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Morisot vue par Bona, 3 janvier 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Broché)
Excellente biographie pour une femme exemplaire qui ne vécut que pour son art. Jamais de compromision, seule la peinture (et sa fille Julie)comptait et remplissait sa vie.
L'auteur ancre Berthe en tant que peintre et non plus comme la croyance actuelle gentille modèle et belle-soeur de Manet.
A lire avant de découvrir ou redécouvrir son oeuvre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout pour la peinture...., 1 juin 2011
Par 
Galadriel (Normandie, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Poche)
Un personnage saisissant: anorexique pour la vie, boulimique pour la peinture.
Dans sa vie Berthe Morisot a eu deux passions son art et sa fille, la douce Julie.

Ce livre retrace toute l'histoire du mouvement impressionniste que la jeune femme et son mari contribueront largement à lancer et fédérer. Nous découvrons du coup les autres peintres et les poètes célèbres à l'époque et comment cette jeune-femme discrète a su déceler les talents naissants (ex: Seurat)......

Bon voyage en terre impressionniste.......
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 pour vivre un moment d'impressionisme, 9 juin 2007
Par 
valwick "vw" (bordeaux france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Poche)
Cela fait longtemps que j'ai lu ce livre mais je ne résiste pas à en faire un commentaire tellement j'ai apprécié cette biographie de Berthe Morisot moins connue que Degas ou manet Ce livre nous rend ces peintres très vivants tellement vivants et attachants qu'on a l'impression de les connaitre et d'avoir partagé leur vie à la fin du livre .Bravo à dominique Bona c'est une réussite
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 beaucoup de plaisir à le lire, 20 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Poche)
j'ai choisi ce livre uniquement grace aux commentaires positifs des autres lecteurs sur Amazon,et pas vraiment pour le sujet qui ne me semblait pas interessant.je ne suis vraiment pas déçue.j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre le déroulement et le rythme de cette période de la peinture,l'auteur a su nous apprendre beaucoup sur cette période des impressionnistes car le livre est très bien documenté,tout en rendant attachants Berthe Morisot et sa famille ainsi que Manet.Nous donnant envie de nous y plonger vite à chaque fois.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ce livre est excellent comme tous ceux de D. Bonna, 14 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Poche)
excellent livre très bien documenté. Prose excellente. Le titre ne laisse pas soupconner l'ampleur de la description des milieux artistiques au XIXéme .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 le secret de la femme en noir, 25 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Broché)
un ouvrage bien documenté mais ça reste "doinique bona" parfois un peu répétitf ou confus....mais c'est une belle lecture !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Le Secret de la femme en noir..., 1 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Poche)
Très bonne biographie, comme celle des sœurs Rouart. Dominique Bona a un très bon style, le souci du détail et de la documentation. Titre alléchant, pour dire un "secret de polichinelle", sans doute, Berthe Morisot a fait un mariage de convenance, elle était très éprise d' Edouard Manet qui est devenu son beau-frère. A lire pour les passionnés de l'Impressionnisme, et connaître des relations que le groupe entretenait autour du mouvement. Ils sont très soudés. J' aimerais que Dominique Bona continue. Me reste à lire beaucoup de ses biographies alliées à son talent de romancière.
J'ai beaucoup aimé...J' ai appris bien des choses sur Degas, Renoir, Manet et Monet, ainsi que sur Bazille et Caillebotte. Très intéressant, pour la curieuse que je suis...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Berthe Morisot, 12 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Poche)
Très beau livre, une artiste qui est resté égale à elle-même tout au long de sa vie d'artiste, ses oeuvres sont exceptionnelles...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Excellente biographie, 6 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Poche)
Ce livre est très intéressant. C'est une bonne biographie de Berthe Morisot qui nous plonge dans le monde de la peinture et du mouvement impressionniste.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Berthe Morisot, le portrait de Dominique Bona, 17 septembre 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir (Poche)
Berthe Morisot est l’une des rares peintres femmes que l’histoire du XIXème retienne. Si l’on évoque son nom, on pense à son célèbre Berceau, que l’on peut admirer au Musée d’Orsay, ou encore à ce fameux tableau d’ Édouard Manet, le Balcon, où la jeune peintre pose en robe blanche, dans l’encadrement vert d’un balcon printanier. Que ce soit dans ses poses lascives sur les nombreux tableaux que lui a consacré Manet, comme dans la provocante Berthe au soulier rose, ou dans le simple fait qu’elle était une femme artiste, à une époque où aucune personne de son sexe n’exerçait cette profession, ou encore dans son mariage tardif à presque quarante ans, Berthe Morisot demeure une figure mystérieuse de son temps.

Était-elle une de ses femmess bohèmes, qui fleurissaient à Montmartre ou à Montparnasse ?

Berthe Morisot est née en 1841 à Bourges, d’un père préfet, et d’une mère aux aspirations artistiques brimées, on la dit descendante du peintre Fragonard. De bonne famille, Berthe Morisot restera très attachée à ses parents. Très tôt passionnée par les cours d’art qu’elle prend aux côtés de ses deux sœurs, elle sera la seule à ne pas considérer cette activité comme une occupation de jeune femme éduquée. Proche de sa sœur Edma, elles exposent dans les premiers Salon de peinture et de sculpture parisiens, quelques toiles qui connaitront une notoriété discrète. Mais c’est en fréquentant le Louvre et l’école des copistes, sous le chaperonnage de leur mère, que les deux sœurs rencontreront les jeunes peintres de leurs temps, au premier rang desquels les frères Manet.

Si Edma, talentueuse, peut-être plus que sa sœur, se rangera vite dans la vie matrimoniale et ses impératifs, Berthe Morisot demeure toute entière pour sa peinture. Stoïque, intègre, peut-être même distante, elle traverse la guerre en 1870, puis le siège de Paris, elle connaît la faim, et finalement un peu la peur. Ses toiles ne s’en ressentent pas tellement, si ce n’est peut-être qu’elle manque d’air et de ces grands espaces que le futur courant impressionniste allait tant célébrer.

Avec le retour de la paix à Paris, revient le temps des expositions. Manet est décrié comme un peintre rebelle et négligé. Son Olympia est rayé, son Déjeuner sur l’herbe moqué…mais l’artiste ne perd rien de sa morgue et de sa confiance. Avec ses amis Auguste Renoir, Claude Monet, Paul Gauguin, entre autres, ils fondent un second salon, le Salon des Refusés, ou le salon Nadar, du nom du galeriste chez qui ils exposent. Berthe Morisot se joint à l’exposition de ceux dont elle allait être l’amie fidèle durant toute sa vie.

Berthe Morisot deviendra une Madame Manet. Mais ce n’est pas d’Édouard, le peintre frivole et talentueux, dont elle devient l’épouse, mais d’Eugène, son frère plus sérieux et fidèle. De leur mariage naîtra sa fille Julie, passion de toute sa vie.

Femme artiste avant-gardiste, Berthe Morisot restera toujours attachée à sa classe sociale et à son éducation. Alors que des femmes aux penchant plus ou moins artistiques papillonnent dans cet univers bohème et révolutionnaire, Berthe est une travailleuse acharnée.

Dominique Bona, membre de l’Académie Française, s’est plongée dans les nombreux échanges épistolaires de la peintre, dans ses archives, et dans ses toiles…

Elle a choisit de l’aborder sous son jour le plus mystérieux, par cette toile qu’Édouard Manet peint d’elle, où, vêtue de noir comme à son accoutumée, elle pose avec un sourire énigmatique, avec ce bouquet de violette….

À sa sœur, sa confidente, celle qui posa pour Le Berceau, Berthe confie ses aspirations, ses craintes, ses espoirs…

Jeune femme, elle échangeait pudiquement avec Pierre Puvis de Chavanne, sur leur art et leur amitié….Sans nul doute le peintre plus classique du Rêve, et du Printemps, de plusieurs années son aîné, aurait pu demander sa main s’il n’avait du affronter l’hostilité du clan Morisot.

Avec son mari, Eugène, elle était complice et unie. Rentier, il gérait sa carrière et se passionnait pour l’art de sa femme…mais elle ne sera au plus intime de leurs échanges que sa « chère amie », cette épouse peintre si avant-gardiste dans son activité, et si classique dans ses élans familiaux.

Mais d’Édouard Manet, il n’existe presque pas, ou peu de lettres. On pourra s’en étonner, vu la proximité du lien qui unissait les deux peintres, et laisser au mystère ce qui lui appartient.

Berthe Morisot laisse une œuvre forte et énigmatique. D’elle on sait beaucoup, et pourtant il pourrait nous manquer l’essentiel. La source de son inspiration, la motivation de sa volonté inflexible, de son engagement si total pour son art, venant d’une femme si indépendante à une époque où les filles de bonne famille se mariait et fondait une famille et les personnalités plus bohèmes posait pour les artistes. Berthe Morisot sera une des rares exceptions de son temps, qui, à l’instar de son ancêtre Fragonard, su déplacer les perspectives, pour se placer quant à elle derrière la toile, femme artiste et non plus femmes d’art.

Retrouvez tous nos articles sur [...]
Et toujours notre maison d'édition, sur [...]
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir
Berthe Morisot : Le Secret de la femme en noir de Dominique Bona (Poche - 15 octobre 2002)
EUR 6,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit