Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles31
4,1 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:8,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 juin 2006
Dans "Les secrets de l'exode", Roger et Messod Sabbah éclairent les origines du judaïsme d'une lumière peu orthodoxe: selon eux, les hébreux se seraient constitués comme tels lorsque la parenthése monothéïste qu'avait initiée le roi Akhénaton s'est refermée avec la mort de ce dernier. Ils seraient les descendants des habitants de la ville d'Akhet-Aton, restés fidèles au dieu unique et qui de ce fait furent contraints à l'exil après la réhabilitation des dieux ancestraux, notamment d'Amon. Ils auraient alors été déplacés vers la terre sainte par un des successeurs d'Akhénaton, le roi Aï. Les auteurs soulignent au passage la proximité entre le nom du roi Aï et l'un des multiples noms de l'éternel (également le plus usité), Adonaï, qui serait selon eux une évolution linguistique d'Aton-Aï. Le livre fourmille de rapprochements linguistiques de ce genre et souligne également la proximité entre certains hiéroglyphes égyptiens et l'alphabet hébreu.

A partir de ces postulats, les auteurs relisent les récits de l'exode et de la bible à l'aune de leur découverte: les patriarches seraient des rois d'égypte, Moïse serait Akhénaton lui-même, Adonaï serait l'idéalisation du roi Aï, etc, etc, jusqu'au fameux arbre de vie de la Génése qui se trouve désormais juste un peu plus à l'ouest d'Eden. Roger et Messod Sabbah complétent le tableau en signalant des similitudes entre des éléments de rituels hébreux et égyptiens : les douze prêtres, les tefilins, l'arche d'alliance, etc. Enfin, ils tentent d'expliquer pour quelle raison la bible ne donne aucun indice direct de cette filiation égyptienne: selon nos auteurs, les premiers livres de la bible connurent leur formulation définitive au moment de l'exil à Babylone, le royaume rival de l'Egypte. Les rédacteurs du livre sacré auraient alors dissimulé la véritable origine des hébreux afin de s'épargner les foudres de leurs nouveaux protecteurs. Cette dernière interprétation, qui repose sur des preuves biens minces, met en évidence la volonté des auteurs de construire un système cohérent, fut-ce en comblant les lacunes et les questions ouvertes par des intuitions plutôt que par de réelles démonstrations.

L'ouvrage des fréres Sabbah a suscité la polémique, la réprobation et plus grave encore, l'indifférence des milieux scientifiques. Sans la lecture croisée et contradictoire des universitaires, il est difficile de se positionner et de prendre parti en faveur ou en défaveur de la thése des auteurs. Intuition géniale ou pure spéculation? On ne le saura sans doute pas de sitôt. Cela n'empéche pas de profiter pleinement de ce livre: d'abord parce qu'il est écrit par deux passionnés et en second lieu parce que les auteurs sont atypiques. On lit cet essai comme un roman ou devrais-he dire comme une éxégése romanesque de la bible. Si on adopte ce point de vue décrispé je crois qu'on peut savourer le plaisir d'un bon moment de lecture.
11 commentaire28 sur 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2002
J'ai trouve ce livre tres interessant, presque boulversant, malgre certains passages qui reviennent a plusieurs reprises pour prouver ou demontrer des faits differents. Cela tendrait a fatiguer le lecteur et donner l'impression d'avoir force les preuves, pour prouver sa these. Un autre petit detail qui m'a un peu derange, serait d'avoir par exemple base une signification d'un nom ou un symbole Hebreu ou Egyptien (ancien) sur une mauvaise traduction ou transliteration en characteres Latins du mot (Le probleme du manque de voyelles ecrites en Hebreu et en ancien Egyptien a du imposer certaines concessions).
Sans vouloir faire du tort aux auteurs, car les fait donnes plus haut sont vraiment tres rares, je tiens a les feliciter pour l'oeuvre en entier. Voila une theorie nouvelle qui essaie de relire les sources sans trop de prejuges, et il faut bien du courage pour ca!
Je me permet de rappeler aux lecteurs l'affaire Velikowsky des annees 50-60.
ALBERT
p.s. - je m'excuse d'avoir ecrit ce commentaire sur un PC sans characteres Francais. Je vous laisse deviner les accents.
0Commentaire21 sur 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2004
Ce livre represente un effort interessant que l'on appelle en anglais reverse engineering. Les auteurs essaient de partir de textes hebraiques et arameens pour monter dans le temps et chercher des sources deja disparues qui pourraient n'etre que des legendes, comme dans toute religion.
Le livre manque de preuves egyptiennes et ignorent des faits importants comme la stele d'Israel du fils de Ramses II, Meriptah. Le livre pretend que le pharaon Seti I etait vraiment Joshua, que Moise etait Ramses I, que Aaron etait Hormoheb, mais n'amene aucune preuve du cote Egyptien. J'ai trouve cela assez ridicule. Le livre ignore que Ramses II, le fils de Seti I lors de ses guerres contre les Hittites ne fait aucune mention de villes habitees par des Hebreux.
Voila un effort qui cherche une perspective historique mais qui se perd dans une interpretation sans preuves suffisantes, comme monuments etc...
L'effort est remarquable surtout les racines Egyptiennes de l'alphabet hebreux - mais les conclusions sont tres discutables.
0Commentaire26 sur 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2010
Très riche (trop ?), très intéressant mais un peu brouillon... Vous devrez vous y reprendre à plusieurs reprises ; mais quel résultat !!! Les auteurs nous offrent des perspectives novatrices, pertinentes et... troublantes ! Vous ne regarderez plus l'iconographie des anciens égyptiens avec votre regard d'antan ! Lisez ce livre, relisez-le pour en tirer sa substantifique moelle ; ensuite, lisez Les Secrets de la Bible, puis finissez par Le Pharaon Juif (mais je vous conseille de vous renseigner un peu sur la Kabbale, avant d'aborder ce dernier tome). Bonne découverte, bon retour aux racines ! Cordialement. PS : Lisez également sur ce sujet "Et si Dieu était né en Egypte ?" par François-Xavier Héry !
Dernière petite info : en octobre 2013 est sorti Le Secret du 3ème Millénaire de Roger Sabbah ; un livre extraordinaire aux révélations explosives !
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2015
Tout-à-fait ce que j'attendais.
Des révélations à la chaîne sur l'origine des trois religions monothéistes qui se font la guerre depuis des millénaires et jusqu'à nos jours, pour conserver le privilège de la direction des consciences des peuples sur lesquels elles règnent...
Tout part d'Akhénaton.
Je m'en doutais depuis des années et j'avais pensé à écrire un roman sur ce sujet, mais si j'avais écrit moi-même ce bouquin je ne l'aurais pas fait avec autant de preuves et de démonstrations sémantiques. J'aurais dû l'écrire comme un roman à clés. Là, c'est clairement démontré, non pas comme une théorie fumeuse mais comme on démontre un théorème.
De plus, je n'aurais pas été aussi crédible que deux archéologues Israéliens pour démonter pièce par pièce les sottises religieuses.
Bravo aux frères Sabbah.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2015
pas cette édition illisible. Lire plus haut le texte que j'ai écrit. Mal imprimé obligé de le racheter dans une autre édition (d'occasion)
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2000
Ce livre a ete annonce par la presse avant sa publication et c'est cette revue que je voudrais d'abord commenter. Depuis que la Science compte l'Egyptologie, elle a occasionnee des decouvertes mais pas de bouleversement de nos conceptions ainsi que les sciences finalement s'affirment. Mais depuis un siecle qu'Amarna et Akhenaton sont decouverts, une revolution semble bel et bien se dessiner : la Bible serait un rapport egyptologique bien plus fondamental qu'on le pensait et son ecriture derivee des hieroglyphes. Finalement les patriarches seraient des pharaons.
Avant de lire ce livre, il convient de bien s'avertir que pareille these est aussi traditionnelle qu'elle fut durant des siecles reprimee. Un livre a lire, un passionnant puzzle et un equilibre a retrouver
0Commentaire17 sur 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2002
Bonjour
Ce livre m'a fasciné même si mon ignorance me laisse sur ma faim. J'aurais aimer pouvoir confronter cette thèse aux thèses actuelles sur l'histoire de l'Egypte antique, nos connaissances du monde Massaï, nos interprétations actuelles de la Bible, les pratiques cultuelles des derniers juifs d'Iran... puisque ce livre embrasse tous ces champs et tant d'autres.
La déception ne vient pas du livre mais de l'écho qu'il a reçu : on attendrait presque une suite à cette esquisse d'un tableau des origines du judaïsme. Un débat contradictoire, une querelle d'experts qui obligeraient un tel développement est toujours absent (pour preuve : le nombre de documents sur le sujet!).
Pourtant cette thèse jette aussi une lumière nouvelle sur des événements de notre monde moderne... ou peut-être justement à cause de cela reste-t'on sourd à cette théorie nouvelle, laquelle, comme toute théorie nouvelle, offre de nouveaux champs de perspectives, permettant de nouvelles découvertes (et pour l'égyptologie, les découvertes sont parfois aussi concrètes qu'un temple), quitte ensuite à être invalidée.
11 commentaire11 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2001
Ce livre se lit comme un roman policier et l'on
n'a aucun mal à le finir mais c'est là sa seule
qualité ... car les idées qu'il véhicule feraient
se retourner dans leurs tombes les égyptologues
décédés et ne manqueraient pas d'achever les autres !!!
On peut toujours réussir une bonne " sauce " mais
celà n'empêche pas que le plat est très difficile à digérer.
0Commentaire16 sur 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2003
Nombreuses affirmations gratuites sans références, répétitions inutiles, absence de cohérence interne, tonnes d'à-peu-près linguistiques, références linguistiques ésotériques (Fabre d'Olivet pour l'hébreu) ou dépassées (Champollion pour les hiéroglyphes), totale incohérence dans les transcriptions en alphabet latin, lecture des hiéroglyphes dans le sens et avec les valeurs phonétiques qui les arrangent, déformations patentes de hiéroglyphes et mots hébreux, comparaisons sans fondements entre personnalités hébraïques et égyptiennes.
Comparaison malhonnête des caractères d'imprimerie hébreux carrés modernes avec les caractères phéniciens manuscrits antiques pour nier leur filiation pourtant bien établie.
Raisonnement circulaire : les hiéroglyphes doivent se lire à l'aide de l'hébreu puisque les Hébreux viennent d'Egypte, et les Hébreux viennent d'Egypte puisque les hiéroglyphes lus par cette méthode l'indiquent...
0Commentaire39 sur 54 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus