undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,1 sur 5 étoiles50
3,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 janvier 2013
Maurice Herzog n'est pas le seul héros ou la seule victime de ce livre dense et mordant de sa fille Félicité, qui passe aussi en revue toute la famille du côté maternel: grands industriels nantis, au lignage prestigieux et aux codes d'un autre siècle.
Dans un style féroce elle règle d'abord son compte à son père, sa gloire mal acquise à l'Annapurna et son irresponsabilité familiale chronique. Défilent ensuite ses grand-parents, leurs deux châteaux et leurs prises de position contestables pendant la guerre, puis sa mère qui essaye sans y parvenir à se libérer du carcan familial.
Le récit se centre surtout sur son frère, très proche mais inaccessible et psychotique, incapable d'égaler son père ou de se réaliser lui même dans le monde réel. L'auteur pénètre à sa suite dans le monde de la grande finance dont elle fait un descriptif saisissant dans la dernière partie de l'ouvrage.
On se demande ce qu'il y a de romancé dans cette suite de portraits acérés d'une famille financièrement gâtée mais mortifère pour ses enfants. Ce premier roman révèle en tout cas un véritable talent d'écrivain, au style riche et percutant.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2012
J'ai tout aimé dans ce livre fort bien écrit. On n'envierait pas le destin de Félicité, porter un nom prestigieux n'est pas gage de bonheur.
Et puis elle a tordu le cou à une vieille maxime : si la légende est plus belle que la vérité, écrivez la légende. Félicité a préféré la déboulonner, avec audace et talent.
44 commentaires|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2013
Je suis surprise par certains commentaires tellement "acides"... Le style de Félicité Herzog est en effet un peu ampoulé , et souvent les phrases sont très longues mais le maniement de notre langue est là et le vocabulaire excellent. Mais pourquoi avancer que cet ouvrage est uniquement fait pour se mettre en avant ? Je crois que cette personne a surtout énormément souffert au milieu de cette famille et l'a très bien décrit. Sa blessure inguérissable de n'avoir pas su accompagner mieux son frère est bien difficile à porter et plus douloureuse encore que son rapport avec ce père si décevant et antipathique ; il est si difficile de dépasser un deuil lorsque l'on a tout fait pour épauler un proche qu'on ne doit pas accabler cette jeune femme qui culpabilise de n'avoir pas fait autant qu'elle aurait peut-être pu. Pour cela, je la plains.
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2012
Le style est excellent,pour un premier coup c'est un coup de maitre!
Félicité est comme Ulysse,elle part faire un grand voyage et quand elle revient à Ytaque-Paris elle décoche ses flèches sur les usurpateurs,Herzog,et les méchants collabos .Son arc est ce livre ,il venge l'amour interdit de sa mère avec Simon Nora !
la description de l'implacable évolution de la maladie de son grand frère Laurent qu'elle seule a prévu est poignante,et certaines scènes sont pleines de tendresse fraternelle.
J'espère que l'auteur ,ses trois enfants et son ami connaitrons une vraie félicité dans les années à venir et qu'elle nous réservera un roman amusant,car elle est capable de beaucoup d'humour
bonne chance
Herbert Ensch
33 commentaires|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2013
En premier lieu il faut préciser que Félicité Herzog écrit admirablement bien. C'est un vrai plaisir de la lire même si le sujet de fond traite de la schizophrénie. J'ai tourné la dernière page avec émotion et je le recommande vivement.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2012
Le visage de Félicité Herzog sur cette photo de couverture, au delà d'une sensibilité aigüe, évoque la souffrance.
Comment peut-on bafouer celle-ci, ou lui enjoindre de se taire, alors que cette enfant puis cette jeune fille se sont battues dans l'indifférence générale pour leur survie. Nous sommes dans l'univers de l'infanticide et des combats fratricides ! Le père, lui, avait choisi son coup de roulette russe, son quasi suicide, sa mise en danger de tous pour avoir sa chance d'être ce héros fabriqué, ou bien mourir. Elle, elle n'a pas choisi. Elle a subi ce héros, cette grande ombre dévastatrice, autocentrée et sa cohortes de bien pensants absolvant l'icône de tous ses crimes, de toutes ses dérives.
Règlement de comptes ? Pas du tout ! Il s'agit juste de rétablir une vérité trop longtemps étouffée, faire sortir le cri de vie d'une enfant et rendre hommage à un frère victime de l'incurie des adultes. Il y a probablement un gap de génération entre ceux qui se permettent des commentaires acerbes et ceux qui n'ont pas encore eu le temps de lire cette belle prose. Les uns ont justement été attirés par ce héros dans lequel à l'époque ils s'étaient reconnus. Cette génération de "mériteux" par procuration a du mal à faire son autocritique.
Oui ce livre est dérangeant pour eux : cela les remet tous en question sur le patrimoine qu'ils lèguent vraiment à notre génération.
Ce livre jette un regard frais et vrai sur ce que peut-être le fardeau de sa lignée, même dans une "grande famille" aisée et la misère où nous jette toujours la cécité collective.
La plume de Félicité Herzog est par ailleurs, comme elle, d'une élégance pure : alerte, acérée parfois, sereine enfin ! Bravo.
44 commentaires|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2012
ce livre, élégamment rédigé, nous ouvre les portes sur une société et un milieu qui dissimule ses affres, son histoire et révèle les turpitudes, les manquements, les contradictions d'une famille dans le contexte historique de l'après guerre et des contre coups de Mai 68. On comprend le traumatisme subi par ces deux enfants, mais aussi, admettons que la schizophrénie se révèle malheureusement hors de ce contexte, sauf lors de cas d'addictions, mais c'est un autre problème!
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Certes ce livre a bénéficié d'un fort battage médiatique ; rares sont effet les écrivains qui ont l'honneur (?) d'être invités à une heure de grande écoute sur une grande chaîne nationale. En général, ce n'est pas toujours un gage de qualité quand on voit les inepties que nous ont pondues des Nicolas Rey et cie...
Toujours est-il que j'ai été fort agréablement surpris par le livre. Le style de Félicité Herzog est très agréable à lire avec un vocabulaire riche et précis avec un je ne sais quoi de caustique et de cynique. Le titre m'a semblé par certains côtés mal choisi car même si la présence du père est sous jacente dans l'oeuvre (ce fameux héros), seuls trois ou quatre chapitres sont consacrés à ce père qui visiblement ne l'a pas été pour Félicité Herzog et son frère, Laurent ; d'ailleurs, pas une seule fois dans le roman n'est écrit "mon père", ce qui indique les sentiments que l'auteur éprouve envers son géniteur. Ces descriptions de la froideur de son père, de son arrogance, de son désintérêt envers ses enfants sont terribles.
Le reste du livre est quant à lui beaucoup plus classique puisqu'il décrit la saga d'une famille descendant des Schneider du Creusot et de leur côté vielle France et suranné est moyennement intéressant. En conclusion, un livre assez dur décrivant la vie en l’absence d'une figure paternelle.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2015
Ce livre nous présente l'envers du décor, un homme encensé par le pouvoir politique mais irresponsable avec ses enfants et d'une moralité douteuse. Félicité Herzog nous décrit ici le fonctionnement de tout un milieu, pétri de principes mais incapable d'élever les enfants avec bon sens et de détecter une maladie psychiatrique manifeste. Triste et réaliste donc, il ne faut pas lire que des livres de ce type sous peine d'en garder une certaine aigreur.
À noter que Félicité Herzog a une très belle plume, le style est un plaisir à lire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2015
Cinq étoiles justifiées pour le courage de se dresser face à un mythe national fût-il son père expert en mensonges. Et quel plus bel hommage que celui de Jean-Christophe Rufin, à lire ci-dessus dans la revue de presse.
La victoire sur l'Annapurna prétendue par Herzog est très vraisemblablement une escroquerie planétaire même si impossible à prouver pour l'instant. Nous devrions croire un menteur qui doit tenir un drapeau dans une pente, par vent brutal? Un mensonge d'Etat, plus massif que le mensonge de bonne foi de Tapie ou le mensonge par devoir de Cazuhac. .
Il faut lire « Annapurna, une affaire de cordée » de David Roberts: " j'ai toujours pris mon rôle de père au sérieux ", dixit le si peu fiable Maurice. Et plus loin " Louis Lachenal, ivre, aurait dit n'être jamais parvenu au sommet." mais, malheureusement, Roberts n'a pas cherché à en identifier les auditeurs chamoniards. A lire aussi en cliquant sur Louis Lachenal les articles du Point en 2012 et de Libération en 2000.
Ce livre est une pinte de bon sang, comme ceux qui débusquent tous les mensonges aussi mythiques soient-ils de Freud, Sartre et Beauvoir, Mitterand, etc, et autre bataille des Glières. Une saine démarche de lucidité. Merci Félicité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,50 €