undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles163
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

TEMPLE DE LA RENOMMEEle 30 octobre 2011
Steve Jobs ou la saga de Steve Jobs vu par un mec qui aime Steve Jobs et qui compte faire de la thune avec la vie de Steve Jobs ....et pendant ce temps eh bien Steve Jobs vit encore car Steve Jobs lui est mort.

Voilà pourquoi Dieu s'écrit en un tetragramme imprononçable. Prononcer, c'est idolâtrer....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2013
Une biographie très bien écrite, qui se lit très bien.
L'auteur reste honnête sur les qualités et les défauts du leader et grand visionnaire qu'était Steve Jobs.
Une biographie vraiment très intéressante à lire.

A vous de lire maintenant...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2012
Un livre culte pour tous les fans de l'homme qui révolutionna l'informatique. Un moment de lecture passionnant, émouvant et intéressant. Merci M. Jobs!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2011
Super. En lisant le livre nous sommes propulsé dans la silicon valley. Je le recommande vivement pour tous les Fans de génie de renom.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2011
[...]
C'est un livre qui permet d'en apprendre beaucoup sur le personnage qu'est Steve Jobs, qui il était humainement parlant, et ce qu'il a apporté au monde de l'informatique. De plus, la biographie est accompagnée d'un cahier photos !
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2012
On croyait tout savoir sur Steve Jobs et pour ma part je pensais que cet ouvrage serait une compilation de ce qu'on avait déjà pu lire ici ou là. Mais en fait c'est un véritable travail de journaliste investigateur qui nous est livré, rapportant des anecdotes, des faits précis, validés par différents acteurs de cette époque, le tout ré-assemblé de manière magistrale pour construire une histoire qui ne néglige aucun aspect de la personnalité complexe de Steve Jobs.
Le livre est une biographie, mais aussi le témoignage d'une époque, révélant les coulisses des débuts de l'informatique pour tous. A ce titre il intéressera aussi les managers de startups ou cadres du monde de l'informatique, car il dévoile certains mécanismes du succès, pas tous très rationnels, et donne quelques indications sur le management hors normes institué par Steve Jobs.
On parle souvent de "génie" pour décrire Steve Jobs, et à la lecture de ce livre on est d'abord dubitatif, mais à la fin, quand toute la vie de ce curieux personnage a été déroulée (sans concession), on comprend mieux pourquoi nombre de personnes arrivent à le considérer comme un génie. Un génie insupportable, colérique, instable, voire névrotique, injuste souvent, très dur avec ses collaborateurs. Mais finalement mu par une force indéfectible, non motivée par le gain d'argent, et dirigée vers des réalisations parfaites, utiles à tous, qui deviennent les étalons d'une industrie. Donc un génie perfectionniste, qui exprime une vraie volonté de changer les choses, sans jamais baisser les bras. Le fait qu'il ait finalement totalement réussi en n'abandonnant jamais est très inspirant.
Je recommande vivement la lecture de ce livre, à tous, admirateurs comme sceptiques.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
100 PREMIERS RÉVISEURSle 22 décembre 2011
Ce livre je l'attendais, et bien avant son décès. Malheureusement, force est de constater que je n'ai pas dévoré cet ouvrage comme je m'y attendais...

Une excellente biographie en soit, mais qui révèle quelques longueurs et surtout de nombreuses répétitions. J'avoue que je m'attendais à une biographie moins consensuelle, d'autant que Steve Jobs avait donné son aval pour tout révéler.

Pour un homme aussi influent que Steve Jobs (qu'on aime ou pas), on aurait pu espérer mieux. Bien entendu, on apprend beaucoup de choses, mais les positions prises par l'auteur me laissent un goût d'inachevé. Quelques bribes de conversations par ci, par là, quelques mots des personnes de l'entourage de Steve Jobs...

Bref, ne vous méprenez par, ce livre reste une bonne biographie, mais qui me laisse l'impression d'un énième livre sur la vie de Steve Jobs, écrit par un auteur, quoi que bien renseigné, complètement extérieur à l'entourage de Steve Jobs et à sa vie.

J'aurais peut-être préféré une succession de conversations entre Steve Jobs et l'auteur, ou encore entre l'auteur et tous les proches du principal intéressé.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2014
Je suis toujours sidéré par la loghorrée pleine de vacuité, du boursouflé et suffisant Latour07 dont l'ego (lisez-moi, je dis des choses intelligentes) est inversement proportionnel au nombre d'achats effectués chez Amazon.
Parce que non seulement ce monsieur nous assomme de ses commentaires inutiles qui ne satisfont que lui, mais surtout il n'a jamais acheté plus de 10% des articles qu'il critique.
N'ayant rien d'autre à faire de ses journées, ce mythomane dégoise, à volonté 24H/24, sur n'importe quel objet vendu sur Amazon.
Mais jamais sans l'acheter ! Dame, c'est plus facile de cracher sur quelque chose quand le porte-monnaie reste toujours plein !
Surtout de la part d'un prétendu banquier, dont "la mére "résistante" à huit ans triait les cartouches du maquis voisin", etc, etc...
C'est pathologique !
Et en plus, ses commentaires creux sur Steve Jobs et Apple démontrent une incroyable méconnaissance du sujet, preuve ultime qu'il N'a PAS acheté cet ouvrage remarquable de précisions et d'informations !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2012
Voici donc la biographie d'un demi-dieu du business. Si Steve Jobs avait vécu du temps de la Grèce Antique, il aurait été transformé en un dieu. Et Apple va devoir apprendre à vivre avec son fantôme, car je ne doute pas que les couloirs de Cupertino ne se rappellent longtemps du lascar.
Certains disent que le livre a été traduit avec le pied gauche et d'autres trouvent que le détail par le menu du lancement de l'Apple 2 est fastidieux.
Il y a sûrement du vrai là-dedans et en même temps il n'empêche que le livre se lit à grande vitesse (alors que c'est un pavé monsrueux... heureusement je l'ai lu sur ma tablette... d'Amazon!. C'est franchement palpitant, le bonhomme est hors norme à tous les points de vue et ce qu'il a fait reste plein d'enseignements,que l'on s'intéresse à l'informatique, à la culture, à l'économie, au management, à l'éducation, à la psyché des individus et même aux régimes alimentaires !
Bref, franchement, je vais m'en souvenir longtemps.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2012
A tout les bobos qui achètent des iphones des esclaves chinois modernes en supportent les conséquences!

Un journaliste chinois a voulu voir de ses propres yeux les secrets de fabrication de l'iPhone 5. Crédit Reuters

1
2
suivant ›

L'iPhone 5 n'en finit plus d'agiter le monde médiatique. Sa taille, son poids, ses fonctionnalités, son corps en aluminium : l'appareil est scruté jusque dans ses moindre détails. Mais que sait-on vraiment de sa genèse ? Ou le nouveau jouet d'Apple a-t-il été confectionné, et dans quelles conditions ? Un téméraire reporter chinois du Shanghai Evening Post a voulu voir de ses propres yeux les secrets de fabrication.

Le New York Times avait déjà tiré la sonnette d'alarme en janvier au sujet des conditions des salariés chinois de l'usine d'Apple, dans une longue et passionnante enquête.

Le journaliste s'est infiltré au saint des saints : la célèbre mais non moins mystérieuse usine Foxconn, à Taiyuan. En se glissant dans la peau d'un salarié comme les autres, il a eu accès à la dure réalité du travail à Foxconn. Il a ainsi pu livrer un récit pratiquement minute par minute de ses 10 jours de calvaire, publié un journal de bord. L'usine de Foxconn est célèbre depuis la manifestation géante de travailleurs en colère qui protestaient en mars contre leurs conditions de travail et les mensonges de la direction qui avait promis une augmentation de salaire, sans tenir sa parole.

Après 7 jours d'entrainement intensif, le journaliste a enfin pu participer de ses propres mains à la fabrication de l'iPhone au huitième jour.
Jour 1 : le recrutement : contrôle médical des employés, mais locaux pleins de détritus

Seules conditions pour travailler à Foxconn : être en bonne santé et pouvoir prouver sa citoyenneté chinoise. Un test médical est donc imposé aux futurs employés : comment se sentent-ils depuis les trente derniers jours ? Si le résultat est positif, ils peuvent grimper dans le bus en direction de l'usine.

Mais passer une nuit dans les quartiers résidentiels de Foxconn n'est pas une partie de plaisir, c'est même un "cauchemar" selon les termes du reporter. L'odeur ? Un mélange d'ordures et de sueur. "Quand j'ai ouvert me penderie, une foule de cafard en est sortie et les draps qui étaient distribués aux nouveaux étaient maculés de saleté et de cendres", témoigne-t-il.

Détail alarmant : toutes les fenêtres sont munies de barreaux, peut-être destinés à empêcher les suicides.
Jour 2 : un accord de confidentialité encourageant la pollution toxique

Il est demandé aux employés de signer un étrange document. Cet accord de confidentialité les oblige à garder pour eux toutes les informations techniques, les chiffres de vente, les statistiques de production et les données de ressources humaines au sujet des secrets de Foxconn.

Mais le plus inquiétant se trouve dans la rubrique "potentiels effets nocifs qui peuvent être causés aux employés pendant la production" : les travailleurs doivent accepter tous les dangers, et même cocher la case "pollution toxique".
Jours 3 à 6 : "Contentez-vous d'obéir"

Les employés sont ensuite formés aux précautions de sécurités et aux règles de l'entreprise. Au programme : 13 procédures de récompense et.... 70 procédures de punition. Martelé comme un mantra, la consigne essentielle : "obéir". le formateur est clair : "Vous pourriez vous sentir mal à l'aise face à la façon dont vous êtes traités, mais c'est pour votre propre bien."

Jour 7 : une quasi-absence de soins médicaux, une cour de récréation pour pouvoir "crier"

Foxconn demande à ses employés de produire des iPhone tout au long de la nuit. Il leur est recommandé de dormir pendant la journée. Les conditions de travail ont provoqué une migraine permanente chez le journaliste chinois, qui a bien essayé de se rendre à l’hôpital de Foxconn... en vain : le seul docteur présent était débordé.

Visite guidée des locaux : un gymnase décrépi, une cantine bondée, un hôpital aux services limités, une bibliothèque et un bureau de poste, et enfin, une fête organisée chaque week-end "pour décompresser". Comme pour les enfants, une "cour de récréation" acceuille les salariés pour evocuer le stress... et crier. L'un d'entre eux a en effet lancé à la volée : "Nous sommes tous stressés toute la journée, et nous n'avons pas le droit de crier à l'étage de la production. Ici, vous avez le droit de crier aussi fort que vous pouvez."
Jours 8 à 10 : fabrication d'un iPhone 5, mode d'emploi

La sécurité est renforcée à l'étage de la fabrication. Les travailleurs sont prévenus : ils sont surveillés par des détecteurs de métaux, et la politique est celle de la tolérance 0 : s'ils sont pris avec ne serait-ce qu'une ceinture en métal, c'est la porte illico.

Le journaliste a été assigné à son poste : la partie arrière de la coque du smartphone. Lui et ses collègues "devraient être honorés d'avoir la chance" de produire un tel bijou, leur précise-t-on.

Chacun enfile ses gants et son masque, et au travail : le groupe du journaliste est chargé de placer des bandes et autres morceaux de plastique destinés à couvrir les ports du connecteur enfin de le protéger des projections de peinture. Enfin, à 11 heures, c'est la délivrance : l'heure du dîner. Puis, le travail à nouveau, sans cesse rappelé à l'ordre par les responsables qui reprochent aux travailleurs d’être trop lents.

Les douleurs au niveau du cou et des muscles ne tardent pas à apparaître. Le labeur dure jusqu'à 6 heures du matin. L’enquêteur a estimé son rythme de production à 3000 iPhones en 10 heures. 48 autres employés s'occupaient comme lui des plaques arrière des iPhone, posant au total 36 000 plaques en une demi-journée de travail.

A 7 heures, les employés sont autorisés à partir... mais encouragés à rester faire 2 heures d'heures supplémentaires. Pour 4 dollars.
55 commentaires|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

24,90 €
10,00 €