Commentaires en ligne 


85 évaluations
5 étoiles:
 (52)
4 étoiles:
 (20)
3 étoiles:
 (6)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


34 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre poignant et profond
Le livre de Natascha Kampusch est prenant, profond, bouleversant. Malgré l'horreur de son quotidien qu'elle décrit et analyse avec beaucoup d'intelligence, le lecteur est poussé à continuer la lecture, porté par les ressources extraordinaires de cette petite fille. Natascha y dévoile sa grande humanité, sa capacité...
Publié le 15 novembre 2010 par Jenny

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 3096 jours
très ecrit, ce lis facilement, beaucoup de courage, quelle passage pas facile, à lire sans juger la personne qu on on a endentu
Publié il y a 7 mois par cosset


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

34 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre poignant et profond, 15 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 jours (Broché)
Le livre de Natascha Kampusch est prenant, profond, bouleversant. Malgré l'horreur de son quotidien qu'elle décrit et analyse avec beaucoup d'intelligence, le lecteur est poussé à continuer la lecture, porté par les ressources extraordinaires de cette petite fille. Natascha y dévoile sa grande humanité, sa capacité à comprendre et à expliquer sa tragédie avec recul et une grande justesse. Les livres et son imagination ont été pour elle un refuge puissant tout au long de sa captivité. J'ose imaginer Natascha écrivain, romancière. Sa plume est littéraire et belle. Bonne continuation, Natascha, puisse la vie t'apporter un bonheur mérité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pas voyeur, mais sincère..., 21 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 jours (Broché)
Une plongée au coeur de l'expérience vécue par cette petite fille.
Un témoignage "de l'intérieur" sur cette traumatisante histoire. Sur le ressenti de Natascha, 10 ans lors de son rapt, ses pensées, son ravisseur, les peurs qu'elle a eues, l'"attachement" paradoxal qu'elle éprouve vis-à-vis de son ravisseur, seul être vivant qu'elle a côtoyé pendant 8 ans, malgré sa violence, les brimades, les tortures, les humiliations, etc...
La description par Natascha de l'omniprésence de sa détermination à s'enfuir, sa force de caractère, malgré son très jeune âge est impressionnante.
On comprend mieux après la lecture de ce témoignage l'attitude qui peut gêner ou troubler le spectateur/auditeur de Natascha lors de ses interviews, celles de l'époque de son évasion ou encore d'aujourd'hui.
Suite à ce qu'elle a vécu, la demoiselle ressent, comme elle l'explique très bien, un très fort besoin de contrôle de sa vie, de son image. C'est Elle qui décide. Point.
Un témoignage fort, pudique mais sincère et qui permet de comprendre beaucoup.

A noter qu'à chaque fin de chapitre un code barre imprimé permet, lorsqu'il est scanné par un smart phone (iPhone ou autre), d'afficher des pages web contenant des reportages vidéo ou photo illustrant le sujet abordé dans le chapitre. C'est le premier livre où j'ai trouvé ça, et je pense que c'est très enrichissant pour le lecteur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Poignant, 24 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 Jours (Poche)
Natacha nous livre ici un récit poignant... Tout en restant détachée, elle relate 8 années passées en tant que prisonnière tantôt privée de lumière tantôt de nourriture. Seule, enfermée sous terre... Elle y raconte également la violence,les humiliations, ses tentatives de suicide mais également sa relation avec son agresseur. Une enfant, une ado et une femme doté d'une personnalité exceptionnelle ce qui lui a permis de survivre durant 8 ans de captivité.

Son agresseur utilisait notamment la nourriture pour la soumettre à lui: "Il voulait me voler mon énergie pour que je ne puisse pas me débattre, que je ne pense plus à l'évasion. En me privant, il m'a empêchée de penser. Quand on a très faim, toutes les pensées tournent autour de la nourriture et de rien d'autre. Et on a très froid, très, très froid, on a le vertige. Il fait noir, très sombre."

Elle a affrontée la peur et lui a dit qu'elle reprendrait sa liberté: "Tu nous a mis dans une situation dans laquelle seul un de nous deux peut survivre."

C'est également à cause de sa force de caractère que Natacha sera parfois jugé sévèrement. Parfois aimée, parfois détestée... Comment peut-on comprendre Natacha quand on est incapable de comprendre, de ressentir... ce qu'elle a enduré? Vivre chaque seconde dans la crainte de mourir? Etre privée de tout humanité au point de s'attacher à son agresseur...

J'admire cette jeune femme qui aujourd'hui a retrouvé sa liberté et tente de "vivre normalement"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Affaire mystérieuse, 19 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 Jours (Poche)
La jeune femme y raconte en 284 pages son enlèvement sur le chemin de l'école, ainsi que les violences physiques et morales que lui a fait subir pendant huit ans Wolfgang Priklopil, dans une cache aménagée dans son pavillon, dans la banlieue de Vienne.

Son quotidien était rythmé par son lever, sa prise de petit-déjeuner avec son ravisseur, le ménage, la cuisine, la télévision et la lecture et parfois des discussions avec Priklopil.

A ce jour, certaines hypothèses n'ont pas été totalement résolues.

Suite à son « évasion », une mèche de cheveu retrouvée dans la cave et un livre sur les nouveau-nés laisse penser que Natascha Kampusch aurait pu avoir un enfant avec son ravisseur.
D'ailleurs, des chiens spécialement dressés pour retrouver des cadavres auraient reniflé «quelque chose» à l'époque dans le jardin du ravisseur.
Priklopil aurait abusé sexuellement de Natascha Kampusch durant ses huit années de captivité. Cependant, Natascha n'évoque aucun détail sur le sujet.

Une autre question, celle d'un éventuel complice. Tout porte à croire que Priklopil n'a pas agit seul. Une vidéo montrant Natascha kampusch entourée de deux hommes a également été retrouvée. Toutefois, Natasha n'évoque jamais ce complice. Les enquêteurs ne l'ont d'ailleurs jamais confrontée aux enregistrements qui pourraient prouver l'existence d'un second ravisseur.

Autre zone d'ombre qui éveille les soupçons. Un enquêteur autrichien, aurait été retrouvé mort (suicidé) après avoir affirmé à un journaliste avoir presque résolu l'affaire...

Ces suspicions laissent penser que la police et le gouvernement Autrichien ont couvert un certain nombre d'éléments pour protéger la jeune fille.

Ce qui est sûr c'est que cette femme a perdu 3096 jours de sa vie sans n'avoir été coupable de rien et qu'il lui faudra encore des années pour espérer avoir une vie normale.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 poignant, invraisemblable, 26 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 jours (Broché)
Ce livre est poignant du début jusqu'à la fin et démontre la force de caractère incroyable de Natascha Kampusch et un courage exemplaire pour son jeune âge.

Très psychologue, et d'une patience sans limite, elle a pu manipuler elle aussi à sa façon son ravisseur ce qui lui a permis en fin de compte à échapper à son calvaire indescriptible. Sans ces forces, elle ne s'en serait jamais sortie.

Cette histoire met fin à beaucoup de commentaires et de faits qui ont été déformés et rapportés par les médias.

Chapeau bas Natascha à qui l'on souhaite un avenir plus serein bien qu'elle sera marquée à vie par cette captivité et ses maltraitances.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un extraordinaire document, 22 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 jours (Broché)
Un ouvrage bouleversant. Natascha a une capacité stupéfiante d'analyser ce qu'elle a vécu et de tenir un propos libre de tout ressentiment. Son témoignage est passionnant d'humanité. Mais le plus impressionnant est la manière dont elle montre comment les médias et l'opinion habituelle veulent lire son histoire à partir de catégories toutes faites : le bien et le mal. L'analyse qu'elle fait de son ravisseur et ses sentiments à son égard son analysés de manière confondante. Elle montre aussi qu'il est trop simple de l'enfermer dans le rôle de "victime" et par là de lui dénier la dignité de personne qui est la sienne.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


95 internautes sur 107 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un témoignage bouleversant, 27 octobre 2010
Par 
Angelheart (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 jours (Broché)
Voici donc le récit de Natascha Kampusch, cette jeune fille enlevée à l'âge de dix ans et qui a vécu les 3096 jours suivants, soit plus de huit ans, dans un cachot de 5 m². Lorsqu'elle parvient à se libérer en 2006 elle a laissé au fond de cette cave son enfance.

La jeune femme décrit sa captivité telle qu'elle l'a vécue, mais avec sa compréhension d'aujourd'hui ; elle nous raconte son histoire, nous dit ce qu'elle a ressenti alors et comment elle voit tout cela aujourd'hui, avec le recul et sa maturité actuelle.

Ce témoignage est poignant. Nous découvrons une histoire digne d'un Stephen King et nous nous demandons comment elle est parvenue à ne pas perdre l'esprit.

Lorsqu'elle est enlevée, Natascha Kampusch est une fillette mal dans sa peau. Cette petite fille malheureuse vivra alors l'inimaginable : huit ans au fond d'une cave, sans fenêtre, sans voir le soleil, sans air frais, sans contact avec quiconque si ce n'est son ravisseur. Ce dernier se prend pour Dieu, la laisse des jours dans le noir pour la punir, la bat, la prive de nourriture, la torture psychologiquement et physiquement. Seules quelques rares sorties de son cachot lui permettent de savoir que quelque part le monde réel existe encore.

Natascha Kampusch nous décrit sa prison au fond de la cave mais également la prison psychologique qui se construit autour d'elle et qui l'a presque empéchée de se libèrer.

Natascha Kampusch a survécu à l'enfer et partage son expérience: une histoire effrayante - et qui est vraie !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ce livre est un miracle !!!!, 9 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 jours (Broché)
Voici un livre exceptionnel !!! En démarrant sa lecture, on se dit que le témoignage va être glauque et oppressant, et puis au fil des pages, on réalise qu'il est un miracle, une vraie pédagogie de survie ! La jeune fille a survécu durant ces 8 années grâce à son intelligence précoce, sa faculté de rébellion, ses capacités d'analyse, sa soumission apparente, le journal caché qu'elle écrivait quotidiennement dans lequel elle décrivait ses sévices et surtout surtout SURTOUT, par sa volonté acharnée de ne pas se laisser submerger par la haine, dont elle avait conscience qu'elle lui aurait pris, et c'est extrêmement bien décrit, toute son énergie vitale et l'aurait détruite !!!!
On est profondément admiratif d'une telle maturité chez une jeune fille, et son journal caché lui sert à maintenir à distance la cruauté de son ravisseur (jamais nommé autrement, d'ailleurs !!!). Tout le mécanisme de manipulation de son bourreau est décortiqué, la chaine d'humiliation et de dévalorisation de soi qui l'empêche de s'enfuir et d'appeler à l'aide les rares fois où elle en a eu l'occasion avant le sursaut qui précède la fugue 8 années après, à la faveur d'une erreur !!!!
On comprends très bien que le refus de la haine laisse entr'apercevoir la mince facette d'humanité du bourreau, ce qui permet aussi la survie, mais on fera payer très cher à la victime cette tactique !!! Le syndrome de S..... a encore de beaux jours devant lui !!! Et c'est une autre épreuve non moins terrible qui attends l'auteur lorsque le cauchemar d'enfermement prend fin !!! Les jugements extérieurs sont impitoyables !!!
L'écriture de ce livre a certainement aidé la jeune femme sur son chemin de reconstruction !
J'ai lu récemment que certaines déportées de Ravensbruck avaient résisté en partie grâce au "débriefing" quotidien effectué par Germaine Tillion, ethnologue, expliquant à ses compagnes de camp les mécanismes d'humiliation mis en place ce qui leur permettait de relativiser la souffrance morale et par là même, de mieux résister... Dans ce livre, on ne lit pas autre chose !!!
Bravo Natascha Kampusch !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enterrée vivante 3096 jours., 6 décembre 2010
Par 
lovemer (Pont sur Yonne France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 jours (Broché)
Très saisissante on est pris dans l'histoire dès les premières pages. Je pense quavec ce qu'elle a subi elle devrait avoir plus de séquelles. Fort caractère malgré ce qu'elle a vécu toujours souriante. Bravo !!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Elle a survécu à l'enfer, 29 septembre 2012
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 3096 jours (Broché)
Je crois que ce doit être le premier livre que je lisais sous forme de témoignage authentique.
Comme beaucoup, j'avais été choquée par ce fait divers (quel vilain mot) et puis peu à peu intriguée et finalement, oui, admettons-le, curieuse d'en savoir plus sur sa captivité.

Pour ce qui concerne le contenu, le récit à proprement parlé, c'est vraiment très triste de découvrir quelle vie elle a dû mener! Et en même temps on sent cette ambiguité, ce sentiment d'attachement et de haine en même temps qu'elle ressent pour son bourreau qui lui a lavé le cerveau sans jamais la briser complétement, du moins le dis-t-elle.
Elle a choisi de ne pas évoquer les possibles violences sexuelles, elle laisse planer un doute sur tout ça, par pudeur sans doute, par honte? je ne sais pas. Je me dis qu'elle a tellement été jugée et sa vie décortiquée dans les journaux qu'elle ne voulait peut-être pas évoquer des viols. Peut-être étaient-t-ils entrés dans une certaine "routine" et qu'elle ne voudrait pas qu'en plus des remarques qu'elles a déjà dû endurer, s'entendre dire qu'elle avait "accepté" aussi la soumission sexuelle...Tout ça a quand même un effet bizarre sur le livre car on sent le non-dit, et ça nous fait remettre en question le reste du témoignage, est-il si authentique que ça s'il manque des informations majeures?

Sinon, pour moi le GROS point négatif de ce livre c'est le style presque clinique du récit. On sent que l'auteur a déjà été analysée (psychanalysée), qu'elle cherche à se distancier de tout ça et finalement ça manque de coeur parfois. Le mot est peut-être un peu fort et ne vous méprenez pas, on voit qu'elle a souffert mais on ne le ressent pas comme on pourrait! On a parfois l'impression qu'elle répète des phrases de son psy, je ne sais pas!
En tous cas je n'ai pas trop accroché la première partie où elle parle de sa famille avant l'enlèvement. Evidemment c'est essentiel pour la suite, et puis en même temps ce même style trop propre et net, un regard distant sur une toute petite enfance..et on a même parfois du mal à se dire qu'elle se souvienne vraiment aussi bien de ses 5 ans par exemple!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xac85c414)

Ce produit

3096 Jours
3096 Jours de Natascha Kampusch (Poche - 1 juin 2011)
EUR 6,75
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit