undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles63
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:2,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le premier chef d'oeuvre de Francis Scott Fitzgerald est un épitaphe à la gloire d'un rêve. Paru en 1925, soit peu de temps après l'aventure de sa femme Zelda avec Jozan, un pilote de l'aviation française rencontré sur la Riviera, il est aussi une réitération de la croyance de l'auteur en un amour sublimé qui transcende les souillures charnelles.

Romantique, le roman l'est donc totalement. A la lumière du phare vert d'East Egg, il met à profit l'écriture d'un auteur au sommet de sa poésie pour animer des personnages -et surtout un Jay Gatz transformé en Trimalcion des "Années Folles"- qui ne sont que des sensibilités. Son amour pour Daisy, ce dernier l'a hissé au sommet de montagnes de bijoux, l'a fait couler chaque soir dans des verres d'alcool, et l'a écrit sur les cartons d'invitations à de flamboyantes soirées. Il n'en reste pas moins infiniment seul parmi la multitude d'ombres agitées et volubiles que la lune projette sur sa pelouse.

Les nuits sont profondes, les éclats de rire poignants et le champagne mélancolique, tout baigne dans cette lumière un peu triste particulière aux romans de Fitzgerald, depuis longtemps passé maître dans l'art de définir les atmosphères et de capter l'instant. Mais cette fois, à travers l'histoire tragique de Gatsby, il nous livre aussi celle d'une époque, dont il ne se prive pas de faire la satire. La corruption du rêve américain, le reflux du transcendant dans une Amérique de l' « Ere du Jazz » au matérialisme conquérant, tout cela est concentré dans le jardin du bootlegger, où les riches -que l'écrivain n'aimait décidément pas !- ne se distinguent que par leur hypocrisie et leur superficialité. L'émouvant portrait d'une Amérique en train de perdre sa naïveté.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2014
Ce roman a été sélectionné comme lecture du mois de mai sur le forum Babelio. Comme il était rangé dans ma pile de livres à lire et que ça faisait pas mal de temps que je voulais découvrir ce classique, c'est donc avec joie que j'ai participé.

L'histoire se déroule en 1922, aux Etats-Unis, à Long Island, plus précisément, là où Nick Carraway vient d'emménager, voulant depuis toujours venir vivre dans l'Est. Il fait la rencontre d'un mystérieux voisin, Gatsby, qui donne chez lui, chaque soirs, d'étranges fêtes, où tout ceux qui veulent, semble y être conviés. Nick veut en savoir plus sur ce voisin, sur qui les rumeurs les plus folles circulent. Qui est-il réellement ?
Il va rapidement découvrir qu'à travers sa richesse, Gatsby est plongé dans une profonde solitude, lié à son passé...

L'histoire est raconté par Nick Carraway, qui est donc le voisin de Gatsby, or, le personnage central du livre reste Gatsby.

Aux premiers abords, Gatsby semble être quelqu'un de richissime, reclus dans sa propriété, entouré de serviteurs. Les stéréotypes voudraient que cet homme fût hautain, voire méchant envers les autres, or, c'est une toute autre personnalité qu'arbore ce Gatsby.

Quand Nick commence à faire la connaissance de cet homme, il constate que toutes les idées qu'il s'était faites sur son caractère s'avèrent faussées. Gatsby est un être adorable mais très seul, c'est pour combler cette solitude que l'on pourrait penser qu'il organise toutes ces grandes fêtes nocturnes... chose qui s'avérera à moitié fausse par la suite. C'est un personnage qui reste mystérieux pendant tout le roman, même une fois la dernière page tournée. Il est simple, il semble intelligent, et il a une gentillesse et une générosité revendiquée.

Pendant ce trop court récit, j'ai été happé par l'histoire du début à la fin. La fin m'a d'ailleurs particulièrement marquée, j'ai ressenti beaucoup d'émotions en lisant ces dernières lignes.

Je ne vous raconterais pas ce qui se passe vers la fin de l'histoire (je vous laisse la surprise de le découvrir par vous-même), mais la lâcheté des hommes m'a affligé et mise en colère !

Outre cet aspect, Francis Scott Fitzgerald montre à quel point l'on peut réussir dans la vie, en partant de rien. Mais comme le dit si bien le proverbe "l'argent ne fait pas le bonheur", ce que va rapidement découvrir notre cher Gatsby.

L'auteur aborde également le thème de la trahison, qui va se révéler fatale, ici. Dommage qu'il n'ait pas creusé plus profondément ce thème. Il aurait également dû développé un peu plus ses personnages, notamment vers le fin ; je reste sur un semblant d'inachevé....

Lu en un temps record, ce très court roman est une très grande réussite. J'ai adoré l'ambiance générale du livre, et l'écriture de Francis Scott Fitzgerald m'a littéralement emportée. Je le recommande vivement !

Après avoir lu ce chef-d'oeuvre, il ne me reste plus qu'à aller voir le film avec Leonardo Dicaprio... en espérant qu'il sera à la hauteur du livre !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2014
Ayant vu le film avant d'avoir lu l'oeuvre, j'ai voulue remédier à mon erreur.
Et j'ai adoré ! Un véritable chef d'oeuvre. Le style d'écriture est vraiment excellent... avec un vocabulaire vraiment très riche et diversifié. On s'imprègne immédiatement de l'ambiance. Les personnages sont attachants.
En résumé, le livre est un chef d'oeuvre, le style d'écriture m'a conquise, et j'ai véritablement adoré.
Je le conseille également pour les gens qui n'apprécient pas trop la lecture, car cette version là est rapide à lire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2016
Nick Carraway a quitté son Middle West natal pour travailler dans la finance à New-York. Par un heureux hasard, il trouve à se loger à Long Island, la banlieue chic de la ville. Sa petite maison est coincée entre deux grosses bâtisses, dont l'une est la somptueuse villa de l'énigmatique Jay Gatsby. L'endroit semble abriter une fête permanente où le tout New-York se presse pour profiter des largesses du maître de maison. Mais personne ne connait vraiment Gatsby et les rumeurs les plus folles courent à son sujet. Qui est-il? D'où vient-il? D'où vient sa fortune? On raconte même qu'il aurait tué un homme...Convié à l'une de ces célèbres réceptions, Nick va se lier à son mystérieux voisin et recueillir quelques confidences. Si James Gatz s'est élevé au-dessus de sa condition, a accumulé une fortune colossale, est devenu Gatsby, c'est pour être digne de Daisy, son amour de jeunesse. Daisy qui vit de l'autre côté du détroit avec son riche mari Tom Buchanan. Daisy qui ne semble pas heureuse auprès d'un époux qui la trompe avec une certaine Myrtle, une femme du peuple mariée à un garagiste. Daisy qui n'est autre que la cousine de Nick. Ce dernier va donc aider au rapprochement des anciens amoureux. Mais par un enchaînement de circonstances malheureuses, les retrouvailles vont tourner au drame.

Ils sont jeunes, superficiels, arrogants, ils dépensent sans compter la fortune familiale, ils s'étourdissent de musique, d'alcool, de vitesse et de sexe. Ils sont la jeunesse privilégiée de l'Amérique des années 20 qui trompe son ennui de fêtes alcoolisées en virées dans les palaces new-yorkais. S'ils fréquentent Gatsby, ce n'est pas sans une certaine condescendance envers ce nouveau riche à la fortune d'origine douteuse. Et pourtant, cette fortune, il l'a amassée pour le plus pur des motifs, pour un rêve d'amour. Comme souvent d'ailleurs, le rêve ne supportera pas d'être confronté à la réalité et Gatsby l'apprendra de façon tragique.
Le roman d'une époque, au ton doux-amer, qui, sous ses airs de grand classique, cache un petit bijou d'émotions tout à fait abordable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2015
Ce fut une vraie révélation pour moi. Le style de F. Scott Fitzgerald est absolument magnifique. J'ai trouvé son écriture empreinte de poésie. Je me suis même surprise à relire certaines phrases plusieurs fois, tellement elles sont belles et tellement ce qu'il y dit est vrai. J'ai trouvé dans sa façon d'écrire quelque chose d'émouvant. Plutôt que de m'attacher à l'histoire, je me suis avant tout éprise de l'ambiance que l'on trouve dans cet écrit. Mêlant amour et désuétude, futilité et hypocrisie de ces jeunes riches à l'apparence heureuse, ce roman m'a rendu quelque peu mélancolique. Comme si ce fond de sentiments gâchés et de faux-semblants était l'un de mes propres souvenirs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2005
Il pourrait s'agir là d'une histoire d'amour, de l'histoire d'un arriviste, d'une histoire un peu mondaine et superficielle, mais il n'en est rien. Comme tout grand roman de la littérature américaine Gatsby le Magnifique est un drame et d'emblée, on sait qu'il y aura drame. Jay Gatz dont la fortune fut rapide revient au pays où il espère retrouver celle qu'il n'avait pu épouser lorsqu'il n'appartenait pas au monde des gens hupés et chics. Mais quand il revient, elle est mariée à un autre et il n'aura de cesse de la reconquérir. Il montre son clinquant, étale sa fortune, en fait des tonnes comme le ferait tout être superficiel de cette société. Mais ce n'est qu'une apparence : c'est un homme seul, meurtri, sans véritable ami. Le drame annoncé arrivera. Jay Gatz, dit Gatsby le Magnifique mourra de ce que la vie ne lui a pas donné l'essentiel : l'amour.
Roman extraordinaire de Scott Fitzgerald où l'atmoshère pesante du début à la fin nous mène au drame de manière inéxorable, où les apparences de bonheur des uns sont factices et cachent des souffrances. L'écriture de F.S.F est travaillée et fait de ce roman l'un des meilleurs de la littérature américaine. A lire en goutant l'esthétisme du travail de l'auteur.
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les éditions du Livre de Poche rééditent l'oeuvre de Francis Scott Fitzgerald, Gatsby le magnifique.
Dans un format agréable et abordable, les éditions du Livre de Poche nous offrent l’occasion de redécouvrir l'oeuvre magnifique de Francis Scott Fitzgerald. Un indispensable dans toute bibliothèque.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2013
Nick Carraway, jeune homme de bonne famille, trouve du travail à New-York. Il emménage non loin de sa cousine Daisy et se trouve voisin du mystérieux Gatsby. L'extravagant et riche Mr Gatsby est l'hôte de fêtes somptueuses et très arrosées au sein de sa demeure démesurée. Mais ce jeune homme au passé trouble cache en réalité un secret qui l'entraîne, lui et Nick, dans une aventure dont chacun va sortir transformer...

C'est dans une Amérique après guerre que l'intrigue prend tout son sens. Les descriptions sont peu nombreuses mais assez subtiles pour brosser un portrait réaliste et fascinant des années folles américaines, où répressions et bouleversements économiques n'empêchent pas les plus aisés de profiter de la vie, dans une insouciance parfois inquiétante.
Ce petit côté vintage est très plaisant. L'auteur nous plonge dans cette époque avec une efficacité déconcertante (évidemment il a écrit sur sa propre époque, ce qui rend le récit plus ancré dans le réel). On se découvrirait presque un penchant d'affection pour cette époque haute en couleurs, qui nous fait envie.

Le narrateur est Nick Carraway qui parle à la première personne mais détient tout de même des informations parfois omniscientes.
Jeune homme intelligent et dévoué à ses amis, il évolue dans cette époque lumineuse. Pourtant, il est un peu en marge des autres, et tout d'abord loin des fêtes délurées de Gatsby, il ne se mêle que rarement à la foule. Mais très vite, une amitié se développe entre les deux jeunes hommes. Pourtant, les mystères qui entourent le passé de Gatsby éveillent les soupçons de Nick et de ses proches.
Daisy et son mari Tom, Jordan Baker et les autres, forment un panel quasi exhaustif de la population huppée des années 20. On s'attache à certains, s'exaspère du comportement d'autres... Mais chacun rend le récit authentique.

Le style est très agréable et la lecture rapide. Aucune longueur ne se fait sentir et, mieux encore, le suspense est prenant. Les péripéties des héros s'enchaînent avec fluidité. La fin quant à elle est surprenante.
Bref, un roman des plus plaisants, une lecture passionnante. J'ai vraiment hâte de voir son adaptation au cinéma!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2015
Tres belle histoire d amour triste a la fin et me laissant un sentiment d injustice dans l âme . Auteur à découvrir fait partie des classiques . J'en avais entendu parler par des auteurs littéraires francais connus et ma curiosité m a poussé à en ouvrir un . Je ne le regrette pas !!!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2013
Après la première guerre mondiale, le mal du siècle fait rage. En 1922, Gatsby devient très riche du jour au lendemain. Des rumeurs circulent sur les origines de sa fortune, ce qui ne l'empêche pas d'organiser des fêtes tous les soirs et de recevoir toujours autant de monde chez lui. Il est fou amoureux de Daisy, mariée à Tom, un millionnaire. Gatsby va tout entreprendre pour se rapprocher d'elle. L'histoire est racontée par un autre personnage qui voit ce monde avec un regard différent et plus authentique parce qu'il n'appartient pas à la jet set.

Ce livre décrit un monde futile, clinquant où le bonheur n'est qu'apparent et reflète une grande souffrance. Des situations parfois absurdes révèlent la naïveté de certains riches et leur ennui. Le snobisme et l'argent à n'en plus finir ne peuvent se suffire à eux-mêmes et le drame rattrape cruellement celui qui s'était forgé une carapace, le désenchantement est total. Bien triste fin pour lui, dandy auquel on s'était attaché.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,40 €
4,72 €
6,60 €