undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles460
3,8 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 janvier 2014
LA LISTE DE MES ENVIES (Grégoire Delacourt)

Il est important de n'offrir que ce qui tient à coeur. Alors ce livre que je venais d'acheter, je l'ai offert à un ami très cher avant même de le lire. Parce que je sentais que c'était un beau livre, plein de sens et de profondeur.

Je ne le lis qu'aujourd'hui...
Je mesure aujourd'hui combien, oh oui !, c'est un livre magnifique. Une dose de bonheur pour 6 euros, 184 pages d'un roman qui n'est en fait que la vie, notre vie à tous avec nos envies, nos peurs, nos bonheurs simples, nos douleurs enfouies mais la vie toujours et encore.
Des mots légers et faciles qui font rire et pleurer tant ils sonnent juste. Une lecture qui bouleverse au plus profond car il y a forcément un peu de nous quelque part dans la vie de Jocelyne, dans Jocelyn, dans les enfants qui ont grandi, dans les parents qui sont partis, qui ont vieillis.
Une histoire simple qui ramène aux vraies valeurs, à ce qui fait que la vie est belle même si elle peut aussi faire mal, très mal.

Pour finir je citerais juste quelques phrases de la postface de l'auteur, des phrases qui font écho à ce que je pense depuis fort longtemps
"J'aime penser qu'un livre peut changer des morceaux de vie, des bouts de phrases ; faire prendre des chemins de hasard.
Cette histoire est un succès, c'est à dire un formidable accident : une rencontre a eu lieu. Combien de personnes, combien de choses se ratent-elles chaque jour. A une seconde près. Une seconde d'inattention"

Lisez ce livre, laissez le vous guider sur des chemins de hasard et soyez attentif à chaque seconde de votre vie présente, c'est là qu'est votre bonheur.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2013
J'écris rarement des commentaries sur les livres que je lis mais franchement , La liste de mes envies est un petit bijou. Cette histoire mérite cinq étoiles car elle est drôle, inattendue et pleine de vérités. J'adorerais avoir Jocelyne comme copine car elle me rappellerait ce qui est vraiment important dans la vie. Je le conseille à tous ceux qui ont tendance à l'oublier. Je l'ai lu d'un trait dans un avion mais j'aurais du faire durer le plaisir et le savourer petit à petit. Ma phrase favorite : " Le bonheur c'est de continuer à désirer ce que l'on possède déjà".
0Commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Canevas d'une femme bouleversante

Jocelyne Guerbette, 47 ans, dite Jo, mène une vie simple à Arras. Un quotidien ponctué de petits bonheurs glanés entre son travail à la mercerie, son blog dixdoigtsdor, sa vie de couple, ses enfants devenus grands, les potins du coin échangés avec ses amies du salon de coiffure. Jusqu'à ce jour où une nouvelle susceptible de bouleverser son existence tombe : elle gagne à l'Euro Millions. Une somme mirobolante. De quoi s'acheter et offrir tant de choses ! Liste de ses besoins, de ses envies, de ses folies, une fois ces trois listes dressées, quels choix opérer? Dépenser tout ou partie de cet argent pour exaucer ses rêves ? Mais exauce t-on ses rêves les plus chers avec de l'argent? Le bonheur, le temps, l'amour, la confiance, la présence, tout ce qui nous est essentiel s'achète t-il seulement...?

Avec une sensibilité à fleur de plume, un style d'une extraordinaire épure, Grégoire Delacourt nous entraine dans le sillage de Jocelyne. Une femme bouleversante, que l'on suit de fil en aiguille avec une indicible émotion. Pas de patron tout tracé dans ce roman qui à l'image de la vie, n'est que rebondissements. Pas de broderie ni de dentelle inutile, pas plus que de galons ni de rubans. Non, Jo la mercière d'Arras, a l'étoffe d'une femme ancrée dans le réel, authentique, humaine, courageuse. Une femme qui décide de devenir actrice de sa vie, qui fait le choix d'être à un moment où l'argent lui permet d'avoir. Une femme aimante que l'on ne peut qu'aimer. Et à travers elle, au point de croix, l'auteur réalise pour nous un sublime canevas : celui d'un hommage vibrant aux femmes.

« Il n'y a que dans les livres qu'on peut changer de vie. Que l'on peut tout effacer d'un mot. Faire disparaître le poids des choses. Gommer les vilénies et au bout d'une phrase, se retrouver soudain au bout du monde » (P.35). Si vous souhaitez vous évader dans un monde de douceur, de bienveillance, de sensibilité, de générosité, si vous avez envie de découvrir l'univers de Jo, cette femme d'une si grande noblesse de coeur et d 'âme, alors n'hésitez pas. N'hésitez plus. Ajoutez en tête de la liste de VOS envies, celle de vous ruer sur l'éblouissant roman de Grégoire Delacourt !

P. 101 : « Être riche, c'est voir tout ce qui est laid puisqu'on a l'arrogance de penser qu'on peut changer les choses. Qu'il suffit de payer pour ça. »
22 commentaires|142 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2013
du premier mot au dernier, ce livre est magnifique. Bien conté. Cette femme est tellement pure dans ses sentiments ; finalement, elle a peur de tout gâcher si elle révèle son secret. Comment ne pas sortir anéantie d'une pareille trahison ? Je pense que seuls les êtres trahis par l'autre comprendront la portée de ce livre et cette phrase magnifique "maintenant, je suis aimée mais je n'aime plus"; J'avais choisi ce livre sur les conseils d'une amie et je ne le regrette pas. A conseiller.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 8 octobre 2014
Cela fait plusieurs jours que je réfléchi à ce que je vais bien pouvoir écrire sur ce livre, à la façon de retranscrire mes ressentis par rapport à ce bouquin. C'est toujours très, très difficile pour moi d'écrire un commentaire sur un livre que je n'ai pas aimé car je n'aime pas trop "casser" un livre, cela me gêne beaucoup rien que par rapport au travail de l'auteur mais là, je ne peux malheureusement faire autrement.
Et s'il vous plait, excusez-moi par avance si ce commentaire est un peu décousu.

Après avoir commencé et arrêté (cause d'ennui mortel) "Quand souffle le vent du Nord", je me faisais une joie de me lancer dans "La liste de mes envies". J'avais besoin d'un livre gai, joyeux, positif, plein d'espoir, de bonne humeur, avec des personnages attachants, énergique ...

Je l'ai donc commencé avec beaucoup d'espoir.

Hum ... je suis tombée de haut, de très, très haut. C'était juste tout l'opposé de mes attentes :-/

Il est très court mais j'ai mis des jours et des jours à le terminer. Ma lecture était laborieuse. Je m'y replongeais très difficilement et à la fin, c'était limite si je ne comptais pas les pages jusqu'à la fin. J'ai lu certains passages en diagonales tellement je voulais en finir et ayant déjà abandonné, juste avant, "Quand souffle le vent du Nord", je voulais terminer celui-ci (toujours dans l'espoir que quelque chose bouge ... en vain :-S ).

Je n'ai pas DU TOUT réussi à "rentrer" dans ce livre, j'avais le sentiment d'être totalement extérieur à ce qu'il s'y passait, je ne ressentais absolument RIEN (et pourtant, je suis quelqu'un de TRES sensible mais là ... rien du tout !).

Je n'ai pas trouvé les personnages attachants du tout. Les deux personnages principaux m'ont souvent gonflés.J'avais envie de les secouer, de leur insuffler un peu d'énergie, de joie de vivre, de vie tout simplement. Ces personages manquaient d'énergie, de vie, de joie ...

De plus, les clichés sur la ménagère provinciale de moins de cinquante ans m'ont pas mal agacés : ronde, que les hommes ne regardent plus (ou préfèrent draguer ses copines mais pas elle), plus ou moins malheureuse dans son couple avec un mari qui bosse à l'usine et qui a un penchant pour la bouteille mais qui s'en contente et préfère se voiler la face, accepte tout de son mari, avec 18 millions elle rêve d'aller acheter un économe au Lidl ou je ne sais où et un tapis antidérapant pour la baignoire, va passer ses vacances au camping, tout ça dans un quotidien morne et triste, plus ou moins merdique et fade mais s'en contente ou se plains mais ne fait rien ... (j'avais parfois envie de secouer Jocelyne !).
J'ai trouvé ça extrêmement cliché, on tombe vraiment droit dans le gros cliché de la "pauvre provinciale un peu beauf".

Et puis dans cette situation, combien de gens préfèreraient aller cacher un chèque de 18 millions d'euros dans une chaussure (sans même en parler à son propre époux !) plutot que d'aller l'encaisser ?!
On ne la sens même pas heureuse d'avoir cet argent ...

J'ai comme le sentiment d'avoir loupé un truc dans ce bouquin. Je ne sais pas si je n'ai pas compris certains trucs ou quoi mais je n'ai pas du tout eut le meme enthousiame que la plupart des gens envers ce roman, ni les même ressentis que je peux lire dans les innombrables commentaires dithyrambiques sur ce bouquin ect. C'est très étrange comme sensation.

Beaucoup de chose m'ont agacés dans ce bouquin et globalement, je suis restée complètement de marbre à cette histoire, complètement extérieure à tout ce qu'il s'y passait.

Et puis cette morosité ambiante et ce pessimisme affligeant du début à la fin ... pfff. C'est un livre que j'ai trouvé déprimant, sans saveur, très, TRES plat, fade et mou ... cela manquait d'intensité, d'énergie, de pep's ..

Je me suis vraiment ennuyé dans ce livre.

Bref, une très, très grosse deception.
22 commentaires|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2012
Depuis le merveilleux La tête en friche et aussi l'excellent Les enfants de la dunoise, je n'avais pas été touchée par une histoire si juste, humainement parlant. C'est un vrai bon roman de société où on retrouve des scènes vécues, soit par soi même, soit par des proches. Un joli relief très bien écrit d'une vie comme on en croise . Une très belle écriture. En revanche, il est certainement un peu "cliché" de dire que finalement le désir de possession dégrade tout. C'est pourquoi après réflexion, ma préférence va tout de même à Les enfants de la dunoise et à La tête en friche
0Commentaire|39 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2014
C'est un roman qui se lit... très facilement. Idéal à bouquiner à la plage.

Je ne le trouve pas transcendant, mais il est agréable. Le style est intéressant car au début, on a l'impression que se constituent les divers plans d'un film, l'écriture est sans fioriture, très directe, très simple. Je reprocherais pourtant quelques redondances. Et une fin qui me laisse sur ma faim.

C'est l'histoire de Jo, Jocelyne Guerbette, une femme plutôt en rondeur, qui a priori n'a rien d'enviable, qui vit une vie très simple aux côtés de Jo son mari (Jocelyn Guerbette, oui pas très original mais pas gratuit). Elle travaille dans une mercerie et son blog "dixdoigtsdor" rencontre un succès indéniable auprès des fans de tissus.
Cette vie quelconque va basculer le jour où Jo (Jocelyne) gagne des millions au loto.

Elle, qui observait ses collègues de la mercerie échafauder des plans dans l'hypothèse de gagner au loto, se voit remettre un chèque de plusieurs millions, qu'elle décide de cacher dans une chaussure avant de savoir comment utiliser tout cet argent. Elle, qui menait une vie si tranquille, sans incidence, va être amenée se poser la question de se qui la rendrait heureuse... au final, ce sont des choses communes et très accessibles mais qu'elle avait mis sur liste d'attente, qui vont se retrouver sur "la liste de ses envies" comme par exemple, enfin changer son électroménager. Et ce qui lui ferait également plaisir c'est éventuellement de faire rêver son entourage : payer un voyage à Londres à une amie, une Cayenne à son mari...

Mais au bout du compte, pour quoi faire? Qu'est ce que tout cela lui apportera de plus ?

Pleine d'humanité et de raison, elle savoure les moments de bonheur simple qu'elle partage avec son entourage. Et garde le secret de son gain. Jusqu'au jour où ...

Je ne vous en dis pas plus.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tous nous nous sommes déjà pausé cette question : que ferions nous si nous gagnions le gros lot au loto ? Jocelyne a beaucoup de chances car jouer une fois lui aura suffi et elle se met alors à réfléchir : a-t-elle plus à perdre en devenant très riche ?

Ce court roman étudie avec intelligence ce qui peut bien se passer dans la tête d'une personne quand l'argent est en passe de changer la vie. Jo a une vie qui lui plait même s'il ne s'agit pas de la vie qu'elle aurait choisi. Elle tient une mercerie à Arras , la préfecture du Pas de Calais.

La première grosse moitié du roman peut paraître un peu trop remplie de bons sentiments mais heureusement la suite est plus épicée. Je dirais même qu'il aurait pu y avoir facilement quelques dizaines de pages supplémentaires afin de rendre les évènements moins brutaux, moins "secs" notamment en ce qui concerne l'évolution des sentiments.

Pour la petite histoire, le mari de Jo et moi avons un point commun puisque nous avons tous deux travailler chez Haagens-Dazs à Tilloy les Mofflaine (enfin surtout moi car le mari de Jo est un personnage de roman). D'ailleurs cela m'a un peu gâchée l'intrigue car l'un des faits (j'essaie d'en dire le moins possible tout en expliquant et ce n'est pas simple) m'a fait sauter sur place. Je m'apprêtais à faire un commentaire "impossible, juste impossible" et en fait l'auteur le savait et cela faisait partie de son histoire : ouf !

En résumé une charmante histoire d'une chanceuse écrite par un chanceux qui ont mérité tout deux l'avantageux bouche à oreille
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2014
ce petit livre ça fait un moment que je le prend en main ou le met dans mon "panier" sans l'acheter un final...parce qu'il est pas grand....la couverture bof et le résumé bof aussi...mais il a tellement de critique positive que je l'ai quand même pris...

et bien j'ai bien fait!!! bon sang quel bouquin j'ai chialé casi toute la 2ème partie....c'est tellement émouvant...et pourtant l'histoire n'a rien d'extraordinaire...c'est l'histoire de la vie. Mais les sentiments de l'héroïne sont si bien décrit que j'ai vraiment cru que l'écrivain était une femme :)

bref gros coup de coeur je vous le conseille en plus il se lit très vite...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2015
Je comprends que certains des lecteurs aient été déçus. .. L histoire est simple. ..comme les personnages. .. Mais tellement attachants et touchants... Jo, l héroïne est une petite femme simple qui a réussi sa vie comme elle la voyait... Son bonheur à elle c était un bonheur sans fioritures. .. Alors, que changer quand on gagne 18 millions. ..? Ce livre se lit très facilement et très rapidement. L écriture est légère,subtile ....très féminine. ... Il permet de se poser des questions sur sa vie sur La vie et l idéal du bonheur. .. Petit reproché au casting du film:j ai tellement imaginé Catherine Fort tout au long de ma lecture. ..
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus