undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles144
4,5 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:8,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

VINE VOICEle 30 janvier 2010
Superbe roman qui raconte l'histoire d'un enfant Michel dans les années soixante pendant la guerre d'Algérie, de son frère, de sa sœur, de ses amis, de ses parents et surtout de ces exilés pour la plupart des pays de l'est qui se retrouvent dans un café. Chacun d'eux a vécu une histoire souvent difficile liée au contexte politique de l'époque. Michel va se lier d'amitiés avec ces hommes qui l'adoptent et l'aiment en retour, il va découvrir leur passé, leurs malheurs, le drame qui les tient et la fin tragique pour l'un d'entre eux. Cette histoire se déroule à Paris sur fond de musique rock, les rues, les quartiers nous plongent dans cette ambiance des années soixante, Michel et ses amis croisent Jean Paul Sartres, Kessel qui partagent l'ambiance haut en couleur de ce café et de cette arrière salle où se déroulent des parties d'échecs magistrales. Chaque personnage est important même le patron du bar, sa femme et le serveur. L'alcool imbibe les esprits et libère la parole. Michel vit également des drames personnels et familiaux ; en grandissant il découvre l'amour, l'amitié, la séparation. Ce livre est un véritable tourbillon de vie, d'amour de drames, tous les personnages sont attachants et on est séduit par ce jeune qui n'a pas son pareil au baby foot et qui dévore les livres et va au cinéma d'art et d'essais. L'auteur parvient avec talent et un sens du récit foisonnant à capter notre attention de la première page à la dernière. Un pavé parisien qui vous tient en haleine du début à la fin. Bravo !
22 commentaires56 sur 58 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2009
Je ne vous raconterai pas l'histoire,les commentateurs précédents,la 4ème de couverture,les critiques nous en ont dit beaucoup sur ce livre d'une incroyable richesse tant au niveau de l'histoire,des personnages,du cadre de l'histoire et de l'écriture.Il n'y a aucune longueur dans ce livre.J'aurais aimé moi aussi continuer à vivre avec ses personnages.La dernière page refermèe(la fin est admirable)je suis resté plusieurs minutes sans pouvoir me lever de mon fauteuil,bouleversé par ce roman.Je lis 2 à 3 romans par semaines et c'est certainement pour moi le meilleur livre que j'ai lu depuis longtemps.
22 commentaires102 sur 107 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2009
Tout a été dit dans le très joli commentaire précédent.
Je ne peux que confirmer : quelle belle surprise ! Moi aussi je fais confiance aux libraires et quel bon temps que celui passé, sur leurs conseils, en compagnie de Michel, Cécile, Camille, Sacha, Leonid et les autres....
Un seul regret : trop court pour moi ! Pas tant au niveau du nombre de page qu'à celui du manque ressenti en refermant la dernière... j'aurai aimé passer encore un peu de temps dans ce club d'incorrigibles optimistes...
0Commentaire41 sur 45 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 12 mars 2010
Une fois encore j'ai acheté ce livre sur le seul critère qu'il avait été distingué par le Goncourt des lycéens.
Une fois encore, je n'ai pas été déçu.

Et pourtant il est vrai que le sujet ne m'attirait pas vraiment : l'époque, la guerre d'Algérie, l'Est contre l'Ouest...
Mais je ne me suis pas ennuyé une minute, passionné par ces personnages parfaitement ciselés : Michel qui se cherche comme tout enfant/jeune ado et qui traverse les épreuves sans se faire trop égratigner, son frère qui a moins de chance, et puis tous ces personnages extraordinaires du Cercle, attachants, qu'on aurait envie de rencontrer en chair et en os.

Superbe !
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Monsieur Guenassia, je vous dis bravo et merci pour ce très agréable moment passé dans le Paris des années 60. Quel plaisir de se plonger dans cette langue simple et claire, quel bonheur de passer de surprise en découverte en compagnie de ces personnages aussi vrais que nature, j'ai adoré !

Notre héro, Michel, est un petit parisien qui passe beaucoup de temps dans les cafés à jouer au baby-foot, plutôt que d'aller au lycée. Mais que cache cette porte au fond du Balto ? Nous voici entrainés dans le tourbillon haut en couleur du passé et du présent des membres du Club, tous réfugiés des pays de l'Est, nous croisons même la route de Sartre et Kessel.

C'est une très belle et très complète fresque de cette époque dans laquelle nous suivons le voyage initiatique de cet adolescent : ses relations avec une famille peu commune, ses amis, ses amours. Les discussions politiques, le communisme, la guerre d'Algérie et les secrets des uns et des autres. C'est drôle, c'est grave, c'est triste, on ne s'ennuie pas une minute.

Ce serait dommage de ne pas le lire !
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2012
C'est un livre que l'on m'a offert et pour lequel je n'avais aucun à priori. J'avais connaissance de l'obtention du Goncourt des lycéens mais c'est bien tout.
Malgré un style un peu simple à mon goût, j'ai été harponné par l'histoire dès le début et je me suis laissé promener dans ces années 50-60 avec plaisir.
Par contre, j'ai eu l'impression de vivre une succession de petites histoires haletantes me laissant au final un goût d'inachevé, avec l'apparition aux 2/3 du livre d'un personnage (Sacha) qui va subitement devenir central et qui offrira un dénouement tragique à un imbroglio tardif et par la même occasion, au livre.
Cette impression un peu décousue me fait préférer à son titre celui du "club des incorrigibles fatalistes". Je n'ai pas eu la bouffée d'énergie que le titre m'avait laissé espérer.
0Commentaire9 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2014
Le club des Incorrigibles Optimistes est un livre qui me tentait depuis pas mal de temps, mais qui ne faisait néanmoins pas parti de mes achats prioritaires. Quand j'ai croisé Jean-Michel Guenassia au Salon du Livre de Paris 2013, je n'ai pas pu m'empêcher de lui acheter un de ses livres, avec, en prime, une petite dédicace !
Et quelques semaines plus tard, en proposant sur le forum de Babelio ce même livre pour la lecture commune d'avril 2013, la majorité des voix a votée pour élire ce livre comme lecture du mois. Je me suis donc lancé avec envie dans ce roman qui peut au départ faire peur avec ses presque 800 pages, mais qui, je vous rassure, est très agréable à lire. On se plonge directement dans l'histoire, et c'est se qui fait sa rapidité de lecture.

J'aurais adoré écrire un petit résumé pour vous présenter brièvement le roman, mais il faut que je me rende à l'évidence ; ce livre ne peut pas se raconter. Il faut le lire pour vraiment découvrir toutes les nombreuses parcelles de mystères qu'il recèle.
Si vous voulez vraiment une petite phrase pour vous l'expliquer : on y découvre Michel, un jeune garçon que l'on suivra tout au long de son adolescence, qui va se lier d'amitié avec des Grands personnages, qui ont tous vécus une aventure extraordinaire autant qu'effrayante. Presque chaque jours, ils se retrouveront dans l'arrière-salle d'un bistrot pour jouer au échec et échanger entre eux. Mais derrière leur mine de réfugiés et d'immigrés, de lourds secrets et de terribles douleurs se cachent, tapis et enfouis à jamais dans leur mémoire...

Je tiens à dire que ce roman a reçu plusieurs prix, dont le Goncourt des lycéens en 2009, prix amplement mérité vu la qualité de l'écriture de l'auteur. Il faut dire aussi que ce roman a nécessitait beaucoup de travail pour l'auteur, je cite "l'écriture du Club des Incorrigibles Optimistes qui lui demandera six ans de travail".

Le Club des Incorrigibles Optimistes est un livre particulièrement touchant. Il est touchant de part l'émotion qui s'en dégage, par la force de caractère des personnages et par leurs tristes mais agitées aventures. De plus, l'atmosphère générale, pousse le lecture à s'émouvoir et à s'attacher aux personnages.

Des personnages tous différents, très humains, qui ne laissent pas insensibles. La naïveté du petit Michel, les caractères bien trempés des membres du Club, le ton autoritaire de la mère de Michel... tous se détachent, personne ne se ressemble.
Néanmoins, les membres du Club m'ont parus bien éloignés, et peu bavards, notamment sur leur vie privée. Un gros point d'interrogation s'immisce au dessus de leur tête. Ils ne font preuve d'aucune émotion, ne laisse pas voir leurs sentiments, comme si les épreuves qu'ils avaient endurées les avaient endurcis et amoindris. En tout cas, ce regroupement de réfugiés communistes, et le fait de se cacher au fond du bistrot, à l'écart des autres clients, ne m'a pas laissé insensible. Comme s'ils étaient rejetés, exclus du reste de la communauté.

J'avoue que pendant certains passages, surtout quand Jean-Michel Guenassia évoque les différentes guerres, je n'ai pas tout compris. Je comprenais le sens profond de ce que l'auteur voulait faire passer, mais certains détails sont restés flous dans ma mémoire.

Ça ne m'a pas empêché d'apprécier le livre à sa juste valeur.

L'intrigue est très intéressante, elle tient en haleine le lecture jusqu'à la fin. Jean-Michel Guenassia raconte avec tristesse les horreurs de plusieurs guerres, les dégâts qu'elles ont occasionnées. Heureusement, l'amitié et l'amour per Et encore, le dénouement est un terrible coup ; personnellement, je ne m'attendais pas du tout à découvrir une telle fin... Quelle surprise !

Un superbe roman, incontournable, devrais-je dire. Une fois la dernière page lue, j'ai ressenti un énorme vide. J'étais tellement bien dans ce roman, que le fait de le quitter, de laisser tous ses personnages avec qui j'avais commencé à m'habituer à vivre, ces années 60, cette fabuleuse époque... Quelle tristesse ! Je vous recommande vivement ce roman, il vaut le coup d'être lu et relu : ce livre est un véritable trésor.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2012
Ce livre est absolument fabuleux. C'est un livre sur l'amitié, sur ce qui sépare et sur l'exil avec un parallèle avec le retour des Pieds-noirs et la fuite des pays de l'est. L'histoire est captivante et le dénouement imprevisible avec plusieurs histoires autour du narrateur. Le style est magnifique, léger et très très drôle même quand le sujet est plutôt noir. Je trouve une forme de respect de l'auteur dans ce style simple, espiègle et précis. Les détails sont saisissants de réalisme et jamais hors de propos, on a vraiment l'impression d'être dans l'histoire. Il n'y a pas d'analogies hasardeuses pseudo poétiques, ni de trous que le lecteur serait censé connaître. Une chose m'a frappé dans la construction de certains dialogues, qui est la transcription des qui pro quo, notamment entre Cécile et le héros. C'est vraiment un des meilleurs livres que j'ai lu, je trouve que c'est un vrai chef d'oeuvre littéraire. Merci à l'auteur et chapeau bas !
0Commentaire8 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un roman sur l' adolescence pendant la guerre d' Algérie. Le héros est le fils cadet d' une famille de petits commerçants qui vont vivre le passage à la distribution. Il va vivre aussi ses premiers émois amoureux dans une ambiance un brin intello. Il va aussi fréquenter le bougnat du quartier dans lequel des réfugiés des pays de l' est après la révolte hongroise ont créé un club d' échecs. On va aussi retrouver l' âme slave particulièrement vraie.

Enfin un livre qui mérite amplement son prix. C' est le premier livre français qui m' a réconcilié avec la vraie littérature, par la qualité des personnages, de l' écriture, des ambiances qui sentent le vrai et nous font revivre une histoire particulièrement prenante, et qui sentant le vrai est donc belle.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2010
Belle surprise que ce roman de 750 pages par un auteur inconnu.
C'est vrai que la vie de chacun des personnages n'est pas facile et même parfois dramatique. Mais, entre les exilés qui ont fuit l'Est pour diverses raisons et le gamin de 12 ans, fanatique de livres et de baby foot, l'amitié, et presque une seconde famille, se forment lentement.
L'optimisme est toujours présent, mais c'est un optimisme de raison (on est vivant et on a de quoi manger, boire (!) ou jouer aux échecs).
Cela relativise beaucoup de chose face à la morosité ambiante qui nous entoure en ce début de 2010.
Très beau livre, à lire sans hésiter !
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus