undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles1 836
3,8 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:6,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 12 décembre 2012
Vu le nombre de commentaires, je vais essayer de faire court!
Oui, c'est une histoire d'amour avec des scènes de sexe SM torrides.
Non, ce n'est pas de la grande littérature.
Oui, l'histoire n'a rien de très originale en soit.
Oui, il y a quelques répétitions.

Mais :
Non, je n'ai pas pu le lâcher! Je me suis d'ailleurs couchée très tard...
Oui, c'est un roman qui kidnappe toutes vos pensées, un peu comme notre héroïne.
Non, je ne suis ni une ménagère de plus de 50 ans en mal de sensations, ni une adepte de la littérature Harlequin !
Oui, j'ai terminé ce livre en étant frustrée car la suite n'était pas encore disponible !
Oui, ce roman, qui n'a jamais eu la prétention de se classer entre Hemingway et Zola, a les ingrédients qui font que j'aime un livre: passion, suspens, fluidité d'écriture, rebondissement et une délicieuse addiction...
Si vous hésitez, faîtes vous votre propre opinion et lisez-le !!
Dans tous les cas, il ne vous laissera pas insensible...
3939 commentaires723 sur 774 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2012
Je n'ai pas l'habitude de laisser des commentaires sur ce que je lis donc veuillez m'excuser par avance si je suis maladroite ou peu claire.
J'ai tout simplement adoré ce livre. Il n'a bien sûr pas révolutionné la littérature mais je pense que ce n'était pas là le but recherché. Par contre pour ce qui est de faire passer un agréable moment de détente, l'objectif est totalement atteint.
Ana est une fille simple, naïve, intelligente et maladroite qui rencontre Christian. Lui est riche, intelligent, complexe et très sexy. Elle va tomber amoureuse et accepter du coup qu'il l'initie au BDSM. L'histoire de base est assez simple et n'a certes rien de nouveau. Quant aux scènes de sexe, si elles sont assez "chaudes", on est tout de même loin d'Histoire d'O de Pauline Réage. Mais l'auteur, par une écriture simple, arrive à rendre attachants ces personnages et on se retrouve totalement pris dans leur histoire. Ana n'est pas une femme forte, à l'image par exemple d'une Scarlett O'Hara, mais malgré sa timidité elle a du répondant et sait se montrer drôle. Pour ce qui est de Christian on comprend assez vite qu'il a des blessures secrètes qui ont fait de lui l'homme qu'il est aujourd'hui. Si il initie Ana au BDSM, elle, d'une certaine manière, lui fait découvrir l'amour tendre et affectueux et ce qu'il appelle le "sexe vanille".
J'ai pris plaisir à lire cette belle histoire d'amour, à rêver de cet amant extraordinaire et il faut bien le dire complètement irréaliste lol.
Quant à ceux ou celles qui le trouvent choquant ou font un rapprochement avec le viol j'avoue que je ne comprends pas. Je ne vois pas en quoi des relations entre adultes consentants et libres de tout arrêter quand ils le souhaitent, peuvent être assimiler à du viol. On voit et on entend chaque jour bien pire à la télévision.
Il existe des milliers de livres qui sans être du Hugo ou du Zola sont quand même très bons et plaisent à beaucoup. Il faut simplement savoir dans quel but on achète un livre. Personnellement je voulais un livre qui me permette de rêver et de m'évader.
Donc pour conclure si vous voulez de la grande littérature ou une oeuvre hautement philosophique passez votre chemin. Maintenant si vous voulez une jolie histoire d'amour épicée je vous le recommande fortement.
1111 commentaires370 sur 420 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Oui !!! Il y a des fois où je suis faible !! Toutes les copines s'extasiaient sur LE bouquin de l'année !!... Alors pourquoi pas môa ?... Je voulais savoir de quoi parlait CE roman que tout le monde parle.

Concernant l'histoire en elle-même, vous l'aurez compris, elle ne casse pas quatre pattes à une sadomaso. On pourrait presque parler d'un mélange entre "9 semaines ½" et un Harlequin bas de gamme qui aurait viré... au gris !...
D'ailleurs, pour un roman soi-disant SM, je n'ai pas trouvé beaucoup de scènes de ce type. En réalité, ce qui prend toute la place, ce sont les pensées des personnages...

J'ai eu ma dose de niaiseries avec un seul tome !... Entre une héroïne complètement cruche et un héros irréel aux allures de prince charmant du XXIème siècle, des dialogues souvent creux et répétitifs accompagnés de scènes de jambes en l'air pas vraiment excitantes (dommage pour un roman qui se veut érotique quand même…), bref on peut dire qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat (sans mauvais jeu de mots…)

Côté écriture, il n'y a pas grand chose à sauver, le texte est d'une platitude affligeante et le scénario semble se répéter à l'infini, employant encore et encore les mêmes termes. C'est plus que lassant à lire…

Tout est prétexte à revenir aux scènes de sexe. Les descriptions sont quasiment absentes et peu détaillées. Quant aux personnages, rien de plus clichés, tu meurs !!!... Ana, jeune vierge de 22 ans, innocente, brillante, mais manquant cruellement de confiance en elle, alors même que tout son entourage semble l'idolâtrer et... Christian, milliardaire ténébreux, énigmatique, au passé sombre, qui saura la séduire à force de sourires enjôleurs et de grosses érections, le prince des temps modernes sans son cheval blanc.

Pour les points positifs, je peut dire que la lecture est facile et sans prises de tête et certains passages m'ont tout de même amusée même si je reconnais que c'était davantage par leur ridicule, c'est déjà ça !.. Bien que la plupart m'ont fait lever les yeux au ciel (je vais avoir une fessée pour ça ??) tant ils sont exaspérants !!

Donc pendant 560 pages, Christian va essayer de faire comprendre à Ana qu'on peut aimer quelqu'un et lui mettre des tartes dans la gueule.
Et tout cela est vraiment très mal écrit ou mal traduit, j'accorde le bénéfice du doute sur ce coup là et j'ai vite fait le tour de la question.
Au moins, maintenant je sais, ma curiosité est satisfaite, je ne pousserai pas le vice à lire les deux autres tomes, j'ai déjà assez souffert pour arriver au mot "FIN" de ce tome avec un grand soulagement.
22 commentaires18 sur 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2013
J'ai été très déçue par la lecture de ce "roman" que j'ai même abandonné dans un bed & breakfast en vacances, moi qui ai horreur de partager mes livres ! Ma déception provient du fait qu'à mon sens, l'auteur n'est pas allée au bout de son choix : c'est loin (très loin) d'être du Sade et dans l'ensemble, je suis d'accord avec les critiques qui rangent ce livre dans la catégorie de ceux pour les ménagères de moins de 50 ans en mal de sensations. Le style n'est pas bon - amateurs/amatrices de littérature, passez votre chemin - et l'histoire elle-même n'est pas convaincante car le personnage masculin principal, Grey, est SM mais pas trop. Il est dominateur mais pas trop; il fait mal mais pas trop; c'est un salaud mais pas trop; immoral mais quand même un peu moral. Bref, le lien de dépendance et de domination affectives, émotives, sentimentales n'est pas du tout bien décrit. Même les scènes "d'amour" ne m'ont pas semblé bien écrites et au bout de deux, on sait comment toutes finiront. Je ne vois donc pas très bien où l'auteur veut en venir avec l'histoire : une ingénue qui cède à un type un peu dérangé ? Une histoire de dépendance entre un homme et une femme ? L'envie de raconter des choses salasses mais pas trop ?! Je ne sais pas mais en tout cas, je n'achèterai pas la suite car je n'aime pas ce genre de littérature de gare (d'aéroport en ce qui m'a concerné) qui est un vrai succès commercial mais une nullité littéraire. Pour celles et ceux qui veulent lire des choses puissantes sur les rapports de violence et de domination entre un homme et une femme (dans les deux sens d'ailleurs), sans les scènes de sexe qui n'apportent pas grand chose ici, je conseille plutôt "Mari et femme" d'une écrivaine israélienne, Zeruya Shalev. Pour un roman très sensuel mais extrêmement bien écrit et construit au plan littéraire autour d'une belle histoire, je conseillerais le chef d'oeuvre indien "Loin de Chandigarh".
99 commentaires133 sur 157 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 24 janvier 2013
Je me suis laissée tenter par ce livre suite à l'engouement médiatique qu'il a suscité, et évidemment car le thème m'intriguait. Livre dit érotique, traitant du bondage et sadomasochisme, le sujet s'avérait tentant et a vivement éveillé ma curiosité.
Mais je dois malheureusement admettre que je suis déçue. Des livres "classiques" contenant une simple scène d'amour m'ont plus émoustillée que celui-ci, qui comporte pourtant une scène de ce genre toutes les 20 à 30 pages passé un certain chapitre.
Je ne pensais pas forcément que ce livre éveillerait en moi des envies folles comme le veut sa réputation, ne soyons pas naïf(ves), il n'en est rien. Mais je me disais qu'un livre traitant de BDSM et adressé à un public large devait forcément éveiller chez ses lecteurs un intérêt plus aigu, du fait de ces pratiques souvent méconnues et pourtant intrigantes.
Malheureusement, le sujet m'a laissée de marbre. Je ne critiquerai pas le style d'écriture de l'auteur, qui pour moi est très bien. Ce qui m'a moins plu, c'est la façon dont l'auteur a présenté les pratiques BDSM et les sentiments des protagonistes à ce sujet. Je n'ai simplement pas accroché, et ça n'a éveillé en moi aucun intérêt particulier, ce qui est dommage quand le roman traite principalement de cela.
Ensuite, pour continuer sur les points négatifs, je parlerai de l'héroïne, Anastasia Steele, que l'on pourrait sans exagérer qualifier de vierge "pure, chaste et innocente". Alors d'accord, vierge à 22 ans, je n'ai aucun problème avec ça, cela sous-entend que la jeune femme va tout découvrir du sexe dans ce roman et c'est tout à fait intéressant. Mais ce côté "innocente" a été beaucoup trop poussé à mon goût. Voir Ana ressentir des sensations nouvelles au niveau du bas-ventre en songeant à ce qui l'attend avec le ténébreux Christian Grey, et se dire "Ça doit être ça, le désir"... là, le roman perd toute crédibilité à mes yeux. Je trouve que l'auteur a malheureusement voulu trop en faire, sans doute dans une volonté d'accentuer le fossé qui sépare Ana et Christian, mais cela a un peu gâché les choses à mon goût.

Bref, il faut tout de même souligner qu'il y a du positif dans ce roman, du très positif.
Tout d'abord le mystère qui entoure le personnage principal, Christian Grey. L'auteur a su entretenir cela avec brio, on ne peut qu'éprouver de l'intérêt pour ce personnage, et on attend avec impatience, tout au long du livre, d'en savoir plus sur lui et de découvrir enfin ses secrets les plus intimes...
Ensuite, bien sûr, la relation entre Christian et Anastasia. Passé quelques chapitres, Ana prend confiance en elle et ose plus. Le côté "trop pure" s'efface un peu pour laisser place à une personnalité plus plausible à mon goût, et c'est là justement que les choses deviennent intéressantes. Leur relation est un jeu où chacun prend l'avantage tour à tour, et je me suis surprise à ne pas voir le temps passer durant quelques chapitres où j'avais du mal à refermer le livre.
Et pour terminer, la fin du roman. Il y a des romans qui vous transcendent tout du long et dont la chute gâche tout. C'est pour moi l'inverse qui s'est produit avec celui-ci. Je n'en dirai pas plus histoire de ne rien vous dévoiler.

Impossible de ne pas qualifier ce roman d'érotique. Néanmoins, je dirais que son intérêt, à mes yeux, ne réside pas du tout dans cet aspect-là, mais plutôt dans le mystère qui entoure son personnage principal, Christian Grey. C'est cela qui m'a accrochée à ma lecture jusqu'à la fin, et qui me fait dire que finalement, malgré des débuts difficiles pendant lesquels je n'accrochais pas du tout, ça en valait tout de même la peine.
Je ne conseillerai pas particulièrement ce livre, mais si comme moi le tapage médiatique dont il a fait l'objet attise votre curiosité, faites-vous donc votre idée. Je n'ai pas été très réceptive au sujet abordé, mais je pense que c'est tout à fait personnel et que ça dépend simplement des personnes.
33 commentaires124 sur 147 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2016
Je n’ai jamais été attirée par le sujet de cette saga, mais lorsque je me suis trouvée face à une dizaine d’amies qui étaient toutes fanes de Monsieur Grey, alors qu’en temps normal elles ne lisent pas, j’ai commencé à m’interroger. Peut-être que je passe à côté de quelque chose finalement. Et surtout, comment fournir une critique juste si je ne sais pas de quoi je parle ? Alors je me suis lancée, pour m’arrêter au sixième chapitre, je crois. J’étais trop exaspérée pour continuer.
D’une part, les personnages sont hyper clichés. Le dominant dépressif soi-disant viril et la pucelle naïve et même très niaise qui ne voit pas ce qui crève pourtant les yeux. Mais bon, elle est amoureuse me direz-vous, soit, passons alors. Seulement, elle est aussi une brillante étudiante en littérature (un comble vu le style d’écriture du roman), mais parle comme une délinquante de banlieue. Cherchez l’erreur !
Ensuite il y a l’histoire qui tourne EXCLUSIVEMENT autour de leurs ébats sexuels. C’est-à-dire qu’ils n’ont pas de vie à côté, ou tout du moins que l’auteur n’a pas jugé utile de nous en parler. C’est vrai quoi, le comportement sexuel est tout de même le meilleur moyen d’apprendre à connaître des protagonistes ! Puis l’intrigue est plate. Les évènements qui sont censés constituer des rebondissements se résument à quelques échanges verbaux (il faut le préciser parce qu’ils sont rares) qui tournent autour de « Oui monsieur » et « Tu m’as contrarié, tu mérites une punition ». Quant aux autres personnages, eh bien, ils ne sont que de simples figurants. Les quelques paroles qu’ils peuvent échanger avec les deux principaux portent toujours sur la relation de ces derniers. Même les scènes avec les amis, familles et autres sont extrêmement brèves pour laisser place à l’éternelle chamaillerie du couple. Même si je n’ai pas lu le livre dans son intégralité, je me suis renseignée sur la fin et ma réaction a été : « Il était temps qu’elle ouvre les yeux ! » Et en même temps « Tout ça pour ça ?! »
Cependant, ce qui a achevé de m’exaspérer, c’est l’écriture. Le style est grossier, presque vulgaire. La syntaxe, les figures de style et le vocabulaire sont à revoir. Il y a trop de gros mots et des répétitions, des maladresses de français. En d’autres termes, l’ensemble du livre est rédigé dans un langage parlé. Et comme l’auteur utilise énormément les monologues internes, la lecture est vraiment très désagréable.
J’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un parti pris du traducteur, mais une brève recherche sur le Net m’a permis de comprendre que la version originale était elle aussi critiquée pour ce type de défauts. Amateurs de littérature passez votre chemin. Je ne comprends pas le succès de ce roman. Du moins pas dans l’état où il est présenté. Je pense qu’il y a encore beaucoup de travail à fournir. J’ai souvent trouvé mieux sur des forums de jeunes auteurs amateurs.
En somme, ce roman ne m’a pas réconciliée avec ce genre de lecture. Je ne recommande pas cette saga et ne lirai pas la suite.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2015
A force d'en entendre parler à tout va et me faire rabâcher les oreilles par une grande partie de mon entourage de lire ce bijou littéraire j'ai fini par céder à la curiosité de découvrir si cet engouement médiatique est réellement justifié... ouais, ça n'est pas vraiment mon concept du nirvana.

Parlons d'abord de l'emballage: le texte est pauvre à pleurer, très rapidement redondant et dérive souvent dans le vulgaire ce qui, pour ma part, est profondément gênant et casse un peu ma lecture (érotisme et vulgarité sont deux concepts à ne pas forcément confondre à mon sens). Je ne m'attendais pas à de la grande littérature mais ce genre d'écriture est plus comparable à de la boue en bouteille, une sous marque de Nutella: bas de gamme et saveur inexistante... voir écoeurante.

Maintenant, la psychologie des personnages à pour ma part été traité de manière très minimaliste faussement relevé par une flopée de stéréotypes plus lamentable les uns que les autres: une nana de 22 ans brillante et limite idolâtré par son entourage qui n'a pourtant pas une image d'elle des plus reluisante ça pour moi ça passe encore. Vierge effarouchée qui se révèle plus à l'aise dans le domaine du sexe dit "vanille" comme BDSM qu'un poisson dans l'eau faut pas trop pousser non plus. Et puis m**** quoi la nana qui au prime abord me paraissait plutôt censé et réfléchi ce révèle être une coquille vide se laissant exclusivement dicter par "sa déesse intérieure", d'ailleurs entre nous je ne lui vois rien d'insolente: elle accepte pratiquement tout les caprices du protagoniste sans rechigner, sans hargne ni acte de rébellion je ne vois donc pas l'utilité de nous rabats toute les deux minutes que son potentiel en tant que soumise est dit nul si au final elle en détient toutes les qualités. Très franchement je me suis vu dans l'impossibilité de m'identifier à ce personnage trop plat, sans une réelle personnalité bref sans saveur appréciable. Au tour de Monsieur Grey, honnêtement ma lecture n'a pas été un calvaire au sens propre du terme en très grande partie par ce personnage. Le fait qu'il soi beau, grand, ténébreux et riche comme cresus ne m'a pas emballer en soi déjà parce qu'à 20 ans j'ai passée l'âge de fantasmer sur ce genre de description de beauté artificielle dénué de profondeur MAIS surtout parce que miss nunuche nous le rabâche à toute les sauces durant les 600 pages, au bout de la dixième fois je pense qu'on est rodé. Ce n'est pas non plus son côté sadomasochiste à souhait ajoutant à cela son obsession aiguë voir très dérangeante du contrôle absolue sur son petit univers et je ne parle même pas de sa conception de la femme. L'unique chose qui m'a permise de finir ce tome sans m'endormir (bien qu'au bout de 150 pages j'ai laissé tombé pour finalement reprendre ma lecture au bout de 6 mois) est le mystère, maladroitement entretenu certe mais assez intéressant à suivre au final, quant aux origines de ses troubles émotionnelles et son addiction à la domination à proprement parler.

Maintenant ayant ma propre opinion sur ce livre et possédant le second tome (l'ayant acheté dans la foulée) je doute pouvoir continuer cette saga qui me paraît bien trop fade, rajoutant à cela l'intrigue principale trop peu exploiter, pour pouvoir prétendre avoir l'envie irrésistible de savoir la suite de leurs folles aventures (ironie oblige), l'histoire d'amour en elle-même ne m'a en rien fait rêver, les scènes dites hot se paraissent plus à un mauvais plagiat d'un film SM, les personnages en soi, secondaires compris, ne sont pas suffisamment exploiter pour les rendre un minimum attachant. Bref désillusion pour ce livre qui me paraît plus être un coup marketing qu'une véritable révélation.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Et voilà, j'ai lu ce roman en moins de 48 heures. J'en entendais beaucoup parler, en bien et surtout en mal par la presse notamment. Je voulais me faire une opinion rapidement, avant d'être spoilée sur internet. Cinquante nuances de Grey me laisse perplexe, je suis passée par tellement d'émotions différentes au cours de ma lecture mais je peux déjà vous dire que j'ai adoré!

Dès le début, on entre directement dans l'action puisque nous découvrons les deux personnages principaux. On suit l'histoire d'une jeune fille : Anastasia, une nouvelle Bella en somme. J'ai appris qu'à la base, il s'agissait d'une fan fiction de Twilight. On voit que l'auteure s'est inspirée de Bella Swan pour créer son héroïne. Comme elle, Ana est maladroite, gaffeuse et n'a jamais connu d'homme (à presque 22 ans!). La jeune fille est exaspérante, je l'ai trouvé horriblement nunuche. Pendant les premiers chapitres, elle ne cesse de répéter que Christian Grey est beau, riche et séduisant. C'est vite pénible et redondant. Pourtant, j'ai commencé à l'apprécier au fur et à mesure (on passe 560 pages dans sa tête, alors autant faire un effort!). Au début, elle est vierge, complètement inexpérimentée et immature à certains moments. Puis nous découvrons sa vrai personnalité : impulsive, curieuse et même insolente! J'ai également trouvé étrange mais intéressante l'idée de faire parler sa "déesse intérieure" et sa "conscience". Je m'explique. Tout au long du tome, on a l'impression qu'un duel féroce se joue dans la tête d'Ana entre son innocence et sa libido. C'est assez drôle et ça m'a bien plu, ça met du punch et de la fraicheur dans le récit.

Cinquante nuances de Grey est avant tout une histoire d'amour. Ce n'est pas un roman érotique c'est une romance érotique, nuance. Il faut aimer ce genre pour adhérer car tout est centré sur leur relation. Il y a des personnages secondaires bien sûr, mais à part la meilleure amie qui sort un peu du lot, les autres ne sont pas importants. Je lis de plus en plus de romances et je dois avouer que celle-ci est particulièrement prenante. Je n'ai pas pu lâcher le roman, j'avais besoin de connaître la suite et là, je suis horriblement frustrée par cette fin!

Revenons aux personnages, je n'ai pas encore parlé de Christian Grey. Au début, je l'ai trouvé charmant et j'ai vite craqué pour lui. Pourtant, quand on découvre que c'est un adepte du BDSM, ça nous refroidi aussitôt... On le sait, on l'a lu dans le résumé, mais quand même. A partir de ce moment là, je l'ai trouvé trop autoritaire, égoïste et même effrayant parfois. Il a comme une double personnalité, il peut être un coup adorable et l'autre froid comme la glace. J'ai eu du mal à le cerner, tout comme Ana. Je n'ai toujours pas réussi d'ailleurs. En tout cas, j'ai commencé à l'apprécier dans le dernier tiers du roman, lorsqu'on commence à en savoir plus sur lui et sur son passé. Le roman ne nous en dévoile pas trop non plus, il ne faut pas oublier qu'il reste encore deux tomes, mais suffisamment pour commencer à le comprendre et à l'aimer.

Bien sûr, on s'est tous posé la question. Quel est le niveau d'érotisme dans Cinquante nuances de Grey ? Le SBSM ça fait peur avouons-le. J'ai déjà lu plusieurs romans avec des scènes de sexe, je ne suis pas facilement choquable, mais je ne voyais pas comment concilier romance et sado-masochisme. Honnêtement, les scènes hot sont nombreuses, certes mais très soft. Le roman n'est pas à mettre entre tous les mains évidemment, il est d'ailleurs interdit aux mineurs, mais il n'est pas non plus choquant.

Concernant le style de l'auteure, je suis moins contente. A certains passages, c'est très bien. Le décor est là, les émotions aussi, bref c'est parfait. Pourtant, des répétitions et des phrases maladroites gâchent un peu l'ensemble. Par exemple, presque tous les personnages "penchent la tête sur leur épaule". Personnellement je trouve que ce n'est pas un geste très naturel....
C'est de la littérature populaire OK, mais c'est vraiment dommage car ça entache le reste qui lui, se lit bien. J'aurais pu avoir un coup de coeur si ces petits détails ne m'avaient pas choqué.
Par contre, j'ai particulièrement aimé les passages d'échange de mails entre Ana et Christian. Leur titre et leur contenu m'ont fait sourire, je trouve ces passages bien écrit et croustillants à souhait! Là encore ça ajoute une note d'humour dans cette histoire d'amour dominée par les règles, l'obéissance et les punitions.

Pour conclure, je dois avouer que j'ai pris un immense plaisir à lire ce roman et ce malgré ses défauts. Cinquante nuances de Grey est une romance totalement addictive que je n'ai pas pu lâcher avant la dernière page. Je répéte qu'il ne s'agit pas d'un chef d'oeuvre de la littérature. Il faut prendre ce roman pour ce qu'il est : une belle romance érotique, divertissante, parfois drôle et chargée d'émotions. J'attends 2013 avec impatience pour découvre les deux autres tomes de la trilogie.

8/10
1313 commentaires132 sur 157 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2012
Très déçue ! ! Beaucoup de tapage et de marketing autour de ce livre qui ne'st que de la guimauve pour mère de famille en manque de (petites) sensations. Sans aucun intérêt et je ne lirais pas la suite.......Ce bouquin aurait pu s'appeler " Il est trop beau, je le kiffe trop" Phrase qui revient toutes les 4 pages...Déjà des vierges de 21 ans il n'y en plus beaucoup et qui commencent leur expérience sexuelle pas des fessées, encore moins...Quant aux orgasmes é répétition de début de carrière, "no comments"....C'est sirupeux de bêtise ! ! !L'auteur doit avoir de grandes frustrations...A éviter...
0Commentaire54 sur 64 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2015
j'ai adoré cette saga même s'il est vrai, qu'au premier tome, j'ai eu du mal à comprendre que l'on puisse accepter de telles choses en toute conscience. Mais en avançant dans le livre et dans les tomes suivants, j'ai prit plaisir à découvrir un homme torturé par son enfance, son passé et qui l'on conduit à etre ce qu'il est devenu mais qui n'hésite que peu de temps à changer son fusil d'épaule pour garder la femme dont il est tombé amoureux. Et que dire d'Ana qui a eu le courage de supporter cela pour gagner l'homme de sa vie et lui permettre de changer pour revenir dans le "droit chemin" avec son amour vanille, sa sensualité et finalement lui faire des enfants?
Cette saga m'a énormément plue, j'ai dévoré les 3 tomes en une semaine, n'arrivant plus a me détacher du livre et j'ai même précommandé le tome 4 qui est prévu en sortie le 28/07
Je recommande ce livre à toutes celles qui veulent passer un bon moment, et recommande de ne voir le film qu'une fois les livres lus car sinon, elles seront déçues
Et que dire des magnifiques musiques envoûtantes du film, un pur bonheur à écouter en boucle
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus