undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles15
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 janvier 2013
Décidément cette famille Mann est assez exceptionnelle. Après le père (j'ai adoré les Buddenbroock), l'oncle (Heinrich Mann), le fils et son Mephisto demandez la fille. Ce livre me fait penser à l'auteur Hans Fallada et son "seul dans Berlin". Ce sont des livres qui retracent tellement bien l'atmosphère de cette époque loin des clichés communément admis (les allemands sont tous nazis..). C'est triste, tel ce premier jeune couple qui se suicide (je n'en vous dirai pas plus)c'est épique, tel ce policier qui avertit les juifs de sa ville avant la nuit de cristales. Mais c'est aussi plein de lâcheté, de connivence avec les nazis, d'enthousiasme de la jeunesse allemande pour ce nouveau régime. C'est du bon, du très bon. A tel point parfois que je me demande s'il ne faut pas mieux lire de tels livres sur cette période de notre histoire (avec une fine analyse de la mentalité des citoyens) plutôt que ceux des historiens.
0Commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2014
Ce livre n'est certes pas un chef d'œuvre littéraire mais quand on sait qu'il fut écrit au moment où le nazisme commençait de s'étendre en Allemagne est très intéressant. L'auteur décrit une série de situations de citoyens allemands qui perdent petit à petit toute liberté (de penser, d'entreprendre, d'écrire etc...) avec l'arrivée d'Hitler au pouvoir alors qu'à la même époque un peu partout en Europe on admire le dictateur qui pourra ensuite compter sur des extrémistes de droite un peu partout pour asseoir son autorité jusqu'à l'effondrement final.
On a habitude de lire des textes écrits postérieurement à la guerre donc à un moment où on connait la fin du délire hitlérien. Ici c'est différent c'est une observation contemporaine d'un esprit éclairé pris dans son époque
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2014
"Plus jamais ça !", "Comment ont-ils pu ne rien voir, ne rien faire ? "
Lisez ce livre d'Erika et le mécanisme du nazisme, son emprise sur la population n'auront plus de secret pour vous. Délicate, et pourtant sans concession, Erika Mann nous invite à pénétrer dans l'univers quotidien des habitants d'une petite ville, confrontés à la délation, à la nécessité de survivre, de se taire, d'affronter chaque jour sa conscience au péril de sa vie.
Moment de grâce, ce livre est un tableau naturaliste exécuté par touches au travers de 10 nouvelles dont chacune porte son lot d'humanité et d'horreur. A lire absolument...
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2013
Au plus près de la vie des Allemands, au quotidien, en immersion dans le souffre et l'acidité d'un régime violent, absurde jusqu'à l'étouffement, la résignation, la fuite ou la mort. La qualité de l'écriture n'a d'égale que sa précision. La justesse des situations provoque des émotions sourdes. Une lecture haletante à rapprocher du magnifique et sombre "Seul dans Berlin" dans lequel le lecteur plongeait dans la vie quotidienne des Berlinois dont certains, non nazis, trouvant l'air irrespirable, tentaient de résister.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2013
Un livre qui par des aspects du quotidien anlyse la "mise au pas" de la population allemande par les instances du national-socialisme et ses conséquences sur la mentalité du peuple.Au premier abord, cela semble vu par le petit bout de la lorgnette mais c'est justement ce qui fait l'acuité de l'analyse et sa véracité.Il faut tenir compte aussi de la perspicacité de l'auteure qui , malgré sa jeunesse mais grâce à son milieu privilégié ( famille de Thomas Mann) et sa culture , a su , très tôt, déceler et analyser toutes les caractéristiques du régime qui se mettait en place au point d'inciter ses parents, puis plus tard ses grands-parents à émigrer au plus vite
Le livre se présente sous la forme de courtes nouvelles ce qui permet de mettre en lumière plusieurs types de la population et de montrer déjà qu'il y eut "bons et mauvais Allemands", de nuancer aussi en décrivant l'évolution des consciences de chaque individu dépeint.
C'est un bon livre, il est simplement regrettable que l'original soit perdu.Mais à lire incontestablement
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2014
Un recueil de 10 nouvelles sur la vie ordinaire dans une ville d'Allemagne du sud (Munich?) avant la guerre ,sous le III Reich....Intéressant ,instructif mais n'a pas la force de frappe d'un " seul dans Berlin".
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2014
Une dizaine de textes , visionnaires , d 'Erika Mann
Pour qui s'interesse à la perception de la montée du national socialisme par les intellectuels allemands, c'est à lire absolument.
La compréhension et la vision d'Erika Mann est aboutie alors que la guerre ,elle, n'a pas encore commencée.
Bravo !
On ressent la liberté qui s restreint, la peur qui envahit chacun, l'arbitraire qui fait son apparition ...
Excellent !!

Un seul bémol , la préface et la postface sont un peu lourdes et indigestes, alors que le texte lui-même garde une certaine legereté, dommage
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2016
Très beau recueil de nouvelles autour de ce point commun qu'est cette petite ville sous le IIIéme Reich. Erika Mann nous décrit avec finesse les mécanismes qui font que le régime totalitaire s'insinue dans l'économique, le politique mais aussi l'intime. Une question que je poserais quand même aux historiens: une des nouvelles met en lumière les problèmes de qualité dans les usines allemandes et les compare de façon défavorable aux usines françaises notamment dans l'armement. Est-ce un fait (nous sommes avant 40) ou dans ce cas une erreur d'appréciation de l'auteur?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2014
Construit comme un roman, ce recueil de nouvelles décrit le destin de plusieurs habitants sous l'Allemagne hitlérienne. Dès les premières pages on est saisi par le climat d'angoisse et d'austérité qui s'installe dans une petite ville. On comprend vite que tout le pays sera envahi par cette politique nouvelle, basée sur le combat d'une cause, l'antisémitisme, et la haine de tout ce qui va à l'encontre. Par moment, on est troublé par l'affreuse actualité de certaines pages (glorification de la médiocrité, discours hypocrites, haine antisémite...), au point de se demander si...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2014
Erika Mann, digne fille de son père est une excellente narratrice qui nous fait un tableau de cette Allemagne nazie.
Intéressant et très bien écrit. Vraiment à conseiller.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles