Commentaires en ligne


52 évaluations
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (7)
3 étoiles:
 (15)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (11)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5.0 étoiles sur 5 comme d'habitude
J'ai lu tous les romans de cet auteur parus jusqu'à présent en pocket, je n'ai jamais été déçu. Quand je referme le livre, j'ai de plus l'impression de quitter des amis que j'ai appris à aimer
Publié il y a 7 mois par catteloin

versus
16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un polar écrit comme un roman photo. Décevant.
Dans ses remerciements l'auteure nous indique que son éditeur lui avait suggéré un sujet « biblique ». Ce sujet est une lettre manuscrite écrite par le Christ (rien moins que ça !). Mais l'aspect biblique du roman s'arrête pratiquement là car ce manuscrit est traité, dans cet ouvrage, comme n'importe quel autre objet de grande...
Publié le 12 mai 2012 par M. Grynwald


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un polar écrit comme un roman photo. Décevant., 12 mai 2012
Par 
M. Grynwald "Vieux débutant" (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les années perdues (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Dans ses remerciements l'auteure nous indique que son éditeur lui avait suggéré un sujet « biblique ». Ce sujet est une lettre manuscrite écrite par le Christ (rien moins que ça !). Mais l'aspect biblique du roman s'arrête pratiquement là car ce manuscrit est traité, dans cet ouvrage, comme n'importe quel autre objet de grande valeur. J'ai l'impression que l'auteure aurait pu remplacer cette lettre par un diamant sans changer grand-chose à l'intrigue.
Autrement dit la romancière n'a, à mon avis, pas fait preuve de beaucoup d'imagination pour satisfaire son éditeur.

Mary Higgins Clark a une grande réputation dans le domaine du roman policier. Mais ce roman constitue probablement un accident dans sa production car, ici, on est loin, très loin même, de Simenon ou Agatha Christie. J'ai eu en fait la désagréable impression de lire un roman de gare avec des personnages et des dialogues stéréotypés.

Si on considère le dénouement de l'intrigue on peut certes reconnaître le savoir-faire d'une spécialiste. Mais ce point positif ne sauve, de mon point de vue, que quelques pages et ne permet pas à l'ensemble d'échapper à la médiocrité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


22 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une recette sans beaucoup de saveur, 17 mai 2012
Par 
Danielle Esposito - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les années perdues (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Mary Higgins Clark a inventé une recette qui a longtemps fait son succès: une jeune femme confrontée au meurtre d'un proche (ici, son père, universitaire émérite ayant découvert un parchemin inestimable) à des difficultés (sa mère souffre de la maladie d'Altzeimer), à un mystère (mais où donc est passé ce fameux parchemin ?) à quatre suspects dont un homme séduisant amoureux d'elle, et enfin au danger à la fin du roman où sa vie ne tiendra qu'à un fil (mais où tel Zorro, l'homme en question viendra la délivrer in extremis). Agrémentez le tout par la présence de personnages récurrents, les sympathiques détectives amateurs Alvirah et Willy, ajoutez à cela en guise d'épices une bonne dose de religion (le catholicisme) et vous aurez les ingrédients d'un roman qui peut vous tenir en haleine de bout en bout.
Mais encore faut-il que les ingrédients soient de qualité. Or, dans "Les années perdues", la qualité a été mise de côté. Les personnages n'ont pas d'épaisseur, pas de vie réelle. Décrits en trois lignes, les quatre suspects semblent longtemps interchangeables. L'intrigue est tirée par les cheveux et l'on se demande bien pourquoi, entre autres choses, le meurtrier s'en prend à l'héroïne à la fin de l'histoire. Le style paraît bien plat, les phrases étant seulement on ne peut plus factuelles.
Il reste que même si l'on est déçu(e) on a envie de savoir ce qui va se passer à la fin et qu'on lit donc le roman jusqu'au bout. Mais franchement, Mary Higgins Clark semble avoir été en petite forme lors de l'écriture de ce dernier opus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


27 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Cluedo sous Xanax, 12 mai 2012
Par 
sholby (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les années perdues (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
« Ne craignez rien, Lloyd. Je ne dirai rien, dit-elle fermement. »
« Et elle se désolait de voir des racines blanches révélatrices apparaître inexorablement dans ses cheveux d'un roux éclatant, alors que Dale of London, son habile coloriste, était parti en vacances à Tortola. »

Ce roman de M.H. Clark a en commun avec Venise de s'enfoncer peu à peu dans la vase. Malheureusement, il ne s'agit pas d'un sublime Palais des Doges, juste d'une infâme bicoque branlante dont les murs de guingois sont fins comme du papier à cigarette et laissent entendre les râles de profond ennui qui s'échappent des cellules où s'ébattent sans la moindre conviction les nombreux, exsangues et interchangeables protagonistes de cette histoire.

Au crédit de l'auteur : après de brefs prolégomènes où l'on redoute une énième tentative de pillage du très surfait Da Vinci Code, on revient dans un "whodunit" ordinaire (et dans ce cas précis, on pourrait même dire qu'il bringuebale au diesel franchement plombé). L'objet du délit est un ésotérique manuscrit du Christ, mais il pourrait tout aussi bien s'agir des bijoux de la Castafiore, des chaussettes de De Gaulle, ou du dentier de Léon Zitrone ; ça ne ferait aucune différence, et à vrai dire, le lecteur s'en tamponne largement.

La faute, sans doute, à cette écriture d'une platitude sans pareille, et qui ne me semble pas imputable à une traduction à peu près correcte (les épreuves non corrigées que j'ai lues comportent leur lot de fautes de tous ordres, mais il faut s'y attendre, et les correcteurs, s'ils ne périssent pas d'ennui, devraient y remédier avant la sortie en librairie).
C'est, littéralement, une lecture soporifique : on bâille à tout bout de champ, et on se surprend à relire plusieurs fois de suite le même paragraphe sans en avoir compris le sens, alors même que le niveau de langue doit approcher celui du CM2. Il faut soixante pages avant d'arriver à ne plus trop se mélanger les pinceaux dans cette litanie de coupables potentiels, et il semble à peu près impossible d'éprouver la moindre empathie pour ces personnages, leurs motivations sentimentales miteuses, leur appât du gain téléphoné ou leurs risibles talents d'enquêteurs. L'auteur fait avancer son intrigue à coup de réflexions in petto des uns sur les autres, ou de dialogues, mais tous sont absolument consternants de ridicule (Cf. les citations en début d'article, mais c'est tout le bouquin qu'on pourrait citer).

J'ai jeté l'éponge page 311, et un rapide coup d'oeil à la fin du bouquin, soixante-dix pages plus loin, m'a confirmé l'identité - transparente depuis longtemps - du coupable. N'espérez donc aucune surprise dans ce brouet sans saveur : c'est juste de la soupe pour remplir les coffres de l'éditeur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 MHC en roues libres, 13 juillet 2012
Par 
erebus "something" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les années perdues (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Ce qu'il y a d'intéressant chez cet auteur est sa faculté à se renouveler en utilisant pourtant, à chaque fois, les mêmes rouages, les mêmes ingrédients : la même expectative. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de personnages, histoire d'égarer le lecteur sur des pistes plus ou moins glissantes ; un sujet en vogue : ici la religion et le Christ et le choix du lieu : un périmètre d'énigmes très cloisonné, histoire d'étouffer un peu le lecteur dans sa quête de l'assassin.
Si vous êtes adeptes de ce genre de romans vous n'aurez pas de mal à vous douter du nom de l'assassin, si vous n'en êtes pas adeptes, vous n'en aurez pas de mal non plus. Suis-je déçu ?
Dans la mesure où cette lecture a été entreprise en même temps que d'autres de mes lectures et notamment celles de Maigret, vous pouvez deviner la réponse.
Le style quant à lui est fluide mais rien de transcendant et la traduction par endroit bien maladroite.
Enfin, un intérêt majeur ici, pour ce titre est la révélation du mobile qui pourra vous étonnez et c'est le moins que l'on puisse faire quand un auteur de romans à énigme à la prétention de se définir comme tel.
Un moment de lecture parmi d'autres donc, une histoire qui se tient, un sujet en vogue : de quoi vous faire passer quelques heures de divertissement au bord de la mer par exemple.
Pour ma part, je resterai sur Maigret, la pipe aux lèvres, au bord d'un feu de cheminé que se soit en hiver ou en été.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas transcendant.., 8 mai 2012
Par 
nickw553 (Saint Pol, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les années perdues (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Mary Higgins Clark nous plonge dans une sombre et indécise histoire de meurtre où les suspects sont nombreux parmi les proches de la victime : le Professeur Jonathan Lyons, adepte d'expéditions archéologiques, qui, peu avant sa mort, a fait la découverte d'un parchemin mythique : la lettre du Vatican.
Sa fille Mariah va tenter d'élucider le meurtre, bien épaulée par Alvirah, une amie de la famille, qui s'avère aussi perspicace que Jessica Fletcher.

L'auteur arrive à ménager le suspense à défaut de vraiment captiver. L'ensemble manque un peu de rythme et d'action. Pas beaucoup de rebondissements à se mettre sous la dent, et le dénouement est un peu convenu et peu surprenant. On reste assez hermétiques à la plupart des personnages. Quant au mythe du parchemin, il peut aussi laisser le lecteur perplexe. Reste que la lecture est très agréable, le tout étant découpé en 84 chapitres distincts.

Un roman à lire sur la plage pour passer un agréable moment, même si l'originalité n'est pas de mise tant le schéma de l'intrigue parait simpliste. Pas le meilleur livre de Mary Higgins Clark..
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 banal, cousu de fil blanc, mal écrit ou mal traduit, 2 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Années perdues (Format Kindle)
Que ce roman est loin des premières œuvres de cet auteur et de sa remarquable 'nuit du renard'. La lecture de ce roman donne l'impression d'un ouvrage stéréotypé qui répond à la nécessité de produire le livre annuel. Une écriture lourde, sans aucune originalité jointe à une utilisation du discours rapporté au détriment de dialogue qui auraient le mérite d'alléger le texte, la convergence de ces deux éléments casse le rythme et rend la lecture de l'ouvrage ennuyeuse. Quant à l'intrigue, elle est sans aucune surprise. Le final est cousu de fil blanc mais arrive sans qu'aucun élément semé ici ou là dans le texte puisse être repris pour donner la solution. Un pénible ouvrage de tâcheron d'une littérature d'une affligeante banalité.
A déconseiller même à un lecteur très fatigué.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un mary higgins clark dans la moyenne de l'auteure!, 9 mai 2012
Par 
Simon Patricia (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les années perdues (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Le succès aidant,mary higgins clark nous livre un roman par an,sans doute sous la pression de ses éditeurs,et bien sur,la qualité s'en ressent,et ce depuis déjà de nombreuses années.On est loin de "la nuit du renard",l'un de ses premiers romans qui vous scotchait à votre fauteuil.On retrouve ici tous les ingrédients de la même recette ,resservie à satiété,à savoir des personnages auxquels on peut s'identifier,une approche psychologisante,et un suspense ,sinon intolérable,du moins honnête.Au final,on obtient un produit calibré,pas indigeste,non,tout juste insipide!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un auteur connu n'est pas toujours gage de roman de qualité, 12 mai 2012
Par 
Magaligator - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les années perdues (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Cela faisait assez longtemps que je n'avais pas lu un roman policier, je fut donc ravie d'avoir à tester ce nouveau livre de Mary Higgins Clark qui a depuis de nombreuses années gagné ses galons dans ce genre littéraire.
Une histoire de meurtre reposant sur la découverte d'un manuscrit écrit par Jésus. Je m'attendais à une plongée dans le monde de l'archéologie, de mystères bibliques (genre Da Vinci code)...Et je suis tombée sur une banale histoire de meurtres entre amis.
Même si MHC maîtrise incontestablement l'art de ne pas trop en dévoiler ainsi que de passer aisément d'un personnage à un autre au fil des chapitres, l'intrigue traitée de façon assez clinique ne m'a pas du tout tenue en haleine et mes soupçons se sont dès les 2/3 du livre portés sur le véritable coupable.
J'ai trouvé des longueurs qui ajoutées à des personnages peu (ou pas) attachants font de ce roman une lecture plate à la limite de l'ennui. Je l'ai cependant lu jusqu'au bout car il est d'une lecture facile et d'une écriture très (trop?) simple.
Comme quoi, incorporer des thèmes comme "objets bibliques" et "maladie d'Alzeimer" ne suffit pas pour faire prendre la mayonnaise.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Non, franchement NON!, 30 mai 2012
Par 
S. Isabelle "lecture simple" (région parisienne) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les années perdues (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Ce livre est plutôt "factice" : serait-ce du nihilisme? A partir de la page 60, j'ai craqué et j'ai lu la fin, ce qui ne m'a pas rassurée...J'ai quand même persévéré et lu l'intégralité, ravie que ça se termine enfin. ouf! La motivation de l'auteure aurait pu être la peur de la page blanche, plus que l'appêtit du gain...

Nous avons là des chapitres de parfois 2 / 3 pages, où les protagonistes s'allongent sur la chaise longue pour nous déballer leurs états d'âme, faire de l'introspection, sans aucun charme de l'écriture. Quant au sujet, je m'interroge encore...

FUYEZ BRAVES GENS!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1.0 étoiles sur 5 Perdu,?, 15 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Années perdues (Broché)
Je ne l'ai jamais reçu dommage.bien que lectrice assidue de MHC....et rompue a sa technique. Je me laisse tjrs prendre et convaincre que je dois le lire... C'est ma lecture pour vaincre ma peur de l'avion donc chaque été il me faut mon MHC rituel!!!et le livre n'est jamais arrivé. J'ai donc relu un très ancien qui me plait. A savoir. :recherche jeune fille.......
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les Années perdues
Les Années perdues de Mary Higgins Clark (Broché - 3 janvier 2014)
EUR 7,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit